Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EF 200-400 mm f/4 L IS USM Extender 1,4x, Prise en main

14/05/2013 | SEPULCHRE Jean-Marie

Une pièce unique ! C’est en février 2011 que Canon a annoncé une innovation révolutionnaire : un zoom pro 200-400 mm à ouverture constante, intégrant un multiplicateur 1,4× dans le corps de l’objectif. Il a fallu deux ans pour passer du prototype, qui a été admiré dans les salons, au modèle définitif. Mais après l’avoir tant attendu nous saluons un chef d’œuvre optique !

D’un simple coup d’index, on bascule l’interrupteur arrière du convertisseur et on se retrouve avec un 560 mm ouvert à f/5,6 au lieu de son 400 mm f/4. Imaginons même que l’on utilise un 7D en chasse photo ou sport auto, et on dispose d’un 320-640 mm de base, avec un « boost » à 896 mm (disons équivalent 900 mm !) sans démonter l’objectif. Ce zoom est unique, car son seul concurrent (le 200-400 mm Nikon) exige le montage et démontage du boîtier pour monter le multiplicateur vendu séparément. Mais il est aussi unique, car, y compris avec le convertisseur enclenché, il a des performances optiques équivalentes aux « grands blancs » de focale fixe pris à même ouverture : un 500 mm ou 600 mm f/4 Canon diaphragmé à f/5,6 ne donne sur notre mire un piqué vraiment supérieur à celui du zoom utilisé à 560 mm, ce qui est proprement incroyable.

Prise en main

Imposant et pesant son poids (3 620 g) l’objectif semble construit de façon blindée, mais c’est peut-être sa couleur le fait apparaître volumineux, car son concurrent le Nikkor 200-400 mm f/4 qui n’intègre pas de multiplicateur ne pèse que 300 g de moins et a une longueur identique. Construit sur une base en alliage de magnésium L’objectif est construit principalement en alliage de magnésium, et est protégé par de nombreux joints contre les poussières et l’humidité. Evidemment, le fait que le convertisseur de focale soit intégré évite de le monter ou démonter en atmosphère hostile. La formule optique intègre 25 lentilles en 20 groupes, et le convertisseur comporte 8 lentilles en 4 groupes. Les verres utilisés sont de dernière génération, incluant des traitement s de surface à la fluorine, des verres fluorites et à ultra faible dispersion (UD) et des traitements anti-reflets Canon SWC ou Super spectra.

L’objectif peut être soutenu par une large poignée qui comporte deux pas de vis pour être compatible avec tous les supports de pied, mais qui est délicatement rembourrée pour faciliter la tenue en main et le portage. Certains photographes aiment cependant travailler avec la poignée inversée, pour un zooming plus rapide à main levée.

La commande du convertisseur intégré est très ergonomique, avec un verrou de sécurité. Les autres commandes, notamment celles des différentes vitesses du stabilisateur (gain de 4 crans annoncé) figurent sur le flan de l’optique. L’autofocus et le stabilisateur sont très rapides et très silencieux, de ce point de vue ce zoom est tout à fait au niveau des grandes focales fixes de même gamme.


- Ci-dessus : La large poignée assure un excellent équilibre sur pied


- Ci-dessus : Une délicate attention avec un rembourrage pour la tenue en mains


- Ci-dessus : Certains photographes préfèrent retourner la poignée, qui sert alors au transport, pour un meilleur accès aux bagues de mise au point et zooming.


- Ci-dessus : La commande du convertisseur peut être verrouillée


- Ci-dessus : Un petit tableau de bord donne accès aux commandes personnalisées

Caractéristiques & formule optique :

- formule optique : 25 lentilles en 20 groupes (33 lentilles en 24 groupes avec 1,4x)
- distance minimale de mise au point : 2 m
- filtre : 52 mm à l’arrière
- motorisation : oui
- stabilisateur : oui
- joints d’étanchéité : oui
- dimensions : 128 × 366 mm
- poids : 3 620 g
- accessoires : bouchons, pare-soleil
- fabriqué au Japon
- Prix Public Conseillé : 12 999 €
- Sortie : 29 mai

- Site officiel du fabricant : http://www.canon.fr

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE