Publié le : 17/09/2012
Par : Laurent Katz

Canon EOS 6D : un 5D Mark III en réduction

Pour concurrencer le tout récent Nikon D600, Canon place sur le terrain des reflex plein format « économique » un EOS 6D. Avec un tarif tout aussi spectaculaire (2099 € boîtier nu) en ajoutant le GPS et le Wi-Fi en interne.

Présentation

L'EOS 6D avec son grip.
Les tenants du plein format sont gâtés. Après la première salve EOS 5D Mark III, 22 Mpxl et Nikon D800, 36 Mpxl, une seconde a suivi avec les Nikon D600 et Sony A99, tous deux en 24 Mpxl. Des quatre, seul le D600, à 2 099 € nu, commençait à flirter avec la barre symbolique des 2 000 €, que la distribution finira vite par atteindre, ne serait-ce que pour annoncer vers Noël du plein format à 1 999 €, ou moins. Canon, qui a tendance à forcer sur les tarifs par les temps qui courent, nous a réservé une bonne surprise en alignant le prix de l’EOS 6D sur celui du D600. Que propose ce boîtier pour se démarquer de son concurrent ?

Un nouveau capteur Cmos a été développé, de vingt millions de pixels, jouant sous la férule d’un processeur Digic 5+, de la gamme des sensibilités comprises entre 50 et 25 600 Iso, avec des extensions vers 50 et 102 400 Iso. Pour l’autofocus, Canon n’a pas multiplié les collimateurs. Il n’y en a que onze, seulement deux de plus que l’ EOS 650D, mais huit de moins que l’EOS 7D. Canon revendique un fonctionnement en très basse lumière (-3 IL, soit l’éclairage lunaire). L’obturateur monte au 1/4000 se et la vitesse de synchro descend à 1/180e. Quant aux rafales, elles ne font pas de l’EOS 6D une bête de course, avec seulement 4 ,5 im/s. Le mode silencieux de l’EOS 5D Mark III a été maintenu.

Régime Twiggy

Canon a réduit sa taille, par rapport à celle d’un EOS 5D Mark III (152 x 116,4 x 76,4 mm). Il mesure 144 x 110,5 x 71,1 mm et pèse 690 g nu, à comparer aux mensurations d’un D600 (141 x 113 x 82 mm), pour 760 g nu également. Si le boîtier est construit pour affronter les poussières et les ruissèlements, sa coque externe n’est que partiellement en alliage de magnésium. Même recette chez Nikon. On remarque vite qu’il n’y a pas de flash intégré, que le LCD de contrôle a été maintenu, mais pas le mini joystick si pratique pour choisir le collimateur de mise au point. On retrouve la rangée de touches au-dessus de ce dernier, avec l’application du principe : un bouton, une fonction, quand un EOS 5D Mark III offre des touches à double usage, selon la molette sollicitée. Ici : autofocus, cadences, sensibilité et mode de mesure sont proposés.

JPEG - 61.9 ko

Sur le côté, deux volets caoutchoutés protègent la connectique microphone (mais pas casque, grrr !), accessoire, HDMI et high-speed USB/AV. Rien pour le GPS ? Inutile, car le module de géolocalisation est embarqué dans l’appareil, associé au logiciel Map Utility. Comme le transmetteur Wi-Fi. Montrant qu’il est parfaitement possible de les intégrer dans un reflex. Reste à connaître la portée du sans-fil de l’EOS 6D et le détail des modes de transfert, pour voir si un usage professionnel est envisageable. Canon précise déjà la faculté de transmission vers des unités externes, le téléchargement vers Facebook et YouTube, l’affichage sur un téléviseur compatible DNLA, l’impression sur une imprimante Canon Wi-Fi, comme les justes annoncées Pixma Pro-10 et Pro-100. Au dos, le LCD de 3" est dans la norme des pleins formats haut de gamme (A99 excepté) : désespérément fixe.

Le barillet des modes d’exposition montre que Canon n’a pas seulement les experts et les pros en ligne de mire. Les modes Scène et l’automatisme intelligent sont présents, histoire de conquérir ceux pour qui le budget n’est pas un souci, pas plus que d’apprendre les techniques photographiques d’ailleurs. Parmi les fonctions complémentaires figurent l’HDR et une commande de superposition.

Canon a développé un grip, le BG-E13 qui contient deux accus LP-E6 ou un jeu de piles AA.
La commercialisation est prévue pour décembre. L’EOS 6D sera alors vendu 2099 € boîtier nu, ou 2899 € en kit avec le 24-105 mm.

Premier avis


Si technique et innovations résident dans l’ADN de Canon, la générosité n’en fait pas toujours parti (les pare-soleils souvent non fournis en sont un exemple). Et le souci de maintenir un fort différentiel avec l’EOS 5D Mark III a dû jouer dans la conception de ce boîtier. Imaginez le 6D avec un afficheur tactile orientable et un flash intégré comme le 650D et un module AF comme celui du 7D ! On peut aussi comprendre que cela aurait influé sur le coût. Dans quelle mesure ? Impossible à savoir dans la mesure où le prix d’achat des composants est tenu secret. Reste que passé les 2 000 €, les exigences sont tout autres, s’appliquant aussi aux autres plein format de la marque. Mais priver l’appareil d’une prise casque est incompréhensible. Et le renoncement d’une visée à 100 % (97 % en l’occurrence), même si elle s’avère claire et confortable, est dommage.

Pour faire bonne mesure, il faut aussi saluer Canon d’avoir doté le 6D du GPS et du Wi-Fi. Beaucoup s’en offusqueront et lanceront la réflexion éculée : « et quand fera-t-il le café ». Signalons à ces pisse-froid que l’EOS 5D Mark II, un excellent modèle, est abordable sur le marché de l’occasion ou des fins de série et que personne ne leur met un couteau sous la gorge accompagné de l’injonction « achat obligatoire ». Alors, saluons comme il se doit l’inclusion de dispositifs qui vont satisfaire ceux qui conjuguent pratique de la photographie et loisirs technologiques de tous poils.

Fallait-il développer un capteur de 20 Mpxl plutôt que de jouer les économies d’échelle en reprenant le 22 Mpxl de l’EOS 5D Mark III. On cherchera la réponse auprès des responsables japonais de la marque à la Photokina. Quelle qu’elle soit, ces 20 Mpxl restent une valeur appréciable et sans doute un peu moins exigeante en matière d’optique. Le combat est lancé entre Canon et Nikon sur un nouveau front. Appréciable. Et la question qui vient à l’esprit est de savoir si Sony prépare un A88 à 2 000 €. La marque sait surprendre, soit par la technique, soit par le prix. N’oublions pas feu les Alpha-900, vendu 2 800 € en 2008, et surtout l’A850, lancé à 2 000 € en 2010.

Fiche technique

La fiche technique est parcellaire, Canon ne nous l’ayant pas transmise avant l’annonce officielle. Elle sera bientôt mise à jour.

  • Capteur : Cmos 36 x 24 mm, 20,2 Mpxl effectifs
  • Protection du boîtier : oui
  • Wi-Fi : oui
  • GPS : oui
  • Stabilisateur : -
  • Antipoussière : oui
  • LiveView : oui
  • Définitions : nc
  • Vidéo : 1080p (30,25 et 24 im/s)
  • Sensibilités : 100 - 25 600 Iso ; extensions à 50, 51 200 (H1), 102 400 Iso (H2)
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw, sRaw, Mov
  • Monture : Canon EF, coeff. mult. 1x
  • Mise au point : Détection de phase en visée reflex avec 11 zones (1 centrale en croix) ; détection de contraste en visée LCD ; mise au point automatique au déclenchement ou continue, modes AI Focus, One Shot et AI Servo
  • Mode d’exposition : PASM, modes Scène, A+, CA
  • Type de mesure : nc
  • Bracketing d’exposition : nc
  • Vitesses : 1/4 000 à 30 s, synchro X 1/180 s
  • Rafales : 4,5 im/s
  • Balance des blancs : Auto, préréglée, mesurée, manuelle
  • Flash intégré : -
  • Visée : reflex optique par pentaprisme, couverture 97 %, grossissement 0,71x, dégagement oculaire nc
  • Moniteur : 3"
  • Modes d’affichage : Zoom, index), indicateur surexposition, diaporama
  • Stockage : SD/SDHC/SDXC
  • Interfaces : mini HDMI, micro stéréo, accessoire (télécommande…), Hi-speed USB compatible AV
  • Personnalisation : 2 configurations utilisateurs
  • Divers : styles d’images, HDR, surimpression (9 vues maxi), niveau horizontal
  • Logiciels : Canon Digital Photo Professional, PhotoStitch, EOS Utility, Picture Style Editor, Map Utility
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble audio/vidéo
  • Alimentation : accu Li-Ion LP-E6 7,2 V/1 400 mAh
  • Dimensions/poids : 144 x 110,5 x 71,1 mm/770 g (avec SD et accu)

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Big up à Canon pour le prix aligné sur le D600, le wi-fi et surtout le GPS ! Pourquoi diable ne l’ont ils pas mis dans le 5DIII (pour le vendre 300€, non ?)
    Pour l’AF, la synchro flash et les rafales, ça relève plus du marketing qu’autre chose à priori.
    Reste que si on compare avec la fiche technique du 5DIII, on se demande si les 1000€ de différence sont bien justifiés. S’il peut faire baisser le prix de son grand frère, on ne pourra qu’approuver l’arrivée de ce nouveau boitier.

    • Oui Oui vous avez raison... un AF à 11 collimateurs, un viseur à 97% + pas de flash, rafales à 4,5 i/s pour un prix de 2 099 euros... c’est de la cosmétique ! MDR !

    • D’accord avec Esteban ! Pas sur que les possesseurs de 7D reculent sur tout ces points pour passer au plein format !
      Il attendront que le 5D mark III baisse.
      Peut être était-ce le prix à payer (à ne pas payer dans cas) pour être aux alentours de 2000 € ?
      Plutôt déçu tout de même par ce nouveau modèle, surtout comparé au D600.
      Très bonne upgrade par contre pour les possesseurs de 60D et en dessous.
      Je ne suis pas sur que ce 6D soit très interessant par rapport à un 5D mark II d’occasion... Attendons de voir la qualité d’image délivrée par ce nouveau capteur.

    • Rappeler-moi seulement combien de collimateurs disposait le 5D II ?
      Le nombre des collimateurs importe moins amha que leur répartition. Pour l’instant, on ne sait rien de leur répartition.
      Une chose très importante, plus importante à mes yeux que le nombre de collimateurs, c’est leur sensibilité en BL : IL-3 !C’est mieux que les reflex pros !
      Reste à savoir si cette sensibilité concerne seulement le collimateur central ou TOUS les collimateurs !
      C’était le gros reproche des clients des 5D/5D II : Une sensibilité des collimaterurs latéraux insuffisante.

      Pour ce qui est du tarif, il s’agit d’un prix d’appel...particulièrement POLITIQUE. En effet, c’est exactement le même tarif que celui du concurrent D600.

      Je fais partie de ceux qui pensent que les tarifs "réels", les fameux "street prices", seront largement inférieures à la valeur officielle, et qu’on passera rapidement
      la barre des 20% de remise pour franchir la barre des 1500 € voire chatouiller la barre des 1000 €.

      Pour le moment, Canon liquide tranquillement ses derniers 5D II autour de 1800 € ainsi que ses 60D à capteur APSC alors que la population ne se doute pas de la révolution qui se prépare : La généralisation des reflex 24x36 dans la gamme EOS (comme promise par Canon il y a quelques années).

    • Bonne remarque sur leur répartition et leur sensibilité. Attendons sa présentation officielle et la prise en main pour juger.

      Il y a une trés bonne comparaison des chiffres de 6D/ 5D mkII et 5D mkIII ici : http://www.the-digital-picture.com/Reviews/Canon-EOS-6D-Digital-SLR-Camera-Review.aspx

      De quoi se faire une première opinion objective.

    • Drôle de manière de calculer... -20% de 2099 euros, et on tombe à 1500 ? Puis ensuite, on passera à moins de 1000 euros ???

      Bien sûr que les prix officiels annoncés et les tarifs plusieurs mois après sont très différents, mais j’ai encore jamais vu un boitier perdre plus de 50% de sa valeur sur son prix neuf, avant la sortie d’un quelconque successeur...

    • En APS-C un kit zoom 60D ou 650D est à 1000€ ! Pas encore pour demain le FF qui remplace l’APS-C....

    • C’est donc que vous avez mauvaise mémoire ! ;-)

      Le Canon D-60 a été annoncé au printemps 2002 à 3200 €. Il a terminé sa carrière à moins de 2000 € (Faudrait consulter les archives SP dans la poresse à l’époque)

      Le Canon 5D a été annoncé en septembre 2005 à 3700 € et a terminé sa carrière à 1800 €. Les tous derniers boîtiers ont même été liquidés à 1500 € pour laisser
      place au 5D II.

      Des exemples de boîtiers perdant la moitié de leur valeur voire davantage au cours de leur carrière commerciale existent bel et bien.

      Par ailleurs, nous avons la preuve indiscutable que le 6D est situé dans le même créneau tarifaire que celui du 5D III, ce qui constitue une hérésie marketing !
      Etant donné qu’il n’y a pas de trou dans les créneaux tarifaires de Canon, quel est donc le véritable créneau tarifaire du 6D eu égard sa fiche technique ?
      Le 60D bien sûr ! Il a deux ans (ce qui est un âge vénérable pour un XX D) et Canon a "oublié" le 70D, alors....
      Le 6D ne demande donc qu’à remplacer le 60D et le meilleur moyen de parvenir à draguer la clientèle du 60D, c’est de lui offrir un tarif "pas trop éloigné"
      du 60D (qui a été officiellement commercialisé 1150 € à sa sortie).
      Donc le 6D est conçu pour atteindre la barre des 1150 € + 20% maxi soit 1300 €. C’est le véritable tarif "réaliste et commercial" du 6D sinon ce boîtier sera un échec commercial.

      Penser vous sérieusement que Canon ait passé 4 ans à concevoir un capteur spécialement dédié au 6D, 18 mois pour concevoir le boîtier, réalisé des investissements
      maouss costauds pour améliorer les modes de fabrication des capteurs 24x36 et abaisser leur coût (Une fonderie aujourd’hui coûte >2 milliards de $) ?
      Canon mise gros sur ce boîtier car il espère bien "vitrifier" l’offensive des mirrorless et ses petits formats.

    • Monsieur je ne sais qui, veuillez avoir l’obligeance d’indiquer votre pseudo afin qu’on puisse vous reconnaître.

      Pour répondre à vos doutes :

      1-Le 60D nu se trouve déjà à 780€. Ça laisse largement la place à un 6D autour de 1000 €.

      2-Le Kit dont vous parlez, c’est le 60D55 ? Canon n’aurait aucune difficulté à produire un éventuel kit 6D90, étant donné qu’il est prouvé
      qu’un 28-90 EF basique ne coûte pas plus cher à produire qu’un 18-55 EFS.

    • 9 ans d’experience en vente de boitier de toutes catégories, même professionnel, et votre raisonnement est probablement logique de votre point de vue, mais vraiment très éloigné de la réalité, et surtout des stratégies commerciales actuelles de Canon (et Nikon aussi par ailleurs). Il y a beaucoup de facteurs aujourd’hui dans le monde de la construction/distribution/vente photographique qui n’existait pas il y a seulement deux a trois ans, et je sais qu’un boitier comme le 6D n’atteindra jamais en boutique les 1000€ comme vous semblez le croire (au mieux sur Ebay en occas... ou vraiment dans les toutes fins de stock). En tout cas, mes infos sont des plus précises, et je peux vous dire que les distributeurs sont invités dans ce sens actuellement, c’est a dire conserver la valeur ajouté de leurs boitiers. Le relatif 6D / 60D n’est pas du tout ce qui est recherché par Canon.
      Cordialement.

    • Je suis d’accord, le tarif du 6D est complètement irréaliste. Je pense qu’il s’agit d’un tarif destiné à tester l’engouement du public pour le format FX. La similarité de tarif chez Nikon conforte mon point de vue. Il ne connaissent pas les réactions du public face à ces nouveautés et les vendre trop peu cher aurait risqué de faire de l’ombre à leur gamme pro (pourquoi dépenser plus pour le même usage ?) Par contre, si ces tarifs ne s’ajustent pas très vite, ils risquent effectivement de faire un flop. Rendez-vous dans quelques mois...

    • Oh mille excuses pour votre immense expérience professionnelle.
      Vous avez 100% raison.
      Canon ne va donc pas ramener le 6D à 1000 € mais ....999 € !!! ;-)
      Histoire de faire mentir ceux qui disaient encore il n’y a pas si longtemps que le FF serait toujours plus cher que l’APSC.

      Vous noterez comme moi que Canon a déjà mentir les brillants ingénieurs du net qui nous juraient qu’on ne pourrait pas alléger le FF au niveau de l’APSC sans faire de compromis sur la qualité du boîtier ! ;-)

      ...Tandis que Nikon a fait mentir ceux qui prétendaient encore il n’y a pas si longtemps qu’on ne pourrait pas faire des objectifs FX aussi légers que leurs homologues
      en APSC : Le 24-85/3.5-4.5 AFS VR FX est moins cher ET moins lourd que le 16-85/3.5-5.6 AFS VR DX.... mais il en fait plus grâce
      à son ouverture plus favorable !

      Je rappelle à tout hasard puisque vous semblez avoir la mémoire courte, que la généralisation du FF était une vieille promesse de Canon il y a 7-9 ans et
      que les salaires de la clientèle Canon ne se son pas multiplié par 2 en 10 ans !
      Il va donc bien falloir que Canon trouve sa clientèle quelque part.
      OÙ ???
      Elle ne peut pas viser la clientèle pro car celle-ci est déjà trop sollicitée par des modèles FF haut de gamme...ou alors à la marge.

      Etant donné qu’il n’existe pas de clientèle autre que les semi-pros (mais pas à ce prix !) et les "experts" susceptibles d’être intéressés par ce boîtier,
      Canon va donc devoir réviser sa copie afin de séduire ces personnes là, et donc proposer un tarif "raisonnable" en rapport avec la bourse de cette clientèle !

      Tout est prêt pour y parvenir :

      - Coût de fabrication réduit pour les capteurs FF,

      - Boîtiers allégés

      - Objectif FF allégés

      - Fonderies modifiées pour réduire les coûts.

      - Intérêt financier à passer d’une double gamme optique à une simple gamme.

      - Enquête réalisée en Espagne sur l’impact d’un hypothétique FF à 1000 € et qui a rencontré un certain succès.

