Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS 6D Mark II : un air de famille

29/06/2017 | Benjamin Favier

Quatre ans et demi après le 6D, Canon propose une version Mark II de son reflex plein format « abordable ». Une évolution bienvenue et très attendue par les aficionados de la série EOS. Parmi les principales nouveautés, l’arrivée d’un écran orientable, d’un système AF plus ambitieux et d’un nouveau capteur. Il s’avère philosophiquement très proche du 80D, à la différence notable que le 6D Mark II embarque un Cmos 24 x 36.

Présentation

Septembre 2012. Avec l’EOS 6D, Canon répond du tac au tac à Nikon, qui vient de sortir le D600. Ces deux reflex 24 x 36 se démarquent des autres modèles plein format par un tarif plus maîtrisé, situé autour des 2000 €. Un an plus tard, Sony entrait dans la danse avec les A7 et A7R, bousculant quelque peu les deux acteurs historiques.

JPEG - 209.9 ko
La prise télécommande a été ramenée sur le devant de l’appareil, pour laisse de la place à la charnière de l’écran LCD.

Depuis, Nikon a sorti un D610 (qui avait pour principale mission de faire oublier le fameux « dust-gate ») et un D750. Tandis que Sony a multiplié les sorties, avec des A7 de seconde génération stabilisés, et plus récemment un A9, situé dans une autre sphère tarifaire. N’oublions pas non plus Ricoh, qui a sorti l’an dernier le Pentax K-1, vendu 2000 €. Pendant ce temps, Canon n’a pas réagi sur ce segment, se concentrant sur sa gamme hybride, ses EOS APS-C et sur les séries 5D et 1D X.

JPEG - 312.9 ko
On retrouve les commandes propres aux reflex EOS experts sur le dessus. À noter, par rapport à l’EOS 6D, l’apparition d’une touche près du déclencheur, pour accéder aux différentes zones de l’autofocus.

Patience de mise

Mais on se doutait bien – en tout cas nous l’espérions – qu’un successeur du 6D verrait le jour. D’autant plus que la sortie du 7D Mark II, cinq après le 7D, avait prouvé qu’il fallait parfois faire preuve de patience… Quatre ans et demi, en l’occurrence, se sont écoulés depuis la sortie du 6D. Un reflex sobre, voire minimaliste par certains aspects (l’autofocus notamment), mais que nous avons beaucoup apprécié à la rédaction (lire test dans notre numéro 53, paru en mars 2013), notamment grâce à une ergonomie très intuitive et une excellente qualité d’image. Cette version Mark II repose sur une philosophie similaire. Malgré de nombreuses évolutions, logiques, au vu du temps écoulé, et qui augurent d’une polyvalence accrue par rapport à son prédécesseur, ce reflex reste sage par de nombreux aspects.

PNG - 72.7 ko
Nouveau capteur de 26 Mpxl, avec la possibilité d’opter pour des Raw de taille intermédiaire, M-Raw et S-Raw.

26 Mpxl et Dual Pixel AF

Avec une définition de 26,2 Mpxl, Canon propose une définition inédite en 24 x 36. Pour rappel, celui du 6D comportait 20 Mpxl. Le Cmos du 6D Mark II intègre un filtre passe-bas. Il s’intercale entre le capteur de 22 Mpxl du 5D Mark III et celui de 30 Mpxl du 5D Mark IV. Les 5DS/5DS R conservent le record de définition pour un capteur 24 x 36 (50 Mpxl). La plage de sensibilité du capteur Cmos du 6D Mark II s’étend de 100 à 40 000 Iso par défaut. Il est possible d’aller au-delà, de 50 Iso jusqu’à 51 200 Iso (H1), voire 102 400 Iso (H2).

PNG - 80.8 ko
Par défaut, la plage de sensibilité s’étend de 100 à 40 000 Iso.
PNG - 98.3 ko
Les différentes corrections optiques disponibles dans les menus de l’EOS 6D Mark II.

Dual Pixel AF et Digic 7

En toute logique, à l’instar des derniers EOS, le 6D Mark II intègre la technologie Dual Pixel AF, d’une redoutable efficacité pour faire automatiquement le point en LiveView, mais aussi en vidéo, avec des optiques appropriées. Ainsi que le processeur Digic 7. Pourtant, il n’est toujours pas possible de développer les Raw depuis le boîtier, ce que permet pourtant le G7 X Mark II, doté du même processeur. Le 77D, récemment testé, souffre du même inconvénient. On accède par contre à la fonction Détails fins, apparue sur le 5DS, ainsi qu’à la fonction de balance des blancs avec priorité aux blancs. Quant à la fonction Dual Pixel Raw, elle reste la propriété du 5D Mark IV. Tout comme la possibilité de filmer en 4K… Ce qui laisse songeur, en 2017, quand on connait le savoir-faire de Canon dans le domaine de la vidéo.

PNG - 92.8 ko
Toujours pas de 4K, alors que Canon a doté ses 5D Mark IV et 1D X Mark II de cette définition…
PNG - 90 ko
Il est possible d’ajuster la vitesse du suivi continu en vidéo.

On se contente ici de tourner en 1080p à 50 im/s (format MP4), alors que le time-lapse vidéo génère des séquences… en 4K (au format Mov) ! Il sera possible de connecter un micro externe, mais il n’y a toujours pas de prise casque. Contrairement à ce que nous avions observé sur le 6D, l’activation du WiFi ne bloquera pas l’accès au mode vidéo. Au contraire, il sera possible de piloter le boîtier à distance pendant un tournage depuis l’application Camera Remote, en WiFi (NFC) ou en Bluetooth avec la télécommande RB-E1, dévoilée en même temps que les EOS 800D et 77D. Toujours en vidéo, l’absence de stabilisation en interne sera en partie compensée par un mode électronique sur cinq axes, qui entraîne un recadrage, plus ou moins important selon le mode choisi.

JPEG - 212.3 ko
Toujours un seul compartiment pour SD, uniquement compatible avec la norme UHS-I.

Rafale et autofocus

Le 6D Mark II s’annonce plus véloce que son prédécesseur : la cadence passe de 4,5 à 6,5 im/s, ce qui place le 6D Mark II en concurrence directe avec le Nikon D750… et l’EOS 5D Mark III (6 im/s). Canon annonce que le 6D Mark II engrange quelques 150 Jpeg ou 21 Raw, à la définition maximale : il est toujours possible d’opter pour une taille de format brut intermédiaire (M-Raw et S-Raw). L’unique compartiment pour carte mémoire accueille des cartes SD. Il est limité à la norme UHS-I. Le système autofocus, très critiqué sur le 6D, passe de neuf collimateurs à quarante-cinq, tous croisés. Parmi eux, vingt-sept sont sensibles à f/8.

PNG - 71.8 ko
Contrairement à l’EOS 5D Mark IV, le 6D Mark II ne possède pas de volet dédié à l’autofocus dans les menus. Pour accéder aux réglages fins, il faut passer par les menus C.Fn.

Le collimateur central est aussi sensible que celui du 6D, à - 3 IL (tous les autres à - 0,5 IL). Hélas, toujours pas de joystick pour les contrôler. On retrouve bien sûr les modes One Shot, Ai Servo et Ai Focus. Il sera possible de procéder à des micro-ajustements de l’AF dans les menus au besoin. Le système autofocus s’appuie sur la détection de couleur et de visage (tons chair), comme celui du 5D Mark IV. L’obturateur plafonne lui à 1/4 000s.

JPEG - 348.8 ko
En l’absence de flash intégré, il faudra faire appel aux modèles Speedlite comme le 270EX II ici.

Visée reflex et LiveView

Il ne sera pas possible de piloter les collimateurs via l’écran LCD, en sollicitant la visée reflex. Celle-ci repose sur un pentaprisme couvrant 98 % du champ (97 % sur le 6D), avec un grossissement de 0,71x et un dégagement oculaire de 21 mm. L’écran LCD mesure 7,7 cm, avec une définition de 1 040 kpts. Il est totalement orientable, comme sur les reflex APS-C de la marque, ce qui est une première sur un modèle 24 x 36 Canon.

Il est en outre tactile, que ce soit lors de la prise de vue ou pour naviguer dans les menus, ce qui est un bon point de marqué par rapport au D750, privé de cette technologie. En revanche, ce dernier reprend la main dans le domaine du flash : Canon se prive toujours de cet attribut sur ses EOS plein format, et c’est fort regrettable. La syncho X est limitée à 1/180s.

Construction et batterie

Le 6D Mark II est paré de joints contre l’intrusion de poussières ou d’humidité. Canon ne fournit pas de précision sur leur nombre, mais indique que le niveau de construction se situe entre les EOS 80D et 5D Mark III. L’accu employé est l’EP-E6N, inauguré sur l’EOS 7D Mark II et plus endurant que l’EP-E6 du 6D. Mais il est toujours possible d’utiliser ces deux modèles de batterie sur l’EOS 6D Mark II. Par contre, un nouveau grip est proposé, le BG-E21, uniquement compatible avec le 6D Mark II.

Parmi les autres fonctions, citons le module GPS, désormais compatible Glonass. Un intervallomètre figure dans les menus, comme une fonction HDR ; tous deux sont déclinés à la sauce vidéo. Au niveau de la connectique, on note que le 6D Mark II reste à la norme USB 2 et qu’il ne sera pas possible de le recharger par ce biais.

Le 6D Mark II devrait être disponible fin juillet, au prix de 2 109 € nu. Un kit sera proposé avec l’EF 24-105 mm f/3,5-5,6 IS STM, pour 2 509 €.

- Le site de Canon

Premier avis

Le premier EOS 6D aura eu une longévité assez exceptionnelle pour un boîtier numérique. Comme l’EOS 7D avant lui, mais aussi à l’instar du 100D. Ainsi, Canon ne se presse pas pour renouveler certains modèles. Au risque, avec le temps, de voir ses reflex qualifiés de dépassés vis-à-vis de la concurrence. Face à des boîtiers plein format tels que le Nikon D750, le Pentax K-1 et les Sony A7, le 6D avait du mal à rivaliser en termes de caractéristiques. Pourtant, en dépit d’un système autofocus trop limité (mais performant en basse lumière), le 6D constitue une excellente opportunité de goûter au format 24 x 36 en numérique. Pour du reportage, du portrait ou du paysage, il fait largement l’affaire : il s’avère très compact avec l’optique 40 mm f/2,8 STM. 

Mais depuis la sortie du très bon, mais trop cher 5D Mark IV, d’aucuns guettaient l’arrivée du successeur du 6D, avec son lot d’évolutions. Dual Pixel AF, processeur Digic 7, capteur plein format de 26 Mpxl, Rafale à 6,5 im/s, écran orientable dans toutes les directions et tactile : sur ces points, ce Mark II est au rendez-vous et il fait office d’un 80D au format 24 x 36. Nous avions d’ailleurs beaucoup aimé ce reflex, en raison de sa grande polyvalence. Hélas, Canon demeure conservateur et a bridé le 6D Mark II sur de nombreux points. Si on peut comprendre qu’il ne fallait pas « tuer » le 5D Mark IV, la comparaison avec la concurrence, notamment les Sony A7, ne joue pas en faveur de Canon.

En premier lieu, l’absence de définition 4K en vidéo est difficilement justifiable. Canon la réserve à ses reflex professionnels, les EOS 5D Mark IV et 1D X Mark II en l’occurrence, et préserve ainsi ses caméras professionnelles, notamment la série des C. Reste qu’avec ses caractéristiques (Dual Pixel AF, écran orientable et tactile, compatibilité avec toute la gamme EF, stabilisation électronique), le 6D aurait fait un très bon compagnon des deux reflex pros sur un tournage. Pour ce qui est de la couverture en visée reflex, pourquoi ne pas avoir opté pour les 100 % ? Cela n’aurait pas fait d’ombre au grand frère pour autant. En outre, se priver de flash sur ce genre de boîtier est dommage. Le Nikon D750 paraît ainsi mieux loti avec un viseur à 100 %, un flash, un système AF à 51 collimateurs, un double lecteur de cartes (un seul, de type UHS-I sur le 6D Mark II)… Reste qu’en LiveView, le Dual Pixel AF devrait donner au 6D Mark II une longueur d’avance. Enfin, à l’heure actuelle, le large choix en matière d’optiques reste un argument important face aux hybrides, même si les optiques en monture FE se multiplient.

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 24 x 36 de 26,2 Mpxl, avec filtre passe-bas
  • Définition maximale : [3/2] 6240 x 4160 pixels
  • Montures/Coefficient : Canon EF/1x
  • Sensibilités : 100-40 000 Iso (L:50, H1 : 51 200 Iso ; H2 : 102 400 Iso)
  • Vidéo : 1080p, 50 im/s
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (M-RAW et S-RAW), MP4, MOV
  • Protection du boîtier : Oui, contre la poussière et l’humidité
  • Stabilisateur : -
  • Visée : Pentaprisme 98 %, grossissement 0,71x, dégagement oculaire 21 mm
  • Moniteur : LCD orientable et tactile 7,7 cm (3 pouces), 1040 kpts
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/Oui
  • Autofocus : 45 points à détection de phase, tous croisés ; 27 sensibles à f/8 ; collimateur central à - 3 IL ; tous les autres à - 0,5 IL ; Dual Pixel AF en LiveView
  • Vitesses : 1/4000s - 30s, pose B
  • Rafales : 6,5 im/s (150 Jpeg, 21 Raw)
  • Balance des blancs : Automatique, Lumière du jour, Ombre, Nuageux, Tungstène, Éclairage fluorescent blanc, Flash, Personnalisé (2500 k - 10 000 k)
  • Réglages divers photo et vidéo : Styles d’image, Modes Scènes, intervalomètre, time-lapse vidéo 4K, HDR, vidéo HDR, exposition multiple
  • Stockage : SD (UHS-I)
  • Interfaces : mini jack 3,5 mm, USB 2.0, HDMI Type C
  • Alimentation : LP-E6N ; environ 1200 vues (norme Cipa)
  • Accessoires : Courroie, accu, chargeur, Digital Photo Professional 4
  • Dimensions/Poids : 144 x 110,5 x 74,8 mm / 765 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Merci pour ces infos toutes fraîches. Il a l’air sympa ce nouveau boîtier. Enfin un 24x36 Canon avec écran orientable.

  • Je m’écroule de rire en pensant encore aux (tres tres) nombreuses déclarations d’un chroniqueur bis ici qui nous a martelé l’esprit avec l’idée que Canon allait bientot nous sortir un boîtier full frame à mille euros. Et bien à 1200 euros près, on y est......
    et après ça, il y en a qui vont encore dire que nikon est trop cher, mdr, d’autant que les obturateurs nikon visiblement sont toujours annoncés avec une durée de vie bien plus longue....

  • NEXT, pas de 2 slot SD (UHS-II incompatible), que 45 colimateurs tous centrée au milieu de l’image, pas de joystick ou même un pavé virtuel sur l’écran pour choisir ses collimateurs qui ne coûte rien, obturation limitée au 1/4000s , viseur à 98% seulement, pas de flash pop-up, pas de 4k (pas super important) mais quand un bête petit compact à 450€ le fait....il y a seulemnt l’écran orientable qui est vraiment un plus !

  • tout à fait d’accord avec Toni, Canon se presse à la vitesse d’une tortue pour faire évoluer son matériel.
    ils n’ont plus le marché du compact (merci les smartphones, toujours plus polyvalents et connectés), celui du réflex s’effondre (merci les hybrides, toujours plus différents), celui des optiques devient ultra concurrentiel (merci sigma et tamron,entre autres), il va falloir un jour innover ou se différentier pour justifier ces prix et survivre.
    ce sont de beaux outils, certes, mais ....

  • Pour avoir eu le 6D je trouve scandaleux qu’il n’y ait pas de 4k sur le nouveau, voir plus. Les prix grimpent mais la technologie ne suis pas. Canon lâche quelques bribes avec un écran orientable et 26 Mpx l’arnaque.

  • Idem que les coms précédents, je voulais évoluer depuis mon 80D mais claquer 1000 euros pour avoir juste un capteur FF sur un clone du 80D (sans le flash en +) cela ne me tente pas.

    Mais pourquoi canon n’écoute pas ses clients ! c’est un reflex avec des caractéristiques de 2014 ce 6D...
    pas de double slot, pas de 4K ou même de 1080p 120ips, pas de flash d’appoint, pas de synchro 250, pas de 1/8000s et c’est quoi ces collimateurs tous regroupés au centre ? ca sert à quoi d’en avoir 45 si ils sont tous les uns sur les autres ???!!

    J’avais épuré mon parc d’objectifs pour prévoir le switch vers le 6D mais la, je crois que je vais carrément tout vendre pour switcher de marque, lamentable...

  • @2
    Et votre chroniqueur préféré vous répondra que Canon a du retard !
    C’est vrai que j’ai toujours pensé que Canon sortirait un XXX D 24x36 à 1000 €...et je l’espère encore.
    Notez tout de même qu’on peut trouver aujourd’hui des 6D à 1024.99 € ( TTC ? site fiable ? )
    On n’est donc plus très loin de cette fameuse barre des 1000 € !!!
    L’écart tarifaire entre un 80D et un 6D n’est plus nécessairement dissuasif.
    Dans une épicerie courante près de chez moi, l’écart est de env. 22% (1150 €=>80D Vs 1399 € =>6D ).

    Je persiste à dire que l’écart tarifaire "officiel" entre un 6D Mk II (225.000 JPY HT chez Bic !)
    et un 80D (128320 JPY HT toujours chez Bic) est passablement exagéré.
    Ces deux reflex se différencient essentiellement par le capteur CMOS 24x36 qui ne coûte sûrement pas
    100.000 JPY à lui tout seul.
    On va donc plutôt supposer que les marges bénéficiaires ne sont pas tout à fait les mêmes dans les 2 cas...

    Il est là le problème.
    Vous n’ignorez pas que toutes les boîtes photo ont subi une crise économique sans précédent due à plusieurs facteurs...mais le marché FF résiste beaucoup mieux que les autres et les entreprises se requinquent en allant chercher l’argent là où il est.

    Le projet de "démocratisation du FF" existe certainement chez Canon/Nikon/Sony mais aucun d’eux n’est en mesure de le mettre en application dans un délai prévisible.
    (Nikon a subi d’importantes pertes financières et Sony se concentre sur le haut de gamme alpha 7/9 avec une gamme optique en plein développement.)
    Bref, en reconsultant ma boule de cristal, je ne vois pas de FF à 1000 € avant quelques années...

  • @Toni
    N’y a-t-il pas une volonté délibérée de la part de Canon de brider son 6d Mk II pour protéger son 5D Mk IV ?
    Moi je crois que oui.
    Notez tout de même que le monde est bien fait et que le 5D Mk III (totalement usé, vieilli, fatigué comme chacun sait ) se trouve à env.2400 €...

  • @eric-p , oui, canon essaye clairement de protéger son 5d mais cette stratégie (efficace certes) fonctionne uniquement si il n’ya pas de concurrence offensive, la, ce n’est pas le cas.
    Quand au 5d3, même à 2400 euros, il vieilli, et n’intéresse pas un photographe désirant acquérir du matériel au gout du jour.
    Ce qui pourrait éventuellement marcher avec le 6D2 c’est si sa dynamique / colorimétrie / gestion du bruit explose enfin les scores, ce qui ne devrait pas tarder à se savoir...

  • @julien
    Le 6D Mk II, c’est quoi en réalité ?
    C’est un ticket d’entrée vers le 24x36 et sa gamme optique pléthorique.
    Rien que pour ça, il y en a de plus en plus qui craquent et qui migrent vers le 24x36.
    Canon le sait et peut se payer le luxe de brider davantage son 6D Mk II que Nikon ne peut le faire vis à vis
    de son D750 (Toujours pas de viseur optique 100% par exemple).
    Du seul fait de sa gamme optique (+ les "compléments" issus des "piranhas", Sigma & Tamron en particulier), il y a de fortes chances que le 6D Mk II soit un succès commercial .
    Les acteurs du mirrorless (même en 24x36 !) jouent aux billes à côté...

  • @claudio
    Les questions que vous posez ne sont amha pas les bonnes.
    La vidéo 4 K intéresse-t-elle les amateurs de 24x36 ?
    Amha, celà n’intéresse qu’une minorité de la clientèle intéressée par le 6D.
    Pour eux, la priorité c’est plutôt :

    *Un appareil petit (Le 6D était déjà le plus petit reflex 24x36 du marché)

    *léger (le 6D est toujours le reflex le plus léger du marché et le Mk II fait presque aussi bien)

    *Un accès à une gamme optique aussi large que possible (c’est le cas !)

    *FIABLE (On n’a pas eu de mauvaise surprise avec le 6D contrairement au D600 d’en face par exemple)

    *DISCRET (Canon a fait un effort particulier au point qu’il est plus silencieux que légendaire Leica M6/7 !!!)

    *Une finition correcte, un appareil simple, beaucoup d’autonomie...

    *Une qualité d’image au dessus de ce qu’on trouve en APSC (c’est le cas)

    *Une bonne montée en isos sans trop de déperditions sur la qualité d’image (DxO lui donne un "Low light" de 2200 isos, environ 2x plus que les reflex/hybrides APSC).

    Un appareil photo est avant tout là pour faire ...de bonnes photos. C’est le principal. Les fonctions
    vidéo, la plupart des gens s’en moquent parce qu’ils ne l’utilisent pas ou peu.

    Amha, peu de gens ne renonceront pas au 6D Mk II du fait de cette lacune des 4K.
    Je rappelle que les personnes équipées en écran télé 4K sont encore minoritaires dans ce pays et
    que le Blue Ray est encore assez marginal...

  • Canon fait évoluer son 6D mais timidement pas de double slot si pratique par exemple... Les fabricants Canon et Nikon n’écoutent pas leurs clients dommage pour eux, les aficionados quittent le navire pour Fuji de plus en plus.

  • @Matt
    En lisant votre intervention, vous me faites penser au fameux dicton :
    "Fontaine 6D, je ne boirai pas de ton eau"...et évidemment on connaît la suite !
    Si vous avez lu l’article consacré au 6D Mk II , quelque part, ça veut dire que vous n’êtes pas si désintéressé par cet appareil que vous le prétendez !

    Jouons cartes sur table SVP : Le 80D est un appareil qui n’est pas si mauvais, certes...mais c’est un reflex conçu autour de concepts datant des appareils reflex argentiques 24x36.
    Il est trop gros par rapport au capteur APSC qu’il héberge (Tirage mécanique trop long ).
    C’est tellement vrai que les acteurs du mirrorless en ont profité pour faire des boîtiers spécialement dédiés
    au format APSC bien plus petit et léger, en tout cas en apparence.
    Le seul intérêt du 80D, c’est d’être compatible avec les fameuses optiques 24x36 Canon...mais elles sont bridées (Le capteur n’exploite que 40% du cercle de netteté de l’image.).
    Quand on connaît le prix d’une optique canon 24x36, ça donne à réfléchir...
    Accessoirement, la gamme optique EFS est relativement étroite et peu ambitieuse...et canon la délaisse plus ou moins au profit des EF-M (Peuvent pas être au four et au moulin !).

    Donc la tentation est grande de passer au 6 D premier du nom malgré ses défauts (AF indigent, 1/4000" max,etc... )parce que l’écart tarifaire n’est pas si dissuasif que ça (On le trouve régulièrement à 1400€ TTC voire moins !)
    ...soit d’attendre que les prix baissent quand les 6D Mk I auront tous été liquidés et que la concurrence poussera Canon à faire des choix tarifaires plus raisonnables en faveur du 6D Mk II.

  • @12
    Ça c’est dans vos rêves !
    Non, la clientèle 24x36 reste (très majoritairement) en première division, elle n’a aucune envie d’aller en D2 (Fuji) ou pire : en D3 (MFT !).
    Canon écoute sa clientèle mais vous comprendrez bien qu’ils doivent aussi conserver leurs marges car ils ne rentreraient pas dans leurs frais. Je suppose que vous connaissez par coeur la situation financière de l’industrie photo aujourd’hui. La pluupart des boîtes sont "dans le rouge " !
    Le produit dont vous rêvez existe bien : C’est le 5D Mk IV !
    Canon sait que ce produit fait rêver pas mal de monde et en profite naturellement pour faire son beurre dessus. Accessoirement, il a des stocks de 5D Mk III à liquider alors...

    Les gens peuvent bien aller chez Fuji...à leurs risques et périls. Fuji vient de s’associer à Nikon pour essayer d’assainir ses finances. Ce n’est pas spécialement rassurant...

  • Il corrige le peu de défauts du 6D. J’attends de voir si les résultats du capteur sont au niveau du 5D4 et surtout le prix de lancement trop cher, comme d’habitude pour toutes les marques.
    Les doubles SD et les 4k n’intéressent pas le photographe amateur. Si je voulais faire de la vidéo j’irais chez Sony et si j’étais pro j’achèterais des monoblocs. Une fois son prix de lancement passé il se vendra par palettes !

  • @Benjamin Favier
    Très bon article mais les critiques que vous formulez ne sont pas forcément pertinentes ;
    Canon est leader à la fois du marché reflex et du marché photo en général (leader global en terme de PDM).
    Ensuite, où donc Canon réalise-t-il ses marges ? Sur le haut de gamme.
    Ils n’ont donc aucun intérêt à offrir par exemple la visée 100% sur un 6D.

    La position de Nikon ou de Sony n’a absolument rien à voir ; ils sont en position de challenger et ils sont obligés de prendre des risques en proposant des caractéristiques "pros" sur des reflex "amateur" pour tenter de regagner ces fameuses PDM ou plutôt ...ne plus en perdre !
    La conséquence immédiate, c’est que la clientèle ne se sent pas obligée d’aller vers un D810.
    Donc moins de marges, moins de bénéfs,etc...

    À priori, la stratégie Canon est meilleure car leurs résultats financiers sont corrects contrairement à Nikon.
    En plus , Canon a gagné des PDM alors que Nikon en a perdu...spécialement sur le marché pro (Canon n’a pas manqué de vanter son omniprésence lors des derniers JO.).
    Quant à Sony, leur stratégie est payante ...en apparence.
    Sony bénéficie d’un effet nouveauté avec ses Alpha 7/9 qui peut très bien s’essoufler si les nouvelles optiques FE ne tiennent pas leurs promesses ou qu’ils n’obtiennent pas les PDM qu’ils souhaitent.

    Canon est réputé pour être un "gros radin" en donnant le moins possible tout en faisant le maximum pour faire croire le contraire à sa clientèle (Comparez par exemple le nombre de verres spéciaux qu’il met dans une optique par rapport à Sigma : C’est particulièrement révélateur !) . C’est sa force et, quelque part, c’est un signe de bonne gestion de la boîte ! ;-)

    • Cher eric-p,
      vous justifiez et adoubez la politique commerciale de Canon, en arguant qu’ils demeurent leader sur le marché de l’interchangeable. Ont-ils raison pour autant, si l’on se place du point de vue du consommateur ? Vous évoquez vous même la réputation de « gros radin » de la marque. Nous avons souvent utilisé le terme « conservateur » dans nos colonnes. C’est un fait, Canon s’est souvent reposé sur ses lauriers.
      Pourtant, elle a su faire bouger les lignes, il n’y a pas si longtemps encore. Souvenez-vous de la sortie de l’EOS 5D Mark III. Ce boîtier a rapidement fait oublier son prédécesseur, le 5D Mark II, qui avait largement souffert de la comparaison avec le plus polyvalent et mieux construit D700. Aussi, le 5D Mark III reprenait la plupart des caractéristiques du 1D X, dont le système autofocus (à l’exception de la détection des visages et des couleurs), avec un beau viseur à 100 % et une cadence plus que correcte. Et dans la foulée, elle a livré un 7D Mark II tout aussi abouti.
      Et depuis ? Canon a manqué le virage hybride, avec des EOS M bridés et une gamme optique famélique. Elle s’obstine à réserver la vidéo 4K à ses appareils pros. Et donc, procède à des concessions discutables, comme sur ce 6D Mark II. Prenons juste deux exemples : la visée à 98 % ou l’absence de double compartiment pour cartes mémoire. Pensez-vous vraiment que leur implémentation dans le 6D Mark II mettrait à mal la carrière du 5D Mark IV ?
      En attendant, la concurrence progresse, et vu les performances de l’A9 (lire notre test dans notre prochain numéro, en kiosque mi-juillet), il ne serait pas surprenant que Sony rivalise avec Canon et Nikon auprès des agences, dans les deux prochaines années. À condition, vous avez raison, qu’ils bâtissent une gamme optique cohérente. Mais il n’y a pas de raison qu’ils restent au milieu du gué…
      Cordialement,
      Benjamin

  • @7, 8, 10, 11, 13, 14, 16
    C’est reparti pour un tour !!!!!
    Eternelle litanie servie par eric-perturbateur

  • @bac , ah oui en effet, j’avais pas vu... je m’arrêterais la, j’aime pas les débats stériles.

  • @14
    attention a ce que vous écrivez, vous faites état de rumeurs. Rien de fondé avec cette prétendue alliance financière fuji/nikon.
    Deux points avec sequels je suis cependant d’accord : les pertes de quantités de vente (le nombre de dslr vendus à chuté au point de ne plus représenter que le,quart des chiffres de 2012, chiffres connus de tous) et le,souci de ne pas concurrencer le 5d. De la à écrire que le 6d est un boîtier ff d’entrée de gamme, a ce prix....ça fait froid dans le,dos....
    par contre la,migration vers Fuji est bien réelle, et elle est légitime, l’offre étant très alléchante avec une gamme d’optiques lumineuses et performantes et des boîtiers bien plus légers et maniables. Je connais beaucoup de nikonistes et canonistes qui dégoûtés du poids, de l’encombrement et de la flambée des prix, ont revendu leur Canonikon pour migrer et ce n’est pas fini....cette migration va peut être ralentir étant donné que fuji et olympus, eux aussi quelque part victimes du ralentissement du marché, ont augmenté le prix de leurs boîtiers mais au moins eux, ils offrent des alternatives intéressantes : fuji xt20 et olympus omd em 10 II, bientot III.

  • @16
    il est faux de prétendre que la,situation de Canon est spectaculairement meilleure. On va dire qu’elle est un peu moins mauvaise vu que Canon présente un système image complet, ce que nikon ne fait pas.
    Je suis aussi d’accord avec b. Favier pour dire que le conservatisme de Canon va finir par les pénaliser. Il y a en effet de plus nombreux innovateurs chez la,concurrence qui semble,mieux répondre aux besoins des photographes. Avantage pour Canon même si cet avantage est relatif vu encore la,faiblesse du système : Canon a un meilleur pied dans le,Mirrorrless qu’ils investiront davantage si la courbe des ventes devait s’inverser, ce qu’elle a déjà commencé à faire gentiment depuis un an ou deux.....

  • @16,5 Cher Benjamin Favier, depuis tout ce temps nous savons d’Eric-p est un évangéliste de la marque rouge. Son argumentaire "léché" est digne d’un bon discours commercialo marketing. Nous pouvons nous épuiser à argumenter tant qu’il nous plait ; il justifiera la politique de sa marque "favorite".
    Sony commence à faire bouger les lignes (je précise que je n’utilise pas leur matériel)...j’attends avec impatience les retours terrain du A9.
    @19 Je n’ai vu aucune communication au sujet de Fuji et Nikon non plus...
    Bonnes vacances à tous :-)

  • Michel Lion (reportage vif) et eric-p...
    lemondedelaphotocanon.com ?

  • j’avais oublié, c’est vrai, kickstarter.
    De la chasse au clic.

  • finalement ce boitier tant attendu ne fait pas mieux que le nikon d750 pourtant sorti il y a presque 3ans... le d750 garde même de nombreux avantages (flash, 2ports sd, traitement des raw, viseur 100%, obturateur plus résistant. af ...) pour un prix inférieur...

  • Le problème avec les clones c’est qu’à leur naissance ils sont déjà vieux.

  • Au sujet de Fuji et nikon, voici les précisions.
    un magazine japonais bien introduit dans le business a évoqué la possibilité d’une joint venture avec nikon dans le secteur médical , secteur dans lequel sont actifs à la fois fuji et nikon, ceci afin de garder le,business au Japon et d’éviter de le,voir délocalisé en Chine ou ailleurs, pire de le,voir racheté par d’autres firmes extérieures au pays.. il faut savoir que. nikon est ou a été impliqué dans la,production de matériel destiné aux militaires. À ce stade, il s’agirait de déclaration d’intention destinée à conserver stratégiquement une entreprise proche du gouvernement japonais, rien de plus. À l’époque Sony avait investi dans olympus, surtout dans le,médical, mais à depuis revendu ses parts, sans doute avec une plus value. Les raisons étaient similaires mais PAs identiques.

  • @19
    C’est à peu près ce que je dis malgré tout.
    Vous serez d’accord avec moi pour dire que l’industrie photo a traversé la plus grave crise économique de son histoire avec l’effondrement des ventes de compacts en particulier ainsi que la chute des ventes de reflex (La chute générale des ventes semble s’être à peu près enrayé depuis environ 1 an) .

    La vente des mirrorless n’a pas suivi la courbe de croissance escomptée au grand damm des principaux acteurs/promoteurs du marché (Olympus/Panasonic /Fuji/...).

    Pratiquement tous les acteurs de l’industrie photo sont "dans le rouge" Canon excepté (Et encore !).
    Le simple fait que Fuji soit obligé de partager les PDM avec 6 autres acteurs laisse supposer que ses PDM
    ne sont pas très élevées et souffre donc davantage que les 2 acteurs principaux , c’est à dire Canon et Nikon.
    Nikon étant déjà en déficit, j’ai bien ma petite idée de la situation financière des acteurs du mirrorless :
    PAS TERRIBLE !
    À défaut d’avoir des infos précises sur Fuji, on sait tout de même

    *que Panasonic a dû restructurer sa division photo, c equi n’est pas spécialement une bonne nouvelle

    *Que les projets de dévelopements de la gamme optique Fuji ont été revus à la baisse

    *Que Ricoh-Pentax avoue volontiers être en difficulté financière (Pentax ne développe même plus ses propres optiques : Il doit se contenter de rebadger des optiques Tamron )

    *Quant à Olympus, il sort à peine la tête de l’eau après le scandale financier que nous connaissons tous
    (Affaire des "crocodiles"...)

    Pour ce qui est des chiffres que vous citez, je ne sais pas où vous êtes allé les chercher mais ils sont faux .
    L’agence CIPA publie régulièremement les chiffres des ventes des caméras vendues mois/mois
    année/année et on constate une baisse de 60% des ventes de DSLR en 5 ans en Europe (ils ne donnent pas les stats pour la France).
    Cette désaffection ne s’explique pas seulement par la montée des ventes de mirrorless mais plus sûrement
    par une saturation du marché.

    Par ailleurs, Sony a récemment publié des stats sur les ventes globales de boîtiers 24x36 et ces ventes sont
    ...en augmentation !
    La crise n’affecte donc pas tous les segments du marché et le segment pro/experts résiste mieux.

    Je ne vois pas comment Fuji pourrait prétendre concurrrencer ce marché en persistant à jouer la carte du format APSC qui est un leurre comme je l’ai maintes fois démontré.

    Bien sûr, les aficionados des petits formats me diront que j’ai tort car, c’est bien connu, l’amour pour le mirrorless rend aveugle !

  • @20
    Attention : Canon se distingue par son conservatisme...mais ils savent aussi innover.
    Si Canon est aussi "conservateur" comme vous dites, c’est pour éviter d’avoir à subir des "retours de flamme"
    de la part de sa clientèle.Souvenez-vous de la transition FD=> EOS ! Celle-ci ne voit pas forcément d’un très bon oeil (c’est le cas de le dire !) le fait de voir Canon abandonner sa monture EOS-44mm au profit d’une monture EOS.18mm...et mettre au rebut
    toute une collection d’objectifs développée en 30 ans (Certes, on peut toujours les utiliser via une bague-allonge mais tout le monde vous dira que ce n’est pas pratique.).

    Canon est donc déterminé à TOUT faire pour maintenir cette monture EOS44 ...y compris à innover !

    Quels sont les principaux avantages du mirrorless ? Ils sont connus depuis longtemps :

    *Meilleure couverture AF
    *Meilleures rafales (surtout depuis l’Alpha 9 !)
    *Meilleure visée de nuit
    *Meilleur précision de l’AF (et pour cause !)
    les autres avantages sont en réalité marginaux...

    Il se trouve que Canon peut en réalité compenser ces faiblesses apparente en introduisant un viseur hybride
    qui permettrait de mettre tout le monde d’accord :

    - Le reflex à viseur hybride peut fonctionner en mode "classique" car la visée optique est jugée plus agréable
    en conditions "normales" de PDV (one-shot, lumière ambiante > IL+3 )

    - Visée EVF pour toutes les autres conditions (nécessité de rafales élevées, PDV dans l’obscurité,etc...)

    Il se trouve que ce viseur hybride existe déjà....sur le papier (Des brevets ont déjà été publiés) !
    En revanche, je suis incapable de vous dire si ce viseur fonctionne bien , quel est l’état de son développement
    ou même s’il sera jamais commercialisé.
    De deux choses l’une :
    - Soit Canon parvient à mettre au point sa chimère optique et l’OPA du mirrorless sur le SLR sur ce segment de marché risque d’aboutir à un échec.

    - Soit Canon ne parvient pas à mettre au point sa chimère et il devra entamer une nouvelle gamme optique
    avec toutes les conséquences que celà peut avoir.

    Dans tous les cas, celà n’impliquera pas nécessairement un switch de la clientèle pro/expert => Sony car
    Canon dispose d’un avantage certain concernant les technologies optiques :

    - Stabilisation optique pour des objectifs de f/1.4 (à priori pour fin 2017 avec l’annonce très attendue du 85/1.4 LIS)

    - Meilleure maîtrise de la technologie DO que chez son concurrent direct (Sony ne sait pas faire)
    - Maîtrise du BR qu’on retrouvera sur les grands blancs en cours de développement (Sony sait pas faire )
    - Maîtrise des asphériques de grand diamètre (11-24 L aujourd’hui et les futurs grands blancs demain)
    - Maîtrise des asphériques "double face" inconnue chez Sony (cruciale pour le dévelopement d’un HGA 10/2.8 L par exemple)
    - Traitement antireflet ASC qui a fait ses preuves sur les zooms GA récents (inconnu chez la concurrence)
    - Stabilisation hybride ,un plus sur les optiques macro (La concurrence ne sait toujours pas faire...)
    - Optiques spéciales (On attend de voir combien de temps Sony mettra pour pondre un fisheye dual 8-15 mm
    par exemple)
    - MISE AU POINT MANUELLE MÉCANIQUE INEXISTANTE chez les acteurs du mirrorless !
    - Quid de la tenue du capteur CMOS à long terme avec l’usage permanent de l’EVF ???

    Tous ces "petits détails" font qu’AMHA, on vend la peau de l’ours reflex un peu trop vite : La clientèle pro réfléchira à 2x avant d’éventuellement switcher vers Sony...

  • @esteban
    Eh bien lisez mon intervention précédente et vous aurez l’occasion de vous rendre compte que comparer
    Canon à n’importe quel acteur de l’industrie photo ,
    c’est un peu comparer la force d’attaque d’un porte-avion nucléaire + groupe naval (Sigma/Tamron/...)
    avec au mieux un cuirassé (Sony ) ou une frégate (Fuji )

  • @Gabriel
    Ouais, vous avez raison à quelques détails près :
    - Le tarif de lancement du D750 était de 2149 €, un poil plus que le 6D Mk II
    et le 6D (une antiquité don tplus personne ne veut !) se trouve en SP pour une poignée de cerises !
    - Le boîtier Nikon pèse 75g de plus en ordre de marche, le même poids que certains boîtiers XX D à capteur APSC ; on m’avait pourtant juré que les boîtiers FF étaient intrinsèquement plus lourds que les APSC !
    - Une plage iso =>40.000 au lieu de 12500
    - Un peu + de 26 MP Vs 24 (je sais : je chipote !)
    - Le DPCA (AF sur 80% de la surface du capteur) qui a fait ses preuves...
    - L’ACCÈS À LA GAMME OPTIQUE EOS (et les L en particulier) qui dispose toujours d’un certain "sex-appeal"

  • en fait, on se moque de tous les commentaires. Ceux qui sont déjà en Canon auront envie de l’acheter, les autres sans doute pas. Et, vu que Canon domine très largement le marché des reflex qui reste un marché important, ce sera un succès commercial pour Canon.

  • Et bien non.
    J’étais Nikon à mes débuts. Je découvre Canon avec mon premier 80D avec son écran sur rotule vraiment pratique, et qui pour l’instant satisfait mes envies et besoins.
    Le 6DII aurait pu être la suite logique de mon 80D, mais : 98% et 1/4000ème sont pour moi indignes d’un boîtier FF.
    C’est devoir se contenter de ce qu’offre un banal APS-C moyenne gamme que j’ai déjà eu par le passé.

    Pour moi, mettre 2000€ dans ce type de boîtier est un très gros investissement passion. Et devoir composer avec cette frustration pendant de longues années : c’est non. Définitivement non.
    Raison pour laquelle je ne me suis pas non plus décidé pour un D750 il y a quelques mois, les boîtiers plus haut de gamme m’étant financièrement inaccessibles.

  • Je suis largement pourvu avec mon 5DIII et de belles optiques. Je ne m’étend pas, sauf que pour la vidéo le 6DII dont on parle ici me conviendrait en raison de son écran AR pivotant permettant une mise au point au doigt, le système Dual pixel étant maîtrisé et garantissant le focus.
    Bon, 98% ou 100%, je me marre...OK perdre le 1/8000, je ne serais pas pénalisé , les filtres Lee existent, pour 0,2% de clichés qui l’exigent...Le gain global l’emporte et vais revendre mon 5DIII.
    Cela dit, j’envisageais la vidéo avec le nouveau GH5, dont on parle ici aussi, mais EXIT, en raison de la défaillance de son autofocus vidéo.
    Je ne détaille pas davantage le sujet et laisse le soin aux curieux, voire aux futurs acquéreurs d’attendre ?...Un produit au point. Cet appareil n’est pas (encore) finalisé, d’ailleurs Panasonic est conscient de la chose et donne qq. recommandations pour répondre (très imparfaitement) au problème rencontré par l’autofocus erratique, inconstant en mode VIDEO.
    Cela ne me satisfait pas et j’en reste à Canon qui ne m’a jamais déçu, même si les produits sont parfois jugés bridés pour ne pas concurrencer en interne sa gamme très riches en matière d’utilisation vidéo exclusive (séries C ou partielle pour les DSLR). Il suffit de bien définir son besoin et de faire un compromis.
    Enfin, je ne cherche pas à polémiquer mais à relayer l’information avérée et donc sérieuse d’un désordre découvert sur le GH5. Il suffit de rechercher sur You Tube, les multiples interventions, également en français, sur le sujet.

  • @33 pour moi, 98 ou 100% je n’en cogne... et c’est peut-être même un avantage, dans certains cas : cela me permet de légères corrections sans maudire un cadrage trop serré :)

  • @31
    Ne perdez pas votre temps.
    Cet individu est incapable de comprendre.

  • eric-p innonde de ce site de lieux communs.
    Il ne cesse de rabacher les mêmes arguments en saturant l’espace.

    A quand l’intervention d’un VRAI RESPONSABLE pour réguler cette pétaudière et mettre fin à ce laxisme ?

  • @abc (37)
    Si les propos que je tiens sont des lieux communs, que peut-on dire des votres ???
    Moi , quand je n’ai rien à dire sur le sujet, je me tais et je me garde de critiquer les interventions des autres.
    Vu les informations que je donne, vous pourriez avoir la décence d’apporter quelque chose de constructif pour compléter ce fil. Malheureusement, je ne vois que des phrases lapidaires et vides de sens sur le fond.
    Dommage.

  • @ ?!*
    Ce que je comprends surtout, c’est que mes propos dérangent un certain nombre de personnes jalouses
    et haineuses parce que je remets en cause leurs certitudes bien établies par des démonstrations rigoureuses.
    Vous savez, même sans mes interventions,le FF continuera à se vendre malgré toute la propagande mensongère
    que peut en faire le lobby APSCiste (et mirrorlessiste !).
    Le 24x36 se vend de mieux en mieux (c’est Sony qui a donné les chiffres de ventes) car les gens souhaitent faire
    un choix à long terme avec une gamme optique aussi large que possible.
    Aucun acteur de l’indutrie photo n’est en mesure de proposer une gamme optique APSC aussi riche que ce qu’on propose en 24x36.

    Si mes propos ne vous intéressent pas, vous n’êtes pas obligé de les lire !
    Je me demande sérieusement ce que vous venez faire sur ce fil. Troller ?

  • @xyz (35)+ (34)
    98% ou 100 % , j’aurai dit comme tout le monde il y a quelques années : On s’en moque !
    Sauf que j’utilise depuis plus de 10 ans des objectifs TSE sur un 5D (viseur 96% !) pour réaliser des cadrages serrés de bâtiments.
    Rien n’est plus frustrant de prendre son temps pour centrer correctement dans le viseur et se retrouver avec une image décentrée in fine (Le capteur et le viseur ne sont pas parfaitement alignés !).
    D’où l’utilité des 100% et cette exigence de certains photographes pour qui ce n’est pas un détail.

  • @fred2 (33)
    Effectivement 2000 €, c’est un investissement...mais sur quelle durée ?
    Personnellement, j’ai acheté un 5D en 2006 pour 2700 € parce que je savais que l’allais l’amortir par rapport
    aux achats que je réalisais en consommables argentique (env. 600 € par an).
    et le retour à l’APSC ne m’enchantait guère (obligation de vendre mon parc EF pour des EFS moins performants ou inexistants). Donc j’ai cassé la tirelire et j’utilise mon vieux 5D encore aujourd’hui malgré tous ses défauts ! Le 5d est amorti et j’ai même pu élargir ma gamme optique en L sans équivalents en EFS/APSC. Si je devais le remplacer demain pour cause de mort subite, je lorgnerai plutôt sur un 5D Mk III
    ou sur de l’occasion (à condition d’avoir du "nez").

  • @39

    D’après vous, les utilisateurs d’autres formats seraient jaloux de ceux qui préfèrent le FF.
    Comment peut’ on être aussi stupide et intolérant ?

    Quant à vos propos délirants, difficile de ne pas les voir tant ils prennent de place.

    Heureusement, entre vos messages perpétuellement idendiques, se trouvent des interventions d’intervenants doués de bon sens, ce qui est loin dêtre votre cas.

  • Bon courage éric le niveau de tes opposants est vraiment bas, parler de technique, c’est s’adresser à un mur

  • Mon D90 serait toujours dans ma besace et pas encore remplacé si il avait eu le 1/8000e et le micro-ajustement de l’AF.
    Alors avoir en prime un viseur à 100% dans son remplaçant pour le même prix d’achat qu’en 2009, et ne pas retrouver ces bases basiques dans un boîtier deux fois plus cher, faudra m’expliquer le projet !
    N’en déplaisent à certains : oui le 1/8000e m’est utile dans MA pratique de la photo.
    Et ce n’est pas du tout une question d’iso à abaisser pour avoir la même chose, mais bien de vitesse pure.
    J’étais pourtant fin prêt à revendre mon matos APS-C pour franchir le pas cet été.
    Si Nikon venait à sortir en version FF ce que j’ai déjà sur mon APS-C de milieu de gamme (même pas haut de gamme !!!) pour le même prix que le 6DII, je n’hésiterai pas longtemps, n’ayant pas d’objo compatible FF Canon de toutes façons.
    (taille du capteur mise à part, je le précise pour les qui feraient semblant de ne pas comprendre...)
    Et encore une fois c’est dommage, car je découvre l’univers Canon qui me plaît bien.
    Donc, je vais attendre.
    Pas grave en soit, j’ai survécu à bien pire ;)

  • moi ce petit 6d2 me va bien....pour le fun je dirais dommage pour le viseur ....mais...2% ce n’est vraiment pas catastrophique....des collimateurs sensibles à 8 ça en revanche c’est bien....pour le reste je ne film pas.éventuellement pour la 4k j ai un petit pana Lx100.....pour ma pratique photo il me va très très bien....donc sans regret je vais mettre de coté (partiellement ) mon vieux 7 d....le seul vrai regret sans doute la petite manette....rien est parfait....la gamme supérieure n as pas d’écran orientable....donc le petit dernier sera sans aucun doute mon prochain achat....

  • @s
    eric-p n’a besoin d’aucun encouragement.
    Il s’auto-concratule suffisamment.
    Cet intervenant ne supporte pas que quiconque ne partage pas son avis.

    Il n’a pas encore compris la richesse générée par les différences.

    Quand il fustige les utilisateurs de formats différents du FF, il ne parle pas technique.
    Il cherche tellement à convaincre les autres qu’il a raison qu’on se demande si est lui même convaincu.
    Il ignore également que le harcellement peut être contre productif.

    Que serait ce monde si nous tous étions identiques au point d’apprécier uniquement les mêmes choses ?.........................bien ennuyeux.
    Que serait ce monde si nous étions tous aussi intolérants qu’eric-p ?........................encore plus violant.

  • En fait il ne faut pas réagir à la prose de Sir Eric P et relancer le débat...
    En restant objectif ( :>)) il faut bien admettre que Sir Eric P possède l’Art du Temps pour nous inoculer son venin : sa science statistico-encyclopédique-pénible.
    Bon, Sir Eric P, veut exister au travers de ce forum, dont acte.
    Cette pathologie est courante sur le net.
    Certains concourent pour le plus grand nombre de réponses (l’un d’eux va bientôt friser les 100 000 sur un autre site ( :>))), d’autres sont prêts à s’agenouiller pour une médaille en chocolat : celle du titre d’Expert - Ah, mais !...
    Je n’insiste pas davantage cela serait trop d’honneur à leur faire.
    Il semble que ce comportement pathétique soit courant sur le net, alors je pense que la meilleure thérapie est l’ignorance, ne nous laissons pas perturber par ces sacrés numéros qui se sentent investis d’une mission supérieure : nous instruire car nous serions des ignorants médiocres et incultes.
    Les sachants veulent toujours avoir raison. Moi, cela m’amuse.
    Alors amusons nous...
    Je reconnais ici que cette dérisoire réponse est déjà de trop : Sir Eric P , ennobli, va devoir se manifester pour me remercier de cette médaille.
    Oh, la la ! Je viens de me réveiller, quel cauchemar je viens de faire, "le pape du DSLR serait en train de nous confesser"
    Aller, c’était un joke ( :>))

  • Excellente synthèse !

    Mais au fait, qui se cache derrière ce pseudo eric-p ?

  • @39
    les chiffres on les trouve sur bythom.com et sur d’autres sites. Ils montrent bien clairement que les quantités d’appareils dslr (on ne parle pas des chiffres de vente ici) ont chuté depuis 2012 au point de représenter aujourd’hui environ 25 % des quantités vendues en 2012. Si avec vos 60 % ,vous admettez que les chiffres chutent de 10 % par année, alors nous y serons en 2019 mais peu importe. L’important c’est de voir qu’à court terme, ce qui restera sur le,marché ce sont des dslr haut de gamme et des Mirrorrless à tous les prix. Certains prétendent qu’il y aura chez Canon probablement un Mirrorrless full frame en 2018, ce que je crois aussi. Si c’est le cas, je pense que cette fois nikon sera vraiment en réel danger, sauf s’ils comprennent enfin qu’ils faut sortir autre chose qu’un successeur au V1....
    fuji a peut être une gamme limitée mais largement suffisante à 90 % des utilisateurs, donc je ne vois pas où est le,problème. Fuji répond à des demandes et des exigences très spécifiques, il serait temps de le comprendre. Panasonic en difficulté mais évidemment : ils sont en concurrence avec olympus qui a une meilleure gamme optique et des boîtiers plus orientés vers la,photo professionnelle.
    Personne aujourdhui n’a une boule cristal qui permet de voir ce qui va se passer dans les années qui suivent mais on peut déjà dire que la tendance va vers le mirrorrless, Canon l’a compris avant nikon, ça c’est le drame de nikon, avec en plus une gamme,optique plus bridée que Canon.

  • @49
    Rien qu’eric-p, j’vous jure !
    Je ne suis pas payé par le lobby full-frêmiste ni par Canon, hélas pour moi.
    Néanmoins, il faut parfois que quelqu’un remette les pendules à l’heure devant autant de désinformation de la part des concurrents de Canon.
    Le lancement du 6D Mk II est l’annonce la plus importante de l’année en matière de boîtier photo !

  • @50
    Le site de Tom Hogan renvoie au site sansmirror.com qui tire ses infos de...CIPA !
    Ce que vous n’avez pas l’air de comprendre, c’est que le marché ne repose pas QUE sur des statistiques mais aussi sur de l’objectivité. Je doute que l’ensemble des clients cède aux charmes du mirrorless aux dépens
    du reflex.

    Il est certes très difficile de prévoir l’avenir mais une chose est certaine : Elle ne se fera pas sans le 24x36,
    devenu indélogeable du marché dans le secteur pro /prosumers.

    Pour ce qui est de l’avenir du reflex 24x36 face à la montée du mirrorless (24x36), les choses ne sont pas aussi claires que ce qu’une extrapolation des chiffres de ventes DSLR Vs mirrorless laissent entendre :

    - Le reflex peut compenser les "tares" qui l’affectent avec l’introduction possible d’une visée hybride, un peu à la manière de ce que Fuji a réalisé sur son X-Pro 1 et fonctionner en mode EVF.
    Dans ce cas, le mirrorless garderait juste l’avantage d’une meilleure compacité/poids/discrétion, ainsi qu’un gain de poids sur certaines optiques GA, dont on a vu qu’il était relativement limité dans les faits
    (35/1.4 FE 17% plus léger que le 35/1.4 L EF ...mais 6mm s deplus pour le Zeiss !
    16-35/2.8 FE 14% plus léger et 6mm de moins qu’un 16-35/2.8 L III EF Canon !!!)
    Est-ce suffisant pour motiver un switch ? J’ai comme un doute là...

    Si on regarde les inconvénients du mirrorless, ils sont "définitifs" par rapport au reflex :

    - Visée reflex meilleure que la visée EVF en condition diurne (c’est plutôt l’inverse en condition nocturne)

    - Autonomie des batteries x2 du fait de l’absence de sollicitation de l’EVF

    - VRAIE map manuelle (à quelques rares exceptions près !) , contrairement à map manuelle "by wire" des
    objectifs mirrorless. Un sujet qui fait tiquer les pros en particulier...

    - Meilleures performances des capteurs sur reflex / mirrorless à technos identiques (le capteur est moins sollicité, chauffe moins,etc...

    - Quid de l’usure des CMOS à l’usage sans parler des effets dus à un usage intensif en mode vidéo.

    - Capteur CMOS davantage exposé aux poussières abrasives, sujet sensible lorsqu’on part dans un milieu désertique...

    - L’alpha 9 ne tient pas toutes ses promesses à ce jour (problèmes de surchauffe du CMOS évoqués, présence de banding signalé, dynamique relativement réduite par rapport aux reflex CMOS FSI de définition identique)

    - L’opticien le mieux placé en matière de gain de poids, dans le segment où ces gains sont potentiellement les plus significatifs, s’appelle Canon...et il a 15 ans d’avances sur certaines technologies sensibles (DO, BR asphériques de grand diamètre,etc...). Il est donc le mieux placé pour produire des supertéléobjectifs SIGNIFICATIVEMENT plus compacts/légers que ses concurrents (Canon a présenté en 2015 un proto 600/4 DO IS
    que Sony aura bien du mal à imiter !).
    Les canonistes (en particulier les pros !) ne vont donc pas lacher la proie pour l’ombre du jour au lendemain !

    Enfin, dans ces statistiques, il y abeaucoup de gens qui utilisent un mirrorless en guise de complément au reflex et ses avantages supposés....mais qui gardent l’artillerie traditionnelle sous le coude au cas où.
    La baisse des ventes de DSLR s’explique aussi par une saturation du marché (On avait vendu >500.000 reflex vers 2010 en France alors que les ventes de reflex argentique n’ont jamais dépassé 300.000 par an au plus fort.)
    N’oubliez pas non plus que la baisse des ventes de DSLR concerne le marché GLOBAL (débutants/amateurs/experts/pros) et que cette baisse des ventes a été beaucoup moins fortes dans le segment 24x36...

    Il est donc urgent d’attendre et il peut se passer beaucoup de choses d’ici à ce que le mirrorless supplante un jour le reflex. Ne pas vendre la peau de l’ours...

  • @50
    Vous perdez votre temps.
    eric-p a des oeillères.

  • @13
    "Si vous avez lu l’article consacré au 6D Mk II , quelque part, ça veut dire que vous n’êtes pas si désintéressé par cet appareil que vous le prétendez !"

    Vous semblez ignorer que l’on peu lire un article simplement pour s’informer.

  • Le 6D est un 24x36 d’entrée de gamme. Il se concentre donc sur l’essentiel.

    Les critiques évoquées dans l’article peuvent être relativisées.
    - Pas besoin de 2 slots puisque les photos prises ne seront pas pour de gros contrats photo pro. Les pertes liées aux cartes restent très rares. A chacun de faire les sauvegardes régulières.

    - Et de la 4k pour filmer bébé et chien-chien ? :-) Et des collimateurs sur toute la visée pour faire le point sur un poisson dans l’angle pendant la croisière à Djerba ? :-) L’AF du 6D2 est une belle évolution qui s’approche du 5D4. Essayer d’en tirer tout le potentiel serait déjà bien.

    - Quant au flash intégré, il me semble parfaitement inutile sur ce type d’appareil (ceux qui veulent flasher mamie au repas de famille peuvent utiliser un dslr !). Soyons sérieux, quand on a besoin de lumière avec un 24x36, on prend un flash externe.

    - Le viseur à 98% est très confortable, identique au mythique 5D2. Quasi aucune différence, à ce stade, avec du 100%.

    Il faut regarder l’essentiel, c’est-à-dire un capteur 24x36 exploité de façon pertinente avec une meilleure définition, un meilleur processeur, un meilleur traitement iso, une meilleure connectivité, un meilleur AF, un Dual Pixel (innovation majeure, quand même !), et un écran orientable qui permet de réaliser des plans très créatifs et spontanés irréalisables avec les 5D.

    Tout cela parait banal mais allié à un 24x36 c’est énorme !
    Je n’approfondis pas sur la qualité absolument incomparable du 24x36 par rapport au dslr… ;) mais sachez que le 6D1 passe sous les 1500€ avec le cashback.
    1500€ pour le 6D1 et 2000€ pour le 6D2 : le positionnement tarifaire est logique.

    Bien à vous ! ;)
    Bonnes photos !

  • Pour de nombreux photographes le 24x36 est un peu le saint graal l’appareil ultime qu’il faut qu’il faut avoir

  • WTF ! Ya aps de flash intégré ni de 4K ! Grave l’arnak ! K1 seul slot SD !

    En + les fotos son jamé total nettes, y’a toujour du flou partou c pourri.

    É py sortir un boitier qui ne poste pas direk sur Facebook ou Insta c louche. :/ :/ :/
    Le directeur marketing devé être bourré de base !!! WTF !!!! A koi sa sert de fair dé vidéo si On pe aps lé mete sur youtube !!!

    >je garde mon iPhone 6 ké karémen mieu.
    En plus je peu faire le point sur tout l’écran et c plus légé !!!!!

    Ya un dernié truk, c’est k’sur l’iPhone y’a pas besou1 de double slots SD puisque tou mé selfies sont direk sur icloud ! Chui sauvé !

    Pi si jtomb en panne de batery j’ai toujour mon 7D qui fé dé mélleur rafales !

    Peace et acceuil à celles et ceux ’/

  • WTF quand je li Alexandre Jme di kan meme kil a raison. Il me mé le doute.
    C vré, ramdoulila !

    Mé en meme temp l’iPhone 7 a un casque sans fil alors que le 6D2 ne lis même pas les mp3 !!! (On é en 2017 koi, WTF !!!!!!)

  • Hum... Le FF a 1000euros je n y crois pas un quart de seconde c est le prix d un compact haut de gamme. Ce qui plus dommageable sur ce 6d2 ce n est pas le simple slot l absence de 4K ou la visee a 98% mais l absence du joystick de selection du collimateur.
    Sur le M5 il y une selection avec l ecran tactile meme en EVF. Pourquoi n avoir pas conserve le meme principe ?
    Desole pour l absence d accentuation mais j ecris depuis l etranger.

  • Le forum est quand meme bien rempli de haters tel que @48. Les propos qu il reproche a eric-p semblent parfaitement adaptes pour lui mais il n en a pas conscience. Le comportement de @48 est en effet tres courant sur internet....

  • @51
    "Rien qu’eric-p, j’vous jure !"
    Nous voilà bien avancés.

    "Je ne suis pas payé par le lobby full-frêmiste ni par Canon, hélas pour moi."
    Heureusement pour nous.

  • @ 57. Canon EOS 6D Mark II : un air de famille, 4 juillet, 23:59, par noah-chochanah
    @ 58.

    Ce qui est POURRI, c’est cette "prose" infecte.

  • @EOS M5 (59)
    Un FF à 1000 € moins cher qu’un compact, impossible ???
    Et pourquoi donc ?
    Du temps de l’argentique, Nikon et d’autres marques commercialisaient des compacts de luxe beaucoup plus chers que des reflex d’entrée de gamme !
    Aujourd’hui même, le "flagship" MFT (dont on sait objectivement qu’il est moins performant en terme de qualité d’image que le FF 6D/D750/A7 Mk II) est vendu PLUS CHER que le 6D
    Idem pour un D500/7D Mk II/Fuji XT2 en APSC.

    Honnêtement je ne crois pas non plus que Canikon ou même Sony proposeront de sitôt un FF à 1000 €
    pour des raisons de crise économique.
    On est à peu près sûr aujourd’hui que Canon a donné un "tour de vis" au tarif de son 6D entre 2012 et 2017.
    D’après mes évaluations le tarif "semi-officiel" du 6D en 2012 était de 185.000 JPY HT chez Bic (pas spécialement réputé pour partiquer le "discount")
    Aujourd’hui il est affiché (toujours chez Bic) à 225.000 JPY HT soit 21% de majoration en 5 ans !
    Idem pour le 5D IV qui est vendu (Bic) 407.410 JPY HT (!) alors que le 5D Mk III était vraisemblablement vendu selon mes estimations env. 300.000 JPY en avril 2012 soit +35% en 4 ans seulement !
    Canon a manifestement besoin de "remplir ses caisses" et n’est pas disposé à s’attaquer au créneau du FF
    cheap...synonyme de pertes éventuelles.

    Pour autant, le FF à 1000 € est techniquement possible si on considère qu’un capteur FF coûte 4/5 x le coût d’un capteur APSC (lui même évalué à 100 € dans le créneau des marges d’un XXX D).

    Tant que la baisse des ventes de reflex n’est pas enrayée, je crois qu’il est inutile d’y penser.
    L’autre intérêt du FF "cheap" serait d’uniformiser la gamme optique reflex plutôt que de créer une frontière artificielle entre les 2 formats (Les EFS plus modestes que les EF (L)ne se montent pas sur les reflex FF.).

  • @Matt (54)

    C’est bien ce que je disais . CQFD ! ;-)

    PS : Moi aussi je lis les infos sur des boîtiers/objectifs...que je n’aurai jamais les moyens de m’acheter...

  • À CEUX QUI CROIENT ENCORE QUE LE REFLEX 24X36 EST TROP CHER , TROP LOURD , TROP ENCOMBRANT :

    Je vais écrire un nouveau post qui démontrera définitivement que le 6D Mk II est l’événement majeur de l’année,le boîtier le plus économique jamais réalisé en vertu de la gamme optique disponible, celle qui offre le meilleur Q/P du marché.

    - Les détracteurs du reflex ont souvent reproché au reflex FF d’être trop lourd.
    Une analyse montre ...que c’est FAUX !

    *En 1995, Canon proposait un reflex "expert", l’EOS 50 dont le coût était officiellement de 88.000 JPY HT,
    c’est à dire 110.000 JPY HT en 2017. C’est certes 2x moins qu’un 6D Mk II mais avec des consommables qui revenaient assez chers à l’usage (env. 0.45 € la photo entre la pellicule et le tirage) de sorte qu’un
    FF numérique s’amortit très rapidement pour un photographe réalisant au moins 10 films par an
    (amortissement en environ 6 ans).

    Le poids ? 595g (boìtier "sec" ) 45g (batterie) 22g (film 36poses)= 662g en ordre de marche.
    Le poids du 6D Mk II ? 765g en ordre de marche (B + C inclus)....103g de différence !!!
    Si un 6D Mk II empêche soi-disant un photographe de partir en randonnée en montagne (argument "classique" des mirrorlessistes APSCistes/MFTistes), on peut sérieusement se demander comment les gens faisaient pour transporter leur reflex argentique au siècle dernier !

    - L’encombrement du reflex ?

    Un EOS 50 de 1995 mesurait 153mm X105mm X71mm = env. 1141 cm^3
    Un EOS 6D Mk II de 2017 mesure 144mm X 110.5 mm X 74.8 mm = 1190 cm^3,
    c’est à dire pratiquement le même encombrement à 4% près !
    (Le 6D Mk I mesure pour rappel 144.5 mm X 110.5 mm X71.2 mm= env. 1137 cm^3...moins que l’EOS 50 !)
    De quoi se plaint-on ???


    En novembre 1998, Canon présentait un reflex "semi-professionnel" dont les caractéristiques ne sont pas sans rappeler l’EOS 6D Mk II :

    *Prix de lancement 185.000 JPY HT de l’époque ou 223.500 JPY de 2017...pratiquement le même
    tarif que le 6D Mk II (225000 JPY HT pour rappel chez Bic)

    *Un AF 45 pts (comme sur le 6D Mk II !) et avec une couverture identique (environ 8mm X 15 mm)
    mais une sensibilité de ILO (Le 6D Mk II est à IL=-3 pour le collimateur central, IL=-0.5 pour les autres collimateurs)
    *Un mode rafale de 4.3 i/s avec AFC(sans le "booster) ou 7i/s (avec booster)
    *Un viseur 97% (Le 6D Mk II fait 98%,le 6D Mk I fait 97%)
    *Synchro flash X=1/200" et obtu .1/8000" pour 100.000 cycles garantis ( X=1/180" et obtu 1/4000" pour le 6D et 100.000 cycles également)
    *Un encombrement de 161 mm X 119.2 mm X 70.8 mm = 1359 cm^3 , c’est à dire 14% de plus qu’un 6D Mk II
    ...dans sa configuration "basique" (sans le booster PB-E2 !)
    *un poids en ordre de marche de 780g + 45g(B)+ 22g(film) = 847g ..en configuration "basique" (rafales à 4.3 i/s)
    *Un poids avec booster (donc rafales avec AFC à 7i/s) qui vaut 780g 435g (!) 200g (8 piles AA)= 1415g !!!

    On m’avait pourtant juré que l’argentique était plus léger, moins encombrant...


    En septembre 2007, Canon faisait sensation avec un reflex numérique"professionnel" haute définition
    dont je vous invite à méditer les caractéristiques :

    Coût officiel :env. 8000 € (Vs 2109 € pour le 6D Mk II)
    viseur 100% (vs 98% pour le 6D Mk II)
    21 MP ,un record à l’époque (26 MP pour le 6D Mk II aujourd’hui )
    sensibilité 100=>1600 isos (100=> 40.000 isos pour le 6D Mk II)
    Obturateur 1/8000" et synchro 1/250"...mais fiabilité de l’obturateur donné pour 300.000 cycles
    AF 45 pts à IL=-1 ( Vs 45pts tous en croix à IL=-3 au centre et IL=-0.5 ailleurs pour le 6D Mk II)
    PAS DE VIDÉO mais Liveview (vidéo en plus sur le 6D Mk II)
    Encombrement 156mm X159,6mm X 79.9mm = env. 1989 cm^3 (beaucoup moins pour le 6D Mk II)
    Poids= 1210 g + 170g (batterie LP-E4) + 15g (carte CF)= 1395g (Vs 765g en ordre de marche pour le 6D Mk II)
    Autonomie : 1800 vues (Vs 1200 pour le 6D Mk II...mais avec une batterie beaucoup moins onéreuse)

    Après ça, libre aux gens de penser que le 6D Mk II n’est pas compétitif...

    On me dira et l’alpha 7/9 alors ?
    Pour que l’Alpha 7/9 soit comparable au 6D Mk II, il lui faut la même autonomie batterie qu’on obtient avec
    le booster et 2 batteries...ce qui augmente le poids, l’encombrement...et le coût de l’ensemble !
    A9 grip 2 batteries= 590g 250g 2 X 83 g= 1001 g !!! (autonomie de 960 vues Vs 1200 sur le 6D Mk II !)
    On m’avait pourtant juré que le mirrorless était plus léger ...

    Allez, je vais faire une fleur aux mirrorlessistes et je vais prendre l’Alpha 7 qui pèse seulement 415g à sec.

    Pour espérer se rapprocher de l’autonomie de l’autonomie du 6D Mk II, le Sony alpha doit emporter au minimum...2 batteries et un grip .
    Celà nous donne un bilan poids de :

    415g (boîtier sec) 250g (grip) 2 X 57g= 114g (poids de 2 batteries NPFW50) 2g (1 carte SD)= 781 g !!!
    ....Et l’autonomie sera de 680 vues ...Vs 1200 sur le 6D Mk II.

    Dire qu’on m’avait juré que le mirrorless était plus léger,plus performant,etc...

    Bref, à ce jour, les reflex 6D & 6D Mk II sont bien les boîtiers les plus compétitifs du marché. CQFD !

  • MDLP, s’il te plait, fais quelque chose !

  • Je ne sais pas si ce sont les fortes chaleurs qui échauffent certains mais restons zen.
    Photographe depuis plus de 45 ans et possesseur d’un 6D depuis 3 ans, je suis toujours enchanté par ce boitier : l’essentiel est là pour réaliser de supers clichés. Que ce soit sa prise en mains, sa légèreté (surtout avec le 40/2,8), son menu intuitif ou son efficacité en faibles lumières, c’est un vrai plaisir de l’utiliser ! Qu’importe le pentaprisme à 97% voire 98% (sauf pour ceux qui sont accros à l’architecture), qu’importe un capteur de 26,2Mpxl au lieu de 20Mpxl, avec ce boitier, ce n’est pas l’appareil qui fera la différence mais le photographe. En revanche, si vous souhaitez investir dans ce nouveau 6D, patientez... Vous savez très bien qu’un boitier neuf se vend comme une voiture neuve, il faut attendre une année ou 2 pour que les prix deviennent raisonnables et que sa fiabilité soit exemplaire. Si certains veulent mettre les 2109€... ne les découragez pas, il en faut. A mon avis, battez vous plutôt pour que Canon sorte de nouveaux objectifs car, sur ce point, on ne peut pas dire que le n°1 mondial se fatigue vraiment par rapport à des Sigma, Fuji, Tamron voire Nikon. J’attends depuis plusieurs années 2 objectifs de la marque : un 85/1,4 voire 1,8 et un 20mm. Les 2 qui sont au catalogue datent de 1992 (argentique) et ont donc 25 ans !!! Alors là, c’est de l’abus ! Ok, l’emploi d’un 20mm est discutable mais un objectif portrait comme un 85mm, non ! Que Canon ne s’étonne pas que certains (moi le 1er) se lassent et se tournent vers Tamron ou Sigma....

  • @68. Le 85 f1,8 est excellent, bien construit, peu cher, solide et usm. Le fait qu’il ait 25ans ne change rien à l’affaire. Vos 45ans de photos auraient dû vous l’apprendre. Le renouveler pour doubler le prix et y mettre un IS inutile ? Le 85 f/1,2 est une pépite. Que viendrait faire un 1,4 entre tout ça…

    Ces dernières années sont arrivés : un 24-105 STM, un 70-300, un 24-70L, un 24-105 L, un 35 L, un 24 L, un 50 STM, un 24 IS, un 35 IS, j’en oublie surement bcp (UGA etc), sans compter tous les EFS et EFM… canon tourne à plein régime.

    Moi j’attends un 35 f1,8, et un 24 f1,8 et un 135 f1,8 et un 50 f2 et un 40 f1,4 et un 28 f1,4, et un 100 f1,8 … Mince, aucune optique ne correspond à mes petits désirs… canon ne fait vraiment plus rien ses dernières années...

  • @70. Non, pour l’avoir testé avec le 6D pendant une semaine, le 85f1,8 est bon mais pas excellent : aberrations chromatiques vertes jusqu’à 2,8. Reflets violets sur les prises photos de pièces métalliques.
    Si j’ai évoqué un f1,4 voire un f1,8 c’est parce que que ce sont les ouvertures que l’on trouve sur le marché et, en plus, c’est ce que nous annonce Canon depuis près de 2 ans....
    Quant à monter des objectifs argentiques de 20 ans sur des capteurs 24x36, je l’ai fait en Nikon (du fait de leur baïonnette) et peux vous dire qu’ils n’étaient pas à la noce que ce soit un 20mm ou un 105mm !

  • @LACROIX (68)
    Globalement d’accord avec vous à quelques nuances près :

    *Un opticien comme Canon doit veiller à contenir la concurrence dans le domaine des boîtiers
    comme celui des optiques et ce 6D Mk II arrive à point.
    Le pricipal concurrent du 6D s’appelle Nikon D750 qui avait quelques avantages sur le 6D :

    *Une couverture AF bien meilleure que celle du 6D, qualifiée d’indigente...même par rapport à un Canon 60D APSC.
    Un comble !
    Canon comble ce problème avec un AF ayant à peu près la même couverture AF que le D750 et quasiment le même nombre de points (45 pts Vs 51 pts).
    Un autre intervenant a fort justement souligné que cet AF était sensible jusqu’à f/8 ce qu’apprécieront de nombreux photographes utilisant les converters X1.4 ou X2.0.

    *L’absence de la technologie "Exmor" présente sur les capteurs du D750 et qui permet de diminuer le bruit de lecture du capteur, améliorer son rendement (plus de photons détectés), meilleure dynamique, meilleure richesse des couleurs. Accessoirement l’absence ou quasi-absence de bruit de lecture a sonné le glas des CCDs sur les capteurs d’appareils compacts et dos MF.
    On a longtemps reproché aux CMOS "pré-Exmor" la présence de "banding" en cas de post -traitement sur fichiers RAW. Ce n’est pratiquement plus le cas aujourd’hui sur les nouveaux capteurs canon et personne ne s’en plaindra !
    Cette technologie, sur laquelle Canon est longtemps resté absent, a fait son irruption l’année dernière sur les
    80D, 1D X Mk II & 5D Mk IV après ...8 looooongues années d’attente.
    Les tests réalisés par DxO montrent des gains de :
    2 IL en dynamique (c’est mieux pour débouchewr les ombres !)
    30% sur le paramètre "low light" qu’on peut traduire comme une augmentation de la sensibilité du capteur.
    C’est un peu comme si vous aviez gagné 1/3 d’IL sur l’ouverture de l’ensemble de vos objectifs sans que celà alourdisse votre fourre-tout, toutes caractéristiques identiques sur l’image par ailleurs !
    Personne ne s’en plaindra...
    Le site DxO a également noté une amélioration dans le rendu des couleurs entre le 5D Mk III (2012)
    et le 5D Mk IV de environ 1 bit (24 bits=> 24.8 bits).
    En gros, Canon n’a plus grand chose à envier sur les capteurs CMOS Sony même si Sony conserve
    2 technologies d’avance importantes (BSI et capteurs "empilés").

    *Visée optique à 100% (revendiqué !) sur le boîtier "amateur" D750, très apprécié par certains...
    (Canon a "rectifié" partiellement le tir tout en laissant l’exclusivité des 100% aux 1D & 5D Mk III/IV)

    *Écran mobile bien pratique pour certaines prises de vues (raz du sol, visée en hauteur "bras tendus")
    ou bien utile aussi en mode cinéma....et qui permet d’éviter l’emport d’un accessoire comme le viseur d’angle (payant et moins polyvalent !)...
    Canon y avait renoncé pour son 6D parce qu’un écran mobile est jugé plus fragile et environ 30g de plus par rapport à un écran fixe, caractéristique à laquelle Canon a renoncé pour realiser son boîtier FF au même poids que le 60D APSC. Un argument marketing jugé suffisamment important à l’époque chez Canon pour ne pas y renoncer.
    Depuis la sortie du 80D en 2016, Canon est parvenu à gagner 20g sur les 60D/70D, ce qui rendait possible
    l’ajout d’un écran mobile sur un 6D sans en modifier le poids (à 10 g près !!!).
    Celà permet à Canon de dire à sa clientèle que le FF n’est pas nécessairement plus lourd ni encombrant
    que les XXD à capteur APSC (le 6D Mk II a le même volume que le 80D à ...3.7% près et pèse 15g de plus qu’un 60D.Excusez du peu !).

    Des arguments tellement forts en faveur du FF que les concurrents de l’APSC oublient de le signaler...


    En ce qui concerne vos remarques sur les optiques :

    Canon ne peut plus se battre à armes égales avec des opticiens indépendants qui proposent de très bonnes optiques souvent pour 2x moins cher que les marques institutionnelles (et avec une qualité optique qui n’a souvent rien à envier à Canikon !).
    Toutefois, Canon conserve l’initiative sur les technologies de pointes qui font "la différence" :

    *Canon maîtrise depuis 2015 la réalisation de lentilles asphériques polies de grand diamètre et détient le record du monde de la lentille asphérique la plus grande jamais réalisée (à échelle industrielle !)
    pour la catégorie UGA. On suppose qu’il en ira de même pour les fururs "grands blancs" qui auront des lentilles asphériques de > 100 mm de diamètre à l’horizon 2018-2020.
    Sigma / Tamron sont hors course sur ce créneau...

    *Canon dispose également depuis 2015 des résines "APO" permettant une meilleure correction du spectre secondaire que la... fluorine !
    celà leur permet de proposer un 35/1.4 L II EF qui n’intègre au total qu’une seule lentille UD
    (quand Sigma intègre 4xSLD 1x FLD sur son 35/1.4 DG Art qui est....moins bon que le Canon à PO !)

    *Canon dispose de l’ASC, un traitement anti-reflets novateur qui donne d’excellents résultats sur les derniers zooms UGA comme le 11-24/4 L EF ou le 16-35/2.8 L III

    *Canon dispose aussi de technologies sur l’optique diffractive qu’il a largement contribué à faire mûrir depuis 2001 et sur lesquelles il dispose d’une avance conséquente.
    C’est la technologie la plus prometteuse pour la réduction du poids/encombrement des grands blancs
    voire l’avènement de nouvelles optiques de poids "raissonnable" dans un avenir pas trop lointain
    (500/2.8 DO ? 1200/5.6 de 8 Kgs ?etc...)

    Canon se contente donc de développer des optiques où les "indépendants" ne lui feront pas de l’ombre
    (On a encore jamais vu un 18-55 EFS Sigma !)
    ou des optiques haut de gamme en série L, si possible difficile à copier.

    Il se dit d’ailleurs que Canon travaille sur un 85/1.4 LIS, difficile à développer et qui serait la première optique
    24x36 optiquement stabilisée avec une ouverture de f/1.4 ( C’est Tamron (!) qui détient actuellement le record du monde avec 3 optiques 24x36 stabilisées à f/1.8, Canon & Nikon n’ayant pas mieux que des optiques stabilisées à f/2...).

    Pour ce qui est est du 85/1.8 USM , il ne marche pas trop mal...à condition de ne pas regarder les choses de trop près ! Tamron propose depuis peu un 85/1.8 VC USD qui se comporte beaucoup mieux à PO (moins d’aberration de sphéricité en particulier) et les capteurs CMOS sont chaque jour un peu plus exigeants
    (On parle d’un CMOS de 120 MP à l’horizon 2018 chez Canon !).

    Quant au 20mm fixe, canon peut difficilement proposer un 20/2.8 IS USM amha parce qu’il est déjà concurrencé par les zooms GA qui occupent le créneau de l’ouverture f/2.8.
    Un 20/1.8 AFS a été proposé chez Nikon mais, là encore, la concurrence des indépendants est tenace :
    Sigma a récemment proposé un 20/1.4 DG Art relativement lourd et à peine plus cher (1050 € catalogue) que le 20/1.8 Nikkor (900 €).
    Canon n’est pas forcément très "chaud" pour se replonger dans ce créneau étroit...

  • @(70)
    Voir le message que j’ai adressé à Lacroix et qui peut tout aussi bien s’adresser à vous.
    Canon n’a plus les moyens de répondre à toutes les demandes parce que la concurrence des "indépendants"
    est particulièrement redoutable. Ce n’est pas un hasard si je les surnomme affectueusement les..."piranhas" !

  • @eric-p (72) Merci pour votre message très enrichissant, détaillé et argumenté techniquement. Pour l’instant, je vais continuer à bichonner mon 6D et patienter jusqu’à 2018 (pas plus tard) pour investir dans un 85mm. Si en 2018, Canon ne s’est toujours pas décidé à proposer un remplaçant du vieillissant 85f1,8, je serai dans l’obligation d’aller voir du côté des piranhas....

  • @65 e-p
    Vous aviez écrit çà :
    "Si vous avez lu l’article consacré au 6D Mk II , quelque part, ça veut dire que vous n’êtes pas si désintéressé par cet appareil que vous le prétendez !"

    Décidément, vous voulez toujours avoir raison.
    Le fait de lire un article sur un matériel pour s’informer ne signifie pas forcément qu’il nous intéresse.
    Figurez-vous que ce 6D ne m’intéresse pas.
    Est ce assez clair pour vous ?

  • @72
    "Pour ce qui est est du 85/1.8 USM , il ne marche pas trop mal..."
    > Pour ce qui est est du 85/1.8 USM , il ne FONCTIONNE pas trop mal...

  • @matt (75)
    Oui,j’ai compris que vous vous êtes auto-convaincu que cet appareil n’est pas pour vous...sur de faux arguments
    (Que je peux comprendre parfaitement puisque je reconnais moi-même que Canon se goinfre sur le FF).
    En relisant votre premier message,vous reprochiez surtout cette différence de 1000 €...et l’absence de flash intégré.

    Seulement, si vous êtes honnête avec vous même, vous reconnaîtrez qu’on utilise peu le flash d’appoint
    1-Parce que la sensibité des reflex numériques est plus que suffisante.

    2-Le flash d’appoint est toujours bien pratique pour du portrait
    *à condition d’utiliser un objectif pas trop long (sinon l’objectif masquera une partie de la lumière de votre flash)

    *Il vaut mieux utiliser un flash indirect pour du portrait pour éviter des effets disgracieux sur le portrait
    ...ce que le flash d’appoint ne permet pas de faire.

    *Le motif "officiel" de Canon pour ne pas placer de flash est d’améliorer l’étanchéité du boîtier (Il n’y a pas de flash intégré sur les reflex CanikonPentax semi-pros/pros ).

    *Le petit flash (que LMDP a représenté en photo dans le présent article) est ORIENTABLE.Il est tout petit et il se range dans une poche.

    Pour ce qui est du tarif du 6D Mk II, c’est la différence que nous observons...aujourd’hui !
    Attendons que les 6D Mk I (qui est encore une excellente affaire quoiqu’on dise !) soit liquidé
    et on aura l’occasion de voir ce qu’il reste de la différence tarifaire de 1000 €.
    En fait , c’est le marché qui décide un peu et la concurrence.
    Lorsque le 6D a été lancé fin 2012, son tarif a rapidement baissé autour de 150.000 JPY
    quand les reflex APSC de même catégorie étaient proposés à 100.000 JPY/120.000 JPY
    ce qui suggère que la différence réelle de prix entre le FF & l’APSC se siture plutôt autour de 30.000 JPY.

    Quand on sait que les optiques EFS sont surfacturées par rapport aux modèles comparables EF, on se dit que la différence de coût entre les 2 formats n’est plus aussi dissausive que ce qu’on veut bien nous dire.
    Exemples (d’après catalogue RP décembre 2016) :

    100/2.8 Macro USM EF : 560 €
    60/2.8 EFS macro : 520 € (équivalent à un 100/4.5 en FF), soit 93% du tarif du FF !

    40/2.8 STM EF : 250€
    24/2.8 EFS STM (équivalent à un 38/4.5 en 24x36 ) : 190 € (soit 76% du tarif du FF)

    17-55/2.8 ISUSM EFS : 930€ (équivalent à un 27-90/4.5 en 24x36), soit 73% du coût d’un L plus performant !
    ou 400€ de plus qu’un 24-105/3.5-5.6 IS STM EF (vendu 530 €)..accessoirement plus léger (525g Vs 645g)
    24-105/4 LIS Mk II EF : 1270 €

    Vous devez donc reconnaître que votre raisonnement est incomplet voire partial...

  • @77
    Vous croyez avoir compris que Matt n’est pas intéressé par ce boîtier.
    Alors, pourquoi continuez-vous à argumenter en faveur de ce 6D MII ?

  • @eri-t
    Parce que les arguments utilisés par matt sont faux ou attachés à un contexte "volatile" (l’évolution du prix du boîtier FF Vs APSC) par exemple.

    Plus généralement, les arguments utilisés par les APSCistes reposent sur une intoxication des promoteurs
    de ce format. Le problème, c’est qu’ils ne veulent pas le reconnaître. Dommage pour eux...

    Petit rappel sur le mythe du surcoût du FF Vs APSC :

    (Chez Jordibas chez moi à Barcelone...)
    6D (Mk I )+ 24-105/4 LIS (ancienne version ) = env.2200 €
    80D + 17-55/2.8 IS USM = 1150 +850 = 2000 €
    Les tarifs sont identiques à 10% près ...sauf que les performances des 2 systèmes ne le sont pas.
    Cherchez l’erreur...

  • @eric-t
    Encore une comparaison sur le mythe du surcoût FF Vs APSC :
    (Tarifs pris chez "Jordibas") Chez Nikon
    D750 (FF)+ 24-120/4 AFS VR= 1890 + 800 = 2690 €
    D7500 (APSC) + 17-55/2.8 AFS =1500 (Ouille !) + 1390 = 2890 € !!!

    Mince, on m’avait pourtant juré que l’APSC était moins cher que le FF....

  • eric-p

    Que les arguments des amateurs d’autres formats que le FF ne vous conviennent pas est une chose.
    Que vous vouliez absolument les faire changer d’avis en est une autre.

    Alors FOUTEZ LEUR LA PAIX, prenez des cours de tolérence et de modestie.

  • @80 :
    Les deux entrées de gamme :
    D3400 + 18-55 = 500 €
    D610 + 24-85 = 1700 €
    Si si : l’APS-C est au moins aussi cher !!!
    Puisqu’on vous le dit !!!

    Indice : pour monsieur tout le monde qui veut faire de la photo de tous les jours, il n’y verra pas grande différence entre les deux.
    Mais il a tort voyons !
    Le D610 est plus petit, moins lourd, moins encombrant et surtout moins cher que le D3400 !!!

    Mais où avais-je donc la tête ???!!!

    "don’t feed the troll", que je disais il n’y a encore pas si longtemps.
    Argh, je viens de me faire prendre la main dans le sac !
    D’un APS-C en plus !

  • Ah j’oubliais :
    le pendant du D7500 est le D810, et certainement pas le D750.
    Tout comme le 6DII aurait pu être le pendant du 80D et aurait donc remplacé le mien dès cet été, alors qu’il n’en est hélas rien.
    Ce qui est fort dommage...

  • @Oméga
    Et vous, commencez donc par ne plus faire de faute d’orthographe !
    C’est tout de même incroyable d’entendre des gens me faire la leçon sur ce que j’aurai le droit de dire ou pas !
    Dans quel pays vivez-vous, cher ami ?
    Celui d’un monde où on devrait absolument se taire pour ne pas troubler les fausses certitudes de certains ???
    Avec votre conception du "dialogue", on vivrait certainement en dictature et les gens se laisseraient manipuler à longueur de temps.

    Vous devriez au contraire vous féliciter qu’il y a des gens comme moi pour montrer à certains qu’ils se trompent et que la "vérité" en matière d’industrie photo n’est pas "relative".
    La réalité, c’est que les petits formats sont une arnaque que j’ai largement démontrée dans tout au long de ce fil.

  • @84
    "Avec votre conception du "dialogue", on vivrait certainement en dictature et les gens se laisseraient manipuler à longueur de temps."

    Bon résumé de votre portrait.

  • eric-p
    Tolérence => tolérance

    Test réussi !

  • @Fred2 (message 80)
    Et en suivant votre raisonnement, on peut dire aussi :
    EOS 5D (état moyen) + 28-90/4-5.6 EF= 370 € + ZÉRO EURO = 370 € !!! (Cote CI !)
    Encore moins cher que le D3400 + 18-55 !!!

    Ce que j’ai voulu dire dans mes messages, c’est que le FF est plus rentable que l’APSC à partir du moment
    où on compare ce qui est comparable !

    Désolé mais un 18-55 DX basique n’a rien à voir avec un 24-85/3.5-4.5 FX

    Un 24-85/3.5-4.5 AFS FX est en réalité équivalent à un 16-55/2.3-3 DX
    ....qui n’existe pas sur le marché APSC !
    Allez, on va être sympa et on va prendre celui qui s’en rapproche le plus : Le 17-55/2.8 AFS DX

    Ça nous donne un D3400 + 17-55/2.8 (Un mariage pas forcément très harmonieux !) = 500 + 1800
    = 2300 € (prix catalogue RP 2016 )
    Allez, j’vais être sympa et je vais prendre le D400+ Sigma 17-50/2.8 DC= 500 + 400= 900 € (prix catalogue)
    ...mais on n’a toujours pas l’équivalent d’un 24-85/3.5-4.5 AFS FX
    et le Nikkor est un objectif de marque ...(plus facile à revendre,etc...)

    J’ajoute également que le D3400 est un boîtier débutant, absolument pas comparable à un D610,
    équipé d’un pentamiroir 95%, une cage reflex plastique, AF "service minimum",que la gamme DX
    est FAMÉLIQUE par rapport à ce qu’on trouve en FX ...sans parler de l’offre pléthorique des piranhas en 24x36.

  • @Fred2
    (message 83)
    J’ai une solution à votre problème : JOUER AU LOTO !!!
    Amha, si vous gagnez les 6 Nºs, toutes les "meilleures raisons du monde" pour résister au chant des sirènes
    Foule-frêmistes ne tiendront pas longtemps !

  • "La réalité, c’est que les petits formats sont une arnaque que j’ai largement démontrée dans tout au long de ce fil."

    Je dois dire que vous m’avez bien fait éclater de rire !
    Merci pour ce chaud dimanche, qui va continuer dans la bonne humeur !

    Au fait, le piteux photographe que je suis se serait très certainement contenté d’un modeste 4/3 avec un non moins modeste 100-400, le tout dans une sacoche en bandoulière, plutôt qu’un lourd 80D + 150-600 dans son sac à dos transformant ledit dos en douleur permanente et la chemise en serpillière...
    Vu il y a encore peu de temps (et subit pour moi) par une journée très ensoleillée !
    Le tout permettant de fournir des images en tous points égales !!!

    Alors, de grâce : arrêtez donc votre guéguerre digne d’une cour de récréation d’école primaire avec votre
    " tout le monde au FF ! tout le reste c’est de l’arnaque c’est la vérité vraie ! "

    Et sortez donc recueillir l’avis des utilisateurs "d’arnaques", qui sont EN-CHAN-TÉS de leur matos "tout pourri" à vos yeux !!!

    Pour rappel, il s’agit d’un article sur le 6DII, et pas sur le marché des DSLR et encore moins de leurs prix en JPY chez Bic ou autre magasin japonais. Vous ne l’avez sûrement pas remarqué, mais nous sommes en Europe, et payons en Euros.
    Étonnant, non ?!

  • @ "C" (m.85)
    Si vous confondez l’information que je vous donne "gratos" avec la désinformation et la propagande qu’on trouve dans les médias ou sur internet, c’est grave !
    Je ne vous oblige pas à me croire sur parole (C’est pourtant simple de mon point de vue). Vous pouvez très bien vous renseigner auprès des professionnels
    (intègres si possibles ) et compétents. Ils vous diront ...la même chose que moi.
    Je vous invite donc à le faire, à réfléchir, à prendre tout le temps nécessaire s’il le faut !

    Les faits sont têtus : Malgré un surcoût important, le capteur 24x36 est "rentable" à partir du moment où on veut bien comparer avec ce qui est réellement comparable.

    De plus en plus de gens dans la catégorie "experts" basculent lentement mais sûrement vers le reflex 24x36
    (ils jouent au loto, économisent terrrrriblement mois après mois, année après année. pour mettre les 300 € supplémentaires que coûte un boîtier FF Vs le reflex APSC "expert" équivalent) pour bénéficier des avantages que j’ai décrits depuis des années.

    Avant 2005, les PDM du FF étaient totalement marginales (< 1%).Résevé aux pros (ou fortunés !).
    Avec l’annonce du 5D et autres boîtiers FF "semi-pros", on est passé à 2-3 % du marché.
    Depuis 2012, les 6D/D600 ont permis un accroissement des PDM du FF à 7-10 % (on peut difficilement être plus précis car les fabricants ne donnent pas de stats précises en la matière)
    Petit à petit, le marché "expert" APSC se fait "siphoner" par le 24x36.
    Et les autres y viendront tôt ou tard...

  • @Fred2
    Si je donne les tarifs au Japon, c’est que j’estime que c’est important.
    Les tarifs donnés en Euros suscitent souvent des malentendus.
    Un intervenant a ainsi osé comparer le tarif du 6D Mk II avec celui actuellement pratiqué sur le 6D Mk I,
    ce qui n’est évidemment pas comparable.
    En réalité, le tarif du 6D Mk II est quasiment IDENTIQUE à celui du 6D Mk I (proposé fin 2012 à 2100 €)...en EUROPE tout au moins.

    Il faut savoir que ce n’est pas la même chose au Japon où le 6D a pris +21% selon mes estimations.
    En principe, Canon développe ses lignes de produits à "tarif constant" sauf grosse évolution dans le cahier des charges du produit ou des méthodes de fabrication.
    Idem pour les objectifs.

    Le tarif de lancement du 6D constaté en Europe n’est donc en réalité compensé que par une évolution favorable de la parité Euro/Yen.

    Cette évolution sensible du tarif du 6D Mk II au Japon est révélatrice de la crise qui affecte en ce moment même toute l’industrie photo au Japon.

  • eric-p a écrit :

    "Avec votre conception du "dialogue", on vivrait certainement en dictature et les gens se laisseraient manipuler à longueur de temps."

    Les dictateurs ne souffrent aucune contradiction
    idem pour eric-p

    Conception du dialogue
    erip-p ne connait que le monologue

    Manipuler
    C’est ce qu’essaie eric-p sans succès

  • Heureusement qu’eric-p ne gère pas les accréditations de photographes.
    Seuls les utilisateurs de CANON FF pourraient travailler.

    * Réponse pour les nouveaux arrivants : eric-p

  • @Fred2 (m.89)
    À propos de votre Zuiko "100-400"
    Je suppose que vous vouliez faire référence au 50-200/2.8-3.5 SWD ?
    Excellent exemple !
    Il se trouve que le FF n’ a jamais cessé d’améliorer son offre.

    Le 50-200/2.8-3.5 ZD est équivalent à un 100-400/5.6-7
    Il se trouve que Sigma propose depuis peu un excellent 100-400/5-6.3 DG OS HSM
    qui pèse 165g de plus que votre Zuiko, mesure 25mm de plus (!) et coûte officiellement 270 € de moins
    (quand on sait que le Zuiko a été lancé en 2007, ça en dit long sur les vrais tarifs du FT !).

    C’est également l’occasion de revenir sur les boîtiers FT "beaucoup plus légers" que le FF :

    En accolant un boîtier "expert" E-30 Olympus au 50-200/2.8-3.5 SWD Zuiko, on a un ensemble qui pèse
    740g 995g = 1735g

    En accolant un 6d Mk II Sigma 100-400/5-6.3 DG OS HSM, on obtient 765 1160= 1925g .
    C’est sûr , les vertèbres des Olympussiens ne supporteront pas 190g de plus !

    Quant à l’utilisation d’un 150-600 sur un 80D, ce n’est pas non plus très rationnel.
    Le 150-600 Sigma C(Idem pour le Tamy !) doit vraisemblablement résoudre 100pl/mm en étant particulièrement généreux (et uniquement au centre,hein !).
    Le capteur de votre 80D fait 24 MP, soit 134 pl/mm.
    Votre 150-600 ne vous donnera pas 1.6x plus de détails que le même objectif monté sur 6D Mk II !
    Le capteur du 6D Mk II a un capteur résolvant 86pl/mm. C’est en réalité laaaaargement suffisant pour le pouvoir résolvant d’un 150-600 Sigma "C" ...Et vous aurez du champ en plus !

  • @ "Ensemble vide" (m.92)
    Effectivement, si on considère l’arithmétique comme une "dictature", je suis un terrible tyran foule-frêmiste
    et un redoutable manipulateur !
    En attendant, les avocats des petits formats n’arrivent pas à trouver un argument pertinent à opposer !
    P’têt bien que je leur ai siphoné tous leurs arguments !!!

  • @ "@" (m-93)
    Ben c’est pourtant ce qui est en train de se passer, non ?
    Quelle marque d’APN inonde les gradins des principaux événements sportifs ???
    Lors des derniers JO, Canon a revendiqué un taux de 75% (!) chez les photographes pros accrédités.
    Ce n’est pas moi qui a inventé les chiffres...
    On verra bien se qui se passera lors des prochains JO à ...Tokyo !
    Un des responsables de Canon a déjà fait savoir dans une récente interview que la hiérarchie ne changera pas.
    Quand on sait ce que Canon bichonne pour les pros d’ici là, on peut comprendre son optimisme !
    Autres chiffres : Les boîtiers récompensés lors des prix pour les meilleures photo de presse (>50 catégories représentées). Le FF arrive laaaaargement en tête...et plutôt du Canon !

  • Plus bête et obtus qu’eric-p, il faudra l’inventer.................mais rien ne presse.

  • eric-p est tellement dominé par son délire qu’il rabache systématiquement les mêmes "arguments".
    Au final, il est convaincu par ce qu’il écrit.

    pin-pon...pin-pon !!

  • @celui qui ne signe pas ses messages (m-98)
    Celui qui n’a pas d’autre argument que l’insulte ne s’honore pas lui-même vous savez !
    À la limite, vos insultes m’honorent parce que vous n’avez rien à dire sur le fond.
    Vous êtes dans les cordes !

  • @doc (m-98)
    Idem que pour m-97 : Ce n’est pas en sortant des arguments hospitaliers que vous parviendrez à convaincre
    Vous faites du diagnostic à distance maintenant ?
    Sur le fond du sujet, c’est toujours ZÉRO en attendant !

  • 99-100

    Content d’être bête et obtus.
    Grand bien vous fasse.

    Dans votre cas, le diagnostic est facile.
    Il y a longtemps que vous êtes hors sujet.
    Ici, on parle du 6D Mark II, pas statistiques, supériorité d’un format, etc.

    Dommage que vous ne soyez pas en état de comprendre.

    Je vous laisse à vos certitudes.
    Profitez bien du laxisme des responsables de ce site.

  • @ eric-p :
    Olympus OM-D E-M1 + Panasonic 100-400 : 1,5 kg à la louche.
    80D + 150-600 = 2,835 kg pesé par mes soins.

    J’arrête là, ça me fatigue...

  • Et pour conclure, après j’arrête là :
    "Tout comme le 6DII aurait pu être le pendant du 80D et aurait donc remplacé le mien dès cet été, alors qu’il n’en est hélas rien."
    Encore de grâce : relisez attentivement cette phrase, et cherchez où je parle d’argent...
    Clap de fin pour moi.

  • @doc (m-98)
    Allez, j’vais être sympa avec vous et on va considérer que mes propos sont ceux d’un dangereux psychopathe.
    Alors dans ce cas, il va falloir expliquer les commentaires sarcastiques qu’on entend chez les acteurs de l’industrie reflex.
    Savez-vous ce qu’on raconte sur les principaux promoteurs du mirrorless ?
    Des remarques pas vraiment sympathiques (en "off" bien entendu !) du genre :
    Tous les acteurs du mirrorless sont des LOOSERS qui n’ont jamais réussi à s’imposer sur le marché reflex
    et qui essaient péniblement de se refaire sur une illusion :

    *Samsung (Ils ont annoncé la "mort" du reflex en 2015 ; en fait, ils sont morts avant lui !)

    *Panasonic ,qui s’est engagé dans le reflex FT avec le succès qu’on connaît...avant de montrer leur clairvoyance en basculant brutalement vers le MFT avec un succès tout aussi discutable- La boîte a annoncé des restructurations dans la branche photo sans qu’on sache précisément si c’est du lard ou du cochon-
    Quant à la clientèle Panasonic FT, elle a été classée dans la colonne "Pertes et profits" !

    *Olympus ! Aaaaah Olympus !!! Et les Olympussiens ! Tout un poême !
    Après nous avoir annoncé un format FT qui allait supplanter toute l’industrie photographique, ils ont dû basculer brutalement vers le MFT après seulement 5 années et l’annonce du Panasonic G1.
    Voilà pour la capacité prédictive Olympus.
    Evidemment, les fameuses optiques "pros" censées concurrencer le 24x36 ont fait un flop retentissant
    et Olympus est revenu à des solutions optiques moins ambitieuses :

    300/2.8 FT => 300/4 MFT
    35-100/2 FT => 40-150/2.8 MFT
    14-35/2.0 FT => 12-40/2.8 MFT
    7-14/4 FT=> 7-14 /2.8 MFT (Ah enfin un créneau sur lequel Olympus n’a pas reculé !
    50-200/2.8-3.5 FT => ZÉRO !!! (créneau abandonné)
    90-250/2.8 FT=> ZÉRO (créneau également abandonné à la concurrence FF )
    Etc...
    Je ne reviendrai pas non plus sur le scandale Olympus par charité chrétienne....

    *Fuji ? Egalement un ancien acteur de l’industrie reflex qui a disparu du paysage au XXème siècle et qui pense pouvoir revenir avec du matos moins bon mais plus cher que la concurrence (à partir du moment où on tient compte des équivalences optiques réelles évidemment) !
    Amha, ça va pas le faire...

    *Quant à Sony, on se demande réellement pourquoi ils ont racheté Konica-Minolta quand on sait ce qu’ils ont fait de la monture A (aujourd’hui quasi moribonde !).

    Donc, pour vous cher doc, il n’y a plus d’échappatoire possible :

    *Soit vous considérez que mes propos sont délirants...en même temps que ceux de l’industrie reflex
    (parce qu’ils tiennent en réalité les mêmes propos que moi) : Ça fait beaucoup de gens délirants amha
    en particulier chez les dirigeants de Canon/Nikon/Pentax.
    Notez qu’aucun d’entre-eux n’a opté pour un système mirroless complet.
    on peut se demander pourquoi...

    *Soit il faudra me trouver des arguments convaincants pour expliquer l’étrange schizophrénie qui s’est emparée de ces industriels...

    Personnellement, je ne suis pas certain de la fiabilité de votre diagnostic médical et vous devriez reprendre des cours particuliers chez le Dr Freud....

  • @salut (m-101)
    Garder vos insultes SVP. En matière de bêtise,je ne suis pas sûr que vous soyez en mesure de donner des leçons
    aux principaux acteurs de l’industrie photo (Canon/Nikon/Pentax) pas plus qu’à moi-même...

  • @Fred2 (m-102)

    Oui Fred2, j’ai bien compris où vous vouliez en venir mais vous devez reconnaître que les
    2 systèmes optiques dont vous parlez n’ont pas les mêmes focales équivalentes ni même les mêmes ouvertures équivalentes !

    Le 100-400 est en réalité équivalent à un 200-800/8-12.6 en 24x36 !!!
    Pas étonnant qu’il soit plus léger qu’un 150-600/5-6.3 !
    Dans un cas, la lentille frontale mesure 63mm, dans l’autre cas elle mesure 95mm !
    Je rappelle que le poids d’une lentille (verre identique, rayons de courbure proportionnels au rapport des diamètres) varie comme le CUBE du diamètre !
    Autrement dit, on passe du simple à plus du triple dans le cas présent !

    Sinon, qui peut le plus peut le moins : Les fabricants proposent des bridges au format 1" dont
    Sony et son RX10 Mk III : Son zoom "tout en un" est équivalent à un 24-600/6.5-10.9.
    Rien n’empêche les fabricants de faire un bridge 8.8-300/2.4-5.6 (équivalent à un 24-800/6.5-14.5 en 24x36)
    de poids identique...
    On n’est plus très loin de votre Olympus+ 100-400... sauf qu’il pèse 1,05 Kg...
    Certains bazardent leur reflex pour moins que ça.

    PS : Je ne vous ferai pas l’injure de comparer les perfs avec des bridges 1/2.3" !

  • Ce qui m’attriste le plus c’est le comportement du modérateur qui s’accorde bien de maintenir ici Eric-P, tant qu’il n’est pas insultant envers autrui, cela fait de l’audience. Et c’est bon l’audience...Pour LMDP.
    Pathétique forum sur lequel on ne peut désormais plus échanger , sans qu’un impoli s’invite dans les conversations en nous pompant l’air de ses statistiques dont tout le monde se fout et qui "s’écoute parler", enivré qu’il est de sa pseudo science japonaise.
    Il y a des gens comme cela qui pensent avoir raison tout le temps sans se remettre en cause un instant.
    Eric-P est le spécimen que j’ai bien envie d’inviter à un dîner, comme au théâtre...
    Pour moi c’est Out ici, assez perdu de temps à lire, dans la confusion totale, les propos sérieux concernant le 6DII.

  • @108
    Comme vous, j’ai perdu trop de temps à faire le tri parmi les interventions.
    Le modérateur, s’il existe (ce qui n’est pas évident), est fort discret.
    LMDP est partisan de la libre expression mais à ce stade, c’est carrément l’anarchie.
    La convivialité n’existe plus.
    A lui seul eric-p pourri totalement ce site, ce qui n’est guère respectueux pour les autres intervenants.

    Dorénavant, je quitte ce cirque et cesse l’achat de la revue.

  • @(m108 & 109)
    Bon, le coup de la victimisation systématique et la recherche du statut de "martyr", ça va 5’, hein !
    Loin de pourrir le site, je crois au contraire y avoir apporté l’essentiel des informations objectives, constructives et complémentaires au présent article.
    Personnellement,je ne vous empêche pas d’apporter des éléments d’informations supplémentaires
    ....et non de la désinformation comme j’en vois trop souvent et que je ne manquerai pas de tailler en pièces.
    C’est normal.

    Que vous soyez opposé au 24x36 parce qu’il est trop ceci ou celà, c’est votre droit mais, pour info, il y a des
    compacts/bridges 1" qui font pratiquement le même boulot que le mirrorless MFT pour plus petit /plus léger/moins cher. Comme par hasard, vous évitez d’aborder le sujet alors qu’il contrarie les ventes de mirrorless. Qui peut le plus peut le moins.
    D’ailleurs je vous ferai remarquer que le mirrorless 1" est quasiment mort et enterré : Nikon a gelé son développement !

    Les propos des avocats du mirrorless me font penser un ceux qui nient la présence de l’homme sur la lune
    en avançant des pseudo-preuves et qui oublient de rappeler les vraies preuves (absolument irréfutables)
    de la présence des hommes sur la surface lunaire. C’est un business juteux mais qui n’a qu’un temps.

    À propos d’info sur le 6D Mk II, j’ai encore un "SCOOP" pour LMDP :

    On sait que Canon bride les capacités du 6D Mk II pour protéger les ventes du 5D Mk IV voire les ventes du
    80 D. On a récemment appris en que les performances du capteur du 6D Mk II correspondent à celles des capteurs de la génération précédant les capteurs des EOS 1D-X Mk II / 5D Mk IV/80D/M5/M6.
    Ainsi, le capteur du 6D Mk II NE SERAI PAS ÉQUIPÉ DES ADC qui caractérisent en particulier les capteurs Sony
    (La fameuse technologie "Exmor") et qui dissuadera donc un peu plus les pros à éviter l’achat d’un 6D mk II
    aux dépens des ventes de 5D Mk IV (vendu 30% plus cher au Japon que le 5D Mk III au moment de leur commercialisation respective).

    INFO à confirmer quand on aura les résultat du test du 6D Mk II par DxO...

  • @110
    Où lisez-vous que @108 et 109 sont contre le FF ou quoi que ce soit ?

    Cessez de vous exciter et de répéter sans cesse les mêmes choses.
    Prenez un calmant puissant et prenez du temps pour des causes plus utiles.

  • Désolé , mais pour ce qui est du 24X36 à 1000€ , si canon sortait un 1200 D FF à 20M de pixels, le wifi pour le remote-contrôle et les cadrages acrobatiques, se serait le premier Canon numérique que je pourrais acheter neuf .
    Peut être une façon de relancer le marché, ça fait plus de dix ans que je n’achète que de l’ occase (... 1-DS II, 5D ), 1000€
    de mémoire représente un mois de salaire d’une majorité .
    Quand au 6D II il est une logique évolution, un 77D FF en quelque sorte . Que Canon développe un obturateur electronique pour le silence, et les hautes vitesses ( SONY l’ a fait ), et un viseur EVF et la messe sera dite .
    Cordialement

  • "110"

    Les hommes sont présents sur la lune ; par beau temps, on les voit avec un bon téléscope.
    Mon jardinier est un Martien.

  • @ (m-111)
    En tout cas, ils sont contre moi pour je ne sais quelle raison !
    Peut-être bien qu’ils n’arrivent pas à admettre que je remette en cause leurs "certitudes", hein !
    Pour ce qui est d’être contre le FF, ils ne le disent pas toujours mais c’est signé quand même !
    Sinon, ils ne seraient pas contre moi vu les infos que je leur donne !!!
    Pour ce qui est de répéter et rabacher, je suis désolé mais j’y suis obligé car ils ne lisent pas (ou ils ne savent pas lire), ne comprennent pas (ou ils ne veulent pas comprendre) mais ils prétendent bien sûr que
    tous les points de vue se valent, que le relativisme est l’horizon "indépassable" de l’industrie photographique,etc...
    Désolé mais la réalité est différente :
    Le mirrorless n’a pas aussi bien fonctionné que ce que prétendaient ses promoteurs,
    certaines marques ont fait FAILLITE (Samsung),certaines branches sont en restructuration (Nikon et sa branche CX par exemple).
    TOUTES les marques de mirrorless sont en difficulté financière.
    Oui, toutes les marques devront passer au 24x36 si elles veulent survivre...ou plutôt si elles veulent avoir l’espoir de survivre.

    Le 24x36, n’en déplaise aux Cassandre, est en progression (voir les chiffres de ventes publiés par Sony)
    ...malgré le coût particulièrement élevé des capteurs 24x36,
    tandis que les autres formats stagnent dans le meilleur des cas.

    Les raisons de ce désastre, je les ai données, et je les répèterai au besoin.
    Ils finiront bien par comprendre que ce n’est pas le marketing qui fait le marché mais le principe de
    la "réalité".

  • @113
    Oui, avec un EELT, on pourra voir les traces des missions Apollo 11=>17 , même sans avoir la résolution nécessaire (Les moteurs des LEM ont modifié l’albedo sur une surface plus importante que celle de l’étage de
    descente du LEM...). On peut aussi repérer les cratères engendrés par les étages de remontée des LEM
    voire certains étages S IVb qui se sont crashés sur le sol lunaire et localisés par LRO.
    Bref, la situation devient passablement compliquée pour les "complotistes"...

  • @clement philippe
    Canon et les autres fabricants (sans doute)avaient bien envisagé une généralisation du 24x36. On a les preuves de ça par les déclarations publiques de certains responsables de canon vers 2003/2005.
    Des études de marché ont été réalisées en Espagne et sans doute ailleurs sur un éventuel FF à 1000 € techniquement possible.
    Canon a sans doute envisagé un XXX D à capteur FF et non un "1200 D FF" car le coût du capteur est réellement trop dissuasif pour ce segment de marché.
    Depuis, la crise est passée par là et le marché reflex s’est effondré (-60% des ventes entre 2012 ey 2016 si j’ai bonne mémoire en Europe).
    Celà rend malheureusement peu crédible l’hypothèse d’un FF à "1000 €" étant donné que Canon a
    "réévalué" ses marges bénéficiaires sur au moins 2 boîtiers FF :

    *Le 5D Mk IV est vendu +30% plus cher que le 5D Mk III à leur date de lancement (En général Canon vend ses boîtiers à "tarif constant")
    *Le 6D Mk II est vendu 225.000 JPY HT en 2017 alors qu’il était vendu 185.000 JPY fin 2012 , soit +21% en 5 ans. C’est plus que l’inflation...

    Toutefois, je persiste à dire que la différence officielle de tarif entre un 6D et un XX D à capteur APSC n’est plus dissuasive et que le 80 D n’est pas compétitif en SP car la différence tarifaire "concrètement" constatée
    est de l’ordre de 300-500 €. Pas 1000 € !
    Les objectifs EFS sont beaucoup trop chers pour ce qu’ils offrent en réalité et le client a plutôt intérêt
    à passer au "plein format".

    Concrètement parlant, chez moi, je trouve :

    6D + 24-105/4 LIS =1400 + 800 (c’est l’ancienne version mais qui marche aussi bien que la nouvelle sauf la disto à 24mm)= 2200 €

    80D+ 17-55/2.8 IS EFS = 2000 €

  • Un peu de propagande foule-frêmiste (assumée !) supplémentaire....

    Vu que le gouvernement envisage de passer le prix du paquet de clopes à 10 € et en supposant qu’un fumeur
    "normal" consomme un paquet par jour, combien de temps un fumeur devra-t-il s’abstenir de toute cigarette
    pour s’offrir son 6D Mk II au prix fort ??? ;-)

    Réponse : Le FF préserve la santé plus longtemps que l’APSC ! ;-)

  • "115"

    "108, 109 et d’autres" ne sont pas contre vous.
    Ils sont contre votre attitude qui consiste à vouloir IMPOSER votre façon de voir.
    Si vous vous contentiez d’exposer simplement votre point de vue sans critiquer celui des autres, sans marteler perpétuellement les mêmes "arguments", etc. cela irait beaucoup mieux.
    Le problème, c’est que vous semblez totalement étanche aux échanges courtois.

    Surtout, lisez ATTENTIVEMENT les diverses interventions avant de répondre.

  • @ "119"
    Mes propos sont parfois "durs", je le reconnais, mais c’est à dessein !
    Et je vous assure que les propos que je tiens sont "objectifs", que mon point de vue ne représente pas
    "un point de vue parmi d’autres" mais celui de nombreux professionnels chez Canikon voire Pentax...ainsi que de
    nombreux photographes professionnels qui ne voient pas forcément le mirrorless d’un très bon oeil.
    (Allez voir les propos que tient Newworld666 sur NCI et vous serez servi : Il est encore pire que moi !!!)

    Vous n’êtes pas obligé de prendre ce que je dis pour argent comptant. Allez vous renseigner ailleurs et faites vous votre propre opinion.
    Ce que je dis pour les autres, c’est qu’ils se sont faits intoxiquer "à donf" par le marketing mirrorless mais...ils ne s’en sont pas encore rendu compte (pour diverses raisons).

    De vous à moi, en quoi consiste la courtoisie ?
    À laisser croire aux gens que leur point de vue est nécessairement correct ?
    Ou bien plutôt à les mettre en garde sur les "défauts"/inconvénients du mirrorless et des petits formats ?
    Pour moi, ça consiste à dire la "vérité", c’est à donner tous les arguments "objectifs" qui plaident en faveur du
    24x36 contre "la pensée unique" si nécessaire (Discours du genre le mirrorless, c’est l’avenir merveilleux à l’horizon indépassable,etc...).
    Sauf que la plupart des pros ne suivent pas ce point de vue ou alors à moitié (c’est à dire qu’ils prennent le mirrorless en tant qu’outil complémentaire en gardant le reflex sous le coude !).

  • Pour bien montrer que Eric-P est persécuté et ne comprend rien à ce qui est écrit (par moi).
    Je suis le rédacteur du post "108"
    ...Et n’ai rien contre le FF, disposant d’un Canon 5DIII & aussi d’un Leica M-P qui me donnent entière satisfaction ( :>)
    J’ai également du "Mirorless" et alors !
    Mieux, si je devais m’orienter davantage vers du sportif ou animalier, je choisirait certainement un boitier Canon au coef.x 1,6. ou un "Mirorless" pour m’alléger ou bénéficier de cadences autres, du silence absolu, etc.
    Pour la vidéo, c’est GH5 Panasonic. C’est mon choix.
    Et alors, ce qu’en pense Eric-P m’indiffère totalement car selon mon expérience (assez riche, hum ! les chevilles...) je choisirais en fonction de critères précis, avérés et non selon la bonne parole de Eric-P qui est un être étourdissant.
    Si vous voyez une piste, dites lui d’atterrir, le voyage sur la lune est terminé. Fertig. Closed.
    Cette fois-ci, je ne relance pas le débat et vous aurez noté que mon aversion n’est pas envers le FF, tous les formats ont bien le droit de cohabiter avec leurs avantages et inconvénients, mais je crois que Eric-P ne prend pas le temps de lire calmement, sans devoir s’exciter sans raison. Un peu de repos lui ferait du bien.
    Meilleure santé Eric-P.

  • "119 et 121" ont raison.
    VOUS NE COMPRENEZ RIEN.
    A chaque fois, vous repartez pour 1 tour avec la même ritournelle.

    Nous perdons notre temps avec vous.

  • eric-p

    PEUT-ÊTRE QU’EN RÉPÉTANT TOUJOURS LA MÊME CHOSE, VOUS FINIREZ PAR COMPRENDRE...ESSAYONS.

    SI VOUS VOUS CONTENTIEZ D’EXPOSER SIMPLEMENT VOTRE POINT DE VUE SANS CRITIQUER CELUI DES AUTRES, SANS VOULOIR IMPOSER VOTRE FAÇON DE VOIR ET SANS MARTELER PERPÉTUELLEMENT LES MÊMES "ARGUMENTS", ETC. CELA IRAIT BEAUCOUP MIEUX.
    LE PROBLÈME, C’EST QUE VOUS SEMBLEZ TOTALEMENT ÉTANCHE AUX ÉCHANGES COURTOIS.

    SURTOUT, LISEZ ATTENTIVEMENT LES DIVERSES INTERVENTIONS AVANT DE RÉPONDRE.

  • Mr ERIC-P quelles sont les PDM de l’ EOS 1200D ? à 400€ c’ est sûrement pas rentable .
    Le 6D I ne doit pas satisfaire, par-ce que sur la bay on en trouve pas un propre à moins de 900€ .
    Chez RENAULT ils étaient deux ou trois à croire au projet low-coast ...
    Canon pourrait sortir un vrai appareil photo FF , juste avec les iso et le DIGIC qui va bien et le wifi en extra pour une visée déportée sans écran articulé et le tout sans recherche et développement .
    Serait il possible d’ avoir un avis autre que celui d’ ERIC-P ? MERCI

  • Heureusement que cela se passe sur le web.
    J’imagine avec effroi ce qui se passerait dans la vraie vie.

    Les "responsables" de la rédaction seraient bien avisés d’instaurer certaines règles afin de rétablir le calme et une certaine sérénité comme sur la plupart des sites sérieux.

    Cette adresse est devenue une foire d’empoigne peu fréquentable.

  • @ Clement philippe :
    Je vais essayer de faire court.
    Oui, le FF à 1000 € existe : le Sony A7 ( il coûte même moins de 1000 € ! )
    Tout simplement ;
    Comme quoi, on n’a pas attendu Canon pour l’inventer.
    De plus, il a le 1/8000ème, et le viseur à 100%, ce que n’a pas le 6DII et qui me freine dans ma décision de me le prendre en complément de mon 80D (qu’il a déjà, donc pourquoi être contraint à revenir en arrière sur ce plan-là ?!), donc je reste avec mon APS-C qui ME convient pour le moment

    Surlignage pour bien appuyer mon avis en ce qui me concerne, nonobstant l’avis de certain qui se dit "éclairé" sur la question.
    "Éclairé sur ce qui me convient ; il a assez prouvé que non il ne l’est justement pas.

  • @(m 121)
    Si si, je vous lis attentivement et je persiste à dire que votre choix est PARFAITEMENT irrationnel ...ou obéit à un caprice.
    Je ne sais pas. Ce que vous ne comprenez pas ou refusez de comprendre, c’est qu’acheter un
    boîtier APSC pour de l’animalier quand on possède déjà un 5D Mk III, c’est un défi à la logique !
    Votre 5D Mk III possède déjà 6i/s (Moi je me contente des 3i/s de mon 5D antédiluvien de 2005 !), 22 MP,
    c’est à dire 80pl/mm (que la plupart des optiques ne vous donneront pas...ou alors dans une petite portion de l’image)
    Qu’est-ce-qu’un APSC vous offrira en plus ?
    Le silence de fonctionnement ???À voir, hein !Comment faisaient les gens du temps de l’argentique ?
    Personnellement, j’utilise un 5D beaucoup plus bruyant qu’un 6D au bord d’une rivière : Les oiseaux ne sont pas plus importunés par le bruit du reflex que celui du fleuve...
    Des rafales à 10i/s du 7D Mk II (dont l’AF est ,paraît-il, capricieux ) ?
    Comme je l’ai dit dans un message précédent, le nec-plus-ultra des boîtiers semi pro fin 1998 se contentait
    de 4.3 i/s avec AF et sans booster...
    Et les gens étaient vaaaaaachement contents alors que le boîtier coûtait le prix d’un 6D Mk II !
    Vous montez un converter x1.4 sur votre 5D Mk III et vous obtiendrez pratiquement les mêmes résultats
    qu’un APSC pour ...beaucoup moins cher, beaucoup moins lourd, beaucoup moins encombrant et...beaucoup plus fiable !!!
    Votre démarche ressemble à celle d’une personne à la recherche de la perfection à tout prix : Vous êtes le client idéal de l’industrie photographique !

    Mais vous pouvez persister dans vos choix : ce ne sont pas les fabricants qui s’en plaindront après tout !

    Contrairement à ce que vous écrivez, "tous les formats ont le droit de cohabiter", c’est pas faux en un sens
    ...sauf que vous oubliez le principe de la réalité :

    Du temps de l’argentique, la quasi totalité des petits formats a été balayée par le 24x36

    Et en numérique ? Le "nettoyage" a déjà commencé :
    *L’APSH qui n’a jamais été un "vrai" format est "mort" (même si Sigma a tenté de le ressusciter faute d’être capable de pondre un fovéon 24x36 !)

    *L’APSC ??? Il était soi-disant le format "dominant" sauf qu’en réalité, il doit s’accomoder des optiques 24x36 pour survivre. La gamme dédiée est famélique et réservée aux débutants...
    Récemment quelqu’un m’a gentiment demandé si le 18-400 Tamron était compétitif face
    au bridge Sony RX10 Mk III. Eh bien la réponse n’est même pas évidente tant le capteur Sony BSI est performant !

    Quant à Fuji, ils ont voulu développer une gamme APSC dédiée dont j’ai pu démontrer point par point
    qu’elle n’était pas compétitive aussi bien sur les critères de poids/encombrement/performances/coût.
    En gros, c’est un désastre absolu.
    Mais faut pas l’dire, hein : C’est pas politiquement correct !

    *Les mêmes causes engendrant les mêmes effets , le MFT, c’est encore pire que l’APSC !
    La gamme optique est encore moins compétitive à partir du moment où on rétablit les équivalences photométriques.

    Un exemple récent : Le 8-18/2.8-4 Leica DG Vario-Elmarit qui est équivalent à un 16-35/5.6-8 en 24x36
    Le coût ?1200 € !!!
    Chez Canon, on trouve un 16-35/4 LIS (qui est très performant) pour 1000 € en SP voire moins...

    Comme je vous l’ai déjà dit et répété,il va arriver un moment où le principe de la "réalité" reprendra le dessus
    et la clientèle finira par se réveiller et prendre conscience qu’on les a berné.Tout simplement....

  • @"122"
    Mais bien sûr voyons, 3/4 de la population française n’a même pas un bac scientifique (ce qui n’est pourtant pas grand chose de nos jours) mais les 3/4 voudraient avoir raison face aux gens qui leur expliquent qu’ils vont dans le mur.
    La différence, malheureusement, c’est que les gens qui possèdent les connaissances techniques et scientifiques pour comprendre pourquoi le marché photo tourne nécessairement autour du 24x36 sont archi
    minoritaires. En gros moins de 1/10.000.
    Donc il va falloir faire un peu attention avant de vouloir jouer les cadors avec moi quand c’est vous qui n’êtes pas du tout dans le coup.

    *Samsung a fait faillite
    *Panasonic est en cours de restructuration et il est fort possible qu’il disparaisse si les ventes ne sont pas relancées (ce qui fragilisera sérieusement le MFT)
    *Nikon a GELÉ le développement du format 1" (CX) quand Samsung y a fait une très brève incursion
    *Fuji décale son plan de développement optique (On a toujours pas vu de zoom GA f/2.8 à son catalogue par exemple.)et tente de développer un capteur "hybride" qui sera 24x36. J epeux vous l’assurer.
    *Sigma qui a d’abord développé des capteurs Fovéon APSC (1/1.7)x FF (Sigma SD9/10/15), est passé au rapport (1/1.5)x FF(SD1), puis au format "APS-H" légèrement plus grand (SD Quattro H) et ne fait d’ailleurs plus mystère de son intention de réaliser "un jour" un Fovéon 24x36. Pourquoi un tel acharnement si l’APSC
    est le paradis insurpassable de l’industrie photographique ???

    *TOUTES les marques ont montré leur intérêt pour le 24x36...y compris Olympus qui avait pourtant juré que le FT était l’avenir incontournable de l’industrie photographique et on a pu observer quelques brevets d’optiques couvrant le format 24x36. Pourquoi ?

    Canon, Kodak (très brièvement), Contax (n’avaient pas les moyens),Nikon (après avoir soutenu mordicus qu’on pouvait faire de l’APSC "Pro"),Sony, Leica, Pentax ont franchi le pas.

    Les autres franchiront le pas ou périront. Et les autres "points de vue" n’ont pas leur place. Désolé de bousculer vos certitudes...

  • @119bis

    Mais le point de vue des autres, celui qui croit en la coexistence pacifique des petits formats est FAUX.
    Combien de fois faudra-t-il vous le répéter ???
    Je vous l’ai démontré par A+B, l’histoire l’a déjà démontré, les stats de ventes sont objectivement mauvaises
    pour le mirrorless (En plus, ils doivent couper le gateau en 7 parts quand Canikon se taille la part du lion sur le reflex).
    Les gens ne vont pas continuer d’acheter des optiques APSC/MFT soi-disant "équivalentes" au FF
    ...pour le prix du FF. C’est "NO WAY"...

    Leica a récemment sorti un boîtier SL équipé d’un capteur 24x36. D’où vient-il s’il ne vient ni de Sony ni de
    Cmosis ? Il vient probablement de Panasonic.
    De vous à moi, Panasonic peut-il se contenter de jouer à la marelle dans un format inférieur quand Leica tire apparemment tous les bénéfices de cette coopération (capteurs + zooms) ?
    C’est peu probable...

    Panasonic ne devrait donc pas rester indéfiniment derrière le MFT et migrera tôt ou tard vers le FF.
    Comme les autres.
    Étant donné que les parts du gateau ne sont pas divisibles à l’infini, certains risquent de disparaître...

  • @Clement Philippe (m-124)
    L’industrie photographique , ce n’est pas seulement une histoire de "croyances", ce sont aussi des coûts, des béfices et des pertes financières. Etant donné que l’industrie photo a subi des pertes (et sans doute Canon aussi)
    ils n’ont pas envie de commercialiser un reflex FF à disons 1000 € qui contrarierait les ventes des modèles
    6/5/1 sur lesquels Canon fait sans doute l’essentiel de sa marge.
    L’intérêt du FF, c’est essentiellement populariser une nouvelle clientèle dans l’espoir qu’elle achète plus cher plus tard.
    Pour l’instant, l’industrie photo voit à "court terme" et est en train de se restructurer après avoir épongé les pertes du segment des compacts et l’effondrement du reflex APSC amateur quand le mirrorless est en relative stagnation.

  • @125
    Chiche ! On va faire une loi de moralisation de la vie du web !
    Allez voir plutôt sur NCI comment ça se passe.
    Certains débatts sont tout aussi virils !

  • @Fred2 (m-126)
    Mouais le A7 a été proposé à moins de 1000 €...mais c’est du déstockage.
    En début de carrière, il était à 1500 €...
    Ce que nous espérons, c’est un boîtier de type XXX D FF à 1000 € d’entrée (et éventuellement 500 € en fin de carrière).
    Hélas, la situation financière des boîtes photo étant ce qu’elle est (même Canon ou Sony !), je crois que ce n’est malheureusement pas pour demain...
    Le fait de proposer le 1/8000" n’a pas forcément attiré la clientèle qu’ils espéraient et l’expérience (risquée)
    a été stoppée.
    Le fait de voir Canon renoncer à placer des ADC sur le capteur FF de son 6D Mk II en dit long sur leur volonté de protéger à tout prix la carrière commerciale du 5D Mk IV...

  • @Fred2
    "De plus, il a le 1/8000ème, et le viseur à 100%, ce que n’a pas le 6DII et qui me freine dans ma décision de me le prendre en complément de mon 80D (qu’il a déjà, donc pourquoi être contraint à revenir en arrière sur ce plan-là ?!), donc je reste avec mon APS-C qui ME convient pour le moment"

    Fred, sans vouloir vous offenser, on voit bien que cette situation n’est pas idéale pour vous.
    Le simple fait de dire "Pour le moment" est assez révélateur.
    Je suis tout comme vous et de nombreuses personnes, particulièrement agacé par les tarifs pratiqués par Canon sur ce produit (environ +30% entre le modèle 5D III et 5D IV).
    Moi non plus je n’aime pas le 1/4000" à cause des mes ultralumineux mais l’idée d’avoir à exploiter des UGA sur un hypothétique APSC m’est tout simplement insupportable.
    Donc, la patience est une vertu et tant que mon 5D antédiluvien (mais qui marche encore très bien !)
    résiste à l’usure du temps, je ne m’affole pas. On va voir combien de temps Canon va-t-il maintenir la pression sur sa clientèle à ce tarif (Encore 3600 € après UNE année d’exploitation commerciale et les 5D Mk III ne sont pas liquidés).À la limiteje me comntenterai bien d’un 5D Mk II d’occaz malgré ses 9 ans d’existence et son AF indigent...(à condition de ne pas avoir trop de clics...)

  • @11 "Les questions que vous posez ne sont amha pas les bonnes."

    @16 "...les critiques que vous formulez ne sont pas forcément pertinentes"

    @27 "...l’amour pour le mirrorless rend aveugle !"

    @etc.

    Il n’y a que MOI, eric-p, qui soit capable de raisonner correctement.

  • @(m-135)
    Merci de votre remarque.
    Vu le réquisitoire ACCABLANT contre les petits formats et le mirrorless, personne n’est encore parvenu
    à contrer mon argumentation.
    Donc, effectivement, je suis le seul à pouvoir faire une analyse correcte du marché photo aujourd’hui.
    Je déplore le manque de lucidité de mes compatriotes et je les invite à faire leur mea-culpa !

  • Alors là, c’est narcisse puissance 1000.
    Doit-on vous canoniser ou vous satelliser ?
    J’opte pour la seconde solution.

  • Confidence :
    Non seulement je trouve mon bonheur avec mon 80D, mais également avec mon DP2M.
    Ah oui, mon petit Ixus aussi.
    Et mon Nokia 925 : quel régal !
    Étonnant non ?!
    Et oui, ils ont chacun leur utilité propre, et je n’en tire que plus de plaisir !
    Autre confidence : le K1 et le G80 me font de l’œil.
    MA pratique.
    PAS la vôtre.

  • @Fred2
    Si vous voulez réellement suivre vos envies, va falloir ouvrir une boutique photo ! ;-)

  • @137
    La canonisation , c’est très bien ! ;-)
    Cet après-midi, je me faisais la réflexion de l’intérêt que portaient les gens pour les petits formats.
    Ils achètent parce que c’est plus petit, moins cher, plus léger.
    Du moins c’est ce qu’ils croient...parce qu’ils finissent par se rendre compte qu’ils sont suréquipés
    et ils se contentent de leur smartphone (qui a fait un tort énorme à l’industrie photo)
    ou alors ils vont chercher certains compacts pour gagner du poids ou avoir le minimum de volume ou alors ils basculent vers le FF .
    En réanalysant les caractéristiques du Sony RX 100 V (sur lequel Sony fait du "gras"), on se rend compte qu’il est plus performant que la plupart des mirrorless à objectif "comparable"
    Le zoom 8.8-25.7/1.8-2.8 du RX 100 V équivaut à un 15-45/3-4.7 en APSC Canon.
    De plus, Sony dispose de l’exclusivité du BSI qui donne un avantage en terme d’efficacité à collecter environ
    40% de photons supplémentaires Vs capteurs classiques (FSI). C’est un peu comme si l’ouverture de vos objectifs était améliorée d’un facteur 1.18x.
    Ainsi, il n’est pas exagéré de dire aujourd’hui que le zoom du RX 100 V équivaut à un 15-45/2.4-4 (uniquement sur le plan de la photométrie)
    Sauf que Canon n’est pas capable de proposer mieux qu’un 15-45/3.5-6.3 IS EFM pour ses boîtiers M mirrorless. Pas d’équivalent non plus en EFS.C’est tout de même un gros caillou dans la chaussure du MFT/APSC...
    Vous ne me retirerez donc pas de l’idée que ses compacts 1" ont causé l’arrêt de mort du format CX chez Nikon
    et freiné le développement du mirrorless car les compacts 1" reprennent l’argumentation marketing du mirrorless (poids /encombrement ) en la poussant à son paroxysme (Notez bien que je ne recommande pas l’usage des compacts !).
    Donc, il est asez clair pour moi que le mirrorless est pris en étau entre les smartphones/compacts d’une part et le reflex FF d’autre part.
    Il va donc se passer quelque chose...

  • ...oui il est temps d’appeler l’ambulance.

  • Non.
    Juste qu’il sorte discuter calmement avec des amateurs équipés de matos en tous genres, regarde ce qu’ils en sortent avec, et ajuste son jugement à la lumière de ce qu’il voit comme résultat.
    Voir quelqu’un délaisser son 5D premier du nom pour un OM D E M10 sans regrets eu égard au poids et encombrement et le voir encore plus content de ce qu’il fait avec, permet de mieux se forger une idée quand on voit le résultat produit.
    Surtout quand on apprend qu’il est pro, qu’il en vit et que ces clients sont contents et approuvent aussi le changement.
    Je sais, c’est une vérité pas bonne à dire et encore moins à écrire : mais c’est un fait, quantifiable qui plus est !

    Pour revenir au 6DII, j’attends pour ma part les premiers retours et la baisse de prix qui viendra inévitablement après la sortie de la nouveauté. Et là, peut-être que je me laisserais tenter.

  • @fred2 (m142)

    "Voir quelqu’un délaisser son 5D premier du nom pour un OM D E M10 sans regrets eu égard au poids et encombrement et le voir encore plus content de ce qu’il fait avec, permet de mieux se forger une idée quand on voit le résultat produit."

    C’est ce que vous avez fait ????
    Excusez-moi mais les lecteurs verront surtout que vous avez surtout fait preuve de légèreté en achetant un 5D sans vous rendre compte qu’il ne vous conviendrait pas.
    Quand je dis la plupart des photographes achètent leur matos sur "un coup de tête", je me dis maintenant que ça se confirme...

    Personnellement,j’utilise un 5D depuis 11 ans malgré ma scoliose (pas trop prononcée quand même)
    et je n’ai pas du tout envie de passer au MFT parce que je sais surtout tout ce que j’y perdrai !

    Pour ce qui est du poids /encombrement, j’ai acheté en 2008 un kit Olympus E410 14-42 40-150
    parce que c’était le reflex le plus léger du marché et qu’elle avait mal au dos !

    Un E410 14-42=655g (435g pour le boîtier B C)

    Quelques années plus tard, elle est revenue à la charge pour que je lui achète un modèle...plus sensible !
    (Le E-410)
    Le FT ayant été abandonné, je me suis tourné vers un 6D (760g avec B + C) , un 28-105/3.5-4.5 d’occaz vendu une bouchée de pain...et accessoirement très léger (370g) à défaut de casser la baraque à PO...
    Le tout pèse donc 1130g...à priori insupportable pour une personne fragile du dos.

    Devinez quoi ? Ses maux de dos se sont mystérieusement dissipés et elle a été promue cheffe photographe du collège où elle travaille.
    À 90% du temps, elle prends son 6D,le E410 restant au placard...

    On m’avait pourtant juré que ces 475 g de différence étaient absolument dissuasifs...

  • Ah oui, je confirme que le 5D premier du nom a longtemps fait partie de ma wish-list.
    Mais pas encore eu le bonheur d’en posséder un, ni d’Olympus d’ailleurs.
    Et mon dada n’est pas de collectionner les boîtiers, mais de m’équiper de celui voire ceux qui me satisferont.
    Comme je l’ai écrit : je trouve mon bonheur que ce soit avec mon smartphone, mon Ixus, mon DP2M ou mon 80D.

    Détail d’importance : merci de lire ce que j’ai écrit, et non de lire ce que vous avez envie que j’eusse écrit.
    Dans mon métier, lire ce qu’on a envie de lire plutôt que ce qui est strictement écrit peut tuer.
    Tout simplement.

    Pour conclure, si ce boîtier passe sensiblement sous la barre des 2000 € d’ici la fin de l’année, ça fera un heureux !
    Et si c’est un Nikon : ce sera tout aussi bien, n’étant marié avec aucune marque.

  • Soit les éditeurs de ce site et de la revue ne lisent pas les interventions ;
    soit ils font preuve d’une complaisance coupable envers eric-p
    et d’un mépris total de leurs lecteurs.

  • Tout à fait d’accord avec ce commentaire et je quitte définitivement ce forum. La consanguinité c’est pas mon truc.

  • @Fred2 (m144)
    "Pour conclure, si ce boîtier passe sensiblement sous la barre des 2000 € d’ici la fin de l’année, ça fera un heureux !
    Et si c’est un Nikon : ce sera tout aussi bien, n’étant marié avec aucune marque."

    Aaaaaah , tout de même ! Môsieur Fred2 a des faiblesses foule-frêmistes ! ;-)
    Alors nous sommes presque d’accord.
    Je ne critique pas le choix de ceux qui optent pour un compact (hormis mes réserves sur la faibilité du zoom électrique, hein !), d’un smartphone (Rien de mieux pour photographier en toute discrétion !)
    Ou même d’un DP2M à cause du rendu bien spécifique du fovéon qui peut séduire certains.

    Pour ce qui est du 6D Mk II, il est trop cher (au même tarif qu’un Pentax K1 au Japon en ce moment !) et nous espérons que son tarif redescende à une valeur plus "raisonnable" (disons < 1500 €...).

  • Il trouve encore le moyen de "ramener sa fraise" en faisant mine hypocritement d’arrondir les angles.

  • @116
    Les hommes, en tous cas une certaine catégorie, n’hésitent pas à transformer l’espace en une gigantesque poubelle ainsi que les planètes qu’ils visitent.
    Ils espèrent pouvoir quitter la terre après l’avoir totalement saccagée, mettant en péril l’humanité entière.

  • A priori, le 6D2 déçoit beaucoup sur le DR qui est mou du genou. Le 80D ferait un peu mieux.
    Le lien pour qu’on ne m’accuse pas encore d’être un troll.
    https://www.dpreview.com/articles/3416153698/canon-eos-6d-mark-ii-dynamic-range
    J’espère que Canon va rectifier le tir. En attendant, il est urgent d’attendre avant d’acheter ce boitier. Ou pas...
    Eric-p a raison, ce boitier est trop cher pour ce qu’il offre.

  • Apparemment oui, la dynamique serait en retrait, même par rapport à un 80D.
    Pour l’avoir (le 80D) je trouve le rendu des couleurs un peu fadasse et délavé.
    Le 6DII serait - à priori - meilleur que le 6D au niveau des couleurs, mais cette perte de dynamique (ou absence de gain par rapport à un APS-C) + l’obtu au 1/4000e + le viseur pour un tarif disproportionné encourage à déjà attendre son successeur.
    Ou se prendre un D750 qui en offre plus au niveau du capteur pour moins cher.

  • @Fred2 Dans les réglages personnalisés du 80D, on ne peut pas faire +1 sur la saturation ?

  • Oh que si on peut en régler des paramètres en jpg !!!
    Presque trop !
    Mais en raw, ça ne sert à rien donc je laisse tout tel quel.
    Je préfère développer. Je sais, c’est un tort, mais pour l’instant c’est comme ça.
    Les jpegs ne me servent qu’à montrer tout de suite pour ceux qui ne peuvent visionner les raws et rien d’autre.
    Perso les jpegs ne me servent à rien : je vois les raws sous Win 10.