Publié le : 26/08/2010

Canon EOS 60D : un reflex très prometteur

La sortie du 7D symbolisait la volonté de Canon de donner un nouvel élan à sa gamme EOS. Dans la même logique, le 60D ne fait pas que remplacer le 50D. En plus de nouveautés salutaires, il apporte une multitude d’ajustements ergonomiques attendus depuis longtemps par les Canonistes.

La gamme des reflex EOS affiche encore quelques manques ou incohérences. À commencer par un 1000D décidément inoxydable en bas de l’échelle. À l’autre bout, les professionnels attendent toujours le successeur de l’EOS 1Ds Mark III. Entre les deux, les caractéristiques du 50D, placé sur un créneau expert, commençaient à faire désordre. Surtout qu’en face, Nikon propose, avec le D90, un reflex très polyvalent, doté de la vidéo. Canon riposte donc avec l’EOS 60D, qui vient s’intercaler entre les 550D et 7D. Avec une fiche technique sacrément alléchante.

Nouveautés

Du 50D, il ne reste pas grand-chose. On passe ainsi de 15 Mpxl à 18 Mpxl, comme sur les EOS 550D et 7D. Canon indique avoir réduit l’espacement entre les photodiodes pour l’occasion pour une meilleure réception de la lumière. Sans surprise, le Digic 4 est toujours à la manœuvre. Bien sûr, la vidéo fait son apparition, en Full HD (1080p). Mais c’est surtout au niveau de l’apparence que le 60D marque une rupture franche avec le modèle précédent. Le châssis, légèrement plus compact, revêt un aspect plus bombé. Exit le mini joystick au dos du boîtier, que l’on trouve sur les modèles experts et pros de la marque (7D, 5D Mark II, 1D Mark IV), et qui officiait sur le 50D. En revanche, on constate que la roue codeuse est bien présente. Nouveauté, un pad prend place en son sein, et encercle la touche Set. L’écran de contrôle supérieur est bien là lui aussi, mais il a été redessiné. Les touches aussi. Plus larges, elles sont inspirées du 550D.

Surtout, Canon a souhaité simplifier la tâche de l’utilisateur : chacune permet d’accéder à une fonction. Quand il fallait jouer de la roue codeuse et de la molette principale pour choisir tel ou tel réglage à partir de la même touche. Ainsi, la balance des blancs n’est plus accessible directement. On peut cependant l’affecter à la touche Set. Celle dédiée aux Iso se démarque des autres, à la manière d’un caractère braille, ce qui permet de sélectionner la sensibilité dans se tromper, l’œil rivé au viseur. Sur le dessus de la molette de réglage des modes Priorités, on applaudit l’arrivée d’un bouton permettant de la verrouiller. Une nouveauté qui devrait ravir les Canonistes, tant celle-ci ne cessait de faire la girouette au moindre frottement. Autre amélioration notable sur le plan ergonomique : le contrôleur de profondeur de champ est parachuté à droite. Ainsi, avec un téléobjectif, on peut aisément y accéder de la main droite, tandis que la gauche peut tranquillement rester sur le fût. Que dire, enfin, de l’écran orientable. Voilà un attribut que l’on aimerait voir sur tous les reflex dotés d’un mode Vidéo, tant il rend la prise de vue plus aisée. Surtout quand il est aussi défini. Le LCD de 3 pouces et 1,04 Mpts est hérité du 550D. Le viseur offre quant à lui une couverture de 97 % du champ. Agrément d’usage, un barre-graphe permet de caler l’assise du boîtier, à l’horizontale seulement. Le flash intégré assure pour sa part le pilotage de flashs sans fil, mais sur deux groupes (contre trois sur le 7D). Côté stockage, la SD remplace la CF.

Segment amateur

Le 60D se situe ainsi entre les segments amateurs et experts dans la sphère EOS. Avec des emprunts aux deux catégories, qui brouillent un peu les pistes. Néanmoins, l’adoption de la carte SD et une construction non tropicalisée (mais avec une certaine protection) tendent à le ranger au rayon amateur. D’autant qu’il offre une cadence moins élevée que le 50D : on passe de 6,3 im/s à 5,3 im/s. Le 7D garde ainsi une avance conséquente dans ce domaine (8 im/s), tandis que le 550D est bridé à 3,7 im/s. Pour le 60D, Canon met l’accent sur la vidéo. En Full HD, comme sur tous les reflex Canon, elle bénéficie ici d’un vu-mètre - apparu sur le 5D Mark II via les récentes mises à jour de firmware. Mais ce dernier ne permet toujours pas de régler le volume pendant l’enregistrement. En revanche, un filtre anti-vent fait son apparition. Au menu, on peut filmer à 30, 25 ou 24 im/s en Full HD. Côté photo cette fois, le 60D permet d’enregistrer différents types de fichiers bruts : Raw (18 Mpxl) ; M-Raw (10 Mpxl) ; S-Raw (4,5 Mpxl). Pratique, car on n’a pas toujours besoin de photographier à pleine définition. Il peut aussi arriver que l’on soit à court de place sur sa carte. On n’est ainsi pas obligé de sacrifier le Raw (plusieurs types de Jpeg sont toujours disponibles).

Un premier contact rapide révèle un appareil agréable à prendre en main. On ne se retrouve pas avec la sensation d’avoir le petit doigt en trop, comme sur les EOS 1000D ou 550D. L’EOS 60D ne dégage toutefois pas la rigueur d’un 7D, conçu en alliage de magnésium. Mais on est surtout séduit par l’écran LCD rotatif, qui autorise des angles de prise de vue originaux, en même temps qu’une protection, une fois rabattu contre le boîtier. Néanmoins, une fois cette opération effectuée, on s’est aperçu que le mode LiveView n’était pas automatiquement désactivé, comme sur un G11, pour laisser le champ libre à la visée reflex. Il faut ainsi appuyer à nouveau sur la touche dédiée. Pas idéal. Mais il s’agissait d’un modèle de présérie. Gageons que Canon trouvera la parade sur la version définitive. Autre symbole d’un certain renouveau au sein de la marque, l’accu du 60D est compatible avec les 7D et 5D Mark II. Enfin ! En revanche, il bénéficie d’un nouveau grip, le BG-E9.
Avec les 7D et 60D, Canon a tardé à réagir. Mais elle place là deux concurrents solides face aux valeureux Nikon D90 et D300s. Surtout, ces deux modèles illustrent un nouvel état d’esprit chez Canon. La marque semble désormais moins hermétique aux remarques et critiques des utilisateurs. En attestent les nombreuses améliorations et retouches d’ordre ergonomique sur le 60D. On a assez exprimé nos regrets sur les modèles précédents pour cette fois saluer ces avancées.
L’EOS 60D sera vendu 1199 € (boîtier nu), dès la mi-septembre. En outre, trois kits seront proposés :
- EOS 60D + 18-55 mm F3,5-5,6 IS : 1299 €
- EOS 60D + 18-135 mm F3,5-5,6 IS : 1499 €
- EOS 60D + 17-85 mm F4-5,6 IS USM : 1499 €

On remarque ainsi que le 17-85 mm IS USM, proposé en kit avec le 50D, mais disparu avec les EOS 550D et 7D, refait son apparition. Mais au vue de ses résultats sur le capteur de 15 Mpxl du 50D, on conseillera plutôt le 18-135 mm. Bien que dénué de motorisation ultrasonique, il se révèle en outre plus polyvalent sur le terrain. Les tarifs paraissent élevés. Mais ils sont logiques. Il s’agit de ne pas concurrencer les EOS 550D et 7D. Mais on devrait pouvoir trouver le 60D en-dessous de la barre des 1000 € d’ici la fin d’année, en cherchant un peu…

- Le site de Canon

Fiche technique

- Marque : Canon
- Modèle : EOS 60D
- Prix : NC
- Site : www.canon.fr
- Capteur : Cmos 22,3 x 14,9 mm 18,7 Mpxl, format 3/2
- Définition : 5 184 x 3 456, 3 456 x 2 304, 2 592 x 1 728 pixels
- Vidéo : 1 920 x 1 080 (24, 25 et 30 im/s), 1 280 x 720, 640 x 480
- Protection du boîtier : -
- Stabilisateur : Sur certaines optiques
- LiveView : Oui
- Nettoyage du capteur : Oui
- Sensibilité : 100 à 12 800 Iso
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, Mov (H.264)
- Monture : Canon EF, EF-S, coeff. 1,6x
- Zones de mise au point : 9 (détection auto ou manuelle), reconnaissance de visage (LiveView)
- Mise au point  : Automatique au déclenchement ou avec suivi, continue, manuelle
- Mode d’exposition : PASM, modes Scènes (6), mode profondeur de champ
- Type de mesure : Évaluative multizone (63), pondérée centrale, sélective (9 %), ponctuelle (4 %)
- Histogramme : Prise de vue et consultation (luminance ou RVB)
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 ou 0,5 IL
- Bracketing d’exposition : 3 vues (+/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL)
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s, synchro X 1/250e
- Rafales : 5,3 im/s (16 Raw, 58 Jpeg)
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle, 9 niveaux de correction bleu/ambre ou magenta/vert
- Bracketing balance des blancs  : oui (3 images)
- Flash intégré : NG 13/100 Iso (couverture 28 mm en équiv. 35 mm)
- Visée : Reflex optique (96 %, 0,95x, 22 mm)
- Moniteur : LCD TFT 7,7 cm/1,04 Mpts, 3/2
- Affichage en lecture : Zoom 1,5x à 10x, index (4 ou 9), accès calendaire/dossier, histogramme RVB, diaporama
- Stockage : SD/SDHC/SDXH
- Interfaces : High-speed USB, vidéo (PAL/NTSC), mini HDMI, microphone, télécommande
- Personnalisation : 20 fonctions avec 59 réglages
- Divers : Priorité hautes lumières, optimiseur d’exposition, réduction du bruit et du vignettage
- Logiciels : Digital Photo Professional, EOS Utility, Photo Stitch, Picture Style Editor, ZoomBrowser EX/ImageBrowser
- Accessoires fournis : Accus et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble vidéo
- Alimentation : Un accu Li-Ion (7,2 V, 1 120 mAh)
- Dimensions/poids : 144.5 x 105.8 x 78.6mm/755 g (avec accu et SD)

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour, "les professionnels attendent toujours le successeur du 1DM3" heu le 1DM4 est déjà sorti il y a quelques mois !!!

  • Pourquoi avoir viré la CF au profit de la SD !!!! Je pensais changer mon 40D pour ce 60D mais je vais devoir racheter un jeu de carte mémoire... De plus j’ai carrément plus confiance en une CF que dans une SD, pour moi c’est vraiment une maladresse de la part de Canon se changement de format.

  • Je trouve que le 60D est un coup marketing.
    Possédant un 50D les modifications apportées me semble de l ordre du gadget les 7D ayant un prix en baisse il me semble plus intéressante.

    • tout a fais d’accord "marketing a fond " en plus le boitier est moche et orienter "AMATEUR 100%" ,pour travailler parmis mes boitier j’ai aussi un 50D "magnifique" ,il faudrais remercier "SONY" avec leur arriver dans le domaine reflex "tous les réflex entrer de gamme qu’il ont sortie il y a 2 ans ont ut du succès auprès du public amateur donc canon et nikon sont obligée de suivre "je connais beaucoup de photographe pro qui utilise le 40D et le 50D ,mais là sur le terrain avec un écran orientable "super fin" ,on est surtout dans le high-tech ,il ont fait régrésser cette gamme vers l’entré de gamme pour s’aligné au sur les reflex gadget de "SONY" ,puisque "SONY" n’a pas les compétences pour nous sortir un vraie boitier professionnel digne de ce nom "c’est pas avec l’alpha 850 et l’alpha 900 qu’ils vont gagné des clients pro "800 ISO""objet high-tech .
      C’est la course au pixel ,c’est pas la technologie qui nous permettra de faire une meilleur photo .

    • Bonjour l’orthographe ! Là, vous atteignez des sommets !

    • Ah oui là... il faut reconnaître... Si Pivot passe par là c’est bon, infarctus direct !

  • le 7D et maintenant le 60D avec autant de pixels sur un petit capteur laissent présager qu’il va falloir vite revendre tout mon matos Canon car le 1Ds Mark IV sera un veau

    rien de prometteur là dedans c’est du grand public qui gobe tout, on s’éloigne à grands pas de la qualité

  • wouahh,vivement la sortie de l eos 70d,que je puisse avoir le top apres avoir revendu le 60d que je vais acheter des que j aurrai vendu le 50d achete l annee derniere en remplacement du 40D de 2008(une antiquite)Mais au fait,est ce que je vais faire de meilleures photos ?

    • Bonjour,
      Je rejoins les commentaires précédents. Un peu déçu de ce nouveau 60D qui est un appareil amateur/pro. A quoi bon changer...Autant garder mon 40D et acheter de bons objectifs...J’attendrais que le 7D baisse en prix....

    • Vous avez tout dit !
      Un jour ou l’autre le client (ballots que nous sommes, moi le premier) ne suivra plus ...Et le marché s’effondrera (ce qui s’est passé avec la hifi)
      Tout est fou y compris les différences de prix entre le net les boutiques, sans parler de l’étranger ou un voyage (London) peut être remboursé sur l’achat d’un simple logiciel !( Photoshop)
      Un jour ou l’autre tout ce système buggera, c’est sur !

    • bravo canon

      full hd video est capteur gonflé de pixels ecran amovible ...!!!
      faite un camescope ça ira plus vite.
      a tous les coups monté en iso pourri comme d’ab est probleme de casse sur ecran orientable ou probleme de contacts sur la rotule de l’ecran comme les camescope est les pixels ??? a fond a fond canon ce bourre de chemin avec leur capteur remplis a ras le bord de pixel ce 60D n’apporte rien de bon au photographe mais uniquement au cameraman !!

    • Eh bien...
      J’ai eu le 40D et mon 60D est incomparablement meilleur, il est très à l’aise dans les haut iso (en photo de spectcale ou de sport en salle ça compte), il est plus compact et plus maniable et l’implémentation des fonctions est beaucoup plus simple et ergonomique (la sélection manuelle des colimmateurs qui s’enclenche dès qu’on touche le pad c’est un confort que j’attendais depuis longtemps).
      Le capteur de 18MP donne des résultats absolument remarquables. A 850€ c’est vraiment un excellent choix.

    • hi Dear ; my name ish Belan,i’m in iraq.i’m a photographer ther,i saw this caerma it’s very nice for my job,but i want to know more information about this caerma,what’s megapixel, and what’s price this caerma..thanx

  • Pendant ce temps personne ne fustige Panasonic qui mélange vidéo et photo ou inversement. Et le public adore...
    Maintenant le 60D reste meilleur sur le papier que le 50D avec quelques changements que l’on ne peut connaitre l’impact tant que l’on ne l’a pas essayé...
    La critique est facile... Vous connaissez peut-être la suite...
    La disparition du joystick ? Mais voilà, ce n’est qu’une question d’habitude... On ne va pas pleurer et rouler par terre pour si peu, non ? J’aime bien le joystick mais ça ne me choquerait pas d’avoir un pad du genre joypad de manette de jeux...
    En plus, on le critique pour les SD. Les SD sont plus courantes, évoluent plus, sont moins chères et permettent d’avoir le WIFI ! En bref, cela en soi est un progrès. Et puis pour les pingres qui n’ont pas envie de réinvestir sur une carte de 16 Go, ils n’ont qu’à aller chez les autres qui se sont alignés sur la SD aussi !
    Pour ce qui est de rafaler comme un critère très important, je ne suis pas sur que cette option soit prise vraiment au sérieux. Avec 8 images par seconde, on a des photos qui se ressemblent tellement, des photos qui sont floues car mal focalisées que l’on passe son temps à supprimer plus de la moitié d’entre elles. C’est un travail fastidieux. Pour ma part, je sens assez bien mon appareil (certains devineront lequel si je dis 3,9 photos par secondes) pour le faire avec parcimonie et sans regret. Maintenant, je rappelle que la rafale n’a pas le même effet que le viagra, alors n’en abusez pas ;)
    Grâce au 5D Mark II, les photographes professionnels nous régalent avec leur making of. Sans oublier la pub de l’épisode de Dr House entièrement tourné avec le 5D Mark II.
    La vidéo reste un gadget pour moi mais pas pour tout le monde. C’est pourquoi je prétends que le 60D est un appareil photo d’expert grand public, pas un pur semi-pro.
    Il apparait pourtant évident qu’il ne doit pas concurrencer son grand frère, le 7D, déjà excellent.
    Attendons l’arrivée du 60D et vu le prix, je pense qu’il ne déméritera pas d’être le successeur (léger et grand public mais successeur comme même) du 50D (lancé aux alentours de 1500 euros à l’époque, non ?).
    Pour le reste, regardez d’abord ce que peut faire un 7D avant de vous demander ce que pourrait faire un 60D et vous comprendrez la logique (commerciale mais logique quand même) de cet appareil.

    • Tout à fait d’accord. Les critiques pleuvent alors que personne ne l’a encore eu dans ses mains... ça me fait bien marrer les avis quelques peu réac’ qui font penser aux phrases éculées de vieux style "de mon temps c’était beaucoup mieux, maintenant c’est de la piètre qualité, je vais garder mon canon EOS Flintstones", etc."
      Des frustrés ? Des jaloux ? Ou juste des polémiqueurs qui n’ont rien d’autre à faire que parler de choses qu’ils ne connaissent pas ? Attendez les tests (faits par des PROS) et n’oubliez surtout pas que personne ne vous oblige à acheter cet appareil. Vive les bonne vieilles bobines 24x36 et les vinyles 78 tours ! comme dirait mon grand-père...
      A tchao les râleurs...
      7D addict.

  • Bien, je viens de voir le 60D à la Fnac de St Lazare. Il est petit, il est mignon, il tient assez bien dans ma main (je parle pour moi) et surtout il est PETIT.
    Possesseur déjà d’un 7D et d’un 5D Mark II, je l’ai trouvé plutôt logique dans la conception et ses capacités vis à vis du prix.
    La visée est aussi bonne que les anciens XXD, rien de décevant, en fait, rien n’a changé et ce n’est pas grave.
    L’écran articulé est... Révolutionnaire ! Il permet des prises de vue hors normes. On fait sa composition dans le calme avec son trépied ou dans l’action mais dans une efficacité bien plus performante qu’avant. On peut être grand, petit, souple, l’écran est plutôt pratique dans bien des cas.
    Vous ne pouvez vous offrir le 7D, essayez le 60D.
    Vous voulez un Nikon ? Le 17-55 f/2.8 IS USM de Canon est à 800 euros, celui de Nikon 1300 euros (SANS LA STABILISATION).
    Les déçus des performances papiers oublient le principal : le terrain ! Attendons les tests du matériel sur le marché :)

    • Un photographe professionnel (je ne dirais pas son nom) m’a affirmé qu’il fallait mieux posséder un appareil FF (type Canon 5D) qu’un appareil avec un petit capteur pour les photos de paysages, et garder les petits capteurs pour les photos sportives. Le capteur du 60D est-il aussi performant qu’un FF ? Les photos seront-elles aussi nettes ?

      Merci.

    • Il doit avoir des milliers de photographes en France ! Le citer ou non n’apporterait rien, en effet.
      Un bon photographe est capable de faire de bonnes photos même avec un compact.
      Mis à part cela, il y a plus détaillé qu’un vulgaire FF comme les MF...

    • Quelle est la difference entre un bon et un mauvais photographe (cf "les inconnus")...???
      Je ne crois pas que le matos soit le prmier argument !!!
      Un trés bon skieur avec des ski de merde descendra mieux qu’un mec qui sait pas skier et qui a des ski de compet !!
      On est d’accord ?
      Sinon je pense que le 60D est un coup marketing ! Ils feraient mieux chez canon de nous pondre un 70-300 2.8L IS USM, ce serait quand meme mieux qu’un nouveau boitier tous les ans !!

      La photographie commence à subir la meme pression marketing que l’informatique. T’achetes le top du top un jour (pour le boitier) et le lendemain c’est déjà obsolète !!

      Fot ch....

    • Prometteur ou pas, le 60D apporte sa lueur d’espoir. Enfin un eos abordable avec un vrai testeur de profondeur de champ. En tout cas, ça peut faire pâlir un 7D et autre 5DmkII, lesquels, malgré leurs atouts, ne permettent pas maîtriser la profondeur de champ d’un portrait au téléobjectif : un comble pour un appareil photo. Et dire que 7D et 5DmkII réussissent à contenter des photographes : autre incompréhension !
      Maintenant, si avec ses 18Mpx sur un APS-C, le 60D arrive à rattrapper son retard en terme de dynamique d’image, alors je suis preneur. Par contre, si c’est du même acabi que les images fluos de l’APS-C d’un 7D sans testeur de profondeur de champ, alors, comme mes collègues, je vais continuer à vendre mes optiques Canon. Mon D700 de chez Nikon n’aura aucun souci à se faire pour encore un bon momment, surtout avec la nouvelle vage de zooms que la marque jaune propose en cette fin d’année...

    • Bonjour,

      Où avez-vous vu ou lu que l’EOS 7D n’avait pas de testeur de profondeur de champ ? Comme l’EOS 5D Mark II il en comporte un, certes mal placé mais utilisable. Quant-aux couleurs fluos de l’EOS 7D... chacun jugera !

      Laurent

    • Beaucoup de désinformation ! Dommage de trouver tant d’erreurs sur un seul post.
      Les testeurs de champs sont placés en bas côté main gauche, comme d’habitude, sauf sur le 60D où il est plus accessible.
      Pour les couleurs fluos... Inutile de contredire, le mieux est de faire constater cette fausse énormité aux lecteurs de ce fil. Merci de taper sur un site du genre flicker et photo 7D, ensuite chercher le côté fluo sur les photos...
      C’est grotesque de parler de ce que l’on ne connait pas.

  • prometteur en photo ?peut-être ! mais pas en video,toujours pas af en continu, domage pour Canon qui prend du plomb dans l’aile avec les dernières séries de la concurance (nikon)

    • Pour avoir testé cette nouveauté chez Nikon, ça reste du bricolage à l’origine de bien de frustrations. Ca fait le point mais mal car c’est d’une lenteur...
      Pour ce qui est de tous les autres reflex, on doit faire le point en manuel mais rien de rédhibitoire une fois la main prise. Les pros ne connaissent pas l’AF en vidéo, alors passer sur un 60D ne les changera pas. Par contre la qualité de vidéo peut très bien aider un journaliste d’Arte à faire un reportage en HD et pour ce prix là, il n’y a pas... Photo !

  • Toujours pas de plein format (24x36) à un prix abordable qui N’AURAIT QUE LES FONCTIONS DE BASE ET SE CONTENTERAIT DE 12 OU 14000 pixels - Pour LA VIDEO : ON S’EN FOU !!!! UN APPAREIL PHOTO ET C EST TOUT et si possible avec un look moins "mastoc" que ce que l’on voit depuis 20 ans. On se demande à qoui penses leurs ingénieurs et "marketing men" - CHEZ LES DIFFERENTS FABRICANTS

    • Les FF ont tous baissé de prix et n’arrêtent pas mais si tu veux un FF pas cher, Sony propose un Alpha 850 mais ne compte pas dessus pour faire aussi bien qu’un 5D Mark II ! On peut toujours se plaindre mais le 60D est déjà un très bon boitier maintenant que beaucoup l’ont acheté et testé. Il a tout simplement hérité de la qualité d’image du 7D !

  • C’est facile de dire que la vidéo n’est qu’un gadget ou un argument commercial sur les reflex, je pensais pareil avant d’avoir vu les qualités des vidéos sur VIMEO puis plus tard j’ai pu m’en rendre compte par moi même avec mon 550D. La mise au point n’est pas un problème en manuel et je ne suis pas du tout un pro, j’étais juste a la bonne école : un vieux canon AE1P sans AF avec un 50mm fixe ! La difficulté c’est d’être obligé de faire le point avec l’écran arrière et de se contorsionner pour les prises de vue au niveau de la hanche ou pire au ras du sol, d’ou la grande importance de l’écran orientable en vidéo si vous ne voulez pas investir dans un écran externe qui coute plus cher que le boitier !
    Par rapport a la photo je pense que qu’a ce niveau là c’est l’objectif qui fait la grande différence et la qualité de la visée reflex des boitiers, d’ailleurs même si la visée du 60D est dèja mieux que celle du 550D j’ai toujours en mémoire la visée de mon AE1P ! Quand je suis passé au numérique c’était comme passer d’une salle de cinéma a une petite télévision au salon !!! je ne sais pas si la visée des full frame est pareil que celle des argentiques ?

  • Bin j’avais un 3D Mark II, 10 minutes de pluie... HS... Depuis, je suis devenu raisonnable, j’ai acheté un Nikon 3D... Cela coûte cher en optique, mais j’ai l’impression de faire de la photo...

  • bonjour un seul regret pour cette achat pas de menu en français

  • Bonjour,

    Je possède un objectif SIGMA 300 f:4 APO Macro (n°série 1000476)ainsi qu’un boitier CANON 60D.Après chaque déclenchement un message d’erreur (ERR 01 ) apparaît et la prise de vues multiples ne fonctionne pas.
    D’après Sigma France les composants électroniques pour la mise à jour ne sont plus disponibles.
    Mais normalement la compatibilité avec le CANON 60D doit être OK.
    Je suis à la recherche de tout conseil ou information sur le sujet.
    Merci d’avance
    Cordialement

    • Sigma essaie tant bien que mal de simuler une optique Canon. Si dans le court terme, ça fonctionne, dans le long terme arrivent souvent des incompatibilités...
      Si Sigma payait Canon au lieu de pirater, ça pourrait se passer mieux mais ce n’est pas le cas. En cas d’abandon du support de Sigma, tu es alors seul devant ton souci... Comme ici !

    • Après avoir lu tous ces messages, je m’aperçois que beaucoup ont oublié un point essentiel.
      Le 60D permet d’être surtout un tremplin pour passer du "monde" amateur vers le monde "expert", sans trop apeurer les amateurs comme moi. Je prends mon cas perso, j’avais un EOS 300D...je suis naturellement passé au 60D. J’ai failli opter pour le 600D mais ça conception faisait vraiment trop cheap ! le 60D fait massif et je le trouve nettement plus équilibré avec l’objectif 24-105 f/4 que je lui colle. De plus, le faible écart de prix ( 900€ en boitier nu chez mon détaillant) peut inciter à l’acheter. Ce 60D me permet d’explorer (parfois et par moments...) tous les réglages et fonctions manuelles...en sachant que je peux toujours revenir (si je suis paumé..ce qui arrive souvent..) en mode auto ou semi auto (mode P ) avec un résultat à peu près correct.
      Ce 60D m’incite vraiment à prendre de cours... pour aller plus loin... et ne plus faire des photos, mais tenter de vouloir faire de la photo..vaste programme pour un amateur !
      Quand à l’ecran orientable, depuis le temps que CANON l’a installé sur ses appareils, je pense qu’ils ont fiabilisés leur process.

    • bonsoir.
      oui mais il y a pas photos sur le SAV
      Sigma 20/20
      Canon 4/20
      chaque fois que j’ai retourner un objectif Sigma pour réfection ou mise a niveau, j’ai reçu l’objectif ou le flahs sur 10 jours et en impeccable état de marche
      pour canon 4 SAV durée mini 1 mois, maxi 3mois quand ça na pas était pour retourner l’appareil parce que le problème n’avait pas était régler.
      alors sigma désoler pour les puriste mais oui c’est sérieux.
      Yves

[
0
]