      Tous les indices semblent donc indiquer que la révolution FF est imminente. ;-)

    • Je ne comprends pas pourquoi le 6D devrait remplacer le 60D et les FF remplacer les APS-C. Les usages sont différents. Les FF sont utilisés pour les portraits et paysages et requièrent des optiques de bon niveau, et les APS-C sont utilisés pour la téléphoto ou bien généraliste avec des objectifs plus bas de gamme. Pour qu’un FF remplace un APS-C même en téléphoto, il devrait avoir un capteur aussi dense que celui des derniers APS-C (46 megapixels en partant d’un APS-C 18 megapx)

    • Un seul colimateur croisé sur les 11... NUL !!!! Et moins bien que le 5d mk ll avec ses 15 col dont 1 croisé sur les 9 visibles et 6 d’assistance pour l’af-c... lamentable... navrant... radin... j’espère que personne ne l’achètera NA !!!!

    • Vous ne comprenez pas le but de la généralisation du FF : RENDRE SA COHÉRENCE À UNE MONTURE CONÇUE ET RÉALISÉE POUR LE 24x36.

      Petit rappel historique:Lorsque les industriels ont examiné les possibilités techniques de l’époque de la transition argentique/numérique, ils se sont rendus compte que le
      format 24x36, habituellement utilisé pour réaliser des photos en argentique, était incompatible avec la réalisation d’un capteur 24x36 numérique dont le coût serait accessible au plus grand nombre, c’est à dire à la clientèle de Canon, Nikon, Minolta et Pentax pour leur monture reflex respective.
      Seul le format 110 était transposable au numérique moyennant quelques modifications des optiques.
      Problème : Seul Pentax avait adopté ce format en reflex avec une diffusion marginale sur le marché et les autres fabricants ne voulaient pas de ce format comme standard numérique : TROP PETIT.

      Il y a donc eu une discussion autour d’une table pour mettre au point un "format commun" facilement adaptable au numérique car de format plus réduit que le format 24x36.

      Les fabricants se sont mis d’accord autour de l’APS qui apportait quelques nouveautés techniques par rapport au 24x36 comme les rapports multiples, le codage du film,
      le chargement du film tout automatique,etc....
      L’inconvénient pour le consommateur, c’est qu’il fallait racheter une toute nouvelle gamme optique.
      Cette idée a eu un début de succès avant de connaître le fiasco, les personnes ayant déjà adopté le 24x36 (pros, semi-pros,experts,amateurs avertis....)regardant l’APS comme une régression quand les services de communication des opticiens de l’époque cherchaient à démontrer le contraire !
      Les industriels ont donc changé leur fusil d’épaule et décidé de proposer des reflex au format APS-C lors de la transition numérique(un format légèrement différent de l’APS argentique)dans les montures habituelles des reflex....conçues pour le 24x36 !!!
      Pour ceux qui ne le sauraient pas, cette combinaison capteur APSC sur monture reflex 24x36 est une HÉRÉSIE technique !

      1-Les optiques 24x36 sont en réalité trop grosses par rapport au format qu’elles couvrent !

      2-Les opticiens ont donc conçu plus ou moins avec bonheur de nouvelles optiques couvrant juste le format APSC....sur une monture dessinée pour le 24x36 !

      La conséquence immédiate est que ces optiques coûtent plus chères à fabriquer que si elles avaient été directement conçues autour des reflex APS.
      On s’attendait par exemple à ce que des optiques APS-C soient 50-60% plus légères que des optiques équivalentes en 24x36 ; il n’en a rien été dans l’immense majorité des cas !
      Au mieux, les optiques dédiées APSC étaient 30% plus légères que les modèles argentiques équivalents. Parfois, les optiques
      APSC étaient plus lourdes (et plus chères à fabriquer !) que des modèles équivalents en 24x36 . Un comble !!!

      3-L’autre problème, c’est le "divorce" progressif des professionnels/photographes experts de l’APSC => 24x36.
      En effet, les fabricants se sont rendus compte progressivement que le 24x36, jugé irréalisable "économiquement parlant" était en réalité abordable pour une partie
      des photographes....fortunés prêts à mettre > 2.000 € dans un reflex.

      Les opticiens se sont donc retrouvés confrontés à développer 2 gammes optiques parallèles, avec des doublons optiques dans les 2 formats, ce qui fait travailler 2x
      les ingénieurs pour satisfaire globalement....la même clientèle du temps béni de l’argentique !!!!
      Bien sûr, les opticiens ont partiellement contourné la difficulté en étudiant un zoom orienté "grand public" POUR LE FORMAT APSC SEUL
      et les optiques "Pro" pour le seul format 24x36 !
      Ainsi (particulièrement chez Canon), un client équipé en APSC ne peut bénéficier pleinement des avantages d’un objectif GA (champ tronqué)ou d’un ultralumineux
      (PDC x 1.5 à cadrage identique en APSC) tandis que le client équipé en 24x36 ne peut bénéficier des avantages de certains zooms existant en APSC...parce que l’opticien a oublié de le développer en 24x36 dans un souci de rentabilité économique (Cas des 15-85 IS EFS ou 18-135 IS EFS chez Canon par exemple).

      Il fallait donc bien que les opticiens trouvent un remède à cette situation absurde qui parque 98% de la clientèle reflex d’une marque comme Canon ou Nikon dans un parc
      d’optiques ...minoritaire en nombre (Chez Canon 10 optiques dédiées APSC pour 98% de la clientèle et ...50 optiques pleinement opérationnelles pour ...2% de la clientèle !!!).

      La solution ? Elle existe théoriquement. Elle consiste à améliorer les modes de production des capteurs 24x36 mis en place depuis 2002 afin de les rendre compatible avec un usage industriel à grande échelle, donc de coût relativement raisonnable.
      On s’est en effet rendu compte que l’essentiel du surcoût d’un capteur 24x36 était dû en réalité à un taux de rebut beaucoup plus élevé sur les capteurs 24x36 que les capteurs APSC. Ainsi, 2005, le coût d’un capteur 24x36 était estimé entre 10x et 20x celui d’un capteur APSC.
      Le but des industriels était donc de ramener le coût du capteur 24x36 à 2.5 x celui de l’APSC, rendant possible la généralisation du format 24x36.
      Ce but est-il atteint en 2012 ? Toutes les indications qui sont à ma disposition semblent indiquer que OUI.
      Il ne reste plus aux industriels à s’assurer que la transition entre les 2 formats se fasse de manière paisible sans provoquer un effondrement brutal de l’APSC qui serait préjudiciable à tous.

      Lorsque celle-ci sera terminée, le fonctionnement des principaux systèmes reflex sera à nouveau optimal (économiquement parlant) à la fois pour l’industriel qui n’aura plus qu’un seul format à gérer et pour la clientèle qui sera beaucoup plus libre que lors de "l’apartheid technologique" dont les utilisateurs de l’APSC étaient victimes en réalité.
      Ils pourront ainsi acheter des GA en 24x36 (alors que c’était décourageant auparavant) tandis quer les "riches" pourront s’offrir les zooms qui leur était interdit autrefois.
      Le libéralisme technologique devrait améliorer le business des industriels et ces derniers devraient bénéficier d’un retour sur investissement exceptionnel.

    • Merci pour toutes ces précisions historiques qui ont leur importances.
      Voila une réaction qui change des éternels combats de coq entre spécialistes, avertis et autres prises à partie... (je ne lis même pas certains post tellment le ton est agressif et hautains).
      La photo est uns des moyens de développement personel partagés ensuite collectivement, pas un terrains de discordes et de certitudes... lol
      pourvu que l’avenir se tourne vers la généralisation de ce format FF, avec la possibilité de faire du crop APS-C dans les boitiers, juste de manière a pouvoir profiter également d’un range de focales adaptés aux besoins du terrains.
       ;)

    • Une simple remarque sur le ton irrespectueux employé dans vos échanges. Cela illustre bien à quel point votre manque de courtoisie est au niveau de votre savoir vivre...eh oh ?!!

    • Écrire que les possesseurs de 60D vont se diriger vers le 6D n’est qu’une pure fiction !
      Depuis deux ans je dispose de deux boîtiers du 60D avec leur panoplie d’onbjectifs.
      Ce boîtier est toujours resté un peu dans l’ombre, situé entre les modèles grand public, le 7D et les plein-formats
      Pour ma part j’apprécie ses performances et surtout son écran orientable qui n’existe que sur les 600 et 650D
      Le 6D en est dépouvu cela pourrait lui être préjudiciable. Crazy-Photo for Heaven

    • Je confirme : dans quinze ans, un 6d sera très bon marche : entre 50 et 100 euros,
      Franchement, comment pouvez vous tenir des propos aussi peu cohérents quand vous dites que dans peu de temps, un boitier de 2099 euros "frisera" les mille euros ?????

    • Tout a fait d’accord, "monsieur" Éric-p, qui n’hésite pas a nous faire savoir qu’il vit probablement quelque part a la cote espagnole, le.privilégie, qui semble bien connaitre le marche de la photo certes, n’a aucune éducation et prend tout le monde de haut. Tout le monde connait aujourd’hui son credo : le FF va l’emporter et faire mourir les autres formats...... Mais cher monsieur Éric, nous on s’en FOUT car 99pcts des gens achètent en fonction de leur BUDGET et non de leurs envies réelles. C’est la CRISE, cher monsieur, pas pour les riches qui peuvent s’acheter des nikon D4, des leica M9 neufs et autres sony RX1.....mais la plupart de ceux qui achètent le MDLP n’ont pas FORCEMENT envie d’acheter ces merveilles ni les moyens financiers de le faire et quoique VOUS en pensiez, vous n’êtes pas le seul sur terre a avoir UN avis et CONTRAIREMENT a ce que vous écrivez, les couts d’un capteur FF ne vont PAS diminuer a ce point. En dix ans, vous avez vu diminuer le cout d’un Mac ? Vous avez vu diminuer le.prix d’une BMW ? Non, moi non plus. TOUS les VRAIS spécialistes, pas les commentateurs occasionnels, savent que JAMAIS le cout d’un capteur FF ne diminuera au point d’être fabrique au meme prix qu’un plus petit capteur. Sachez que si le.cout du d600 est moins élevé, ce n’est pas a cause des couts en baisse des capteurs, c’est parce que la qualite globale du boitier a baisse, c’est aussi simple que ça.

    • LE prix officiel du canon 60 d est de 899 euros chez le revendeur Canon autorise.

    • Qu’un fabricant liquide un stock qu’il juge a juste titre invendable a un prix plus élevé, est une pratique courante et pas seulement en photo. La ou votre raisonnement dérape, c’est quand vous croyez que ce rabais signifie qu’on va pouvoir des lors fabriquer des capteurs FF moins chers. Ls deux choses sont évidemment différentes. Tout comme Nikon a liquide ses D3, canon a liquide ses 5D, logique. Et alors ? cela signifie-t-il que parce que ces appareils ont perdu la moitié de leur valeur, les capteurs que l’on fabrique aujourd’hui vont couter deux fois moins cher ? Non, c’est une hérésie de penser cela. Il faut savoir que la structure de prix d’un produit intègre le fait qu’un jour ce produit sera obsolète. Un produit neuf vendu au prix fort permet au fabricant de rentabiliser rapidement ses investissements dans le nouveau modele et une fois que le bénéfice est juge satisfaisant et que les ventes chutent a cause de l’apparition d’un nouveau modele, le fabricant procède a une liquidation de stock. cette liquidation et le.prix propose n’ont RIEN a voir avec la qualité intrinsèque du produit.

    • Arrêtez de caricaturer inutilement mes propos et faites vos propres recherches !
      L’histoire pourtant récente du numérique montre que des boîtiers ont vu leur tarif dévisser de >25%.

      1-Le cas du D-60 commercialisé à 3200 € et dont les derniers exemplaires se négociaient 1500 € moins d’un an plus tard.

      2- Le cas du 5D dont le tarif officiel était de 3700 € à sa sortie en septembre 2005 et qui a terminé sa carrière à ....1500 € (les tous derniers exemplaires).

      Il y a d’autres cas de boîtiers vendus carrément à pertes comme le Contax N Digital ou le Kodak DCS pro/n liquidé au 1/5 de sa valeur officielle ( 1000 €) parce que personne n’en voulait (et on comprend pourquoi en regardant les samples et retours d’expériences !)

    • Le tarif officiel de lancement du 60D était de 1150 € en septembre 2010 lors de son lancement commercial.
      Canon se réserve le droit de réajuster ses tarifs en fonction de l’évolution du marché.
      Donc, oui, il est possible que Canon ait révisé le tarif de son 60D à la baisse. Pas de problème.

      On trouve dans une certaine officine des 60D pour 780 € nu.

    • Ah ah ah ah ah !!!!
      Oui cher ami, c’est la crise. J’entends ça depuis 40 ans vous savez...
      Seulement ce que vous oubliez, c’est que si les gens ont un budget serré, ben ils font attention à ne pas le placer n’importe comment.

      Que vont voir les gens ?
      Que les petits formats sont en train de dévisser et que les principaux acteurs du mirrorless risquent de mettre la clé sous le paillasson !
      Lorsque le client mise sur un système photographique, il regarde celui qui a le plus de chances de rester pérenne dans les années à venir.
      Et comment fait-il pour s’en assurer ?Il regarde où vont les photographes professionnels parce qu’ils maîtrisent mieux ce genre de question que le pékin moyen.

      Et que finit-il par acheter au bout du compte ? Du Ca-Ni-Kon !!!
      Chez Canon/Nikon vous avez des tarifs pour TOUS les budgets entre 6300 € pour le top jusqu’à 300 € pour l’entrée de gamme.
      Le FF va se généraliser et justement le client ne voudra pas acheter un APSC qui risque de devenir irréparables (faute de pièces).

      Les gens veulent non seulement êre assurés mais également... rassurés ! D’où le succès des marques .(canikon n’a jamais vendu autant de boîtiers qu’en 2010).
      Et comme c’est canon/Nikon qui dictent ce que doivent acheter ses clients,....on roulera tous en FF !

      Je prends peut-être les gens de haut mais reconnaissez que, contrairement à vous, j’analyse mieux le marché que le client lambda et je peux donc me payer le luxe.
      Cette analyse que je fais a toutes les chances d’être correcte parce qu’il s’agit ....de l’analyse de Canon en réalité !
      Donc faites comme moi : Au lieu de regarder le marché du haut de votre fenêtre, contentez-vous de lire les déclarations de Canon et assurez-vous qu’elles sont crédibles.

      Ça fait 4-5ans que j’épluche TOUTES les datas du marché photo depuis que celui-ci existe. Vous voulez quoi en plus ?

    • Votre intervention trahit en réalité votre incompétence.

      Quel est le coût de lancement d’un OMD ? 1100 €. Pourtant son capteur est bien plus petit que celui d’un Canon 1100D...qu’on trouve aujourd’hui à 300 boules en SP.
      Bien sûr, vous allez me dire qu’ils n’ont pas le même AF,la même finition, etc....
      Pourtant, le 1100 D est-il capable de faire de meilleures tofs que l’OMD ? La réponse est oui.

      Le Nikon D300 a été lancé fin 2007 à 1980 €. Aujourd’hui, on trouve des 5D II à 1700 € Sp. Et bien sûr,il "torche" le D300 qui faisait la fierté des nikonistes il n’y a pas si longtemps...

      Dernier exemple tout chaud : Le Nikon D600 qui se trouve à moins de 2000 € en SP. Le D3x, qui a été lancé fin 2008 et faisait le même travail, coûtait officiellement
      4x plus cher !!!!

      Je vous dis et je vous répète que le coût du FF va s’effondrer. Faite votre enquête de votre côté et si vous rassemblez les mêmes datas que celles dont je dispose, alors vous arriverez à des conclusions identiques aux miennes.

      La comparaison que vous faites entre une merchédèche et un FF est spécieuse mais l’évolution de la technologie empêche en réalité de pousser plus loin l’analogie.

    • Pourquoi serais-ce une pure fiction ?
      Quand vous allez dans un restaurant, vous choisissez bien un plat en fonction de ce qui est proposé sur le menu, non ?
      Vous pouvez effectivement changer de restaurant afin de retrouver votre 60D au menu mais le concurrent a eu la malencontreuse idée d’adopter la même stratégie
      que celle de son concurrent.

      Que faites-vous ?
      Vous changez à nouveau de restaurant mais vous vous rendez compte que le plat que vous cherchez n’est plus proposé par personne !

      Que faites-vous alors ?Ben vous retournez au restaurant qui proposait initialement du 60D, qui n’en a certes plus, mais qui propose un plat qui s’en rapproche
      le plus : Le 6D !

      Le 6D remplacera plus ou moins le 60D et puis Canon supprimera le 60D à la fois pour des raisons de rentabilité (Ça les gens le comprennent très bien)
      que de compétitivité (Ça c’est encore une notion abstraite pour le pékin moyen ).

    • Vous n’avez sans doute pas compris le sens de mes interventions.

      Je n’ai JAMAIS dit que Canon allait vendre ses nouveaux boîtiers FF moins chers parce que les prix de ses vieux boîtiers FF étaient bradés.

      J’ai simplement dit que la fiche technique du 6D (ou du D600 chez Nikon) allait obliger le fabricant à vendre ce boîtier à un tarif voisin du 60D à son lancement
      s’il veut que son boîtier soit un succès commercial.

      Bien sûr, Canon sait parfaitement ce qu’il fait en proposant une fiche technique pareille sur son 6D.

      Le tarif actuel du 6D est bien évidemment une posture, un procédé qu’ils utilisent régulièrement à la fois pour leurs boîtiers et aussi pour leurs objectifs.
      Il est à la fois destiné à mettre le produit en valeur (parce que sinon quelqu’un risque de dire encore "pas assez cher mon fils" !)
      et donner l’impression au client que Canon lui fait des cadeaux (Ce qui en réalité n’est pas faux).
      La réalité, c’est que Canon peut et pourra se permettre de faire des "cadeaux" sur le marché parce qu’ils sont en situation de position dominante sur le marché
      et qu’ils peuvent davantage que les autres se battre sur les prix. Canon investit massivement en R&D (intelligemment évidemment !)et ils vont récolter simplement le fruit de leurs investissements.
      Si vous prenez le temps d’analyser comment Canon place ses "billes", vous verrez comme moi qu’ils agissent avec un parfait esprit de discernement et en
      grands professionnels. On ne devient pas Nº1 mondial du marché DSLR par hasard...

      La fiche technique du Canon 6D est la preuve implicite que le coût des boîtiers FF va s’effondrer et que l’APSC va disparaître.

    • Merci de votre message très utile pour moi, qui suis en attente de décision depuis un an, pensez vous que le salon de la photo en novembre
      incitera Canon à baisser ses prix sur le Canon 5D Mark III ? ou faudra t’il attendre Noël ?, cordialament, Antoine

    • Tout dépend de l’état des stocks en APSC ...et de la concurrence.
      D’après "deep throat" (NR), il se dit que Nikon présentera 2 nouveaux boîtiers d’ici décembre et non en janvier pour la PMA/CES !
      Personnellement, je ne peux pas m’engager à 100% pour dire que les reflex FF à 1000 € seront bien annoncés d’ici janvier prochain ou même décembre 2012.

      En revanche, ce qui est sûr à 100%, c’est que :

      Le positionnement tarifaire du 6D est "intenable" à cause de sa fiche technique
      (Il y a un consensus relatif à ce sujet sur les forums).

      La course au reflex FF est lancée et que je ne lui donne pas 6 mois pour aboutir compte tenu de ce qui s’était passé avec l’épisode du reflex APSC à 1000€(sept.2003).

      Le reflex 5D III devrait baisser à 2500 €, une fois les annonces effectuées pour respecter les règles de positionnements tarifaires.
      En deça de 2500 €, je ne me mouille pas. Ce boîtier est peut-être conçu pour 4 ans ? Comment va évoluer l’offrre de la concurrence ?
      On peut seulement espérer que le 5D III termine sa carrière à 2000 €.

    • Merci pour ces précisions historiques, économiques et techniques. Vraiment intéressant à lire.

      Elles confirment mon sentiment personnel. il y a des années j avais acheté un 350D (photo et astrophoto) et un trans zoom dédié et j’ai rapidement compris que ce serait stupide de continuer d investir dans des optiques APSC. L année dernière j ai acheté un 60D et depuis j ai investi dans un Canon 24-70 f2.8, un Canon 135 f2 et j ai juste gardé mon Tokina 12-24 f4 pour les grands angles en APSC.

      Cela me permet aujourd’hui de goûter à de la photo de grande qualité et à m initier à de la vidéo de superbe qualité image (bien mieux qu’avec mon caméscope). Je fais partie de ces experts, qui attendent un 60D en FF, avec un écran orientable pour la vidéo...

      Conclusion : tout cela commence à prendre une belle tournure !

      Cependant je reste très surpris que le 60D n est pas eu plus d échos positifs dans la presse spécialisée. Pour moi, c est le boitier idéal pour mon usage : photo, vidéo amateur (associatif) et astrophoto (là l écran orientable est fabuleux). Un génial couteau suisse optique de très belle qualité.

      Bonne soirée à tous

    • Bonjours

      Je suis plutôt alléchée a l’idée de la généralisation du FF mais je ne le voit pas remplacer le 60D. Il y aurai une incohérence dans le gamme qui serai (6D, 7D, 5DIII...) Il faudrait alors enlever le 7D + le 60D pour retrouver une coherance dans le gamme. Alors c’est sur qu’il est trop cher... De plus ils viennent de mettre a jours le 7D pourquoi mettre a jours un produit voué a disparaitre ?

      Voila c’est ce qui me gene pour la généralisation rapide du FF(1-2ans)...

    • Petite question, stupide peut-être, mais à quoi sert un GPS sur un DSLR ?? Wi-Fi limite je peux concevoir que ce soit intéressant sur des caméras pour le contrôle via une tablette mais le GPS... ; " Pour suivre votre sujet, panotez à droite, maintenant !" (je plaisante bien sûr)

      Sinon je reste dubitatif sur cet appareil qui reste proche du 5DII au niveau du prix et qui m’a l’air légèrement en-dessous au niveau du moiré/aliasing que ce dernier.
      S’il baisse de prix dès l’année prochaine ça restera une bonne alternative au 5DII pour moins cher mais là j’comprends pas.

  • sortie en décembre, donc Nikon va être seul sur le marché durant 3 mois, donc si canon ne veux que NIKON en écoulent des palettes durant 3 mois, il faut ajuster le prix pour faire patienter ...

    Je rêve ou ils se sont mis encore une fois d’accord dans des petites réunions discrètes sur le prix pour maintenir une bonne marge ?
    on est pas dans l’entête illicite la ?

    • Je pense que Canon prévoit suffisamment de marge pour ajuster ses prix en fonction de la concurrence. Et à l’approche de Photokina, les deux sont assez coutumiers des sorties quasi simultanées, donc pas de vraie surprise à l’arrivée.

      Je me rappelle que le 1Dx - annoncé au tout départ autour des 7800€ (!!) - est tombé jusqu’à 5800€ au moment de sa sortie "réelle", le D4 étant sorti entre temps à ce dernier prix.

    • Réfléchissez 2" : Si Canon est capable de vendre son 6D à disons 1000 € (le coût de fabrication des capteurs FF s’est effondré : C’est ce que les fabricants ont oublié de vous dire),...ils ne pourront clairement plus vendre leurs stocks de 5D II ou 60D.

      Connaissez-vous un commerçant au monde qui souhaite se retrouver avec des boîtiers invendus ? Moi, non.

      Il se passe exactement la même chose que lors de la transition argentique/ numérique où les premiers reflex APSC "populaires" (Canon D-60 ou Nikon D100 étaient vendus
      ....3000 € !). Aujourd’hui, on trouve un Canon 1100 D à capteur APSC (sorti l’année dernière) autour de 300 €. C’est ça la réalité de l’industrie photo numérique.

    • On parlait en réalité d’un tarif officieux de 6.800 € en octobre 2011. En réalité, il s’agissait d’un "ballon-sonde".
      Quelques mois plus tard, Nikon a annoncé son D4 et Canon, après avoir connu quelques difficultés de mise en production de son 1D-X, a annoncé un tarif officiel de
      6.300 €.

      Vérifiez bien vos sources.
      Au moment de la sortie du 1D-X, il restait encore des 1D IV à liquider ainsi que des 1 Ds III.
      Canon est une entreprise comme une autre, elle ne souhaite pas vendre ses vieux boîtiers à perte. Normal, non ?

    • pour le 1 Dx c’est particulier,
      canon savait que NIKON annonçait son D4 le mois d’après avec une dispo immédiate,
      ca a crée un vent de panique chez CANON qui a fait une annonce 8 mois avant la sortie effective du 1DX pr convaincre les agences photo d’attendre leur boitier pas encore fini .. c’est assez moyen du point de vue comm ...

    • on a jamais dit de le vendre 1000 euros ... pr la fiche technique 2100 c est trop vu les concessions techniques et économies de bout de chandelle
      1600-1700 est le bon prix

    • En fait je croyais avoir lu 7800$ y’a longtemps, du temps de la toute première annonce où aucun prix n’avait été communiqué (et où chacun y allait de sa petite spéculation), et vu le respect de la conversion $/€ que l’on a en Europe, le dollar s’est hâtivement transformé en €. Mea culpa donc.

      Mais c’était pour dire que les marges sont parfois flexibles, de même qu’entre les prix officiels et les prix de la rue, il y a régulièrement des écarts. Sans doute moins ici étant donné la nature plus "économique" de la gamme, en tout cas avec des tarifs nettement plus contenus que celles des monoblocs. On verra tout ça d’ici quelques semaines/mois.

    • Ben, si votre concurrent vend un boîtier comparable à disons 1200 € et que vous êtes capable de le vendre 1000 € tout en gardant un bénéfice par boîtier comparable
      à celui d’un 60D aujourd’hui, que faites-vous ?

      Le 6D n’est en réalité qu’un 60D avec un capteur FF et quelques babioles supplémentaires (Wi-fi, GPS embarqué,etc...).
      Ils ont pratiquement le même poids et donc ces deux boîtiers sont destinés À LA MÊME CLIENTÈLE et dont nous savons que les revenus n’ont pas augmenté de 100%
      pour pouvoir tous passer au FF.
      Va bien falloir la séduire cette clientèle pour vendre vos 6D....et Canon ne doit pas compter sur la clientèle du 5D/5D II/5D III parce qu’elle préfèrera lorgner sur le 5D III.
      ....Surtout après avoir pester autant de temps sur l’AF famélique des 5D/ 5D II !

    • Absolument pas besoin d’entente illicite : Les contraintes commerciales de Canon et Nikon sont les mêmes étant donné qu’ils vendent des produits concurrents dans la même gamme de prix ET avec un calendrier de sorties (je parle uniquement des boîtiers, hein !) identique.

      Les Canon 60D et Nikon 7000 sont sortis à peu près en même temps et pratiquement au même tarif.

      Ces boîtiers ont aujourd’hui 2 ans et on va dire qu’ils ont un âge vénérable étant donné qu’on n’a encore jamais vu un XX D dépasser l’âge canonique de....2 ans (!)

      La production de ces boîtiers a sans doute cessée depuis mais ne comptez pas sur les dirigeants de ces honorables entreprises pour vous le confirmer.

      En attendant, Canon liquide ses 60D tandis que Nikon en fait de même avec son D7000 voire son D90 ....toujours au catalogue (!).
      Vous imaginez bien que Canon ou Nikon ne proposent pas d’emblée leur 6D / D600 à un tarif voisin des 60D ou D7000 !

      Je répète donc : Canon et Nikon liquide ses stocks de 60D et 7000 D (sans perdre de blé évidemment !) et ensuite ....il y aura du sport . ;-)

    • Cher Éric p, vous les achetez ou vos boitiers, car vous les trouvez toujours a au moins 25 pcts en dessous du prix de revendeurs qui pratiquent déjà des prix inférieurs au prix catalogue ??? Le canon 1100 D est a 399 euros et pas 300 euros, ou alors vous avez trouve un filon en or et il faudrait en faire profiter les nombreux lecteurs de ce forum !

    • Non, non, pas de filon en or :
      Le 28 septembre de l’an de grâce 2012, vous trouvez bien chez Bkphoto un 1100 D pour 309 € nu. ;-)
      Ce boîtier a été commercialisé au printemps 2011.
      Canon ne perd pas d’argent sur ce boîtier.
      Ceci signifie qu’un capteur APSC ne coûte plus grand chose à fabriquer. 100 € ?
      En partant d’une base de 100 €, les technologies actuellement utilisées par Canon ou Sony/ Nikon permettent sans doute de ramener le coût du FF à 300 € sur étagère
      (Coût théorique en supposant des volumes de vente comparables APSC Vs FF hein !)

  • En effet, spectaculaire, un prix annoncé de 2099$ qui une fois traversé l’atlantique deviendrait donc 2099€. Nous sommes vraiment gatés. Si question capteur les performances ont autant augmenté qu’entre le 5dII et le 5DIII on peut vraiment tirer notre chapeau aux commerciaux de Canon. Ces tarifs sont hallucinants.. Dans un tout autre domaine une Gibson custom revient à peu près à ce prix, mais à tendance à se bonifier avec le temps. Vive les vaches à lait.

  • Tiens ? Vous n’en aviez pas rêvé ?
    Un cauchenar de votre sponsor ?

  • Des spécifications techniques très décevantes ! Le Wifi et le GPS sont des gadgets pour beaucoup de photographes, alors qu’un viewfinder à 97% et une faible raffale réduisent les usages envisgeables.
    Espérons que le capteur full-frame soit d’une excellente qualité !

    • Bonjour,

      Je me permets de répondre a ce message concernant les spé de ce boitier.

      Très décevantes ?? pourquoi ??

      Elles sont parfaites pour un amateur éclairé en portrait et paysage ainsi qu’en photographie de rue et comme alternative au 5DMK2.

      Je suis d’accord que cela n’a rien a voir avec 5DMK3 mais cela ne concerne pas la même clientèle.

      En 2eme boitier il sera le parfait allier d’un 7D (APSC + autofocus et 6D FF ) voir même d’un 5DMK2 voir 5DMK3.

      Il suffit toujours de savoir ou sont nos priorité pour savoir si un boitier nous convient personnellement ce sera un 5DMK3 dans quelques mois.

      Et cela pour la construction, le capteur, l’autofocus et la rafal.

      Bonne journée a vous.

    • Alors en résonnant comme vous... je verrais bien en 2eme boitier un Leica M9 Monochrome. Ahhh zut je n’ai pas le moyens...

    • je suis le seul que ça fait tiquer l’obturateur à 1/4000eme ?

    • Non !!! moi tout me rend fou en lisant les spécifications de cette daube à 2000€

    • Si on considère qu’un obturateur à 1/8000 est acceptable sur un 7D qui descend à 100 iso mini, on devrait accepter un obturateur à 1/4000 sur un 6D qui descend à 50 iso. Aura-t-on vraiment besoin d’une vitesse supérieure à 1/4000 à 50 iso ? Je suppose qu’un utilisateur qui shoote en plein soleil avec une optique f/1.4 saura s’équiper d’un filtre ND, même si il est vrai que cela enlève l’aspect pratique. Reste que ce "bridage" semble difficile à comprendre, et j’ai du mal à identifier la cible de client du 6D : trop cher pour un amateur (pour l’instant) et pas assez bien doté pour un expert/pro (notamment sur l’ergonomie : pas de joystick pour l’AF, boutons simple fonctions, gabarit plus petit que le 7D/5D donc prise en main moins aisée, pas de flash intégré avec pilotage de flash escalve, viseur pas 100 %...).
      Je me demande si Canon à prévu un 7D mark II, qui serait un 5D MK III à capteur aps-c avec de meilleurs gestions de la sensibilité...

    • Merci de votre réponse. En fait, les spécifications du boitier sont (et les réactions suscitées le prouvent) agaçantes. Difficile d’identifier la cible d’un tel appareil. Il me semble que le boitier est (pour l’instant) un peu cher pour un amateur éclairé, sans justifier l’écart face à un 7D. L’amateur éclairé se tournera peut être plus vers un 5DmII d’occasion.
      Personnellement j’attends avec intérêt de voir la qualité de la gestion des ISO et l’image.

      Les points noirs sont nombreux :
      - Si je conçois l’intérêt d’un module GPS, le wifi me parait "gadget". Qui prend des photos à porté d’un réseau wifi ? Je ne vois un pro l’utiliser en studio. A-t-on besoin de décharger son appareil en déchargeant ses photos par wifi ? Quitte à viser "l’amateur fortuné", pourquoi ne pas avoir prévu d’écran orientable ou tactile ?
      - le choix du SD vs. CF le positionne dans le registre amateur... J’aurais préféré avoir deux slots comme sur le D600.
      - le nombre de collimateurs parait trop limité, même si je suis dans l’attente là encore de voir leur positionnement et leur sensibilité
      - l’obturation limitée à 1/4000 est suprenante, même si je dois admettre ne pas avoir recours à ces valeurs extrêmes 1/8000

      Il ne s’agit pas de dire que ces points sont blocants, juste d’être agacé par le fait de ne pas avoir une fiche qui pousse naturellement au choix. Devoir faire des sacrifices quand on est dans une gamme de prix aussi élevée...
      La stratégie de Nikon me parait bien meilleure depuis quelques temps. Heureusement que les optiques restent excellentes, sinon nous serons plus nombreux à passer fréquemment d’un vendreur à l’autre.

    • Merci de votre commentaire, j’étais passé à côté de l’absence de Joystick AF ! Impossible de me passer de cette avancée !
      Décidement...

    • Attention, l’histoire des 50 isos pour les utiliser en plein soleil, ça marche pas. Vos zones cramées à 100 isos resteront cramées parce que la sensibilité native
      du capteur vaut 100 isos.
      Mieux vaut un filtre ND.

    • Il semble quand même cohérent et logique de supprimer le joystick permettant le choix des collimateurs AF, dans la mesure où celui du 6 D est à la fois très sensible et très étroit ...On ne peut pas tout avoir, l’AF le plus nyctalope du marché et une couverture complète du champ, tout çà sur un FF d’entrée de gamme.

    • ...C’est ni plus ni moins que la vitesse d’obturation d’un reflex expert comme l’EOS 30 "expert".
      En réalité, ce boîtier est un XXD déguisé en 6D !

  • c’est une honte ce boitier !!! af 11 col !!! mais pq ne pas avoir recyclé celui du 7d ??????
    Pas d’écran orientable pourtant présent sur les autres boitiers amateurs comme le 650d et 60d !!!
    Pas de flash !!! syncro 1/180 !!!
    pas décran tactil, pas d’af en vidéo, rafale inférieur à celle du 650d !!! on se fout de notre gueule !!!
    canon fait l’impasse sur la construction du boitier... logique mais, du coup, on s’attend à ce que ce 6d propose les nouveautés introduites avec l’eos 650d...
    mais non il n’a ni l’un ni l’autre...

  • je suis dégoûte, j"attendais avec impatience ce 6D pour compléter mon 50 D, mais attendre pour cette daube, un boîtier amateur au prix d’un expert, semi pro, l’obturateur au 1/ 4000ème, la synchro au 1/ 180ème, j’aurais pu passer, mais l’ AF de m....e, ça ne passe pas, à quoi bon avoir un AF qui descend à il- 3, à la lueur de la lune, si il n’a pas assez de collimateurs pour suivre un sujet en vol ? Canon c’est aligné sur le prix du D600, mais il aurait du aussi s’aligner sur ses spécifications, mis à part en hauts isos ou il va plus loin, il est en dessous sur tout le reste, à 1500 euros ce serait un excellent boîtier, à 2099 c’est ce foutre de la gueule de ses clients, mais bon dans six mois il sera certainement à 1500 euros prix de la rue, il ne vaut pas plus
    ou peut être qu’il cherche à s’aligner avec Leica ?

  • Pas persuadé non plus par ce 6D, j’ai un 7D et je lorgne depuis longtemps sur un FF
    l’écran orientable pour moi : rien à battre lorsque l’on a un viseur digne de ce nom, dommage les 97% quand même ! Les 11 collimateurs ne me gènent pas trop car je ne suis pas un chasseur d’images sportives, mais pourquoi ne pas avoir pris la base du 7D et l’avoir équipé d’un capteur FF ?.
    Le GPS et le wifi j’espère qu’ils sont débrayables, car comme pompe à batterie ce n’est pas mal.

    Je vais peut-être me retourné aussi vers un 5D Mark II d’occas

  • Bien que ce fil soit très couru, j’avais envie de rajouter mon grain de sel à la sauce !
    Encore une fois je vais rester frustré comme à la sortie du 5DII, puis du 5DIII, ou du D700 et du D800...
    Tous ont fini entre mes mains sans me satisfaire vraiment...!

    Ce 6D est encore un avorton mal fini et hors de prix à mon goût. Seul point positif (à vérifier) les -3 IL du détecteur AF...

    Alors qu’un D600 propose un viseur 100%, une mesure sur 2016 pixel, 39 points AF, dont 9 en croix, 5,5 im/s, deux slots SD pour enregistrer séparément RAW et JPG ou Photos et Vidéos (avec une sortie sono, SVP), sans compter la possibilité de monter des optiques DX dessus, on peut considérer que Canon se fout de nous !

    A 1599 Euros le 6D aurait eu une chance de tenir la rampe, et on lui aurait pardonner toutes ces petites mesquineries !

    Nikon a choisi de faire de son nouveau venu un second D800 avec de vrais spéc Pro alors que Canon joue l’inverse en éloignant le plus possible son nouveau-né de son 5D III "chéri", et ne propose finalement qu’un modèle vaguement expert, destinés à ces mêmes experts qui vont d’ailleurs devoir revendre leur parc d’optiques EF-S incompatibles avec le 6D pour investir dans des série L s’ils veulent vraiment tirer la quintessence de leur nouveau capteur....! Dommage en effet de ne pas pouvoir monter un 10-22, un 17-55 ou 15-85 ou encore le splendide 60 EFS dessus, non ?

    Mais bon le wifi et le GPS (qui ont un réel intérêt et qui finalement font défaut sur bien des reflex dit modernes comme le D600, d’ailleurs) doivent certainement coûter une fortune à installer sur un reflex et explique certainement que le 6D se positionne à hauteur de prix du D600....!

    Reste que bien-sûr, on pourra faire de belles images avec l’un comme avec l’autre, car l’important c’est l’OEIL qui est derrière le viseur, n’importe quel viseur d’ailleurs !

    Tant qu’il y aura des "amateurs avertis", des "photographes experts" et des "pro" pour continuer à acheter ces boîtiers ....

    • je suis sûr que tous ces gens qui critiquent les "mesquineries" du 6d n’utilisent jamais ce qui pensent leur manquer : exemple vitesse 8000 ? aller faire un tour dans les exifs de vos photos on va rire ? single slot sd : oulala terrible j’avais plus de place dans mon sac pour ranger ma 2d sd de 16 go soit équivalent moyen 1 semaine photo pro...ect ect

      bref j’arrête là , ce boitier est une super évolution de la photo moderne où avec le FF pour tous on retrouve les sensations de l’argentique, la photo c’est juste un sujet et une lumière, le photographe étant le passeur, les accro des collimateurs à foison ( sauf photographe pro sportifs) ne sont que des geeks frustrées de jamais sortir une bonne photo et qui réfugie leur égo derrière le matos soi disant pas performant

      vive le 6d !!!!

    • OUI VIVE CACANON !!! UN PAS EN AVANT, DEUX EN ARRIERE !!! SUPER COOL...

    • Juste un petit grain de poivre pour rendre votre curieusidé piquante
      les nouvelles puces gps Sirf coutent au DÉTAIL 3.50€ et le super module gps complet avec sortis de données moins de 8€ toujours au DÉTAIL et n’est pas plus gros que l’ongle de mon énorme orteil d’1 cm carré et je doute très très fortEMENT que çà coute une FORtune à installer
      Avez vous vue la taille des émetteurs WIFI ?? ... eh bËh, Y sont encore plus petit et le prix est presque en fonction de la taille ....
      A bon entendeur ....
      Electrophotografiste

    • Ok merci du tuyau !
      Oh ça ne m’étonne pas de la part de Canon, toujours radin à ajouter une fonction si celle-ci coûte du blé !
      L’autre question que je me posais était de savoir combien pouvait peser ces 2 modules puisqu’ils ont renoncé à l’écran mobile et au flash intégré pour pouvoir atteindre le poids du 60D (challenge qu’ils s’étaient fixés).
      D’après ce que vous me dites, ces 2 modules ne doivent pas peser + de 20g à la louche !?

  • Non professionnel, et simple amateur découvrant le monde magnifique de la photo, je suis stupéfié par les commentaires écrits ci-dessus.

    Les mots utilisés sont d’une telle dureté...

    J’ai du mal à imaginer le sens artistique, la recherche du beau, le talent pour la composition chez les photographes dégainant des séries : "rien à battre", "avorton", "ce foutre de la gueule de ses clients", "des daubes canon", "on se fout de notre gueule", "me rend fou en lisant les spécifications de cette daube à 2000€" etc...

    Quel florilège !

    Messieurs, si l’appareil ne vous convient pas, argumentez simplement. Point.
    Mais gardez à l’esprit que l’essai complet n’a pas encore été réalisé.

    Disserter sur des spécifications techniques sans avoir pratiqué l’appareil... C’est un peu court

    • Au risque d’agacer à nouveau, je reprendrai les termes de mon message sur le CANON 5 D Mark 3.

      « Faites des photos et si vous les trouvez belles (accessoirement, si d’autres les trouvent sympas aussi) soyez heureux ! Un sage (HCB) disait "Photographier (...) c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur. C’est une façon de vivre". Photographiez avec votre cœur, pas uniquement avec votre appareil.... »

      Je suis parfaitement d’accord avec le commentaire précédent.

      Arrêtez de critiquer sans avoir testé.

      Faites-vous plaisir en faisant de belles images, ou des images que vous trouverez belles, plutôt qu’en vous chamaillant sur des caractéristiques techniques qui, d’ici quelques mois ou quelques années, n’auront plus guère d’intérêt.

      Où seront vos images dans une décennie ?

      Où sont celles que certains grands anciens prenaient avec des appareils qui, à vous entendre, n’arriveraient pas à la cheville d’une vis de ceux dont vous parlez ?

    • entierement d’accord avec toi , l’appareil parfait n’existe pas, mais les constructeurs essaie au fil du temps de s’en approcher, j’ai commencer comme beaucoup en argentique et voir l’evolution de la photo numerique ces 10 dernières années est fantastique, c’est vrai que l’important en photographie est l’oeil, souvenons nous des appareils avec lesquels "les" Ronis , Cartiers Bresson , Doisneau nous ont fais rever et émus avec leurs photographies et bien sur aussi quelques grand photographe d’aujourd’hui .

    • Le tout est de savoir si cet appareil correspond à vos besoins et à vos moyens financiers, si c’est le cas, ce sera le meilleur pour vous, sinon, à quoi bon discutailler.
      Si on m’avait dit un jour que je pourrais tenir dans mes mains un appareil comme celui-là quand je faisais mes premières photos avec mon Miranda Sensorex II (bon, c’était il y a 40 ans !) j’aurais crié "au fou".
      Maintenant, si MM SonNikCanon étaient des philanthropes, ça se saurait...

    • D’une certaine manière,...ils le sont ! Même à ce tarif (considéré par beaucoup comme extravagant), ce boîtier rend des services qu’aucun de vos boîtiers argentiques ne vous rendra jamais. C’est la raison du succès du numérique car il étend considérablement le champ des possibilités du photographe.
      Seuls des fabricants comme Canon/Nikon /Sony sont capables de proposer le FF à ce tarif (Chez Leica, le ticket d’entrée FF est fixé à 5500 € et chez les autres...y’en a pas !)...et avec une gamme optique dont on n’osait même pas rêver dans les années 1970’...

    • Salut à tous,

      En tous cas, il m’intéresse bien moi, ce Canon Eos 6D.
      Certes je vous rejoins sur le fait qu’il aurait été souhaitable de disposer d’un AF plus chiche, d’un viseur 100%, d’une sortie casque, d’un écran orientable mais... Y’a des carences sur tous les appareils. Y’a pas l’autofocus en continu en vidéo sur le 5D Mark III !
      Je trouve bien l’intégration du WiFi, ca sera un confort pour décharger ses prises de vues !
      Mais franchement, je ne suis pas videaste et à part les pros ou les fortunés qui ont le blé pour se payer des accessoires onéreux transformant votre 6D en caméra de feu (on râle déjà le prix du boîtier donc les accessoires style micro, follow focus, ...) , qui exploite vraiment la vidéo au point de maudire l’absence de prise casque ? Pas moi ! Mais je peux comprendre que quand on investi 2000€ on veuille tout ce qui se fait de mieux même si on ne s’en servira peut-etre jamais.
      En tous cas, bonne initiative des japonais de rendre encore plus accessible financièrement le plein-format qui me ferait tant envie au côté de mon 7D.

      Reste que je patienterai encore le temps que le prix baisse, car c’est toujours plus de 2000€ (ca fait un paquet de pognon tout de même !).

    • Attends de voir le 6D sur le marché (en principe au mois de décembre) et le jeu de la concurrence Canon 6D Vs Nikon D600. On aura l’occasion de voir ce que valent vraiment ces eflex dans 6-9 mois voire au delà... ;-)

    • C’est sûr, va falloir patienter, et j’ai hâte de lire le test des ces deux boitiers (bon le Nikon ne m’intéresse pas trop à l’achat car j’ai un parc d’optiques pour Canon) pour voir comment s’en tirent ces machines à photographier, sur le terrain entre les mains d’experts ou même de pros.
      Financièrement aussi je vais devoir patienter.

      Par contre je reviens sur la discution APS-C/FF : pour le prix d’un 6D, on peut quasiment se payer un 7D + un 24-105 F4 L IS USM.

      Donc l’APS-C est-il en voie d’extinction suite à la nouvelle course à la démocratisation du FF ?
      De mon point de vue, non.

      Pourquoi ?
      Quand on compare un 6D à un 7D dans mon cas (et pas un 60D, car je suppose que si Canon avait clôné un 60D avec un capteur FF + WiFi + GPS, ca aurait quand même râlé au sujet de l’AF, peut-être aussi de la rafale, de la construction et autres), la première chose qui saute aux yeux c’est la différence de fric à lacher (le nerf de la guerre) pour se le payer, bref son tarif.
      Ensuite, vient le viseur, puis l’AF, puis la construction, puis la rafale, puis l’ergonomie, et j’en passe qui pour tous sont technologiquement inférieurs à celui du 7D.
      Viennent l’absence de flash et donc de pilote TTL, du joystick, etc, ... pour parachever la liste.

      Bref, pour toutes ces différences que l’on trouvera justifiées ou pas, je pense (et ca n’engage que moi) que l’APS-C n’est pas près de disparaitre car je trouve mon 7D bien plus polyvalent que le 6D, malgré qu’il n’ait pas de capteur FF, de WiFi, ou encore de GPS.

      Mais je suis ravi d’apprendre que la technologie progresse encore sur nos appareils.
      Ca fait plaisir !

    • Bon je me répète pour la Nème fois : Le 6D n’a RIEN à voir avec le 7D, rien du tout.
      Pour ce qui est du tarif du 6D, il est ARTIFICIEL.
      Canon a déjà utilisé ce subterfuge avec le D-60 commercialisé à 3200 € au printemps 2002 et qui a dévissé totalement en MOINS DE... 1 AN !
      18 mois après le lancement du D-60 (déjà considéré comme une semi-démocratisation du reflex numérique !) , Canon lançait son 300D, premier reflex APSC à 1000 €,
      en signant du même coup l’arrêt de mort du reflex argentique.

      Les caractéristiques du 6D sont pratiquement les mêmes que celles d’un 60 D, le poids identique des 2 boîtiers n’est pas le fruit du hasard.
      Le positionnement tarifaire ACTUEL du 6D est artificiel parce que :

      *Les gens qui ont l’habitude de claquer 2.000 € dans un boîtier ont généralement des optiques en rapport avec le budget boîtier.
      Ils ont des optiques lourdes et le 6D est ....trop léger.

      *La construction du 6D, vraisemblablement similaire à celle du 60D, est trop légère ; aucun photographe sérieux ne voudra risquer de fausser la monture en montant un objectif de 1Kg ou plus dessus.De plus, on ignore si ce boîtier dispose de microréglages !

      *La vitesse d’obturation limite est de 1/4000" ; c’est exactement celle d’un EOS 30 argentique, dernier des mohicans "expert" et pas du tout le 1/8000" auquel les utilisateurs de 5D /5D II se sont laaaargement habitués et sur lequel ils ne voudront JAMAIS revenir.

      *L’AF à 11 pts est certes nouveau mais les collimateurs sont de sensibilité inégales. C’est un point qui suffit à faire tiquer un client potentiel de boîtier à un chiffre, y compris le 7D !

      Au risque de te contrarier, le 7D n’est pas un boîtier polyvalent parce qu’il n’utilise pas pleinement le potentiel du parc optique EOS EF :

      1-Les ultralumineux voient leur PDC augmentée d’un facteur 1.6x à cadrage égal par rapport à un boîtier 24x36.
      Ainsi la PDC d’un objectif f/1.8 se trouve augmentée comme celle d’un banal objectif f/2.8.
      Quand on connaît la différence de prix entre ces 2 types d’objectifs, on comprend que Canon ne puisse pas rester les bras croisés !

      2-Les objectifs GA se retrouvent tronqués à cause d’un capteur significativement plus petit que le 24x36.
      Ainsi, un 14mm , coûtant la bagatelle de 2000 € chez Canon, se transforme en un banal 22 mm...alors qu’un 20 mm monté sur FF fait mieux !

      3-L’ensemble des objectifs 24x36 montés sur un boîtier APSC se retrouvent avec une image finale ayant un contraste moindre qu’en 24x36....puisqu’il s’agit en réalité d’une image recadrée !

      Evidemment, l’ensemble de ces arguments ont été soigneusement minimisés par les services de communication Canon (ainsi que Nikon) en préférant insister sur
      les (fausses) vertus de l’APSC.
      Selon eux, l’APSC permet d’éviter d’acheter des gros télés (pratiquement faux puisqu’un converter optique x1.4 fait pratiquement le même travail sur FF.

      L’APSC permet d’augmenter la PDC ? Ben oui mais ils oublient juste de dire qu’il existe un diaphragme sur FF qui permet d’aboutir aux mêmes résultats.

      L’APSC permet de faire des objectifs dédiés plus légers et moins chers que des modèles équivalents en FF : C’EST LARGEMENT INEXACT POUR LES OBJECTIFS
      COURANTS.

      L’APSC permet de faire des boîtiers plus légers : Le 6D est la preuve explicite que cet argument est faux.

      Les boîtiers FF sont beaucoup plus chers que les boîtiers APSC : CANON A IMPLICITEMENT INDIQUÉ QUE C’ÉTAIT FAUX DÈS 2003-2005.
      (Bien sûr, ils ne l’ont pas crié sur les toits ensuite pour que les services marketing puissent vendre des boîtiers APSC !)

      Aujourd’hui, il est pratiquement acquis que les boîtiers FF sont en passe de supplanter les boîtiers APSC (Le 6D et son positionnement artificiel est en soi une preuve implicite). Canon liquide ses stocks de boîtiers APSC en douceur en évitant de faire des vagues.

      Ton 7D a 3 ans et ne sera probablement pas remplacé par un 7D II comme beaucoup le pensent mais plus sûrement par le 5D III dont le tarif a été artificiellement gonflé
      à son lancement (Le 5D II a été commercialisé à 2500 € et le 5D III a été augmenté de 800 € sous le prétexte fallacieux du passage à la visée 100%+AF pro du 1D-X )

      Le 5D III reprend les caractéristiques du 7D en les améliorant pour la plupart...sauf la rafale qui passe de 8i/s à ...6i/s. Les photographes de sport /animalier pourront-ils survivre à cette terrible "régression" ? Franchement, compte tenu des autres avantages du 5D III, ce ne devrait pas être trop difficile. ;-)

      Il faut donc juste faire preuve de patience. Les choses devraient évoluer favorablement pour toi sauf accident imprévu.

    • Bonjour, je suis photographe depuis l’an 2000.

      À eric-p
      Je suis tout à fait d’accord avec vous au caractéristique.

      Mais vous oubliez un détail, je ne suis pas d’accord parce que le boîtier 6D n’est pas le descendant de la "5D", je prédis que c’est un nouveau COUSIN et
      de sa nouvelle famille de CANON, donc le boîtier 6D est né. (On le respecte, respect for the mother CANON)

      Hé oui, car le 6D est une autre histoire, une autre puissance, le professionnalisme de la photographie a une qualité main d’œuvre de commande (ce boîtier est similaire de 5D en simple) et le GROS verre pentaprisme du format Full Frame.

      C’est bien pour étudiants de la photographie qui a le budget économique parce que le 5D Mark III est sottement trop cher pour démarcher au premier boulot !

      À savoir, APS-C, APS-H et FF (-> observez bien)

      L’APS-C : c’est un petit format que celui le FF (nous le savons déjà), la génération de de plus petit prix jusqu’au le Canon 7D.
      APS-H : c’est la génération de 1D et 1D Mark x… L’APS-H est plus grand que l’APS-C MAIS l’APS-H est plus petit que le format FF de canon 6D,
      FF : Full Frame de Canon 6D en numérique 24x36mm ; c’est la génération de 5D 1Ds Mark x, 1DX et 1DC (new)

      Nous voyons, la différence.
      Je l’adore : il vibre moins car il est silencieux que celui le 5D Mark x. Il est bon pour aux spectacles et de la photographie des animaux.

      Bonne continuation ce commentaire.

    • Ce que je dis en réalité,c’est que le 6D est le modèle qui remplacera le 60D et qu’il ne faut pas se fier aux tarifs actuels : Ils vont baisser.

      La généralisation du FF est imminente amha. C’est la thèse que je défends.

    • Enfin bref, je suis Photographe depuis 12 ans et il y a 15 ans, j’ai ouvert ma bible de l’argenture et du numérique
      J’accroche beaucoup à Louis Lumière, Daguerréotype, Joseph Nicéphore Niépce, B. Courtois et pleins d’autres légendaires…

      Votre défense a bien dit qu’il est cher parce qu’il est au format 24x36 et d’autre surprise.

      Chronologiquement, ce boîtier 6D n’existe pas de remplacer le 60D ! Sans oublier le prochain de 60D sera le futur 70D
      enfin je suis au courant ; au Japon et au État-Unis sont déjà sortis (bref l’europe de Canon à refuser, ensuite
      vous verrez ce résultat en 2013, il sera probablement nombres des stocks et des prix sont trop limité par saison).

      Je vous explique ces APN.

      Premio, à eric-p et aux lecteurs,
      il ne faut pas confondre parce que ce boîtier 7D est couramment aux passionnés
      savant de faire la photo, aux experts, aux semi-pro et aux pros.
      Surtout des caméramans l’utilisent en reportage avec des Full HD c’est suffisants.
      "un client veut avoir un boîtier à la qualité complète comme un 1er prix de l’1Ds, au format familial (APS-C)"
      Son caractéristique : APS-C malgré, il n’est pas au Full Frame. Il a ses 19 collimateurs. etc…
      Mais en revanche, le rafale de 7D est puissant rapide que les 5D, Mark, II et III ,

      Secundo exemple,
      Des années, ses corps de CANON grandissent dans le temps progressif qu’il ne peut pas marcher en arrière,
      il avance droit à l’avant. (On le sait)> (^_^)°

      Loisirs, Amateurs, Étudiants et Experts (experts = laboratoire, science de recherche, rapports d’entreprises…)
      - 1000D, 1100D : C’est la famille de X000D La base est aux débutants qui passionnent,
      soit ils ne sont pas sûre de motiver ou alors un étudiant de la photo au 1er prix.

      Loisirs, Amateurs, Étudiants et Experts :
      - 400D, 450D, 500D, 550D, 600D, 650D : Cette famille est de X00D et ses mises en "saison" X50D.
      Des clients s’achètent pour faire le voyage ou ses souvenirs importants… Ses avantages sont des prix
      et une qualité neutre.

      Loisirs (luxe), Amateur réguliers, Étudiants de multimédia divers, Experts, semi-pro (fonction publique
      en est minimum) et 1ère année de boulot.
      - 30D puis 40D puis 50D et puis 60D c’est une famille X0D. pour avoir des beaux images (ou vidéo) et
      il est au APS-C (donc moins cher).

      Amateurs (photo/vidéo), Experts, Semi-pros et Pros :
      VOILÀ, c’est ici qu’on voit la grande différence cette famille de XD (ex, 7D, 6D, 5D mxxx) qu’ils n’ont pas la même génération.
      - 7D, voir le Premio ou voir son site canon.fr .
      - 6D, ce produit a un corps réduit pour ne pas coûter plus cher au Full Frame, il ont fabriquer un silencieux
      (des photographes à la spécialité des spectacle, concerts, théâtres, ils diront "merci" 6D et il a de moins des charges
      d’électronique ainsi qu’il évite un surchauffe lors du reportage ou voyage aux pays chauds.
      - 5D Mark III, il est l’un des plus grande qualité de la Prise de Vue, malgré ses vitesses (sauf sa luminosité est suffisante)
      sans oublier 5D, 5D Mark, 5D MII, 5D MIII, chacun boîtier ne sont pas à l’identiques, par des ingénieurs de Mark,
      il ajoute ses mises en saison (= mise à jour = prix coûteux).

      Gros pros :
      - 1DX, "X" veut dire, il est à l’extrême complet. Ce boîtier a de la grande qualité de l’internationale.
      - 1DC, c’est un boîtier qu’il a de la capacité de filmer pour transférer aux écrans de Cinéma (= C).

      Tertio,
      Chez CANON, chez Pentax et chez Nikon ont de la concurrence aussi, ils n’ont pas le même du Droit d’Auteur ;
      oui, les sociétés obligent d’être différents d’1 millième de près.
      Respecte de comprendre, le CANON en font des progrès particulièrement des prix serrer, c’est de la concurrence.

      Vous comprennez la différence et le respect des occasions/neufs ainsi que toutes les marques des boîtiers de la photographique.

      Cordialement

      A.D.

    • Je suis globalement d’accord avec vos explications et vos thèses. Je pense que Canon prépare un GROS coup avec son 6D et que le prix annoncé de 2000€ sert à éviter un affolement de la concurrence avant sa mise sur le marché.
      Je suis également d’accord sur le fait que les reflex APS-C actuels basés sur une monture de 24x36 sont des appareils "bâtards" qui n’ont pas permis la réduction de taille et de poids des objectifs qu’un capteur plus petit rendait possible. De ce point de vue, les APS-C "mirrorless" Sony et Samsung redonnent à ce format tout son sens. D’autant plus, qu’avec une distance monture-capteur plus courte, ils sont les seuls appareils à pouvoir recycler tous les vieux cailloux 24x36 de l’époque argentique, grâce à une bague d’adaptation, ce qui leur donne un atout très intéressant. (J’ai un Samsung NX11, entre autres, et je constate, avec satisfaction, que de vieux cailloux bons au centre mais moyens, voire faibles en 24x36 sur les bords, donnent de bons résultats en APS-C car on utilise la zone centrale seulement). C’est pourquoi je vois bien, dans le futur, la cohabitation des reflex FF pour les "amateurs" de faible PDC et des mirrorless APS-C pour les "amateurs" de boitiers plus légers et moins encombrants et pour qui la faible PCD n’est pas primordiale...voire la plus grande PDC un avantage (paysage, macro...). Les reflex APS-C actuels passant à la trappe...

    • Je pense que vous vous méprenez totalement et que vous êtes victime du marketing des fabricants de reflex.

      J’ai rappelé que Canon lui même a déclaré que son but est de GÉNÉRALISER le 24x36 et je vous prie de croire qu’ils ne bluffent pas.

      Bien sûr, vous ne trouverez pas LA MOINDRE TRACE de cette information sur le net parce que Canon a tout effacé !

      Je vais vous donner un conseil : Méfiez-vous d’internet ! C’est un endroit formidable pour trouver de BONNES INFORMATIONS mais c’est aussi
      un endroit parfait pour pratiquer la DÉSINFORMATION.

      D’une certaine manière (et hélas je pense que mes propos ne sont pas exagérés), internet est pire que la Pravda parce qu’on y pratique une censure
      à posteriori (par exemple en effaçant des informations devenues gênantes ou pire en modifiant ces informations).
      Vous ignorez par exemple qu’un fabricant peut faire modifier le contenu d’une interview publié sur un site ce qui est proprement anormal et scandaleux.

      Un conseil l’ami : Suivez les recommandations d’un intellectuel américain , Noam Chomsky, qui, en évoquant les médias, demandait aux citoyens de prendre
      des cours d’autodéfense intellectuelle !

      Pour ce qui est des déclarations PUBLIQUES de Canon en faveur de la généralisation du 24x36, lire CI Nº277octobre 2005 p.123.
      C’est écrit en Anglais et en tout petit !!! Vous aurez ainsi l’occasion de vous rendre compte que je ne vous raconte pas des cracks ou que je serai un
      mythomane maniaque du net.
      Je signale à tout hasard que la presse n’a JAMAIS mené la moindre enquête sérieuse(en tout cas à ma connaissance !) pour savoir si ces propos étaient crédibles ou pas.
      C’était pourtant important, parce que des millions de gens investissent sur des boîtiers APSC et des optiques dédiées APSC et qui risquent de se retrouver
      périmés du jour au lendemain !
      Et à ce moment là, Canon se rappellera au bon souvenir de son fameux communiqué disparu en disant que les clients avaient été prévenus !

      Pour en revenir à ce fameux 6D, de vous à moi, à qui Canon compte-il vendre ce boîtier quand on lit sa fiche technique (qui n’a été rendu que PARTIELLEMENT
      PUBLIQUE, j’insiste !)
      De nombreuses caractéristiques techniques sont en réalité ....inférieures à celles du 60D officiellement lancé à 1150 € fin 2010 :

      1- Obturateur limité au 1/4000" Vs 1/8000" pour le 60D

      2-synchro flash au 1/180" Vs 1/250" pour le 60D

      3-pas de flash intégré contrairement au 60D

      4-Couverture AF du 6D réduite de....60% Vs 60D

      5-Objectifs "experts" dédiés 6D ....INEXISTANTS !!!! (Canon a discontinué depuis longtemps ses 28-200 et autres 28-135 et 20-35 de toute manière
      totalement démodés aujourd’hui.

      De vous à moi, qui peut bien acheter un 6D à 2000 € AUJOURD’HUI ???

      La clientèle du 5D II ? Elle ne veut pas renoncer à ses petits privilèges (le 1/8000" ,synchro au 1/200", le poids du boîtier n’est pas conçu pour des L, quid des microréglages,sensibilité de l’AF à géométrie variable,lacunes sur les objectifs dédiés,...)

      La clientèle du 60D ? Pas davantage ! Ils n’ont pas envie de dépenser 2x le prix du 60D ...pour avoir moins de caractéristiques techniques que le 60D.
      Même à l’UMP, on n’oserait jamais défendre la thèse du "dépenser plus pour avoir moins", c’est dire !

      Vous avez donc LA PREUVE que le positionnement tarifaire du 6D est FAUX et que son vrai tarif se situe plutôt à 1400 €
      AU MAXIMUM pour être capable de "draguer" la clientèle du 60D.

      Autre conseil amical : N’écoutez pas les rumeurs de CR . Certaines sont vraies (faut bien âpater le chaland !), la plupart sont fausses.

      - Certaines rumeurs sont issues de personnes fantaisistes.

      - Certaines rumeurs (particulièrement malhonnêtes !) sont INVENTÉES par CR pour entretenir le buzz.
      L’exemple le plus éclatant concerne les rumeurs de 14-24/2.8 L dont CR prétend avoir révélé les brevets.
      Cette histoire est TOTALEMENT FAUSSE.
      Vous imaginez bien que Canon ne va pas révéler les brevets d’un zoom aussi stratégique que le zoom GA f/2.8.
      Seuls un très petit nombre de personnes sont informées...

      Quand CR révèle l’existence de projets de 7D II, 70D ou 700 D (en plus classé CR1), on peut plutôt classer ces rumeurs dans le dossier DÉSINFORMATION.

      La véritable information, c’est que l’APSC va crever ...mais ne comptez surtout pas sur un responsable de Canon pour vous le dire !

    • Le tarif du 6D sert surtout à faire perdurer l’idée (en réalité absurde) que l’APSC peut coexister "pacifiquement" aux côtés du FF.

      C’était vrai quand les coûts de fabrication des capteurs 24x36 étaient entre 10x & 20x ceux de l’APSC.

      Le problème en 2012 est que la donne a changé : Le coût des capteurs 24x36 s’est effondré....mais Canon/Nikon/Sony se sont bien gardés de le révéler
      au "grand public" !
      Et pour cause ! S’ils l’avaient fait, ils auraient déclenché une crise de confiance dans l’APSC et un effondrement des ventes de ces boîtiers.

      Les fabricants sont tout sauf masochistes : Ils ne veulent pas se retrouver avec un stock de boîtiers APSC devenus invendables sur les bras.
      Idem pour l’ancienne génération de boîtiers FF devenus trop chers.

      Ils entretiennent donc artificiellement les tarifs des 6D et D600 pour écouler les boîtiers APSC et FF ancienne génération ainsi que les objectifs dédiés APSC
      à quelques rares exceptions près...

      Ensuite,...il va y avoir du sport...

      En ce qui concerne le mirrorless, ne vous méprenez pas et regardez plutôt ce qui se passe en détail sur le marché.

      Si vous avez lu une fois une vieille interview de Fujio Mitaraï, vous vous rendrez compte que ce n’est pas franchement un enfant de choeur et
      qu’il n’est pas disposé à faire le moindre cadeau à la concurrence.

      Canon, Nikon et Pentax se sont ligués pour attaquer le mirrorless. Ils n’ont en réalité qu’une envie : S’en débarasser !

      Seuls les compacts et les bridges ont le droit de coexister pacifiquement aux côtés du DSLR.
      Les autres sont déjà morts et les acteurs du mirrorless sont évidemment "au parfum".

    • Bonsoir éric-p,
      Ne pensez vous pas qu’avec les progrès technologiques,le mirrorless permettra de voir quand le miroir ne verra pas,qu’il sera plus léger,moins encombrant , moins cher à produire et d’une qualité tout simplement epoustouflante.
      Les qualités que vous réservez au plein format aujourd’hui ne seront-elles pas atteintes voir rendues obsolètes demain par l’apsc qui au final sera plus léger et moins encombrant : Un capteur de pentax K5 est donné bien supérieur au 5D par exemple.
      Les ingénieurs finissent presque toujours par combler les lacunes d’un système.
      Nous serons probablement à un niveau de performance qui dépassera ce que l’humain peut discerné.
      Qui peut savoir ou nous mènerons les progrès de la miniaturisation.
      Et franchement,à la vitesse où vont les choses,et compte tenu de l’état de vos connaissances je suis très surpris par le coté "irrévocable" de votre pronostique.

    • Monsieur Barbar,

      Vous faites comme tant d’autres intervenants novices en optique :
      Vous confondez le progrès en électronique et le progrès en optique.

      Ce sont DEUX domaines DISTINCTS qui fonctionnent avec leurs propres règles.

      Prétendre que le mirrorless verra quand le miroir ne verra pas, c’est un peu comme si vous disiez qu’un jour on remplacera les fenêtres par des écrans de
      télévision ! Remarquez , c’est pratique, on aura plus les carreaux à nettoyer !

      Je vais vous faire un aveu : J’ai été un des premiers à pressentir l’arrivée du mirrorless fin 2007 en voyant l’évolution de la résolution des écrans de contrôle.
      J’ai également été un des tous premiers à soutenir l’initiative de Panasonic et son G1 (premier mirrorless de l’histoire ) en soulignant tous les avantages potentiels qu’il apportait .
      Ensuite, j’ai dû déchanter.

      La définition du viseur était insuffisante bien qu’elle représentait à l’époque un progrès considérable par rapport au Sony R1 par exemple.
      La définition de l’EVF s’est depuis améliorée mais il reste encore des problèmes.

      Au delà de cet aspect des choses, j’ai tendance à dire aujourd’hui que l’EVF crée plus de problèmes qu’il n’en résoud.
      En gros, on cherche à améliorer la fréquence de lecture du CMOS pour diminuer la parallaxe temporelle à la lecture, gênante par exemple pour le suivi AF.

      Ensuite il y a tout un tas de subtilités que l’EVF n’est pas capable de résoudre parce qu’il y a une différence fondamentale entre un EVF
      et une visée reflex :
      - Dans le premier cas, l’oeil dans l’EVF joue un rôle passif

      - Dans le deuxième cas, l’oeil va jouer un rôle actif par rapport à la scène que vous observez ; par exemple votre oeil va réagir beaucoup mieux sur un contre-jour
      qu’un EVF.

      C’est une des raisons pour laquelle la plupart des photographes professionnels ne veulent pas lacher la visée reflex pour l’EVF
      (Il y a des tas d’autres raisons )

      Pour ce qui est des autres motifs que vous évoquez , ils sont faux tout bêtement :
      Le Canon 6D est un vrai reflex 24x36 avec un vrai pentaprisme en verre....et il est plus léger et moins encombrant qu’un Sony A99 SLT à visée EVF !!!

      Au delà de cet aspect des choses, vous devez comprendre que le gain de poids sur un boîtier n’est pas nécessairement synonyme de progrès :

      En principe, vous ne verrez jamais un opticien vous proposer un boîtier plus léger que les objectifs qu’il propose. Ils sont tenus de respecter un équilibre.
      ...sinon votre ensemble boîtier/objectif sera désagréable à porter.
      C’est à ce genre de petits détails qu’on reconnait un grand opticien comme Canon d’un néophyte comme Samsung.

      Pour ce qui est des tarifs, les mirrorless sont PLUS CHERS que les reflex. Encore une idée reçue.

      Pour ce qui est des qualité du 24x36, un faisceau élémentaire pour un objectif donné contient 2.5x plus de photons qu’un faisceau issu d’un objectif
      comparable à la même ouverture en APSC.
      C’était vrai hier, aujourd’hui ....et pour toujours.

      Pour ce qui est du Pentax K5, c’est un très bon boîtier qui obtient de meilleurs résultats que le Canon 5D sur certains critères....mais pas tous !!!
      La montée du bruit et la dégradation de la qualité d’image est moindre entre 100 et 1600 isos sur ce bon vieux 5D que sur le K5.

      La gamme optique Canon et Pentax, c’est le jour et la nuit, les nouveautés optiques chez Canon, c’est en permanence, les possibilités de monter des objectifs
      de marques indépendantes sont plus élevées, le viseur sur 5D, c’est bien meilleur,la restitution de la PDC, le bokeh, le rendu, c’est toujours mieux.

      Personnellement, je ne troquerai pas mon 5D contre un K5 !

      Quant aux possibilités de voir l’APSC Pentax rejoindre le 24x36, il faudrait suivre l’actualité : Pentax a été incapable d’exclure la possibilité de repasser au
      24x36 lors des séances de questions improvisées par des journalistes à la dernière Kina !
      Pentax....mais également Sony (NEX), Panasonic, et....Fuji !!!

      Bref, le vent tourne vite dans l’industrie photographique et le 24x36 ne devrait plus tarder à reprendre la place qui était la sienne avant la révolution numérique.

    • Je vais ajouter un point de détail.

      Le fait de retirer le miroir et d’avoir un tirage optique proportionnellement plus petit ne... suffit pas pour les objectifs GA/ zooms GA / FE.

      En fait, il y a aussi le capteur numérique qui impose ses propres contraintes sur l’optique que le film argentique n’imposait pas.

      (Le film dispose encore de quelques avantages technologiques sur le capteur numérique même si globalement....)

      Le capteur numérique n’aime pas beaucoup les rayons inclinés de plus de 10º. Au delà, son rendement se dégrade.
      C’est la raison pour laquelle Olympus a tenté l’aventure des optiques dites télécentriques (Pas d’objectif ouvert à mieux que F/2 et rayons inclinés sur l’axe <10º.)
      => Augmentation du poids/encombrement coût des objectifs...qu’Olympus compensait passablement par un format 2x plus petit !

      Une solution techniquement intéressante mais commercialement suicidaire.

      En effet, Olympus était parvenu à faire un 9-18/4-5.6 ZD pour ses reflex FT plus lourd/plus encombrant/plus cher qu’un 18-35/4-5.6 Pentax FAJ !!!
      (En théorie, il aurait dû être 4x plus léger que le Pentax !)

      Le tout récent 12-24/4-4.6 NX Samsung améliore un peu les choses....mais l’objectif fait toujours pratiquement le même poids que le Pentax équivalent
      en 24x36 sorti il y a presque 10 ans maintenant !
      À la décharge de Samsung, le numérique incite aussi les opticiens à utiliser des verres DPA réputés plus denses et plus lourds que les verres conventionnelles et l’inclinaison des rayons est peut-être moins importante sur le Samsung.

      N’empêche qu’on s’attendait à des gains de 50% sur le poids....qu’on arrive pas à retrouver en APSC sur cette gamme d’objectifs.

    • Je ne confonds pas l’optique et l’électronique,je pense que la sensibilité du capteur peut être supérieur à l’œil ou si ce n’est pas encore vrai c’est pour bientôt.
      pour le lavage des carreaux il reste quand même l’intérieur à faire !
      Pour les autres problèmes sur l’evf que vous évoquez,même chose le progrès fera son œuvre.
      L’intérêt pour moi est plus de supprimer les problèmes mécaniques du miroir,amortissement, usure, bruits.
      Pour le poids il faudrait comparer un 6D EVF et un 6D miroir et non un autre produit d’une autre marque.
      pour l’équilibre le progrès encore se fera aussi sur le poids des optiques,et puis quand vous avez un 500mm sur un 5D tout est prévu non ?
      Pour le K5 et bien... moi non plus je ne le troquerai pas contre un 5D en premier lieu a cause des optiques.
      Pour le captage de lumière (désolé ch’uis pas ingénieur !) c’est vrai c’est un handicap pour l’apsc je ne dis pas le contraire.
      Maintenant si vous me dites que même fuji pense au FF dans ses rêves les plus fous alors...
      En fait, moi je suis un photographe amateur sans moyens et j’attends pour remplacer mon 10D avec un 28/75 F2.8 acheter d’occasion il y a des années par du matériel neuf donc je me pose toutes ses questions car je n’ai pas envie de faire d’erreur : le prochain devra durer très très longtemps.
      Mais je sais que pour moi le poids et l’encombrement sont des critères prépondérants tout en conservant la qualité d’image bien sur.
      Le 6D en l’occurrence semble bien me convenir surtout au prix ou vous le pressentez, si ce n’est les optiques forcements plus volumineuses qu’un fuji que je regarde avec attention également.
      Ceci dit,comme vous le faisiez savoir sur un autre post les problèmes de diffractions sur les grands angles qui dégradent les bords de l’image en apsc ne sont pas résolus sauf peut être chez leica....(pas pour moi).
      Reste que pour moi c’est plutôt des photos au grand angles qui me plaisent alors je suis déçu par les résultats en apsc a ce sujet.
      Je pense donc que mon choix est imminent et se fera probablement comme vous le répéter à qui veut bien l’entendre du plein format.
      espérons qu’un jour, le prix des optiques se démocratisera également.

    • Monsieur Barbar,

      Pour ce qui est de la sensibilité du CMOS Vs oeil humain, le CMOS est devant.
      Donc oui, vous pouvez faire des photos quasiment dans le noir avec un EVF.
      Ceci dit, cet argument est amha marginal. Une bonne photo se fait plutôt avec une bonne lumière et un bon contraste ambiant.

      Le débat EVF Vs visée reflex doit être pris dans sa globalité, je crois.

      Le problème, c’est que les mirrorless n’ont toujours pas supplanté le reflex sur des critères pour lequel il était théoriquement avantagé :
      Rafales du GH3 avec maintien de la visée permanente ? 2i/s !!!C’est moins bon qu’un reflex d’entrée de gamme !
      Autonomie d’un SLT Vs reflex ? -40% à -50% !!!
      On ne voit pas très bien comment on pourra ramener la consommation électrique de l’EVF à celle....du viseur optique.

      Tout celà me rappelle l’arrivée du moteur Wankel il y a quelques années et qui était présenté comme le moteur du futur.
      Le problème aujourd’hui est qu’au bout de 50 ans de progrès technologique et malgré tous les efforts de Mazda, ce moteur génial reste "un moteur du futur" et qui le restera ! ;-)

      J’ai des raisons de penser que l’EVF restera une "fausse bonne idée" et que les problèmes de bruit de lecture des CMOS risquent fort de le cantonner aux mirrorless
      et autres bridges/compacts.

      Pour ce qui est du poids des optiques,méfiez-vous :

      Le poids et l’encombrement des objectifs diminue.....pour certaines catégories d’objectifs seulement (Les gros téléobjectifs) !
      Et les progrès sont particulièrement laborieux.

      Pour ce qui est des objectifs "courants", le poids stagne dans le meilleur des cas ou il prend du poids.

      On ne peut tout de même pas demander aux ingénieurs opticiens le beurre et l’argent du beurre !

      Les objectifs courants ont gagné l’AF, la motorisation ultrasonique et même la stabilisation optique !
      De plus, on demande des objectifs plus performants (=> plus de lentilles en principe !)et...mieux finis !
      Ben vous devinez ce qui se passe : Les objectifs courants ont plutôt tendance à gagner en poids/encombrement.
      C’est plutôt la tendance actuelle à de rares exceptions près.

      Pour ce qui est du 500 mm que vous évoquez, il entre dans la catégorie des objectifs spéciaux, il est plutôt réservé aux professionnels et il pèse 3,19 Kgs.
      Un collier de pied est prévu et les utilisateurs savent ce qu’il ne faut pas faire pour éviter de voiler la monture (<=> SAV et bonjour la facture !).

      La quasi-totalité des objectifs Canon entre 14 mm et 200 mm pèsent moins de 1 Kg. Ce n’est pas le fait du hasard.

      Seuls les "gros blancs" dérogent à cette règle.

      Il existe effectivement des solutions théoriques pour diminuer radicalement le poids des optiques mais elles nécessitent au moins 30 à 50 années de R&D.
      Et il n’est pas sûr que les idées théoriques auxquelles on pense aujourd’hui aboutiront effectivement ! Ça vous dit de patienter jusqu’en
      2060 ?

      Sinon, il y a des idées pour diminuer le poids des "gros blancs" ainsi que leur encombrement en cours de développement depuis 30 ans (!) et qui n’ont toujours pas abouti aujourd’hui ....(Optique diffractive, résines APO,asphériques,etc...)

    • Bien j’aime bcp ce que dit eric-p, étant novice malgre la possession de 5d II et 7D .
      Tout cela est trés complexe et il est tres difficile d’avoir la connaissance juste sur ce qu’il y a, et sur le futur technique et commercial.
      je continue de vous lire et peut etre mon choix futur sera plus facile .

      1 question ? pourquoi Canon n’a jamais fait évolué son zoom 10-400mm a pompe ?
      merci

    • Oh , il y a plusieurs raisons possibles :

      1- Le 100-400 LIS n’est pas le zoom le plus vendu de la gamme EOS et son renouvellement n’est pas forcément une priorité.

      2-Le successeur du 100-400 LIS devra être plus performant et plus fiable que le modèle actuel : Les paires de ligne ne se trouvent pas sous le sabot d’un cheval !

      3-Il est possible que le successeur du 100-400 LIS adopte un zooming interne à l’image de ce qu’a fait Panasonic sur son
      45-175/4-5.6 OIS....à condition que les perfs optiques soient
      au rendez-vous.

      4-Il est également possible que le successeur du 100-400 LIS soit "révolutionnaire" en ce sens qu’il adopte des nouvelles technologies inconnues dans
      le design traditionnel. Pas étonnant dans ce cas que Canon mette 14 ans pour renouveler ce zoom !

      5-Canon se met en position d’attente par rapport à ce que Nikon pourra sortir ....et ajustera éventuellement son tir à ce moment là !!!

      6-Difficultés d’approvisionnement en verres spéciaux du fait de l’embargo chinois ?

  • un AF à 11 collimateurs, un viseur à 97% + pas de flash, rafales à 4,5 i/s, je préfère le D600... ou D700 pas dépassé du tout !
    Le D800 et ses 30 M de pixels ne m’intéressent pas, trop lourd en DD...

    • Mouais. GPS intégré,Wi-fi, 100.000 isos Vs 25.600 isos et poids/encombrement d’un boîtier APSC expert (celui du 60D).

      Qui a encore besoin d’un flash intégré avec 100.000 isos et des optiques stabilisées ?

    • pour déboucher un sujet à contre jour,ou alors il faudra jouer en post traitement pour rehausser les ombres.Un petit coup de flash en fill in est quand même plus simple.

    • Oui, je suis d’accord avec vous dans une certaine mesure.
      J’ai d’ailleurs acheté un petit flash pour mon 5D ou l’appareil est handicapé sur des contre-jours.

      Ce que je veux dire par là, c’est que les ingénieurs ont fait des choix pour respecter un cahier des charges et ont estimé que l’absence de flash ne sera pas trop handicapante sur le plan commercial.
      La dynamique des capteurs est en augmention et c’est effectivement une piste pour les APN, à tel point qu’on peut se demander si la présence du
      flash pop-up sera toujours pertinente sur les APN de demain.

      Pour en revenir aux choix techniques du 6D, il est clair que Canon a voulu marquer le coup en réalisant un reflex FF au même poids qu’un modèle comparable
      APSC, ce que beaucoup de gens considéraient comme impossible il y a encore peu de temps.

      En déboulonnant les idées reçues, Canon frappe les esprits et marque des points sur sa clientèle potentielle : Celle du 60D évidemment.

  • Canon, n’est pas foutu de mettre un écran orientable, pourtant si pratique en photo sur pied, pour cadrer, composer, faire le point etc..et à main levée en vidéo...C’EST VRAIMENT PÉNIBLE !!!

    • C’est un choix technique....et politique.
      Manifestement, Canon voulait absolument démontrer qu’on peut faire du FF aussi léger que de l’APSC sans pour autant faire des sacrifices sur la qualité de construction et sur le viseur.Le 6D fait exactement le même poids que le 60D : Ce n’est pas un hasard !

      De ce point de vue, ils ont réussi leur "coup" et ceux qui pensaient qu’un reflex FF aussi léger qu’un APSC équivalent était irréalisable en sont pour leurs frais !!!

      Très joli coup marketing en réalité (Même si certains se doutaient que Canon préparait ce petit coup là depuis 2 ans) !

      On estime qu’il y a une différence de poids de 125g entre un FF et un APSC équivalent (à cause du prisme plus gros, du miroir plus grand et de l’obturateur également plus grand...sans parler du surpoids considérable du capteur FF Vs APSC (2.5x plus lourd !!!!!)).

      Lorsqu’on peut gagner 30g en virant le flash "pop-up" et 30g sur l’écran fixe Vs écran mobile, avouez que les ingénieurs peuvent difficilement résister à l’envie de supprimer ces artifices plutôt que d’avoir à gagner 60g plus difficilement ailleurs !

      Le pragmatisme a toujours été une marque de fabrique chez Canon...

    • Tous ces échanges me laissent perplexe. Je suis, disons un amateur éclairé, qui travaille encore à l’argentique (Nikon FM2 de 1992 équipé de quelques belles optiques dont un superbe 24mm/2,8 et un 105mm/2,5) et je fais essentiellement de la photo de voyage. Je n’aime rien dans les appareils réflex numériques, ni la prise en main (il me manque un grip sur le côté gauche, ni le poids trop léger, ni la finition et je dirais même la technique de prise de vue). Alors je retarde la décision d’achat depuis plus d’un an, FF ou APS-C, Nikon ou Canon ? ... Je suis prêt à mettre un certain budget, tout en gardant à l’esprit que 1/ boîtier + objectifs ne m’avait coûté à l’époque que 1500 € (certes achetées neuves au tiers du prix français à Singapour !) 2/ que l’appareil que j’achèterais aujourd’hui ne sera sûrement plus opérationnel dans 20 ans, en 2032 comme mon Nikon actuel qui a pourtant pas mal bourlingué. Mais là, partant au Tchad dans le désert de l’Ennedi à la fin de l’année, je dois vraiment me décider, car j’envisage entre 900 et 1000 clichés. J’aurais tendance à penser comme Éric-p, l’APS-C n’a pas d’avenir, les fabricants von uniformiser leur production et proposer une gamme complète basée sur un seul format, le plein format. Mais ce n’est qu’une intuition, basée sur rien de précis. Les spécification du 6D me paraissent intéressantes mais est-il suffisamment tropicalisé ? Dois-je me tourner vers le marché de l’occasion ? Bref, de l’aide s’il vous plaît ! Merci

    • Le 6D n’est pas encore sorti et je ne suis pas sûr que Canon ait révélé TOUTES les spécifications techniques.
      Par exemple, on ignore si ce boîtier dispose de microréglages ou pas.

      En parcourant les forums, des photographes professionnels ont témoigné de leur utilisation d’un banal 5D en reportage à l’étranger (Afrique,asie,etc...)(le 1 Ds est entièrement tropicalisé mais hors-budget).
      Bien qu’il ne bénéficie pas des traitements de faveur du 1Ds, il reste laaargement utilisable pour des usages non-conventionnels...à condition d’en prendre soin et...de ne pas faire n’importe quoi avec (Du genre "briquer" le capteur pour le nettoyer => rayure=> SAV pour changement de capteur=> >1000 €, avis aux amateurs !)
      SUIVRE LES RECOMMANDATIONS DU FABRICANT pour l’entretien du matos !
      C’est con à dire mais malheureusement il y a toujours des gens qui ne suivent pas les recommandations du fabricant .

      Le marché de l’occasion peut être intéressant...à condition de ne pas vous laisser refiler du matos "rincé".Attention aussi au nombre de clics.

      Sinon, il y a des tarifs intéressants (dans le contexte actuel) sur des fins de série comme le 5D II, qu’on trouve maintenant pour 1700 €.

      Sinon il y a aussi des choses intéressantes chez Nikon. Le D700 est en fin de carrière et se négocie à moins de 2000 €.
      Son gros défaut ? Il n’a "que " 12 MP. Je crois qu’il est tropicalisé (À vérifier.).

    • Merci de votre réponse, je vais continuer ma quête d’information, ayant encore du temps d’ici le 30 décembre. J’ai aussi un peu peur qu’un modèle neuf comme le 6D me laisse en rade à cause de défauts de jeunesse, c’est un risque que je ne peux pas prendre car avec 15 kgs de bagages seulement, je ne peux prendre qu’un boîtier et il me faut deux batteries de réserve (recharge impossible sur place). Quant à l’occasion, si je choisis cette option, c’est chez le constructeur ou un revendeur de renom pour un matériel préalablement révisé.

    • Trop de débat pour rien.
      ET blablabla moi j’ai un 7 D il est rapide il fait plein de bouillie de pixel a la seconde et je suis content. blablabla le 6D il lui manque des trucs par rapport au 5d mark III
      APS-C = boullie de pixels
      FullFrame = Youpi.
      Vous avez pas d’argent = vous achetez de la merde et vous pleurez

      Arretez de cherchez de la polyvalence et ou trouver compromis si vous avez de l’argent et si vous voulez des belles photos il faut du FF.
      Prenez vous un 5Dmk2 ou 3 et ne parlez plus.

      Et si vous etes pauvre faites des photos a l’iphone 4, arretez de pleurer et de rejetter la faute sur les autres ou sur Canon.
      Rien ne vous oblige a payez si vous trouvez ca trop cher. et si vous etes pauvre et que vous trouvez ca trop cher allez travaillez au lieu de gueuler.

      On ne vis qu’une fois. Agissez, travaillez, mettez vous en tete qu’il vous faut un 5Dmk2 ou 3, et payez .

      RYUVNRAVECUNEBARREDESUPERPLEINE

    • Bonjour,
      Je possède un 60D (500D avant) et pour moitié des objectifs EFS et EF dont un 70-300 DO. Je pense passer au 6D qui a semble-t-il la même ergonomie que le 60D.
      Est-ce que je garderais le 60D pour les grandes focales, je ne sais pas !
      Bon, maintenant, je pense aussi que le prix du 6D sera effectivement vers 1500 € l’été prochain : il suffit de voir les baisses de prix du 5D III de plusieurs centaines d’euro depuis son lancement !
      Mais votre remarque m’ouvre l’oeil sur mon 60D, généralement décrié sur les forums canonistes comme étant un canard boiteux. Et si Canon avait lancé uniquement le 60D il y a 2 ans ... uniquement pour préparer la sortie du 6D maintenant dans le même encombrement et le même poids (c’est facile quand on a les moyen de remonter le temps pour optimiser la comparaison), et accessoirement créer un panel de client 60D susceptible de passer au 6D avec tous les avantages commerciaux attendus (vente de nouveaux objectifs EF).
      Je pense que ce machiavelisme se tient, et je le verrait bien être développé par ces grands groupes comme Canon, qui ne raisonne pas à courte vue comme leur troueau de clients.

    • Il n’y a de machiavélisme que là où vous voulez bien en voir.

      Canon avait prévenu dès la présentation des EFS que l’APSC n’était que provisoire.
      Bien sûr, on peut toujours reprocher à Canon d’avoir tout fait pour effacer toutes traces de cet appel (Qui n’aurait fait que profiter à une certaine concurrence qui, elle, n’a pas bronché.)

      Ce sont les contraintes technologiques qui commandent. En 2003,le coût de revient des capteurs 24x36 était de 20x celui des capteurs APSC.
      Une fois que ce surcoût sera ramené à 3x, alors Canon pourra faire du FF "expert" à un tarif voisin du 60D (à son lancement !) voire du FF "amateur"
      avec un "300 FD"(nom provisoire) pour remplacer le 650D.

  • Et bien moi c’est le boitier que j’attendais d’un point de vue caractéristique pour changer mon 5D qui me manque.
    Possesseur d’un iphone et ipad, le wifi est un grand plus si lors de mes voyages à l’étranger et à l’aide d’une appli ipad,( et la j’attend canon sur ce point !) je peux visualiser le soir dans ma chambre d’hotel et sur lécran retina de l’ipad 3 mes photos prises dans la journée.
    Pouvoir au besoin faire quelques retouches simple puis les envoyer par mail ou autres comme je le fais avec mon iphone mais la avec enfin une qualité digne d’un capteur FF. ( Grand angle,télé, photos de nuit de qualités, portrait et le tout avec un fond que seul un FF peu réaliser.)
    Le coté tropicalisé est important pour moi car le 5D qui tombe en rade en pleine Baie d’Halong à cause du taux d’humidité élevé je lui en veux encore ! ( le soir de retour à l’hôtel il re-fonctionnait normalement.
    Bon mon ancien 5D non étanche n’a pas résisté au tsunami au Sri Lanka, et j’espère ne pas avoir à tester le 6D dans ces mêmes conditions.

    • Une question importante que je n’ai pas vu aborder sur ce post : quid des optiques pour le 6D ?
      Si c’est pour y monter un 24-105 L lourd et cher autant prendre un 5D MKII en fin de carrière.
      Si le 6D descend au alentour de 1500€ dans quelques mois il lui faudra au moins un zoom dédié sur l’exemple du D600 (24-85mm)
      En effet, à l’époque de l’argentique peu était les utilisateurs de boitiers "expert" (EOS 30) a y monter des série L. La plupart montait un 28-105 léger et peu cher ou un 28-200 pour le voyage.

    • Il existe toujours des 28-105/3.5-4.5 d’occaz qui fonctionnnent bien paraît-il (à en croire les tests d’une certaine revue).

      Maintenant, il va falloir attendre (2013 ? ) que Canon veuille bien produire des zooms "experts" pour remplacer les zooms discontinués depuis le passage au numérique.

      On peut s’attendre à :
      - 16-35/3.5-4.5 EF (ou apparenté)
      - 24-135/3.5-5.6 IS USM (ou apparenté)
      - 28-200/3.5-5.6 IS STM
      - 28-90/4-5.6 IS
      etc...

      C’est juste une question de timing.

  • Etant possesseur et utilisateur de 7D, j’attendais un plein format intermédiaire chez Canon. Malheureusement, ce 6D semble avoir trop de défauts et trop de fonctions manquantes pour pouvoir m’interresser. Je vais quand même attendre les résultats des tests en dynamique pour confirmer ou infirmer mon choix.
    Pour moi, le gros +++ est son poids, et le gros ---, le manque de flash intégré. Pour l’AF, c’est secondaire s"il est aussi rapide que le 7D. Faisant beaucoup de photo de sport, j’utilise souvent un seul et unique collimateur pour une visée plus précise.

  • Bonjour,
    à 2000 € le 5D mark III serait un serieux concurrent au D600, pour le 6D c’est pas gagné.
    Canon mise sur le parc d’objectif de ses clients pour qu’ils ne passent pas chez Nikon. Mais pour ceux qui n’ont que des objectifs EF-S (7D xxD xxxD) passer en plein format necessite de changer les objectifs, du coup ils vont y reflechir à deux fois.

    • Bonjours

      Je suis plutôt alléchée a l’idée de la généralisation du FF mais je ne le voit pas remplacer le 60D. Il y aurai une incohérence dans le gamme qui serai (6D, 7D, 5DIII...) Il faudrait alors enlever le 7D + le 60D pour retrouver une coherance dans le gamme. Alors c’est sur qu’il est trop cher... De plus ils viennent de mettre a jours le 7D pourquoi mettre a jours un produit voué a disparaitre ?

      Voila c’est ce qui me gene pour la généralisation rapide du FF(1-2ans)...

    • Qu’est-ce-qui coûte le plus cher ?
      Faire un 7D II ou faire un nouveau firmware pour relancer les ventes du 7D (présenté sur le site Canon France comme une nouveauté !!!) ?
      Actuellement, Canon n’a pas les moyens de descendre les tarifs de ses FF et a intérêt à faire croire à une partie de sa clientèle que l’APSC est pérenne.
      Sur les forums anglo-saxons, et je ne suis pas loin d’être d’accord avec eux, il se dit que Canon balance de FAUSSES RUMEURS sur
      des successeurs de 60D, 650D et 7D avec les 70D, 700D et 7D II.
      Ces rumeurs sont déjà apparues dans la presse japonaise...
      Nikon fait pareil.

    • oui c’est pas faux... internet est propice a la désinformation...

  • Après près d’une heure de lecture sur l’absence de flash intégré, le wifi gadget, les collimateurs, le poids... je reste très étonné que vous ne parliez pas d’un point important. La cible : moi je ne suis pas photographe, je ne connais pas les avantages et inconvénients de chaque boitier, leur prix de sortie ou bien savoir si ils font aussi le café. Mais je fais de la vidéo. Et à priori, cet appareil est fait pour moi : je peux utiliser pléthore d’objectifs, avoir de la profondeur de champ, en gros, tout ce que je ne peux pas avoir sur une caméra pro petit format, à un tarif défiant toute concurrence. Car pour faire la même chose en vidéo, il faut sortir 4000, 5000 euros. Hors objectifs. CQFD. Avec ce boitier, on fera bien entendu des photos correctes, et tout le monde sait qu’il n’est pas parfait ; mais ce n’est pas le but.
    Et ça pour le coup, Canon l’a bien compris.
    Cet appareil n’est à mon avis pas fait pour les photographes.

    • Pas du tout.

      Les appareils EOS sont avant tout conçu comme des appareils photo et on voit mal comment ils pourraient être conçus pour la vidéo car la quasitotalité du parc optique est également conçue pour les photographes (Pas de bague diaph sur l’objectif), encore moins pour le cinéma....à moins de taper
      dans la nouvelle gamme optique EOS C (au prix fort !).

      Le 6D présente des caractéristiques assez comparables à celles du 60D (ce qui est en réalité le but recherché par Canon), soit celle de l’aapareil "expert".
      On retrouve l’essentiel des caractéristiques d’un EOS 30v argentique du début des années 2000, à la différence près qu’on a un capteur numérique à la place et quelques
      caractéristiques issues de 12 années de progrès technologique (AF bien meilleur, viseur 97% bien meilleur que le...92% du 30v, synchro flash légèrement améliorée, obturateur et appareil vraisemblablement encore plus fiable, gamme optique encore perfectible pour la cible visée....mais ça devrait s’améliorer dans les mois à venir pour retrouver la situation pré-numérique, cinoche).
      Bien sûr, on me dira qu’il n’y a pas l’écran amovible ni le flash intégré, sans doute la rançon d’une recherche d’allègement du boîtier.
      Pour autant, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain :
      Bon nombre d’entre nous qui avons goûté à l’argentique ont largement "supporté" l’absence d’écran de contrôle des images (c’était impensable !)
      et l’absence de flash est un handicap relatif (Je n’en ai pas sur mon 5D et je m’en porte pas plus mal !).
      Le numérique et sa capacité à monter très haut dans les ISOS permet dans une large mesure de se passer de flash.

      Ne boudons donc pas notre plaisir : Cet appareil sera, quoiqu’en disent les cassandres, un succès commercial programmé.

    • Je commence a en être convaincue il est dispos en street price a 1800euro (En France) c’est tous bon pour la suite et pour le consommateur non ? attendons 4-5ans et on aura notre plein format 1900D

    • ...Tout simplement merci à Eric-P pour son analyse "technico-commerciale" de haut-vol... Ses commentaires me laissent à penser, à défaut de pouvoir juger de ses qualités artistiques photographiques, qu’il possède de réelles qualités pédagogiques...
      MERCI

  • Intéressant débat sur l’avenir de l’APS-C qui serait ainsi voué à disparaître. Ce serait dommage si c’était le cas. Assez d’accord avec Cyrixx, le FF et l’APS-C ce n’est pas le même usage, c’est tout. Pour booster les téléobjectifs je préfère utiliser un APS-C bien que possédant aussi un FF. De même pour la macro, je préfère utiliser un APS-C pour gagner en profondeur de champ. Bien sûr le diamètre de la monture surdimensionnée pour les APS-C, car calculée pour le 24x36 ne permet pas de bénéficier d’une réduction de poids et d’encombrement proportionnelle pour les boîtiers APS-C et leurs objectifs spécifiquement dédiés, ce qui est dommage. Mais l’usage d’une même monture pour les deux formats permet de monter sur un APS-C des objectifs FF sublimés par l’utilisation uniquement de la partie centrale de leur cercle d’image, là où les défauts optiques sont minimaux. A noter aussi pour les amateurs de discrétion, qu’il doit être plus aisé techniquement de construire un reflex APS-C silencieux au déclenchement qu’un plein format. Enfin le format APS-C a de beaux jours devant lui dans les compacts où l’emploi d’un capteur plein format pose de sérieux problème d’encombrement surtout pour l’optique. Bref même en temps qu’utilisateur régulier du plein format, je souhaite longue vie à l’APS-C et ne pense pas que le 6D soit voué à remplacer le 60D.

  • Ce 6D est bien trop cher mais je trouve la démarche de Canon intéressante. Indépendamment des caractéristiques techniques. Je trouve la finition un peu cheap pour un boitier à 2000€. Canon a dû un peu jouer sur le phantasme du FullFrame pour fixer son prix. Combien de photographes amateurs pensent qu’un boitier FF va changer leurs photos. Je vois le 6D occuper le segment du 5DM2. Les photographes passionnées n’ayant pas les moyens de se payer un 5DM3 vont se ruer sur celui là. C’est un très bon produit marketing.

    Je ne pense pas que l’APS-C disparaitra parce que ce format a trouvé sa place même chez les pros. Parce qu’il n’y a pas que les boitiers qui deviendraient obsolètes mais les optiques aussi. Parce que les entreprises essayent d’occuper tous les segments et ils n’hésitent plus à sortir des appareils exotiques pour occuper une niche plutôt que de rationaliser leurs offres. Les entreprises n’ont qu’un mot à la bouche : "La Croissance" alors ils ne tueront pas une poule aux oeufs d’or. Parce que les vérités d’hier ne sont pas celles d’aujourd’hui.

    • personnellement je pense pas. Car si ils remplace les APS-C par des FF et qu’il n’y a plus que sa, tu va arrêter la photo ? Je pense pas, En plus le marché du reflex sera toujours a taille égale mais avec une seule gamme donc moins de frais de R&D => plus de bénéfices. Et sa c’est bien plus intéressant que d’occuper des niches.

      Après j’ai envie de dire Wait and see...

    • Je ne vois pas pourquoi Canon ou d’autres supprimeraient un segment qui leur rapporte de l’argent où même des pros sont demandeurs (x1,6). Il vaut mieux occuper tous les segments du marché même artificiellement que de le laisser vide ou à la concurrence. Nikon en a fait les frais en n’ayant pas saisie suffisamment tôt le nouveau marché de la vidéo pour les reflex. Je me souviens encore des photographes qui disaient qu’un reflex ce n’est pas fait pour filmer et que c’est un pure gadget.

      En ce qui concerne la R&D, c’est le contraire qui va se passer s’il abandonne l’APS-C le département objectifs va tourner à plein pot pour sortir des objectifs bas de gamme FF. De plus la R&D de l’APS-C a déjà été amorti autant capitaliser dessus. Je n’invente rien si tu regardes le marché Canon et d’autres cherchent plutôt a occuper tous les segments. Sortie du C300, C500, M, 6D...C’est dans leur intérêt (commercial) d’être partout.

      Je n’ai pas de boule de crystale mais je pense que le 6D est le remplaçant dur 5DM2 vieillissant, les pros et les amateurs fortunés vont se tourner vers le 5DM3. Les autres trouveront sur leur chemin le 6D.

    • Il faut se replacer dans le contexte de l’intervention de Canon de 2003.
      À cette époque, les dirigeants ont déclaré qu’ils généraliseraient le reflex 24x36 une fois les problèmes de surcoût des capteurs 24x36 résolu.
      Si c’est le cas, le surcoût du boîtier FF Vs APSC , toutes caractéristiques égales par ailleurs, sera ramené à 150 €.
      À partir de ce moment là, le marché APSC reflex s’effondrera, étant donné que personne n’est assez idiot pour payer un reflex APSC 90% de la valeur d’un reflex 24x36 comparable.

      Bien sûr, Canon n’est pas assez idiot pour laisser le marché décider à sa place : Il arrêtera donc brutalement la production de reflex APSC dès que TOUTES les conditions seront réunies.

    • 10 ans se sont écoulés depuis 2003, vous pensez sérieusement que la stratégie de Canon n’a pas bougé d’un iota. Vous pensez qu’ils attendent que tous les indicateurs soient au vert pour supprimer brutalement l’APS-C. Encore une fois regardez la multiplication des formats et des boitiers depuis quelques années. Je ne crois pas que nous allons vers la généralisation des FF. On va plutôt vers l’occupation maximale du terrain.

      "personne n’est assez idiot pour payer un reflex APSC 90% de la valeur d’un reflex 24x36 comparable."
      N’oubliez pas le facteur x1,6 et la taille des boitiers.

    • Je persiste et je signe : LA STRATÉGIE DE CANON N’A PAS BOUGÉ D’UN IOTA...contrairement aux apparences auquelles vous semblez vous fier un peu trop rapidement.

      Votre raisonnement n’est valable que si la hiérarchie des tarifs actuelle est pérenne dans le temps. Problème : Elle ne l’est pas !

      Pourquoi ? Parce que le coût de fabrication des capteurs 24x36 était évalué jusqu’à il y a peu à 20x celui des capteurs APSC.
      (Ce sont les chiffres donnés par Canon dans son "white paper" en 2006)
      À partir du moment où le tarif d’un capteur 24x36 est évalué à 1200 € (tarif sur "étagère"), je vous laisse faire le calcul si Canon ramenait ce tarif à 3x le coût de l’APSC.

      LA POLITIQUE DE CANON N’A PAS PU CHANGER : Leur objectif est toujours de ramener le coût du capteur 24x36 à 3x celui de l’APSC et, ce, pour une simple raison
      de compétitivité par rapport aux autres marques qui auraient la même idée.

      La course au FF "cheap" est donc bel et bien lancée.

      Aux dernières nouvelles, Nikon et Canon ont lancé deux modèles FF (D600 & 6D) qui aspirent à remplacer les D7000 et 60D.
      Le tarif du D600 est déjà passé à 1599 € dans certaines officines moins de 3 mois après son lancement.
      À titre indicatif, je rappelle que le tarif de lancement officiel du D7000 était de 1200 € à son lancement en septembre 2010.
      Il est peu vraisemblable que ces modèles APSC connaissent une descendance à l’avenir dans ce format.

      Le poids et l’encombrement ? Le poids et l’encombrement du 6D 24x36 est identique à celui du 60D qu’il remplace officieusement
      (Mais chuuuut, faut pas l’dire : C’est pas politiquement correct !).
      ÉCLATÉ EN MILLE MORCEAUX LES ARGUMENTS DES PARTISANS DE L’APSC QUI PRÉTENDAIENT QUE L’APSC DONNAIT DES REFLEX PLUS PETITS
      ET PLUS LÉGERS QU’EN 24X36, COMME JE VOUS L’AVAIS PROMIS.

      - À partir du moment où les reflex APSC ne sont pas capables d’être "signicativement" compétitifs en termes de tarifs, poids, encombrement et....gamme optique,
      pourquoi les fabricants maintiendraient-ils une double gamme coûteuse en terme de coûts R&D , gestion et de compétitivité au sens large ?

      - Reste le cas des petits formats (APSC, 4/3", 1", 1/2.3") : Ils sont déjà concurrencés par des compacts qui font l’essentiel de ce qu’ils prétendent pour plus compact
      et moins cher ! À quoi bon faire de l’acharnement thérapeutique sur un concept qui a échoué dans ses buts (visaient 20% des PDM du reflex en 2008) ????

    • Je n’ai pas parlé de poids mais de taille, mettre du plastic partout pour alléger un boitier c’est jouable mais le 24x36 prends plus de place qu’un APS-C, c’est physique. Et le facteur x1,6 très recherché par certains photographes vous en faites quoi ?

      Dans le monde de l’industrie il existe des exemples où la logique à perdu face aux habitudes ou à la culture...
      Let and see.

    • Mais la taille du 6D est pratiquement la même que celle du 60D :

      - 144.5 x 110.5 x 78.6 pour le 6D

      - 144.5 x 105.8 x 71.2 pour le 60D

      Autrement dit, le 6D est plus haut de 4.7 mm que le 60D, pas de quoi fouetter un chat !
      On peut même dire que la différence de hauteur est encore plus réduite avec des modèles APSC "expert" plus anciens comme le 50D (2008, H=107.8 mm) ;
      dans ce cas la différence de hauteur 50D Vs 6D n’est plus que de 2.7 mm !!! Une broutille quoi !

      Comment a-t-on gagné du poids sur le 6D puisqu’on sait que le prisme 24x36 est sensiblement plus lourd que le prisme APSC ?
      On estime le poids d’un prisme 24x36 à 80g. Le prisme APSC peut être évalué à 4x moins (1/(1.6^3)) soit 20g.
      Il faut donc que Canon gagne 60g sur son nouveau reflex 24x36 pour qu’il ait le même poids que son 60D.
      Contrairement à ce que vous dites, ce n’est pas forcément en mettant plus de plastique !

      Le 6D gagne du poids sur le 60D en jouant sur l’absence d’écran de contrôle mobile, plus`pénalisant en poids. Peut-être 30g de gagné, toujours bon à prendre.
      Ensuite, vous avez l’absence de flash intégré sur le 6D /60D : On gagne encore peut-être 30g, c’est également bon à prendre.

      Ensuite, on pourrait croire que Canon a gagné du poids sur le chassis/coque. C’est peu vraisemblable car Canon a déjà procédé à une mesure d’allègement
      entre le 50D et 60D (plus de plastique sur la coque). On passe en effet de 730g sur le 50D (sec) à 675g pour le 60D....malgré l’ajout d’un écran mobile.
      La coque du 60D est partiellement en plastique.
      Ils peuvent néanmoins gagner du poids sur l’électronique (carte,etc...) pour compenser le léger surpoids dû aux autres accessoires (capteur 24x36, rideau 24x36, verre de visée)ou sur une conception plus subtile du boîtier grâce à la CAO (pour quelques grammes, c’est "jouable").

      Toujours est-il que Canon est effectivement parvenu à ses fins et , ce, sans concession sur la solidité d’ensemble.
      Ils mettent donc fin à la polémique des rumeurs du net qui voulait qu’un reflex FF au poids du reflex APSC était irréalisable sans concession sur la solidité de l’ensemble.

    • Pour ce qui est du facteur x1.6 soi-disant "très recherché" par certains photographes, vous semblez ignorer que ce n’est pas la demande qui fait l’offre dans l’industrie photographique mais plutôt l’inverse !

      Du temps de l’argentique, il n’y avait pas de demande pour un format plus petit ou pratiquement pas.
      TOUTES les tentatives qui ont eu lieu dans cette direction ont lamentablement échoué (APS, format 110, format 127, 1/2 format,disc).

      Bien sûr, on connaît par coeur le discours des marketeux qui prétendent que le grain du film était un facteur limitant mais qu’aujourd’hui, la finesse des petits capteurs
      finirait par tout arranger !
      Malheureusement, la plus belle fille du monde (même numérique ! ) ne peut donner ...que ce qu’elle a :
      En réduisant la taille des photosites, le bruit de lecture des capteurs numériques remonte et les isos max descendent.

      Il est établi que les iso max des capteurs 24x36 grimpent à 100.000 isos voire 200.000 isos quand les meilleurs capteurs APSC s’asphyxient à 25.000 !
      Je ne parle même pas des capteurs MFT, 1" ou le CMOS BSI 1/2.3" du pentax Q !

      Il est donc plus rentable de mettre un converter x1.4 sur un téléobjectif sur un reflex 24x36 que de mettre ce même téléobjectif sur un reflex APSC : La perte de luminosité est largement compensée par la meilleure sensibilité du capteur 24x36.

    • Franchement soyez sérieux qui prend des photos avec une monté en iso aussi forte (100000), les photos vont être bruitées.
      Ajouter un multiplicateur x1,4 c’est un coût énorme autant acheter un 7D d’occaze c’est moins cher.

      L’APS-C a trouvé une clientèle, les industrielles ne vont pas tirer un trait dessus sous prétexte qu’ils savent fabriquer des capteurs
      24x36 pas cher. La technologie ne fait pas tout, y’a des usages, une culture, des cycles...

    • pfffff....
      Vous comprenez vite mais faut vous expliquer longtemps, hein ?
      Bien sûr, vous n’aurez pas souvent l’occasion de monter à 100.000 isos !
      Mais ces valeurs sont aussi révélatrices de la montée du bruit avec les isos et la dégradation de la qualité d’image avec celle-ci !
      Le site DxO montre d’ailleurs très bien la limite d’exploitation des images dans les hauts isos avec le paramètre technique "low-light"
      qui est la sensibilité limite du capteur avant que le bruit ne devienne réellement parceptible par l’utilisateur. DxO a choisi la valeur de 30dB.
      Que voit-on ? Que les meilleurs appareils 24x36 montent à 3200 isos
      ...alors que les meilleurs reflex APSC montent à 1200 isos !
      Donc, quelque soit l’angle par lequel vous prendrez le problème, votre 24x36 vous fournira des clichés toujours plus propres que ceux issus de l’APSC lorsque les conditions lumineuses sont difficiles (ce qui n’est pas si rare que ça !).

      Ne pas s’attendre à ce que l’APSC rattrape le 24x36 "avec les progrès de la technologie" dans ce domaine : La grenouille ne peut définitivement pas se faire aussi grosse que le boeuf !

      Pour le reste vos raisonnements sont faux, car liés à un paramètre temporel fragile : La différence de coût des capteurs FF vs APSC.
      Tant que celle-ci est élevée (actuellement de l’ordre de 1000 €), tout va bien pour l’APSC.
      En revanche, si cette différence chute à 100-200 €, il est clair que les chances de survie de l’APSC sont voisines...de la constante de Planck !!! ;-)

    • Bonjour et merci de cette leçon de technique et d’histoire marketing. J’ai commencé Canon avec AE1 puis T70 puis j’ai fantasmé sur le T90. Jai pratiqué l’EOS RT une fois que son prix délirant avait été ré ajusté. J’avais trouvé chaussure à mon pied ou plutôt viseur et déclencheur à mon oeil.

      Tout ça est hélas au placard. Je ne prenais comme support que la diapo.

      Je me suis laissé prendre par le 350D. Bon. Il a fait le job. Je me suis lassé. J’avais besoin d’un boîtier qui épouse mes déplacements et me permette de me faire oublier en situation. Le RT EOS était parfait. Petite perte de diaph mais compensee par l’absence de vibration donc bougé moins fréquent et surtout un silence royal et le luxe de voir en direct la photo prise.

      Je veux retrouver ce silence. Ce confort. Un peu dégoûté par le numérique qui ne m’offre pas de RT et devenu paresseux parce que moins motivé par les reflexes faute de pouvoir me faire suffisamment discret j’ai laissé tomber. Mais la photo c’est un monde un mode de vision du monde. Je n’ai pas pu rester sans outil. Faute de mieux et en attendant je me suis rabattu sur un compact S95 Canon très discret ouverture 1.8 parfait pour capturer les images et se faire plaisir sans encombrer l’entourage. Silence. On reprend goût avec un appareil joueur.

      Las. Je pratique mon S95 depuis 2 ans et le retour au monde du reflex me démange. Ce compact S95 est très plaisant pour un accompagnement quotidien. Il ne quitte jamais ma ceinture. Mais à force de clichés on se prend à imaginer ce que le reflex numérique pourrait permettre. Malheureusement je ne vois rien qui me ramène au RT et à son miroir fixe semi transparent.

      Après 2 h de lectures attentives - au passage une critique : le discours de eric p est de haut vol mais il faut relire et relire encore pour être sûr de comprendre tant les abréviations sont légions et franchement je n’ai pas vraiment su tout déchiffrer alors s’il vous plaît merci de me donner la signide toutes les abréviations utilisées et je pense que je ne suis pas le seul concerné - je suis un peu perdu. Mon frère après un 50D est passé au 7 D après que le 50 D soit mort en Orient lors dun voyage trop humide. Donc je lorgne sur le 7D. Mais le plein format m’appelle, que dans le langage de Éric on doit désigner par FF je pense. Donc direction 5DMKIII.Mais côté discrétion que faire ? Autre alternative Fuji Xpro1. Mais c’est une autre démarche et puis j’aurais aimé rester dans monde Canon pour sa logique de menus et pour mes cailloux que je ne veux pas mettre au rebus. Là apparaît le 6D avec un poids acceptable mais sera t il fiable pour supporter mes cailloux ? Je suis intrigué et attiré par ce boîtier : nombre de fois je suis resté impressionné par mon compact dont l’ouverture me permettait de saisir des instants en silence et sans aucun flash. Juste en se servant de la mesure spot. J’ai cru lire qu’au delà d’une sensibilité record la sensibilité du point central de la mesure autofocus se faisait à-3IL. Et au détour d’un message je crois comprendre que le boîtier est on ne peut plus silencieux.

      Pour finir je crois comprendre que je fais une croix sur un RT numérique mais alors quid ensuite ? 7d 5DMKIII ou 6D ? Fuji peut être ? Help ! Merci d’avance

    • Cher Pascal,
      Merci pour vos compliments qui me vont droit au coeur.
      Il me sera par contre assez délicat de répondre clairement à votre question.
      Je suis clairement favorable au 24x36 numérique parce que j’ai des raisons de penser que les écarts de coût entre reflex 24x36 et reflex APSC se réduiront dans un avenir pas trop lointain. Les récentes annonces de Canon et Nikon suggèrent que les D7000 et 60D finiront par disparaître au profit des D600 et 6D.
      Aussi j’ai quelques raisons de douter de l’avenir de l’APSC si le surcoût d’un reflex 24x36 ne dépasse pas 10-20% de celui du reflex APSC.
      Comme le dira votre garagiste, on n’a jamais réussi à vendre une Austin au prix d’une Mercédes !
      La gamme optique dédiée 24x36 est pléthorique alors que la gamme optique dédiée APSC se réduit ....au service minimum : 10 optiques !
      Bien sûr, on me dira que des optiques EF peuvent se monter sur des boîtiers APSC....mais on exploite qu’une partie de l’optique !
      Quelque part, monter une optique EF sur un boîtier APSC, c’est donner de la confiture aux cochons !

      Personnellement, je suis passé directement du reflex argentique au reflex numérique FF (pour full frame=plein format) parce que je n’avais pas à revendre certaines de mes optiques chèrement acquises (Un 24-70/2.8 L, 24 TSE ) ou qui aurait totalement dénaturé mes GA (Cas du 24 TSE par exemple).

      Personnellement, je trouve que le 5D III ôte une bonne partie des arguments commerciaux du 7D :
      Meilleur AF, rafales presqu’aussi bonnes (6i/s Vs 8i/s ), vidéo encore améliorée, meilleure visée optique, meilleure définition, meilleure sensibilité,etc....

      Il existe sur le 5D III un mode silencieux qui permet de déclencher dans une très grande discrétion.
      Je ne suis pas sûr que le 5D III ait grand chose à envier au Leica M9 sur ce critère précis....ni même l’EOS RT.

      Le seul inconvénient du 5D III....c’est surtout ....le prix !
      À vous de voir si vous pouvez atendre une hypothétique baisse des prix ou si l’achat d’un boîtier nouveau est une priorité absolue.

      Sinon, il y a le 6D, mais les caractéristiques ne sont pas du tout les mêmes (rafale 4.5 i/s, poids allégé, viseur 97%, 1/4000" max radin et synchro flash au 1/180",....)

      À vous de tester, en fonction de vos besoins, de votre budget (!) de votre parc optique et de vos envies !

    • Le 6d est à 1265 euros sur comparer.fr !
      Pascal

    • Cest la bonne question. Andorre me révélera où en sont les prix sur place. Dans le même ordre d’idée le Canon Eos 5D MARKIII est présenté à un peu plus de 2800 euros nu
      Pascal

    • Pfff, qui vous dira le contraire ??? Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis. J’ai moi même un FF pour des soucis de luminosité.
      Vous rayez de la carte l’APS-C en oubliant le facteur 1.6 et encombrement (c’est plus petit point barre).
      Encore une fois, il y a une culture dans la photo, un marché, des habitudes...C’est pas parce que Monsieur Canon a pris une décision, il y a 10 ans
      qu’elle sera maintenu aujourd’hui. Comme si ils étaient seuls sur le marché et que les autres acteurs attendaient leur décision.

      Pour info Canon vient de remplacer définitivement dans son catalogue le 5D M2 par le 6D.

    • Mais non. Le 5D est un ...5D avec des caractéristiques bien précises :

      - Largeur/encombrement
      - Poids
      - chassis/coque
      - Obturateur vitesse maxi et synchro-flash
      - etc...

      Contrairement à ce qu’on peut souvent lire, la prise de poids du 5D III Vs 5D II n’est pas un inconvénient : L’ensemble boîtier/objectif L (plutôt lourd) est mieux équilibré
      ...donc plus agréable à porter.

      En ce qui concerne le 6D, la vitesse maximale d’obturation vaut 1/4000"(au lieu de 1/8000" pour les 5D/5D II/5D III ) . Elle correspond à celle d’un reflex argentique "expert" (EOS 30/33). Il y a des gens pour qui cette différence est importante (moi par exemple).
      La synchro flash est également en léger retrait avec s=1/180" au lieu de 1/200".
      1/200" , c’était également la valeur de l’EOS 5 argentique.
      1/180" est en revanche un progrès par rapport à la synchro "minable" des EOS 30/33 argentiques.

      La base du boîtier 6D correspond à celle d’un 60D soit L=145mm, celle des EOS XX D vaut presque toujours L= 145 mm (sauf le 10D).
      La base de l’EOS 30/33 vaut L=146.7 mm tandis que la base de l’EOS 5 argentique vaut L=154 mm.

      La série des 5D est donc bien distinct des 6D.
      Le 6D se rapproche plutôt des reflex XX D ou XX argentiques (classés à l’époque "expert").
      Les reflex 5 ou 5D sont plutôt catalogués "semi-pros".

    • La décision que Canon a prise il y a 10 ans sera maintenue...pour la bonne et simple raison que j’ai déjà évoquée avec vous mais que vous refusez visiblement d’admettre.

      Si la différence de coût entre un reflex APSC et un modèle équivalent en FF devient "négligeable"(disons 10%-20%), les gens sautent le pas.

      Par ailleurs, l’histoire de l’industrie photographique montre CLAIREMENT que votre argument "culturel" ne tient pas la route :

      - Canon proposait 2 gammes de boîtiers en 1959 : Reflex et télémétrique.
      Canon a arrêté sa gamme télémétrique au bout de 8 ans (1967) après l’avoir laisé crever à petit feu.

      - Canon proposait à nouveau 2 gammes de boîtiers argentiques en 1987 :
      Monture EOS pour objectifs AF
      Monture FD pour les objectifs MF.
      Qu’a fait Canon ? Ils ont arrêté la production FD au bout de 5 années (1992) !

      - Canon avait 2 gammes boîtiers en 2000 :
      *Reflex numériques (EOS D30,...)
      *Reflex argentiques (EOS 1v,30v,300v,3000v)
      Que s’est-il passé ensuite ?
      Canon a poursuivi la sortie de nouyveaux reflex argentiques...tant que le coût des reflex numériques était jugé prohibitif !
      Une fois que Canon a sorti son 300D (et franchi le seuil psychologique des 1000 €), ça a été le coup de grâce à l’argentique.
      CANON A DONC POURSUIVI LE DÉVELOPPEMENT DU REFLEX ARGENTIQUE PENDANT 4 ANS (Après l’introduction de l’EOS D30 numérique à capteur CMOS).

      ...et les jolis motifs "culturels" qui entouraient l’argentique ont éclaté.... en mille morceaux !
      De fait les derniers reflex argentiques sont sortis en 2004 et la production de ces boîtiers a été totalement arrêtée.

      Il suffit donc que les prix du FF franchissent quelques seuils psychologiques (La barre des 1500 €) et l’affaire des reflex APSC sera "pliée".

      Si vous refusez de croire ce que je vous dit et préférez croire au marketing fallacieux de l’APSC, c’est votre problème.
      ...Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu !

      Aux dernières nouvelles, le 5D II est effectivement discontinué....pour faire place au 5D III.
      Il se dit aussi que le 60D est discontinué....pour faire place à aucun boîtier officiellement (Les dernières "rumeurs" de 70D semblent évanouies).

    • J’admire votre argumentation, eric-p, sans savoir si elle est correcte, mais visiblement vous avez l’air de savoir de quoi vous parlez. Je passais pour ma part afin de prendre des infos sur le 6D, venant moi-même de deux boîtiers 500D un peu usés et qui me limitent vraiment à présent.

      Pour ce qui est des critiques, je dois dire que j’ai du mal à suivre aussi ce florilège de bêtises. Il me semble que le 6D est supérieur au 5D Mark II, à prix de sortie bien plus faible qu’à l’époqu de sortie du Mark II, et personne ne tire pour autant sur le 5D Mk II. De plus, les critiques de gens qui ont réellement utilisé le 6D ne sont pas mauvaises du tout. Un 5D Mk III un peu simplifié, certes, mais très très convenable. J’ai comparé point par point ce qui est perdu par rapport au 5D Mk III, et pour mon usage (portrait et strobist), il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un chat. Les experts ne semblent pas pour le moins trouver de réelle justification à un tel écart de prix entre le 6D et le 5D Mk III.

      Et je suis comme un autre intervenant : je trouve assez ridicule de voir des gens se battre pour des spécifications soi-disant limitées alors qu’ils n’approcheront vraisemblablement jamais de ces limites. Pour ma part si je change, je sais pourquoi, et je peux argumenter. J’aurais préféré lire de telles argumentaires ici plutôt que ces bagarres de prétendus experts. Soupir...

      A la bonne vôtre

    • Tout a fait d’accord, le 6D et plus une avance du 5DmkII qu’un 5DmkIII au rabais a mon avis !
      Certe un AF en retrait par rapport au 7D, mais il ne s’adresse pas aux photographe de sport ou animalier, il y a le 5DmkII et le 7D (et futur 7DII) pour cela.

      D’ailleur avez vous vu les test DXO : http://www.nikonpassion.com/dxo-test-capteur-canon-eos-6d-5d-mark-iii-5d-mark-ii/

      Le plus embetant (et ce qui me fait encore reflechir) c’est ca construction apparement pas si tout temps ...

    • Le 6D est "supérieur" au 5D II....selon vos critères !!!!
      C’est toujours la même chose....

      Je ne pense pas avoir voulu faire l’apologie du 5D II si vous pensez que c’est le cas.
      La construction du 5D II est sans doute meilleure que celle du 6D. Faut pas rêver :
      Pour gagner plus de 100g sur le boîtier (Le 5D II fait 810g à sec Vs 690g pour le 6D toujours sec)....les ingénieurs ont fait quelques concessions : Moins de métal, plus de plastique.

      Il y a également la limite de l’obturation au 1/4000" qui est gênante quand on est habitué au 1/8000" du 5D II. Surtout pour des gens qui vivent dans un pays ensoleillé
      comme moi.
      Ainsi, il est impossible d’ouvrir à plus de f/2 en plein soleil au 5D sans être obligé de mettre un filtre neutre.

      Pour un 6D, cette limite est repoussée à f/2.8.

      Rien que pour ça, je trouve le tarif actuel du 6D trop élevé. Bien sûr, mon avis sera différent si le tarif du 6D descend sous la barre fatidique des 1500 €.

      Ce boîtier reste conçu quoique vous en disiez pour des objectifs "pas trop lourds" (de préférence < 600g)


      Pour le reste, votre prise de position en faveur du 6D est parfaitement honorable et justifiable.
      Ce boîtier a également des arguments pour trouver SA clientèle :

      - Poids/encombrement identique ou presque au 60D

      - GPS & Wifi

      - 100.000 isos max Vs 25.000 "seulement" sur le 5D II

      - Pleine compatibilité avec l’immense gamme optique EOS

    • Lol, c’est surtout que ceux qu’avait claqué 3000€ dans un 5D (surtout mk 3) sont dégoutés de trouver un boitier quasi identique (ff en tous cas et c’est pas rien) à moitié prix :)

      Bande de jaloux :)

      Ouais
      ps : du coup, le 5D, c’est plus qu’une niche maintenant.. vu l’écart de prix, aucun intérêt. A croire que c’était un boitier de transition en attendant le 6D :)

    • SVP, ne mélangez pas tout.
      Personnellement, j’ai acheté un 5D mi-2006 à 2700 €.
      À l’époque, je ne savais pas combien de temps il aurait fallu attendre pour que les prix baissent (Les derniers 5D étaient bradés 1500 € fin 2008 !)
      En attendant, j’ai pu faire des tas de photos que je n’aurais pas pu faire autrement et acquérir de l’expérience.
      Pour quelqu’un qui dispose d’un gros parc optique ou qui faisait 1500 tofs/an, l’investissement des 2700 € était rentable sur 5 ans (En réalité beaucoup moins).

      Récemment,le 6D est venu compléter la gamme des FF mais on ne peut pas le comparer sérieuisement à un 5D III.
      Si j’avais à racheter un reflex 24x36, je prendrais sans hésiter le 5D III à cause de l’AF bien meilleur, les rafales à 6i/s, le viseur 100% (C’est quand même bien pratique pour des cadrages "léchés") et le 1/8000". Ce sont des détails pour les photographes "amateurs" mais pas pour les "experts" en partie près à payer "un petit supplément"
      pour disposer de ces caractéristiques ou d’autres.
      Ceux qui ne disposent pas du budget actuellement en vigueur....patienteront quelque temps...(Les prix ont tendance à baisser avec le temps)

    • Ah sa c’est beau... C’est fin... On accuse juste pour accuser. Par contre si tu pouvais nous dire en quoi sont raisonnement est erroné, la sa pourrais être intéressant. Personnellement, Je suis d’accord avec une bonne partie mise a part 2-3 détailles.

      Tu devrais suivre le marché et surtout FAIRE DES COMMENTAIRE CONSTRUCTIF. Si tu suivait un peu l’actualité au japon tu verrai une belle guerre des prix avec nikon.

      bon j’arrête la, en bref sa sert a rien...

  • le même avec l’af 19 col du 7d et ils en auraient vendu le double... dommage

  • Bref, 1 an après ces échanges, que c’est-il passé ? Le 6Dest à 1600€, le 5DIII a lui aussi baissé, à 2600€. Le 6D ne remplace pas le 60D, c’est un 70D qui s’en occupe à moins de 1000€ en offrant la plupart des fonctions du 7D en attendant un 7DII au 1er semestre 2014.

    Les allégations de Eric-p seraient fausses ? A mon avis pas du tout, je pense qu’il a raison dans son analyse qui prendra peut-être un peu plus de temps qu’il n’imagine, qui sait ?

    Au fur et à mesure le 70d baissera, permettant après les fêtes au 6d de se stabiliser à 1500€ ou un peu moins. Le 5DIII restera vers 2500€. Vous avez compris que le 7DII se placera entre les 2. Un AF digne du 5DIII en plus light, un capteur APSc... il ira vers les 1800€ au début. Le complémentaire parfait du 6D.

    Et à long terme ? Comme Eric-p l’a longuement expliqué le 6D finira dans 2 à 3 ans sa carrière vers 1000€, le 5dIII vers 1600€... la baisse des prix des FF continuera inexorablement. Ces capteurs équiperont des boitiers de plus en plus cheap. Et il est illusoire de penser que Canon (ou Nikon) iront commercialiser des boitiers reflex à 100€ ou moins (en reflex). Donc oui, tout comme l’APS-h, le format APS-c est condamné à moyen/long terme, car c’est logique et rationel pour des raisons 1000x expliquées plus haut. Et les clients continueront d’acheter ce qui leur sera proposer (quand à la crise elle est loin de toucher le monde entier). Et en attendant certains continueront de prendre leurs désirs pour des réalités, tout comme on voyait des fans penser que l’APS-h continuerait d’exister...

  • Borax, ça va plus vite que ce tu écris : avant les fêtes, on trouve le 6D à 1380€....

[
0
]