Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Bièvres Photothon : sauvegardez la mémoire des premiers appareils numériques

25/11/2014 | Pascale Brites

À Bièvres, en Essonne, se trouve le Musée Français de la Photographie, qui possède l’une des plus importantes collections publiques d’appareils photographiques. Ce fonds souffre cependant d’un déficit de matériel numérique, ce qui a conduit l’Association du musée à lancer un « Photothon » : une idée originale pour récolter vos dons en matériel photo.

JPEG - 256.1 ko
Photo : Musée Français de la Photographie de Bièvres

C’est sous l’impulsion de Jean Fage et de son fils André qu’est né, en 1964, le Musée Français de la Photographie. Riche d’une collection d’objets retraçant l’histoire de la photo de 1830 à nos jours, il compte dans ses archives environ 30 000 appareils photos, objectifs et accessoires, 12 000 livres et 2 millions d’images. Si les premiers éléments qui ont permis de constituer cette collection provenaient des recherches personnelles de Jean et André Fage, réalisées à partir des années 50, les deux hommes ont rapidement créé l’Association du musée français de la photographie de Bièvres, qui a permis un développement rapide des collections grâce à l’apport de collections privées individuelles.
C’est donc assez naturellement que par la voix de son actuel président, Joël Conan, l’Association perpétue la tradition du don privé et réalise aujourd’hui un appel général pour enrichir ses collections.

JPEG - 34.8 ko
Sorti en juillet 1996, le Canon Powershot 600 était le premier APN grand public de la marque. Il était équipé d’un capteur de 570 000 pixels !

Car si 30 000 appareils, dont certaines pièces d’une très grande richesse comme la jumelle de Jean-Guido Sigriste ou la chambre à mercure décrite par Daguerre, peut paraître déjà beaucoup, la collection du musée est assez pauvre en ce qui concerne les premières années du numérique. Les jeunes technologies sans cesse en progression et l’explosion du renouvellement des gammes (certains produits étant commercialisés à peine six mois avant de laisser place à leur successeur) ont laissé peu de place à des appareils qui ont pourtant fait l’histoire de la photographie numérique. On constate également que ces modèles devenus obsolètes avant même d’avoir montré les premiers signes d’usure ont vu leur valeur chuter à grande vitesse et n’ont par conséquent que peu existé sur le marché de l’occasion : beaucoup ont alors fini à la poubelle.

Si vous possédez un de ces appareils, en état de fonctionnement ou non, vous pouvez décider d’en faire don au Musée, en contactant l’Association à l’adresse joel.conan@asso-photo-bievres.com ou par téléphone au 06 51 08 55 80.

JPEG - 143.3 ko
L’Olympus Camedia C-211, sorti en 2000, possédait la particularité de permettre l’impression directe sur du film Polaroid 500 en plus d’un enregistrement sur carte Smart Media.
JPEG - 56.7 ko
Bien avant la mode des selfies, Nikon proposait toute une gamme d’appareils "bi-corps" comme ce Coolpix 995, sorti en 2001 et équipé d’un capteur 3,2 Mpxl, d’un zoom 4x et d’un écran de 1,8".

- Le Musée Français de la Photographie de Bièvres
- L’Association du Musée français de la Photographie de Bièvres

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages