Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les défauts optiques

15/09/2011 | Jean-Marie Sépulchre

Le vignetage est un peu trop important, atteignant 1,2 IL à pleine ouverture et 0,7 IL à F2 mais il disparaît à F4. La distorsion en barillet régulier n’est pas gênante avec 0,45 % et sa forme régulière la rend facile à corriger le cas échéant. L’aberration chromatique est excellente, et même exceptionnelle à pleine ouverture avec 0,1 pixel sur D3 et 0,2 pixel sur D3x, puis 0,3 pixel sur D3 et 0,4 pixel sur D3x à ouverture moyenne. Par contre on peut observer de petites franges violettes à contre jour à pleine ouverture, comme beaucoup d’objectifs ultra lumineux.

Défauts optiques : les zones jaune et rouge montrent des défauts gênants.

Un défaut difficile à voir sur mire…

Certains objectifs de haute luminosité, et des meilleures marques, présentent parfois en numérique et à pleine ouverture un défaut de décoloration des noirs, qui tendent vers le bleu et le magenta, ce qui diminue la note de piqué mesurée mais ne se voit pas toujours sur le terrain. Nous avions déjà remarqué la chose sur certains Nikkor, ici il est clair que les noirs francs dérivent vers le magenta. Par contre, en prise de vue réelle, rien n’indique que, selon la scène, le défaut se verra ou non.


Scène de test à F1,4.


Extrait de l’image à F1,4 : les noirs se décolorent.


Extrait de l’image à F4 : les noirs sont bien saturés.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.