Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

80 Mpxl pour le Leaf Aptus-II 12, mais quoi d’autre ?

25/09/2010 | Pascale Brites

Outre Leaf, qui profite du salon pour annoncer le dos Aptus II-12 à la définition record de 80 millions de pixels, l’univers du moyen-format ne fait pas grand bruit. Le groupe Phase One, n°1 du secteur depuis qu’il a racheté Mamiya et Leaf, n’a même pas fait le déplacement, laissant soin à ses distributeurs allemands de présenter ses produits.

L’absence de la firme danoise Phase One laisse planer sur le salon un sentiment étrange. La puissante société, qui a maintenant complètement absorbé le Japonais Mamiya et racheté les Israéliens de Leaf, n’a pas pris de stand pour présenter son impressionnante gamme de produits. Et pourtant, il y avait de quoi être fier. En présentant le dos Leaf Aptus-II 12, elle vient de battre un nouveau record de définition avec 80 millions de photosites logés sur un capteur CCD de 53,7 x 40,3 mm. Pour voir ce produit, il faut cependant être bien renseigné. Au lieu d’être présenté dans le Hall 2 où se trouvent Hasselblad, Zeiss, Alpa ou encore Leica, il se trouve à l’autre bout du salon, Hall 9, sur un petit espace partagé par les quatre distributeurs allemands de la marque.

L’Aptus II-12 est équipé d’un capteur Dalsa au rapport 4/3, alors que la marque s’était jusqu’à présent distinguée par l’utilisation de capteurs au rapport 3/2, homothétiques au 24 x 36. Il rejoint les Aptus-II 10, 8, 7, 6, et 5 (de 56 à 22 Mpxl) dans la gamme et, comme l’Aptus-II 10, il est disponible en version R, dotée d’un intelligent système de rotation du capteur pour passer aisément du format portrait au paysage. A l’arrière, l’écran de 6 x 7 cm est une dalle tactile. L’Aptus-II 12 sera disponible aux alentours du mois de novembre au tarif prévisionnel de 24 000 € HT et 27 000 € HT en kit avec l’appareil Phase One 645DF et le 80 mm à obturateur central signé Schneider-Kreuznach.

Du côté de la marque Phase One, seules quatre optiques ont été annoncées. Dès la fin de l’année, on devrait voir sortir les premiers modèles de 35 mm en version D. Cet objectif viendra remplacer le 35 mm f/3,5 hérité de Mamiya et dont les résultats étaient en-dessous du reste de la gamme. Quant aux trois autres produits, ils sont attendus pour le courant de l’année 2011. Il s’agit d’un 150 mm à obturateur central, d’un 120 mm macro en version AFD et d’un 120 mm à bascules et décentrements fabriqué par Schneider-Kreuznach. Une nouvelle version de Capture One 6 est également attendue pour fin 2010. Malheureusement, l’absence de la société Phase One ne nous a pas permis d’obtenir plus de détails sur les caractéristiques des produits à venir.

Les Allemands de Leica, satisfaits des premiers résultats de vente du S2, étaient plutôt concentrés sur leur actualité petit format avec la présentation des M9 Titanium, X1, V-Lux 2 et D-Lux 5. Nous avons tout de même pu apprendre la sortie prochaine du 120 mm macro f/2,5 en monture S et des accessoires du S2, comme la poignée munie d’un déclencheur vertical.

Bien qu’Hasselblad n’ait pas annoncé de nouveauté de dernière minute, la Photokina est l’occasion pour la marque de parler de ses recherches dans le domaine du multishot. A partir d’un H4D-50, elle serait désormais capable d’atteindre une définition de 200 Mpxl en six prises de vue. Ce H4D-50MS serait disponible au début de l’année 2011. La marque danoise a également présenté en partenariat avec l’écurie Ferrari, une édition limitée du H4D de couleur Rosso Fuoco et surlignée d’un écusson Ferrari. Mais le stand Hasselblad du Hall 2, est avant tout consacré aux boîtiers H4D-40, 50 et 60, équipés du système de mise au point True Focus, que le public est invité à prendre en main. Le H3D est désormais complètement abandonné au profit de ce nouveau boîtier. Le représentant français de la marque nous a également indiqué qu’une offre moins onéreuse était désormais disponible. Il s’agit du H4D-31, composé d’un dos 31 Mpxl, d’un boîtier H4D et d’un objectif 80 mm. Il est vendu près de 10 000 € HT.

Force est de constater qu’à l’exception du Leaf Aptus-II 12 et des recherches d’Hasselblad pour atteindre de hautes définitions, l’univers du moyen-format semble plutôt s’intéresser à une cible d’amateurs fortunés qu’aux photographes professionnels. Est-ce la raison qui a poussé Phase One a ne pas faire le déplacement ? Il est certain que le secteur souffre de la concurrence des reflex haut de gamme - de plus en plus performants et moins onéreux – et qu’il est urgent pour ses acteurs de trouver de nouvelles cibles d’acheteurs.
C’est d’ailleurs à cette cible d’amateurs très aisés que s’intéresse également Pentax avec son 645D, présenté à nouveau à la Photokina. Sa commercialisation sera effective en France dès la fin du mois d’octobre au prix de 10 000 € nu et 11 000 € en kit avec un 55 mm.

- Le site d’Hasselblad
- Le site de Leaf, distribué en France par TechniCinePhot
- Le site de Leica
- Le site de Pentax
- Le site de Phase One, distribué en France par Prophot Numérique

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE