Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS-1D C et Cinema C500 : la vidéo 4K

12/04/2012 | Laurent Katz

A l’ouverture du salon NAB 2012 qui se tiendra du 14 au 19 avril à Las Vegas (USA), Canon dévoilera un caméscope dédié à la vidéo 4K et deux objectifs, proposés en deux montures. Et aussi une déclinaison de l’EOS-1D X adaptée à cette norme vidéo émergente.

JPEG - 68.3 ko
Le caméscope C500 (design non définitif).


En novembre dernier, Canon annonçait le système EOS Cinema avec les modèles C300 et C300 PL, d’obédience Full HD.

Avec les C500/C500 PL (monture EF ou PL), c’est la vidéo 4K qui déboule, et sa définition de 4 096 x 2 160 pixels. Signe que dans les années qui viennent, l’offre en matière de téléviseurs, projecteurs et moniteurs va devoir s’adapter à un quadruplement de pixels et à un débit vidéo bien plus élevé.

Le C500, capable de filmer en 4 K et en 2K (2 018 x 1 080) à 120 im/s avec une profondeur de couleurs de 10 bits (et même de 12 bits/4:4:4 en 2K), fait entrer la vidéo dans une autre dimension en matière de ralenti et de précision des couleurs.

L’EOS-1D C est bâti sur la lignée des reflex professionnels, et plus précisément sur la structure de l’EOS-1D X employant un capteur Cmos de 18,1 Mpxl et le double processeur Digic 5+. Pour environ 11 000 € ht, il offre la vidéo 4K avec un échantillonnage des couleurs en 4:2:2 et la fourniture de fichiers 8 bits Mjpeg en 24p. Ou la sortie en Full HD (24, 25, 30 ou 60 im/s), avec un enregistrement sur CompactFlash. Comme sur l’EOS-1D X, la sortie HDMI véhicule un signal non compressé pour un stockage externe. Canon propose la courbe Gamma Canon Log, offrant « une grande latitude d’exposition et une dynamique étendue, comparable à celle du film cinéma ». En photo, on retrouve les performances en rafale (12 im/s et même 14 im/s), l’AF à 61 points, les ses

Pour filmer en 4K, l’EOS-1D C utilise une surface de capture équivalente à ce que propose les reflex APS-H (la lignée EOS-1D), donc sans recadrage ou adaptation. Canon se préoccupe aussi de la restitution. L’offre logicielle, incluant Picture Style Editor et EOS Utility, assure l’affichage 4K/MJpeg et Full HD/60p sur un moniteur externe « sans perte de qualité d’image ». Un utilitaire est aussi fourni pour dérouler une vidéo enregistrée avec la courbe Gamma Canon Log sur un écran doté d’un gamma standard. Enfin, un moniteur 30 pouces, compatible 4K, est en développement, pour une commercialisation prévue pour la fin de l’année.

À cette occasion, Canon annonce aussi la mise en chantier de zooms dédiés : les CN-E 15,5-47 mm T2,8 L S et CN-E 30-105 mm T2,8 L S en monture EF ; les CN-E 15,5-47 mm T2,8 L SP et CN-E 30-105 mm T2,8 L SP en monture PL.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Signe que dans les années qui viennent, l’offre en matière de téléviseurs, projecteurs et moniteurs va devoir s’adapter à un quadruplement de pixels et à un débit vidéo bien plus élevé

    Pas forcément quand on connaît un peu l’image et la netteté.
    Si je filme en full HD actuel, ensuite avec une 4K Je n’aurai pas le même piqué. le full sera mou en 1920*1080. par contre, le 4K repassé en 1920 sera bien plus piqué.
    y’a qu’à voir sur District 9. tournage en 4K et 2K. le bleuray avait un piqué à tombé par terre que des tournages en 1920 n’ont pas.

    • Bonjour,

      Votre remarque est intéressante et vraie, mais vous oubliez le pan économique. Une fois tout le monde équipé en terminaux Full HD, l’industrie n’aura de cesse de basculer vers le 4K et de nous persuader que ce type de rendu est infiniment supérieur à celui de la Full HD. A titre personnel, j’ai pris beaucoup de plaisir visuel à tester professionnellement des vidéoprojecteurs HD (720p - 1 280 x720) alimentés par du DVD-Vidéo dont la définition est de 720 x 576 ! On est bien loin des 4 096 x 2 160 pixels et cela me laisse songeur sur les tenants et aboutissants de la société de consommation.

      La Full HD est supérieure au DVD-Vidéo standard. Le 4K est encore meilleur (le moniteur 4K montré à la dernière Canon Expo à Paris était bluffant). A-t-on besoin de ce meilleur et en quelle proportion participe-t-il au plaisir de voir un film ? La réponse, quelle qu’elle soit, est philosophique. Maintenant, pour des activités comme la retouche photo, l’imagerie médicale, la cartographie, la CAO, une réponse positive me paraît plus objective.

      Laurent

  • Il est clair que Canon s’adresse ici au cinéma. Même si un jour on verra peut-être du 4K dans notre salon, l’échéance de 2015 (tous les cinémas en vidéo numérique, et 4K de préférence) va obliger nombre de studios et de producteurs à passer au 4K, y compris les petits. Donc pour les trois ans qui viennent, le marché sera juteux.

    • cool si canon se met reelement dans la video fait des declinaison de ses apn pour la video peut etre auras on , pour ceux qui comme moi n’en on cure de la video , des apn dedié exclusivement a la photo et donc un poil plus abordable
      attention je ne critique pas la politique actuel des apn chez canon ou ses concurent mais je me dit qu’apres tout ce qu’ils font dans un sens ils peuvent le faire dans l’autre par exemple un 5D3 sans video et donc moins cher
      en tout cas j’y connais rien en video mais ça a l’air sypa

  • Clairement Canon qui est ma marque fetiche quand meme au depart s est plantee commercialement avec ses derniers produits. Lors de la presentation de la C300 nous avions ete tres nombreux a etre extremement sceptiques (ils n ont apparemment pas tenu compte de nos avis). Ils vantaient l ergonomie originale de la camera quand on leur parle tarif. Tout le monde ou presque s est arrangé avec les soucis du 5d parce qu a ce prix il n y avait pas d equivalent. Pour "enfoncer le clou" d apres eux ils sortent une camera a 18 000 € (la c 300) puis une autre autour des 30 000 (la c 500). Crise d ego ? mal placee dans ce cas. A ces tarifs ils entrent en plein dans la concurrence et n y sont pas a leur avantage. On attend d une camera a 30 000 € bien autre chose qu un 5d amelioré et a ce niveau de prix la red epic devient beaucoup plus tentante (ralentis, plage dynalique etendue, foctionnalites cine/broadcast reelles). Du reste ca n est meme pas moi qui le dit, c est le terrain : quand le 5d avait envahit les tournages, la c300 en est quasi invisible. Dommage, dommage, la gourmandise est un vilain defaut. Et la blackmagic, elle, va combler ce vide qui leur appartenait pourtant et qu ils auraient pu occuper facilement tout en repondant aux vrais besoins de leurs clients.