Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Alien Skin Exposure 6 : plus que la seule exposition

19/06/2014 | LAURENT KATZ

Autonome ou plug-in, Exposure 6 assure de nombreuses interventions globales, à la fois pour ajuster la lumière et les couleurs, mais aussi pour apporter des rendus prédéfinis, simulations de films incluses, ou des aspects cousus main par le photographe.

Comme de nombreux plug-ins ou suite de plug-ins, Exposure 6 est utilisable sans passer par une application hôte comme Photoshop. Une mouture autonome existe, avec une restriction de taille, elle n’ouvre que les Jpeg et les Tiff, mais pas les Raw. Pour ces derniers, il faudra transiter par Camera Raw, Lightroom ou Aperture. Avant de poursuivre, sachez aussi que tous les outils agissent globalement, puisqu’il n’y a pas de pinceau, soit pour masquer les zones à préserver de toute intervention, soit pour appliquer localement un réglage particulier. Cela dit, Exposure 6 offre les réglages de base (exposition, contraste, hautes/basses lumières, clarté, vibrance et saturation, applicable sur l’image en couleur ou convertie en monochrome. On constate d’ailleurs que saturation influe sur le rendu N&B, comme l’usage, dans le panneau Color des curseurs de Color Sensitivity.

JPEG - 242.7 ko
Exposure 6 est capable de visualiser en temps réel l’effet prédéfini à mesure que le pointeur pointe sur l’un d’entre-eux dans l’index visuel - photo Benjamin Favier (cliquer pour agrandir).
Notez à droite les panneaux des différentes fonctions.

Exposure 6 est aussi un logiciel de rendu, offrant des interventions sur le vignetage et le grain, apportant un aspect infrarouge, laissant appliquer de l’accentuation ou du flou, ajoutant une bordure, une texture et des effets de lumière. Et le panneau Bokeh reprend les fonctions du plug-in éponyme, pour ajouter flou concentrique ou dégradé, effet tilt/shift avec la possibilité de cumuler plusieurs zones de netteté disjointes.

JPEG - 194.8 ko
Exposure 6 propose de simuler un flou périphérique pour mieux détacher le sujet de son environnement (cliquer pour agrandir).

Une copieuse liste de rendu prédéfinis, plus de quatre cent cinquante (amendables par vos propres productions) montre des rendus de toute nature, certains reposant sur l’analyse de plus de soixante films argentiques. Vous en trouverez la liste sur cette page du site Alien Skin consacrée à Exposure 6. Sur la même page, un bouton propose le téléchargement d’une version d’essai, directement accessible ici.

Le logiciel tourne sous OS X 10.8 ou ultérieur, et sous Windows depuis la version 7. Il est vendu 149 $, ou 69 $ depuis Bokeh (1 ou 2) ou une ancienne génération d’Exposure (1 à 5), sachant que ceux qui ont directement acheté Exposure 5 sur le site d’Alien Skin à partir du 1er mars reçoivent une mise à niveau gratuite.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE