Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Brassaï, Pour l’amour de Paris

08/12/2013 | Nadia Trujillo

Après Doisneau, Izis et Willy Ronis, l’Hôtel de Ville à Paris poursuit son exploration des regards des plus grands photographes posés sur la ville Lumière, avec cette rétrospective consacrée à l’œuvre de Brassaï.

GIF - 553.9 ko
Photo : Brassaï

Né Gyula Halász à Brasso en Transylvanie, Brassaï découvre Paris à l’âge de quatre ans, son père professeur de littérature française ayant obtenu d’y passer une année sabbatique. Sa passion pour la ville lumière commencera alors, pour durer tout au long de sa vie.

« C’est pour saisir la beauté des rues, des jardins, dans la pluie et le brouillard, c’est pour saisir la nuit de Paris que je suis devenu photographe » dira l’artiste.


L’exposition de l’Hôtel de Ville à Paris revient sur cette histoire d’amour qui a lié pendant plus d’un demi-siècle, Brassaï le photographe, écrivain et cinéaste, à la capitale de son pays d’adoption.

Informations pratiques

- Où : À l’Hôtel de Ville à Paris
- Quand : Jusqu’au 8 mars
- Le site de l’Hôtel de ville

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Il serait utile de compléter un peu vos infos :jours et heures d’ouverture. Entree gratuite ? Catalogue disponible ? Tout le monde n’habite pas Paris !

  • Depuis le récent changement de présentation de site, sa lecture est beaucoup moins fluide et ludique et il faut vraiment faire un effort pour lire des articles de plus en plus succincts précédés de pages de pub dont je me passais volontiers avant.
    prenant de moins en mois de plaisir, je me surprend à ne plus fréquenter ce site aussi assidûment que par le passé et serait curieux de savoir si je suis le seul et dans quelles proportions les visites ont évolué en plus ou en moins ?

  • Je suis quelque peu d’accord avec THierry, je préférais l’ancienne présentation, plus fluide, plus facile à consulter. Mais pourquoi changer pour faire moins bien ? Ceci étant dit, je consulte toujours autant le site, trouvant les infos très d’actualité. Juste donc ce petit regret.

  • Cher Thierry, cher Gyloup31
    Merci pour vos messages.
    Soyez assurés qu’ils rejoindront ceux déjà parvenus à la rédaction suite à la nouvelle version du site mis en ligne il y a un peu moins d’un mois.
    Permettez-moi de vous dire en quelques mots ce qui a conduit à changer la présentation du site. Plusieurs raisons ont présidé à cette proposition :

    -  la nécessité de jeter les bases d’un autre modèle économique
    -  la volonté de rationaliser le flux de nos contenus
    -  la volonté d’exploiter la verticalité de l’écran
    -  l’amélioration de certains outils comme le moteur de recherche
    -  le lancement de nouvelles offres avec une orientation communautaire
    -  la proposition de nouveaux services

    Ces raisons ont été motivées par une grande enquête que nous avions diligentée auprès de nos lecteurs (web et papier) il y a 18 mois.

    Voilà pourquoi nos contenus s’organisent désormais autour de 3 items principaux : Matériel Technique Image.

    Que nous avons « élargi » la colonne de publication pour améliorer le confort de lecture de nos articles et intégrer de nouveaux formats et typos pour nos illustrations ou photographies.

    En HP un fil « derniers articles publiés vous permet d’accéder directement aux contenus publiés lors des 7 derniers jours. Une navigation par page en bas de chaque rubrique principale permet de remonter la chronologie de nos articles.
    En fin de page nous vous proposons plusieurs entrées avec des liens directs vers les articles qui constituent le cœur de notre activité éditoriale (le CLUB, nos dossiers, nos éditions papiers, et nos services : PA, la librairie). Ces articles sont soient sélectionnés par la rédaction soit par nos lecteurs eux-mêmes.
    Voilà pour le descriptif succinct de cette nouvelle version.

    Évidemment ce changement est radical et déstabilisant (même pour nous) mais il était nécessaire. Nous ne vous cacherons pas que « l’accouchement » a été difficile et nous sommes encore accaparés à améliorer l’interface de ce site.

    Nous confessons volontiers certaines erreurs comme :

    -  un écran #1 à l’ergonomie confusante
    -  une absence de navigation qu’on pourrait qualifier de secondaire empêchant l’accès direct aux articles comme nos reportages-tests, nos tests, ou nos dossiers etc.

    Je n’omets pas votre remarque sur la publicité même si en tant que média nous n’avons pas notre mot à dire sur les formats préconisés par les agences conseils, et que sans le soutien de ces annonceurs il serait difficile de nourrir une réelle ambition éditoriale ; en tout cas suffisante et nécessaire pour continuer de croire en notre modèle.

    Nous proposerons d’ailleurs bientôt un abonnement numérique payant via LE CLUB (dont nous avons déjà évoqué les contours) ou bien via un abonnement mensuel, révocable à tout moment sur simple mail, qui devrait vous garantir un meilleur confort de lecture tout en nous assurant les moyens de devenir meilleurs encore (plus riche, plus documenté, plus réactif et disponible, etc) À en croire notre étude, notre lectorat était relativement enclin à nous suivre dans cette voie sous certaines conditions. Ce sera notre fil d’Ariane en 2014.

    À la question avons nous perdu une part de notre audience depuis ?
    La réponse est NON ; elle a même augmenté de 8% mais nous pensons que l’actualité dense de ces dernières semaines n’est pas étrangère à cette tendance et créé un biais que seul le temps permettra de confirmer ou d’infirmer.

    Avons nous « lâcher » sur la qualité des contenus et les moyens mis à la disposition de la rédaction ?
    La réponse est NON, ABSOLUMENT NON. Ce sont les mêmes auteurs qui officient sur le site et le lancement de Workflow, un titre tout aussi innovant que l’était la formule de MDLP (« Quotidien en ligne, mensuel en kiosque « ) en son temps est une excellente preuve de notre détermination. Et je profite de ce message pour remercier chaleureusement mes équipes qui réussissent l’incroyable défi de publier 18 magazines / an et tenir un site quotidien sur Internet.

    Reste que nous avons toujours entendu nos lecteurs par le passé et que vos remarques nous interpellent. J’espère que ces quelques mots vous conforteront dans l’idée de continuer à nous faire confiance et à échanger ensemble autour d’un graal que nous cherchons tous.

    C’est une quête de tous les instants surtout pour une société indépendante comme la nôtre. Ça confine parfois au sentiment de l’impossible. C’est souvent frustrant. Cela ne va jamais assez vite mais je me rappelle aussi que l’ancienne version à son lancement avait également fait couler un peu d’encre. Changer (non pas avec le souhait de faire moins bien cher Gylpoup 31) n’est jamais une décision facile mais il y a une nécessité vitale à remettre sans cesse son travail à l’ouvrage, et quelque part à tutoyer certains dangers, à se mettre dans l’obligation de faire un choix : c’est encore plus vrai quand on travaille sur un média.

    Dans cet esprit je vous invite à nous suivre encore un peu pour voir où cette aventure nous mènera ; peut-être même par vos remarques concourrez-vous à faire que nous fassions moins d’erreur en route.

    Bien à vous

    Vincent Trujillo
    Directeur des Publications

  • Merci pour votre réponse qui montre bien que vous êtes à l’écoute de vos lecteurs.. Je ne formule aucune critique sur le contenu du site que pour ma part je trouve complet et bien informatif. Juste à l’ouverture, il y a un petit cafouillage, mais en définitive, c’est vivable et je suppose que cela s’arrangera avec le temps. Bien à vous.