Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Acer lance ConceptD pour les créatifs

10/05/2019 | LAURENT KATZ

Acer, fabricant de PC taïwanais, est surtout connu pour ses ordinateurs à destination de l’éducation, de l’entreprise et des joueurs. Avec la marque ConceptD, elle ouvre son portefeuille d’offre aux créatifs de la photo, de la vidéo et de l’imagerie 3D. Avec un atout de taille, la revendication d’écrans restituant les couleurs avec la plus haute précision.

Le contexte

Ce printemps, à New York, Acer a réuni des centaines de journalistes pour présenter ses nouveaux ordinateurs. Cette année, la marque a réservé une surprise avec la volonté de s’attaquer à un nouveau marché. C’est au cours d’une présentation à l’enthousiasme un peu forcé que Jason Chen, le PDG a présenté des ordinateurs, sous l’égide d’une nouvelle marque, ConceptD, destinée à un marché qu’Acer ignorait jusqu’à présent.

Dans les milieux créatifs, qu’il s’agisse des indépendants, de petits studios ou des entreprises plus structurées, l’évocation d’Acer ne doit pas faire résonner beaucoup de neurones, quand le nom d’Apple y est bien plus prononcé, voir ceux de Hewlett-Packard ou de Dell en matière de stations de travail ou de moniteurs, comme le sont Eizo ou Nec pour l’affichage. Face à cette concurrence bien établie en réputation, comme en offres matérielles, Acer souhaite conquérir des parts de marché. Comme elle l’a fait en entreprise avec des Chromebook, ces ordinateurs reposant sur le système d’exploitation de Google, ChromeOS, capable de faire tourner des applications Android. Ou encore dans le monde du jeu, où elle est leader. Une machine de jeu, c’est quoi : un PC associé à un écran réactif, un processeur puissant, de la mémoire, du stockage rapide et surtout une carte graphique dotée d’un processeur ultrapuissant comme en produisent nVidia et AMD. Capable de calculer de l’image Full HD en temps réel, à 30 ou 60 im/s et en 3D, selon les actions du joueur. Une tâche gloutonne en puissance, pour créer un paysage, des personnages et leurs mouvements, des matières et des éclairages. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que les logiciels graphiques, à commencer par la Creative Suite d’Adobe, mais bien d’autres aussi, mettent à contribution ces processeurs graphiques ultras puissants, fortement dotés en mémoire vidéo (2,4, 6 Go…).

Les PC de jeu ont des aspects sinon agressifs, du moins peu discret, avec des claviers et des boîtiers bardés de Led multicolores et d’utilitaires pour créer des effets lumineux, quand il ne s’agit pas de la mise en scène du circuit de refroidissement visible par des joues en plexiglas qui dévoilent l’intérieur des PC. Un ordinateur de jeu convient aux applications graphiques et Acer fait savoir que 15 % de ces machines ne sont pas employées aux distractions addictives, mais pour traiter de l’image.

JPEG - 107.7 ko
Le moniteur 27 pouces.
(photo LK)

C’est ainsi qu’est née ConceptD. Pas un ou deux ordinateurs pour voir comment réagit le marché, mais une gamme de deux stations de travail au format tour, trois portables et deux moniteurs 4K. Histoire de montrer que ConceptD n’est pas une lubie, mais bien une volonté. Avant même de parler des ordinateurs et de leur armature informatique, il faut savoir gré à Acer d’avoir pris en compte le besoin en précision colorimétrique de la catégorie d’utilisateurs visés. C’est pourquoi elle annonce, tant pour les portables que les moniteurs, des dalles LCD offrant un Delta E de 1. Cette valeur mesure l’écart, après calibrage, entre les couleurs réelles et affichées. Un Delta E de 2 marque la frontière de l’indiscernabilité, pour la plupart des gens, entre les couleurs vraies et dénaturées. Les graphistes aguerris ne peuvent s’en contenter, même si cette valeur est déjà très bonne. Cette valeur correspond à un calibrage-usine optimale et il faudra voir comment l’étalonnage avec une sonde Datacolor ou X-Rite fera encore progresser cette valeur.

Les ordinateurs de bureau

JPEG - 144.1 ko
La station de travail ConceptD 900.
(photo LK)

Au sommet, en matière de puissance, des cinq ordinateurs, le ConceptD 900 n’est pas un PC ordinaire, mais plutôt une station de travail. Le boîtier au design séduisant abrite un monstre de puissance, dont la mémoire peut atteindre 192 Go et le stockage des dizaines de téraoctets. Pas pour convertir du Raw, mais plutôt pour la création 3D, le montage vidéo 4K. Le processeur est un modèle que l’on trouve sur les stations de travail, un Intel Dual Core Xeon Gold 6148 et la carte graphique une nVidia Quadro RTX 6000 munie de 24 Go de mémoire graphique. De base, le stockage repose sur un SSD de 1 To et 2 disques durs de 4 To. À l’intérieur, des emplacements acceptent de la mémoire et du stockage supplémentaire. Le prix : à partir de 17 999 € en juin.

JPEG - 77.1 ko
Le PC haut de gamme ConceptD 500
(photo LK)

Plus modeste, si l’on peut dire, la tour ConceptD 500, à 2 799 € dans sa configuration de base arbore un design travaillé. On y trouve un processeur Intel Core, jusqu’au i9-9900K de 9e génération et une mémoire maximale de 64 Go. Pour le stockage, se sera du SSD, du disque dur, mais aussi selon la configuration une mémoire tampon d’Intel qui accélère le démarrage et les accès aux photos, vidéos, logiciels : l’Intel Optane.

JPEG - 117.3 ko
Les prises au-dessus du ConceptD 500.
(photo LK)

Les portables

JPEG - 41.3 ko
Le pad du ConceptD 9 est placé latéralement.
(photo LK)

Du côté des portables, le fer de lance est le ConceptD 9 (à partir de 5 000 en aout), qui comme les deux autres, les ConceptD 7 et 5, dispose d’un LCD validé par Pantone, capable de restituer 100% de l’espace AdobeRGB et délivrant une luminosité de 400 cd/m2. L’écran tactile IPS 17,3"brillant, reposant sur un support orientable, est de type 4K UHD, avec un Delta E annoncé inférieur à 1. Le processeur est un Intel i9 de 9e génération, épaulé par 16 ou 32 Go de mémoire et une carte graphique nVidia GeForce RTX Gen 2080 dotée de 8 Go de mémoire graphique. Un portable plutôt transportable, en raison de ses 4,1 kg.

JPEG - 134.3 ko
Le ConceptD 7.
(photo LK)

On note l’absence de pavé numérique, remplacé par le pad tactile. L’interface Thunderbolt 3 est de la partie, comme pour le ConceptD 7 (à partir de juillet pour 2 299 €. Ce dernier propose une dalle LCD IPS 15,6" mate et son processeur est de type Intel Core i7 de 9e génération. La mémoire de 16 Go est extensible à 32 Go et le stockage peut monter à 1 To (SSD), comme sur le modèle ConceptD 9. Il accepte aussi du SSD en mode PCIe 3/NVMe jusqu’à 512 Go . Pour la carte graphique, c’est du nVidia GeForce RTX 2080 ou 2060.

JPEG - 100 ko
Le ConceptD 5.
(photo LK)

Le dernier portable, le ConceptD 5 (à partir de 1 699 € en juillet) emploie la même dalle LCD IPS 4K UHD que celle du ConceptD 7 et son processeur est un Intel i5 ou i7 de 8e génération. La connectique fait l’impasse sur le Thunderbolt 3 sans pour autant proposer de l’USB 3.1 Gen2 (Gen 1 seulement). Quant à la carte graphique, ce n’est plus une nVidia, mais une AMD Radeon RX Vega M GL. La mémoire de 8 ou 16 Go est soudée. Le poids est réduit, 1,5 kg contre 2,1 pour le ConceptD 7. A signaler que les niveaux d’autonomie des trois portables n’ont pas été communiqués.

Les moniteurs

JPEG - 100.8 ko
Le moniteur 27 pouces et le PC ConceptD 500.
(photo LK)
JPEG - 59.6 ko
Les réglages sont à l’arrière du moniteur, incluant un mini joystick.
(photo LK)

Viennent enfin les moniteurs, de type 4K UHD, les CM7321K et CP7271K P, respectivement en dalles de 32 et 27 pouces. Le premier sera vendu 3 199 € en septembre et l’autre 2 099 € en juillet. On remarque qu’il n’y a pas d’écran 4K DCI (4 096 x 2 160) et que les moniteurs ne disposent pas d’outils de calibration matérielle.

On apprécie aussi que le 27 pouces affiche une fréquence de rafraichissement de 144 Hz, qu’il travaille en 10 bits et qu’il dispense 99 % de l’espace AdobeRGB, le 32 pouces également avec 85% de l’espace Rec2020 et un affichage 8 bits, amélioré par la technique HiFRC (High Frame Rate Control). Ce dernier présent aussi une connectique Thunderbolt 3, alors que l’autre modèle est plus convenu sur ce critère avec un concentrateur USB. Acer précise qu’ils sont livrés avec des mesures individuelles faisant étant de leurs performances en matière de colorimétrie.

Les enjeux

Sacré défi pour Acer, face à Apple, un adversaire de poids, bien ancré dans le milieu créatif. À ce titre, face aux MacBook Pro, le design des portables ConceptD 5 et 7 est assez timide quand celui des autres modèles est bien plus réussi, avec une mention spéciale au ConceptD 500. Mais un outil de travail n’est pas qu’une affaire d’esthétique. On peut penser qu’Acer va mettre en avant les qualités colorimétriques des écrans et les configurations musclées, certes à des degrés divers. Elle devra aussi se faire connaître au travers des différents réseaux de distribution et des fournisseurs de solution, selon les publics visés. Pour les gros studios d’imagerie 3D ou de montage vidéo, le BtoB sera de mise ou la réponse à des appels d’offres, quand pour les ConceptD portables, des grossistes prendront en charge la prospection auprès des enseignes haut de gamme spécialisées en photo et vidéo. La grande distribution pourrait être concerné, pas en grande surface bien sûr, mais plutôt au sein de réseaux spécialisés dans la high-tech, à condition que ces matériels ne soient pas perdus au milieu des autres, mais mis en valeur dans un espace dédié. Offrir un service après-vente réactif et des contrats qui en précisent les délais et lieux d’intervention parait aussi comme indispensable, et Acer pourra s’appuyer sur sa structure existante.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.