Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Adobe Max 2019 : Lightroom, évolutions en douceur

20/11/2019 | LAURENT KATZ

Les mises à jour automnales de Lightroom Classic CC et de Lightroom CC relèvent plus de la retouche que de l’évolution marquante, mais les nouveautés sont pertinentes, répondant à de réels besoins. Elles sont accompagnées de quelques changements dans les versions mobiles.

L’évolution d’automne de Lightroom Classic CC est modeste, mais néanmoins appréciable. Compléter les bordures manquantes des assemblages panoramiques a déjà été mis en œuvre depuis quelques années dans Photoshop CC, avec une case à cocher (Zone transparente avec fond basé sur le contenu) dans la fenêtre Photomerge. Quoi de plus naturel qu’elle se retrouve dans Lightroom dopée par l’intelligence artificielle AI Sensei, comme Photoshop le propose aussi dans l’outil de Correction localisée.

JPEG - 62.8 ko
Le panorama après assemblage sans reconstitution des bords.
(photo LK)
JPEG - 61.1 ko
Le panorama après assemblage et reconstitution des bords.
(photo LK)
JPEG - 27.3 ko
Le filtrage des collections selon les balises de couleur.

Les autres nouveautés sont de petits plus, de nature ergonomique, qui changent la vie selon son travail ou ses pratiques. L’exportation d’un groupe d’images bénéficie d’une sortie multiple selon le nombre de jeux de paramètres d’exportation cochés. Les préréglages de développement sont exportables, individuellement ou sur la base d’un groupe. Dans une précédente version, Adobe avait introduit l’association d’une balise colorée aux collections. Maintenant, cette balise est introduite comme critère de filtrage, s’appliquant aussi aux dossiers et aux collections intelligentes. Le nettoyage de l’historique devient partiel, au-dessus d’une étape particulière.

Lightroom CC bouge également, avec l’introduction de tutoriaux guidés et des retouches interactives, qui se retrouvent aussi dans les éditions mobiles, tant sous Android qu’iOS. On retrouve le remplissage des bordures à l’issue d’un assemblage panoramique. La commande d’export s’étend, avec des réglages portant sur la résolution, le niveau de compression, le choix de l’espace de couleur ou encore du type d’accentuation, à choisir selon la destination (affichage, sortie imprimée…). Ceux qui souhaitent passer de Photoshop Elements vers Lightroom ont à disposition un nouveau processus de transfert, incluant les métadonnées de catalogage (étoiles, mots-clés…).

JPEG - 245.9 ko
Le copier/coller d’ajustements par lot passe par la sélection des réglages appliqués à une photo source, par la sélection des photos cibles et le report des réglages à ces dernières (cliquer pour agrandir).
(photos LK)

Les versions mobiles, pour IOS, Android et aussi ChromeOS, disposent d’une aide contextuelle. Du côté d’Android et Chrome OS, les options d’exports s’enrichissent comme dans LR CC ; cela arrivera bientôt sous iOS indique Adobe qui précise que le retard pris pour ce qui concerne le système d’exploitation mobile d’Apple est comblé pour la retouche par lots, qui fonctionne par un copier des ajustements d’une image, suivi d’un coller sur les clichés sélectionnés.

- Le site d’Adobe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE