Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EF 200-400 mm f/4 L IS USM Extender 1,4x, La qualité optique

14/05/2013 | SEPULCHRE Jean-Marie

La qualité optique

Le vignetage est modéré, avec 0,5 IL à f/4 à 200 mm, 0,4 IL à 300 mm et 0,6 IL à 400 mm. Il augmente un peu avec le convertisseur pour atteindre 0,7 IL à 560 mm, mais sera facile à corriger. La distorsion est négligeable aux focales de base (0,10 % à 200 mm, 0,04 % à 300 mm et – 0,05 % à 400 mm) mais là aussi l’usage du convertisseur la fait un peu augmenter, avec – 0,37 % à 560 mm. Une déformation en coussinet est peu naturelle, mais comme elle est régulière elle ne présentera aucune difficulté en post-traitement. Enfin l’aberration chromatique reste toujours inférieure à 1 pixel, soit une taille de frange plus petite que ce qui pourrait se voir sur un tirage, c’est un résultat de haut niveau car ni le boîtier ni le logiciel DPP ne reconnaissent encore cet objectif et ne peuvent donc lui appliquer de correction automatique. Une telle valeur d’AC se traduisant par une carte uniformément bleue, nous ne publions plus ce graphique quand le défaut est inexistant.


- Ci-dessus : Défauts optiques mesurés pour le format 38 x 58 cm : les zones jaunes et rouges indiquent des défauts perceptibles sur l’image (notre figure montre la distorsion avec un grossissement × 5).

Quelle concurrence ?
Un zoom Canon pro, de nos jours, se mérite sur le plan du budget à y consacrer, mais sa qualité est telle qu’il ne craint pas la concurrence pour l’usage (sport, chasse photo) auquel il est destiné. Il est parfaitement possible d’envisager, compte tenu du haut niveau de performances en ISO élevés des 5D Mark III et 1Dx, de remplacer un 300 mm f/2,8 et un 500 mm f/4 par ce zoom, dont le prix apparaîtra alors nettement plus modéré.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.