Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Manfrotto Off Road, ça marche ! [BONUS MDLP N°73]

16/02/2015 | Bruno Calendini

Nous vous proposons des images et anecdotes supplémentaires liées au test des bâtons de la gamme Off Road, publié dans le numéro 73 du Monde de la Photo, actuellement en kiosques.

Partant du principe qu’un bon accessoire de randonnée se doit d’être polyvalent, une paire de bâtons de marche constitue une aide précieuse pour soulager les articulations, mais aussi pour s’équilibrer sur des sentiers escarpés, traverser les cours d’eau, se frayer un chemin à travers les ronces, orties, et autres végétaux, ou pour affronter le manteau neigeux. En cas de problème, ils peuvent également servir à remplacer un piquet de tente, à repousser un animal ou à fabriquer une attelle. Sur un créneau où on ne l’attendait pas, Manfrotto offre une autre fonction aux photographes et vidéastes avec un bâton de marche qui se transforme en monopode.

L’astuce réside dans la présence d’une platine (avec vis et molette de serrage) située au sommet de l’un des bâtons et recouverte d’un clapet en caoutchouc. Dessous, une poignée et une dragonne réglable offrent une prise en main solide et confortable. Les trois sections télescopiques et graduées du corps du bâton se verrouillent en les tournant selon le système twist & lock, rapide, efficace et dépourvu de fixation extérieure qui alourdirait et encombrerait le bâton. La paire pèse 400g (et chaque bâton mesure 59,5 cm plié). Le monopode est donné pour supporter jusqu’à 2,5 kg. Il sera donc utilisable avec un matériel conséquent, en basse lumière ou en photographie animalière par exemple.

À 99 € la paire, malgré un poids/encombrement réduit au minimum et une ergonomie très étudiée, ces bâtons ne sont pas donnés. Si leur hauteur et la charge qu’ils supportent montrent une certaine limite, la qualité est au rendez-vous.

JPEG - 224.4 ko
Ci-dessus, une pose lente réalisée en randonnée avec un Canon G12 monté sur un bâton de marche monopode Manfrotto Off Road. Photo : Bruno Calendini
Canon G12 - focale 60 mm - 1/13s - f/5,6 - 80 Iso

Les marcheurs, photographes ou vidéastes en profiteront pleinement lorsque la lumière décline ou que les focales s’allongent. Au surplus, avec un compact ou une GoPro, ils remplaceront avantageusement une perche pour d’amples mouvements de caméra ou la réalisation de selfies.

- Lire le test complet dans le numéro 73 du Monde de la Photo
- Le site de Manfrotto

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



TAMRON

CEWE