Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Adobe Photoshop CC 2014 : de la suite dans les idées

18/06/2014 | LAURENT KATZ

Niché au sein de la suite Creative Cloud, Photoshop CC hérite de l’estampille 2014 qui acte une mise à jour majeure, avec des fonctions dédiées aux photographes et aux amateurs de 3D.

Faute d’un numéro, Photoshop CC bouge en permanence, sans rendez-vous médiatique programmé comme lors du passage d’une version CS5 à CS6. Ce n’est pas un obstacle pour Adobe qui annonce la version, devinez laquelle, 2014 !

Au chapitre des évolutions, trois axes : la conception graphique, la 3D et la photo.
Du côté design, les polices de caractères Typekit bénéficient d’une prévisualisation lors de leur choix et le panneau Couleur affiche le Cube de teinte en permanence si nécessaire. Ceux qui pratiquent le photomontage disposent de repères commentés pour évaluer la distance entre deux éléments. D’autres fonctions affinent l’usage des compositions de calques : l’utilisateur peut opérer une synchronisation lorsqu’un calque utilisé dans plusieurs compositions a été modifié. Il peut alors décider des paramètres qui s’appliquent entre la position, la visibilité et l’aspect.

En 3D, une commande va convertir les surfaces gérées par du bump mapping en véritables textures 3D, permettant aux sorties sur une imprimante 3D d’en tenir compte (sinon la surface serait lisse). Les imports 3D sont améliorés (réduction du nombre de triangles) et dans le dialogue d’impression 3D, la technologie du lancer de rayons (ray-tracing) est employée, pour une prévisualisation plus précise.

Le photographe bénéficie d’un nouvel outil de sélection fondé sur la netteté et situé juste sous la sélection par plage de couleurs. Un bouton Améliorer le contour affine, quant à lui, le travail. Une méthode intéressante pour détourer un sujet net (le niveau de détection de la netteté est ajustable) sur un arrière-plan flou.

JPEG - 304.2 ko
La sélection par zone de netteté facilite le détourage précis, d’autant qu’elle est associée à l’amélioration du contour et à un pinceau de sélection/désélection (cliquer pour agrandir).
JPEG - 129.9 ko
La commande Flou de tracé dans son usage le plus élémentaire sert à créer un effet de filé, après sélection préalable de la zone à flouter(cliquer pour agrandir)

La galerie des filtres de flou s’enrichit de flous de tracé et de rotation. Le premier crée un effet de déplacement et simule même la trainée que génère un coup de flash avec une synchronisation sur le second rideau. Plusieurs vecteurs de flou sont applicables dans une même image. Le second applique l’effet d’une rotation à une zone circulaire ou elliptique, servant typiquement à donner l’impression d’une roue qui tourne.

Une autre commande, illustrée ci-dessous, se trouve dans le menu Édition, sous la bannière Déformation de perspective. Elle consiste à placer une ou plusieurs grilles, selon que le bâtiment est pris de face ou de trois-quart, à valider et à tirer les points de contrôle situés aux coins ou les lignes qui les réunissent jusqu’à ce que les murs se redressent.

JPEG - 69.8 ko
Le déplacement d’un objet basé sur le contenu, comme d’autres fonctions recourant à cette technologie, bénéficie d’une meilleure fusion sur un arrière-plan dégradé qu’auparavant (photo Benjamin Favier).

Les commandes Remplir avec contenu pris en compte, Déplacement basé sur le contenu ou Correcteur avec contenu pris en compte préservent mieux la reconstitution des zones comportant des dégradés.

Pas d’évolution ou de nouveau processus de conversion dans Adobe Camera Raw. Juste un atout ergonomique qui, en cas d’affichage Avant/Après, propose de confronter l’image en cours à la photo d’origine ou à l’avant-dernier rendu, quand des interventions sont apportées dans plusieurs onglets.

Enfin, la synchronisation des paramètres personnels bénéficie d’une fonction de transfert ou de téléchargement, accessible depuis le menu Photoshop sous OS X ou le menu Édition sous Windows. On la trouve aussi dans le dialogue de synchronisation des Préférences, avec une liste déroulante des éléments à synchroniser qui propose Tout, Personnalisé et Aucun. Un dialogue très informatif, avec un journal des synchronisations et l’horodatage de la dernière synchronisation.

Les Préférences de la bêta version proposent des fonctions que l’éditeur qualifie « d’expérimentales » :l’ impression 3D polychrome, l’adaptation de l’interface aux moniteurs 4K et l’usage d’entrées tactiles destinées au travail sous Windows 8.

- Le site d’Adobe

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • J’ai mise à jour CC 2014 et j’ai donc 2 versions installéespourquoi l’ancienne est resté ce qui prend plus d’un GIGA sur mon ordinateur, ,
    Merci dois-je désinstaler l’ancienne

  • @rivier

    Vous devez conserver Photoshop CC si vous dépendez d’une extension (add-on, pas plugin) particulière. En effet, PS CC 2014 casse quasi totalement la compatibilité avec les extensions existantes (y compris Mini Bridge qui disparaît) et pratiquement plus rien ne fonctionne sous PS CC 2014. Il va falloir que les auteurs d’extensions revoient leur code quand ça sera possible car certains ont déjà annoncé que ça ne le serait pas. Par exemple l’extension BWFlow de Volker Gilbert utilise Flash et le support de Flash dans les extensions semble abandonné. Il faut donc vérifier que les extensions dont vous avez absolument besoin fonctionnetn sous PS CC 2014. Dans de nombreux cas, la réponse sera non.
    L’article aurait dû mentionner ce problème non négligeable.

  • Au prix où tu paies, même pas de mode d’emploi ?