Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS 1200D : le nouveau reflex d’entrée de gamme

12/02/2014 | Franck Mée

Trois ans, c’est vieux pour un appareil photo numérique grand public ; c’est pourtant l’âge de l’EOS 1100D. Il accueille donc enfin la relève : Canon lance son EOS 1200D, un reflex simple mais de bon goût et une belle mise à jour de l’appareil.

Présentation

Il n’est pas rare que les appareils professionnels restent au catalogue deux ans, voire trois, mais pour les produits destinés au grand public, le renouvellement est généralement annuel. À cette règle, les reflex Canon "à quatre chiffres", les plus abordables de la gamme, font exception : l’EOS 1000D est apparu en 2008, l’EOS 1100D en 2011. 2014 est donc logiquement l’année du Canon EOS 1200D, qui offre à l’entrée de gamme de la marque une vraie cure de jouvence.

L’électronique est évidemment profondément retouchée : le capteur s’aligne sur le reste de la gamme, avec 18 Mpxl, et il est accompagné d’un processeur Digic 4 — apparu en 2008, celui-ci apporte la gestion de la vidéo Full HD, qui garde hélas un son monophonique. L’autofocus propose 9 collimateurs dont un croisé (comme sur l’EOS 100D) et la mesure de lumière est confiée à la désormais classique cellule à 63 zones. La qualité d’image devrait logiquement être proche de l’EOS 600D, qui reposait sur une électronique très similaire.

Le boîtier évolue dans le bon sens, même s’il reste rustique : il se dote enfin d’une poignée caoutchoutée, donnant une impression un peu moins "plastique", et l’écran 230 000 points laisse enfin la place à un modèle un peu plus évolué — même si, avec 3" et 460 000 points, il reste loin du reste de la gamme.

L’EOS 1200D reste un boîtier assez basique où l’on ne trouvera guère de raffinements : pas d’entrée son, une seule molette de réglages, peu de commandes personnalisables, pas d’écran tactile, rafale limitée à 3 im/s, etc… C’est logique : l’appareil est destiné aux débutants. C’est également pour eux que Canon proposera des applications pour terminaux iOS ou Android permettant d’apprendre à utiliser son reflex : guide de l’utilisateur, explications des commandes du boîtier, tutoriels et même défis (l’application vous donne un sujet de photo à faire, à vous de la réaliser) sont au programme.

Enfin, l’EOS 1200D sera logiquement proposé à un tarif agressif : il sera lancé dans la deuxième quinzaine de mars, à 399 € avec le 18-55 mm DC (ce sera donc le kit à éviter) ou à 449 € avec le 18-55 mm IS II (stabilisé et préférable). Canon reconstruit au passage sa gamme en repositionnant le minuscule et très sympathique EOS 100D, qui coûtera désormais 499 € avec l’objectif non stabilisé et 549 € avec le bon objectif.

Premier avis

Avec l’EOS 1200D, Canon propose un beau renouvellement de son reflex d’entrée de gamme : la fiche technique évolue sensiblement et se rapproche enfin des goûts du jour, tant au niveau technique qu’à la prise en main. L’appareil reste assez basique, mais il est destiné aux débutants et il faut bien limiter les coûts pour proposer un kit stabilisé à 450 €. Face à l’Alpha 58, il garde l’avantage d’un viseur optique (pour les allergiques aux viseurs électroniques) et d’un tarif plus agressif ; en revanche, le Sony est plus rapide (rafale, Live view sans ralentissement), enregistre un son stéréo et a un (mauvais) écran orientable. Chez Nikon, c’est le D3200 qui est chargé de séduire les amateurs peu fortunés, mais il reste 100 € plus cher…

Dommage en revanche que Canon persiste à proposer deux kits 18-55 mm, stabilisé ou non : cela complique l’offre pour des acheteurs pas forcément au fait de la différence entre les deux optiques.

Fiche technique

Canon EOS 1200D

  • Capteur : Cmos APS-C, 18 Mpxl
  • Wi-Fi, GPS : -
  • Définition maximale : [3:2] 5 184 x 3 456
  • Vidéo : 1080p (24, 25 ou 30 fps, H.264), son mono
  • Format de fichier : Jpeg, Raw, Mov
  • Objectifs : monture Canon EF ou EF-S
  • Stabilisation : -
  • Écran : LCD 3 pouces/460 kpts
  • Viseur : Reflex à pentamiroir, 95 %, 0,8x, dégagement 21 mm
  • Mesure de lumière : TTL 63 zones
  • Modes d’exposition : Auto, sans flash, auto créatif, PASM, modes Scènes (6)
  • Sensibilités : 100 à 6 400 Iso et H-12 800 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies (6), mesurée ; compensation bleu/ambre et magenta/vert
  • Vitesses : 30 s - 1/4 000 s, synchro X au 1/200 s
  • Rafale : 3 im/s sur 6 Raw
  • Flash : pop-up, NG=9,2 pour 100 Iso
  • Divers : mode HDR, 7 filtres créatifs
  • Stockage : SD - SDXC
  • Connectique : mini HDMI, Hi-speed USB
  • Accessoires fournis : Batterie, chargeur, bandoulière, câble USB, CD-rom
  • Accu : Li-Ion LP-E10, 7,4 V, 1 800 mAh
  • Dimensions/poids : 129,6 x 99,7 x 77,9 mm / 480 g (sans objectif)
  • Prix : 449 € avec EF-S 18-55 mm IS II

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages