Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

And then there was silence : le poids des photos

15/12/2017 | Benjamin Favier

Mis à l’honneur lors de la dernière édition du festival Bayeux des Correspondants de guerre, le photographe danois Jan Grarup a rassemblé ses reportages les plus marquants dans un livre hors norme. Tant par ses dimensions que les sujets qu’il donne à voir. L’un de nos coups de cœur de l’année.

L’exposition Exode de Mossoul, signée Jan Grarup, a marqué les esprits, à l’occasion de l’édition 2017 du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Affichés à différents endroits de la cité normande, les clichés noir et blanc pris par le reporter de guerre danois plongeaient les visiteurs au cœur de la longue bataille de Mossoul. Avec une étonnante distance par rapport aux événements. Le travail de Grarup s’inscrit dans la lignée des œuvres de W. Eugene Smith et Stanley Greene. Jan Grarup a d’ailleurs fait partie de l’agence Noor aux côtés de ce dernier.

Ce colossal livre, And then there was silence, rassemble divers sujets effectués au cours des trente dernières années par Jan Grarup : génocide rwandais, guerres en Irak et en Afghanistan ; conflit en Sierra Leone, au Kosovo, en Tchétchénie ; tremblement de terre en Haïti ; famine au Soudan… Les images, souvent très dures, défilent sur quelque 480 pages, imprimées sur un sublime papier Tatami white de 150 g. Pour les légendes et textes explicatifs, rendez-vous à la fin, en anglais. Jan Grarup choisit ses sujets. Il revient plusieurs fois sur les lieux (huit déplacements à Mossoul).

JPEG - 77.3 ko
Irak, 2017. Un garçon fait de la balançoires avec des lignes de haute tension rompues, tandis qu’un puits de pétrole brûle à Qayyarah. La vie continue, même dans les conditions les plus difficiles. Photo : Jan Grarup

Actuellement, il se rend régulièrement au Darfour avec une chambre datant de 1896. Plus de 400 kg de matériel. Il insiste sur la notion de poids. Le poids du livre (5 kg). Le poids des photos. « Je voulais faire un livre qui soit grand, lourd, difficile à transporter. Les images sont autant de fardeaux. Il est logique que le livre en soit un. » Un objet lourd et plein de grâce, malgré la gravité et la détresse dont il témoigne. Après un premier tirage (4 000 exemplaires), le livre a tout juste fait l’objet d’une réimpression (3 000 exemplaires)… et il est à nouveau épuisé. Reste une édition blanche, limitée à 300 exemplaires, en attendant une éventuelle réimpression. Tous les tirages et le livre de Jan Grarup sont disponibles à la vente sur le site dédié.

JPEG - 95.6 ko
Un couple marche main dans la main au milieu des ruines, à Port-au-Prince, suite au tremblement de terre survenu en Haïti, en janvier 2010. Photo : Jan Grarup

Nous consacrerons un Grand format au travail de Jan Grarup, dans notre numéro 103, en début d’année prochaine. En attendant, retrouvez notre sélection des livres photos de l’année, dans le numéro 102 du Monde de la Photo, en kiosque, et disponible en édition numérique.

- And then there was silence
- Par Jan Grarup
- Éditions BookLab
- 496 pages, 28 x 38 cm, 47 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages