Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Affinity Photo pour les photographes

01/10/2020 | LAURENT KATZ

Affinity Photo est une sorte de miracle pour ceux qui ne jurent que par l’achat d’une version perpétuelle et honnissent l’abonnement. Volker Gilbert nous en dévoile les arcanes, des commandes pour traiter les Raw aux fusions d’images, sans oublier la création de scripts ou l’usage des pléthoriques fonctions de sélection.

L’éditeur anglais Serif s’est lancé il y a quelques années dans le développement d’un trio pour concurrencer trois logiciels d’Adobe que sont Photoshop, Illustrator et InDesign, pour travailler les images, pratiquer le dessin vectoriel et s’adonner à la mise en page. S’il ne faut pas en attendre un écosystème du même acabit que celui du Creative Cloud d’Adobe, on peut compter sur eux pour offrir un champ fonctionnel important et un tarif des plus modestes.

Affinity Photo est proposé en version française, avec un mode d’emploi lui aussi francisé et des tutoriels vidéo en VO sous-titrée et reposant sur la version anglaise. Une approche didactique et globale est donc la bienvenue et c’est ce que propose le livre de Volker Gilbert, qui travaille en tant que journaliste indépendant pour Le Monde de la photo. Le livre fait deux impasses, l’une concerne une section servant à déplacer les pixels d’une image selon différents modes avec une brosse, le Liquify Persona, l’autre relève de la version pour iPad. Mas savoir employer la version de bureau, c’est à l’interface près, savoir employer celle de l’iPad. Comme le titre mentionne « pour les photographes », il ne faut pas s’étonner que le photomontage et les filtres outranciers ne soient pas considérés, alors que la gestion des calques et l’emploi des filtres correcteurs sont traités, dans l’optique de l’amélioration des photos plutôt que de la pure création.

Volker vous promène dans Affinity Photo avec ses images, vous faisant découvrir pour commencer l’intense personnalisation de l’interface et les indispensables commandes pour utiliser les profils colorimétriques de votre moniteur et votre imprimante. Clairement et agréablement écrit, le livre fait parcourir les différents modules fonctionnels : développer les Raw, traiter les photos, appliquer des filtres… et on apprécie qu’il signale quand c’est nécessaire, les limitations d’Affinity Photo, comme l’absence de visionneuse ou le défaut de sauvegarde des paramètres de développement Raw, obligeant à les redéfinir à chaque réouverture du fichier. Même si le cœur de cible est l’usage d’Affinity Photo, le sens de la pédagogie se manifeste par des commentaires et des conseils plus généralistes, que l’expert aguerri saura parcourir d’un œil distrait, mais qui apporteront des informations essentielles à celui qui découvre la manipulation des fichiers numériques. On constate aussi que l’auteur ne se contente pas de produire un mode d’emploi commenté, mais qu’il propose des cas concrets pour illustrer les fonctions. Par exemple, une douzaine de pages est consacrée à l’amélioration d’un portrait à l’aide des outils génériques, puisqu’Affinity Photo ne propose pas de fonctions dédiées à cet usage.

- Sommaire

  • Bien débuter avec Affinity
  • Développer ses fichiers Raw
  • Maîtriser les réglages de base
  • Corrections avancées
  • Fusionner plusieurs images en une seule
  • Simplifier, accélérer et finaliser votre travail

-  Affinity Photo pour les photographes, de Volker Gilbert, photos de l’auteur

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



FUJIFILM

Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

CEWE