Publié le : 07/07/2012
Par : Laurent Katz

BenQ G1 : un étonnant compact expert

La marque chinoise, plus connue pour des équipements multimédias, développe depuis longtemps des bridges et compacts. Dans cette dernière catégorie, le GI, à vocation experte, détonne par ses caractéristiques et son prix.

N’en jetez plus !

Le boîtier du G1 arbore fièrement la mention f/1,8. Et le communiqué de presse, parfois hilarant dans ses formulations issues d’un traducteur que l’on espère automatique et non humain, se fait fort de mettre en avant que début juillet, le GI est le compact à LCD multidirectionnel le plus fin du marché (25,5 mm). Un LCD de 920 kpts, soit 640 x 480 pixels, comme sur les matériels haut de gamme. Et BenQ indique que son gamut reste élevé, comme son contraste (800 :1).Le zoom, lui, intégrant un stabilisateur, démarre à 24 mm (eq. 24 x 36) pour monter jusqu’à 110 mm, fermant alors à un moins glorieux f/4,9. BenQ nous apprend que « Ce même objectif est fabriqué avec un matériau de lentille à transmission élevée, partiellement en verre, qui transfère davantage de lumière visible dans des environnements faiblement éclairés ». Dans la vraie vie, le zoom comporte sept lentilles, dont une asphérique.

Le capteur est de type Cmos, avec 14 Mpxl. BenQ ne fait pas de mystère, c’est un 1/2,3 de pouce signé Panasonic. Associé à un processeur double-cœur dont la rapidité ouvre la porte à la Full HD (1080p-30 im/s), à la réduction du bruit (le G1 monte à 6 400 Iso) et aux techniques multivues. L’HDR (avec réduction des images fantômes et alignement des photos), le Panorama par balayage, l’empilement pour photographier la nuit à main levée ou flouter l’arrière-plan. Et offrir de nombreux effets spéciaux : filtre magique amplifiant la saturation, rendu HDR monophoto, peinture à l’huile, crayonné, filtres colorés (8 en tout), fish-eye, maquette (Tilt/Shift). Voilà au moins un modèle avec lequel on ne risque pas de s’ennuyer.

Le sélecteur de modes montre les modes Priorité, gérés par deux molettes dorsales (vitesse/ouverture et correcteur). La lecture du mode d’emploi montre que le G1 a plus d’un tour dans son sac. L’appareil intègre déclencheur vidéo séparé et sortie HDMI. Une touche est programmable et le menu standard est prolongé par un menu de réglages rapides, sollicité par la touche Fn. Et en prime de la vidéo Full HD, le G1 filme aussi en 720p et en VGA, tous trois en 30 im/s. Mais il y a une Full HD accélérée (15 im/s), un 720p ralenti 2x (60 im/s) et un VGA super ralenti 4x (120 im/s).

Si l’on cherche des poux au G1, on notee que le capteur est plus petit que celui d’un compact expert comme le G12 de Canon et qu’il ne propose pas le Raw, ce qui est, du coup, une omission très regrettable. Malgré sa pléiade d’atouts, son tarif est loin de celui des ténors du genre, il est proposé à 239 € ! Curieux de voir ce que donne un test ? Pas gagné, car l’agence de presse nous a informé qu’il était peu probable que l’antenne française prête un échantillon. À suivre.

Fiche technique

  • Prix : 239 €
  • Capteur : CCD 1/2,33e de pouce, 14 Mpxl
  • Définition maximale : [4/3] 4 288 x 3 216 [16/9] 4 320 x 2 430 pixels
  • Vidéo maxi : 1080p (30 im/s)
  • Format de fichier : Jpeg, Mov
  • Zoom : F1,8-4,9/24-110 mm, éq. 24 x 36
  • Mode macro : 3 cm
  • Mise au point : multizone, détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD multidirectionnel 3 pouces/920 kpts, format 4/3
  • Viseur : -
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Auto, +/- 2Il, bracketing (+/- 1 IL maxi)
  • Sensibilités : 100–6 400 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies (5), mesurée (1)
  • Vitesses : 15 s - 1/2 000 s
  • Rafale : oui
  • Flash : portée non communiquée, +/-2 IL
  • Divers : Effets (MagiQ, HDR-Art, Peinture à l’huile, Dessin, Extraction de couleur, Fish-Eye, Maquette), Filtres et Panorama
  • Personnalisation : 1 touche de fonction
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC
  • Connectique : HDMI, Hi-speed USB, A/V
  • Logiciel : ArcSoft MediaImpression
  • Accu : Li-Ion
  • Dimensions/poids : 114 × 62,5 × 25,57 mm/195 g (sans accu ni SD)
  • Le site de BenQ

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • coquille : 640x480 = 307 kpts...
    dommage pour le capteur, cool pour le prix. faudra évaluer les résultat par rapport aux experts de la génération précédente que l’on peut trouver dans ces prix (s95 par ex.).

  • Benq est connu comme une marque bas de gamme vendue dans les grandes enseignes. 239 euros pour ce "machin" , c’est encore 199 euros de trop !

    • Juger sans tester + pas cher donc pas bon.
      Avec des gens comme vous l’économie a de beaux jours devant elle.
      Les vendeurs doivent vous aimer...

    • Je lis simplement l’article de Laurent katz selon lequel il est peu probable que benq fournisse un appareil.pour le tester. Citez moi une marque connue qui refuserait un test afin de faire connaitre un nouvel appareil. J’en conclus donc que soit Benq a peur des tests soit ils s’en foutent parce que cet appareil sera vendu dans d’autres circuits que les enseignes photo. Comprenez ce que vous voulez, moi j’en conclus qu’il faut aller voir ailleurs....
      Lors du lancement du modele gh200, benq écrivait : Le gh200 répond aux besoins des femmes modernes avec le filtre magicQ Qui produit un effet impressionnant pour des prises de vue a la fois créatives et Insouciantes.
      No comment.
      Mais, on peut toujours espérer un miracle, qui sait, apres tout ce benq est peut etre moins mauvais qu’il n’y parait, la société Benq fait quand meme cinq milliards de dollars de chiffre d’affaire, toutes branches confondues.

  • @ Laurent Katz

    Qu’est-ce-qu’on rigole en lisant LMDLP !!!

    J’ai essayé de mettre la phrase : "Ce même objectif est fabriqué avec un matériau de lentille à transmission élevée, partiellement en verre, qui transfère davantage de lumière visible dans des environnements faiblement éclairés " dans le traducteur automatique Chinois => Français.

    Ben vous allez pas me croire : Ça marche pô !

    Je propose donc à Môsieur BenQ de nous livrer un nouveau firmware librement téléchargeable sur LMDLP afin d’améliorer la connectivité APN<=>photographe...

    Sinon, pour l’appareil, rien à dire : Benq est le premier opticien à offrir un APN pour un plat de lentilles partiellement organiques.

    • L’article poétique de Benq signifie que le matériau utilise n’est pas complètement en verre, d’ou l’appellation matériau, puisque l’objectif n’est pas compose de lentilles toutes en verre.
      Et Laurent Katz de nous ramener les pieds sur terre en disant très justement et prosaïquement : dans la vraie vie, etc.
      Le texte de benq ressemble aux textes des modes d’emploi fournis avec des appareils électroménagers vendus chez machinchouettereducsuperprix a 5,90 euros.
      Consternant, on comprend que benq hésite a prêter ses appareils, imaginez les textes des Menus déroulants.....

    • On a l’ impression d’ entendre Edith Cresson, alors Premier Ministre dans sa fameuse diatribre sur les "nains jaunes" !
      Sur le site de Benq France les informations sont fournies dans un Français très correct.
      Mais, bon, il est bien connu que la production française d’ APN ne souffre d’ aucun défaut..................

[
0
]