Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS-1D X Mark III : qualifié pour les JO

24/10/2019 | Benjamin Favier

Après Nikon, c’est au tour de Canon d’annoncer le développement de son futur bolide en vue des Jeux olympiques de Tokyo. Ce sera bien un reflex, qui succèdera au 1D X Mark II.

Hybride ou reflex ? Alors que Canon et Nikon ont investi le marche de l’hybride 24 x 36, la question se pose, quand on s’interroge sur la succession des reflex pros. Surtout que depuis 2017, Sony fait cavalier seul sur ce créneau, avec son A9, récemment remplacé par l’A9 II.

Nikon a récemment annoncé le développement du successeur de son D5. Il s’agira d’un D6, un reflex donc. Au tour de Canon, qui divulgue les contours de l’EOS-1D X Mark III. Avec des évolutions importantes au niveau de l’autofocus et du mode vidéo en perspective…

Disons-le d’emblée : pas d’informations précises sur la définition du capteur, mais il s’agira d’un nouveau Cmos. À l’heure actuelle, le 1D X Mark II dispose d’un capteur de 20 Mpxl, comme le D5 ; l’A9 II dispose d’un Cmos de 24 Mpxl. Alors que l’intégration d’un système de stabilisation est à l’étude sur le prochain EOS en monture RF, nous ne savons pas encore si le 1D X Mark III y aura droit. Le processeur Digic franchira une génération et devrait être doublé, comme sur le 1D X Mark II.

La cadence va augmenter. Actuellement à 14 im/s en visée optique (16 en LiveView) sur le 1D X Mark II, elle atteindra 16 im/s en Ai Servo sur le Mark III, avec suivi AF et AE sur toutes les images. En LiveView, les rafales grimperont à 20 im/s avec suivi AF et AE, avec obturateur mécanique ou électronique. L’A9 II photographie à 20 im/s en obturation électronique. Pour engranger les données, il faudra passer par des cartes CFexpress. Deux compartiments sont prévus. D’après Canon, la mémoire-tampon encaissera cinq fois plus de Raw que le 1D X Mark II (environ 850 fichiers CR3) dans ces conditions.

Au niveau de l’autofocus, un nouvel algorithme de mise au point automatique sera à l’ordre du jour. De même qu’un nouveau capteur autofocus comportant une couverture élargie. En LiveView, le Cmos double pixels reposera sur 525 zones AF. L’EOS-1D X Mark III proposera une nouvelle manière de sélectionner les collimateurs AF (nous n’en savons pas plus) et disposera de touches lumineuses. En vidéo, la série des caméras C peut trembler. Le 1D X Mark III filmera à 50 im/s en 4K UHD, sans recadrage. Il sera aussi possible de tourner en Raw, en interne, et de sortir des fichiers 10 bits en Canon Log.

Concernant les caractéristiques liées à la transmission des données (cruciales, pour les photographes pros ayant besoin de transférer leurs fichiers pendant les JO), Canon annonce, outre l’intégration du WiFi et du Bluetooth, un transfert deux fois plus rapide en Ethernet. Un nouvel émetteur de fichiers sans fil, le WFT-E9 sera lancé, lui aussi serait deux fois plus véloce que son prédécesseur, le WFT-E8B. Enfin, l’autonomie de la batterie LP-E19 serait « considérablement améliorée », d’après Canon. Nous en saurons probablement plus en début d’année prochaine. L’EOS-1D X Mark II avait été lancé en février 2016, quelques mois avant les Jeux olympiques de Rio.

- Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages