Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

12.Exporter des images

22/03/2007 | Volker Gilbert

Une fois que tous les réglages ont été déterminés, il faut envisager la destination des photos. L’esprit « tout en un » du logiciel permet de produire de multiples versions des fichiers RAW, que ce soit pour des planches-contacts, des épreuves de contrôle, des galeries Web en format HTML ou Flash, un diaporama pour votre ordinateur ou tout simplement des fichiers destinés à la post-production dans Photoshop. Dans ce livre, je ne traite pas des modules Slideshow, Print et Web ; je vous recommande donc la lecture d’un ouvrage dédié à Lightroom (par exemple « Lightroom pour les photographes » de Martin Evening) pour vous familiariser avec toutes les options non abordées ici.L’exportation des images et leur enregistrement en format de fichier universel sont pris en charge dans la boîte de dialogue Exporter, accessible via le menu Fichier>Exporter, par le raccourci clavier Ctrl/Cmd + Shift + E ou un bouton situé dans le module Bibliothèque. L’option Exporter comme la photo précédente (Fichier>Exporter comme la photo précédente, ou le raccourci Ctrl/Cmd+ Alt+ Shift + E) permet de réutiliser les paramètres utilisés lors de votre dernière exportation. L’option suivante, Exporter (avec) des paramètres prédéfinis, autre nouveauté de la version finale de Lightroom, permet d’effectuer des conversions en vue d’une utilisation bien spécifique : l’export au format DNG, l’envoi par messagerie électronique, la préparation des images en format JPEG pour la gravure d’un CD…, ces préréglages ne nécessitent plus aucune intervention de votre part ! Lightroom est bien évidemment capable de développer simultanément un grand nombre de fichiers, il suffit pour cela de sélectionner plusieurs fichiers avant d’ouvrir la boîte de dialogue Exporter. Cette dernière abrite un grand nombre de paramétrages détaillés ci-dessous.

Dans Emplacement d’exportation>Dossier de destination, vous pouvez sélectionner un dossier d’accueil pour vos fichiers convertis. L’option Nom de fichier vous permet de choisir un nom pour les fichiers convertis ; dans l’exemple présenté ici, on a choisi un « nom universel » composé du type d’appareil utilisé, de la date de prise de vue ainsi que d’un numéro séquentiel à trois chiffres qui démarre ici à 001 (Numéro de début). Lightroom permet l’enregistrement aux formats JPEG, PSD, TIFF et DNG. Les formats PSD et TIFF proposent une profondeur de 8 bits ou 16 bits/couche. Le format DNG est le format RAW créé par Adobe ; pour des raisons évoquées au chapitre 1 (section « Le format DNG »), je vous déconseille d’enregistrer au format DNG sans préserver vos « originaux » au format CR2, NEF, ORF, etc., Cependant, l’archivage simultané de fichiers Raw « propriétaires » (CR2, NEF etc.) et « universels » (DNG), bien qu’accompagné de lourdes conséquences pour votre espace disque, multiplie vos chances de pouvoir lire (et exploiter) vos fichiers RAW dans un futur pas si lointain.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.