Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

APERTURE 3 : LES PILES

13/12/2011 | ABRIC Sébastien

Depuis leur apparition, les Piles ont apporté beaucoup de souplesse dans le flux de production des photographes. Toutefois, elles restent trop souvent associées aux copies virtuelles. C’est un emploi bien restrictif, car elles doivent être utilisées dès le catalogage et le tri d’une séance photo. Zoom sur une option méconnue.


Si vous êtes néophyte et que vous débutez avec Aperture, vous devez bien vous demander ce que sont ces Piles. Rien à voir avec les sources d’énergie mobile qui alimentent vos montres et les jouets du père Noël.
Les piles sont un ensemble de photos dont la représentation peut se matérialiser dans la visionneuse par une seule vignette selon que la pile est ouverte ou fermée. Elles sont reconnaissables par leur encadrement gris foncé lorsqu’elles sont ouvertes et par un petit chiffre indiquant combien d’images sont regroupées quand elles sont fermées.
Les piles sont souvent négligées lors du catalogage pourtant cette possibilité de regrouper plusieurs photos sous une seule vignette simplifier le tri est la visibilité de la photothèque. Toutefois, de la même manière que les images contenues possèdent leur propre identité, vous devez ouvrir les piles pour affecter les mots-clefs et autres marques (notes, libellés), sinon, ce sera seulement la première image qui en profitera…
On distingue deux situations où les piles trouvent leur intérêt :

• Pour regrouper des photos originales. On les emploie pour rassembler des clichés pris dans un intervalle de temps très court comme des photos de sport prises en rafale, ou dans le même esprit pour regrouper les photos d’une même scène comme lors d’un bracketing pour une fusion HDR ou le montage d’un panorama. Enfin, on utilise les piles lorsque l’on fait plusieurs photos d’un même sujet avec des angles et des paramètres qui diffèrent afin de s’assurer du résultat.

• Pour identifier à une image des copies de travail. Une copie de travail est une copie virtuelle d’une image créée dans le but d’obtenir une nouvelle variante d’interprétation sans toucher aux paramètres de traitement de la photo originale. . On fait appel aux copies virtuelles pour avoir par exemple une version noir et blanc d’une photo, ou pour tester un cadrage qui diffère. Ces copies ne sont pas véritablement des photos et n’existent que dans la base de données d’Aperture, ce qui permet un gain de place important sur votre disque dur. Elles ne sont reconnues que par le logiciel Aperture.

En ce qui concerne les copies virtuelles, il existe une solution simple est rapide pour les associer à leur fichier d’origine, c’est ce qui vous est expliqué en Fig.1 de notre pas à pas.
Pour les photos originales, prises en rafale, vous pouvez demander à Aperture de scanner vos photos et de les empiler en fonction de leur chronologie et suivant un critère de temps défini. C’est ce qui est présenté en Fig.2 de notre pas-à-pas.
Retenez qu’Aperture ne fait pas de distinction entre les différents usages d’une pile. Dès lors, vous pouvez mixer les copies virtuelles avec les photos originales sans peur d’une éventuelle. Dans ce sens, il est d’ailleurs tout à fait envisageable de fusionner plusieurs piles, toute comme il est possible de les scinder.
Si tout au long du pas-à-pas nous avons généralement fait le choix de faire appel aux raccourcis clavier, sachez que toutes les options concernant notre sujet se trouvent dans le menu Piles et peuvent être affichées dans la barre d’outils.


- Fig.1 Ci-dessus :
Vérifier les préférences. Ouvrez le panneau préférences et validez que la case à cocher « Empiler automatiquement les nouvelles copies de travail » soit bien activée.


- Fig.2 Ci-dessus :
Empiler automatiquement. Passer par le menu Piles>Empiler automatiquement pour regrouper les photos prises dans un laps de temps très court. N’allez pas au-delà de 7 à 8 secondes.


- Fig.3 Ci-dessus :
Pour créer une pile, sélectionnez ou minimum deux photos puis utilisez le raccourci [Ctrl+k]. Faire de même pour grouper plusieurs piles mais ne choisir qu’une photo pour chaque pile à fusionner.


- Fig.4 Ci-dessus :
Pour supprimer une pile, pointez une de ses images, puis menu Piles>Défaire la pile. Pour extraire une (ou plusieurs) photo, la sélectionner (2) et la sortir de la pile d’un Cliquer/Glisser (3).


- Fig.5 Ci-dessus :
Pour scinder une pile (1), se placer sur la première photo (2) de la nouvelle pile à créer et utilisez le raccourci clavier [Alt+K] (3). Le menu Piles>Scinder procure le même résultat.


- Fig.6 Ci-dessus :
Pour déployer une pile, il suffit de cliquer sur le chiffre en haut gauche de la vignette principale. Pour ouvrir et fermer toutes les piles utilisez les raccourcis [Alt+’] et [Alt+ ;].


- Fig.7 Ci-dessus :
Pour promouvoir une photo, d’un Cliquer/Glisser sur sa vignette, la déplacer dans la pile puis relâcher le bouton de la souris à l’apparition du segment vert.


- Fig.8 Ci-dessus :
Quand une pile est placée dans un album, il est possible de définir qu’elle est la meilleure photo sans pour autant qu’elle soit en tête de la pile. Très utile par exemple si vous avez un album dédié N&B.


- Fig.9 Ci-dessus :
La barre d’outils peut être configurée pour permettre un accès rapide aux options d’empilement. Clic droit de souris sur celle-ci, puis Personnaliser.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages