Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

2.Prise en main et formule optique

15/09/2011 | Jean-Marie Sépulchre


Par rapport à la version précédente, le nouveau 120-300 mm a changé de finition avec une peinture noire mate plus lisse, mais surtout de formule optique en intégrant désormais un groupe stabilisateur de vibrations et deux lentilles à faibles dispersion FLD qui ont des caractéristiques proches des verres fluorites. La construction principalement en métal est de classe pro, (mais on regrettera l’absence d’un joint sur la baïonnette) et l’objectif est livré avec bouchons, parasoleil, et un sac de transport. En ce qui concerne l’ergonomie, la large bague de zoom est gainée de fin caoutchouc mais il faudra se souvenir que son sens de rotation est à l’inverse de celui des zooms longue focale Nikon. L’autofocus est rapide et silencieux, le stabilisateur est par contre un peu moins discret mais très efficace dès qu’il est stabilisé, ce qui se remarque facilement dans le viseur. La mise au point est un peu lointaine à 300 mm (2,5 m) mais les longues focales fixes plus onéreuses ne font guère mieux.

Caractéristiques 

- Formule optique : 23 lentilles en 18 groupes
- Distance minimale de mise au point : 1,5 à 2,5 m selon focale
- Filtre : 105 mm
- Motorisation : oui
- Stabilisateur : oui
- Joint d’étanchéité : non
- Dimensions : 114,4 × 289,2 mm
- Poids : 2.950 g
- Accessoires : pare-soleil, bouchon, sac
- Fabrication : Japon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.