Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS M : objectifs et accessoires

23/07/2012 | LAURENT KATZ

Accompagnant l’annonce de l’hybride EOS M, voici deux objectifs (un pancake et un transstandard), un adaptateur pour optiques EF et EF-S et un flash fourni, lui, avec l’appareil.

Outre les produits cités en préambule, Canon propose une série d’étuis semi-rigides, de courroies de cou et de dragonnes déclinés en plusieurs couleurs. La griffe porte-accessoire accepte toute la gamme des flashs Speedlite, ainsi que le récepteur GPS GP-E2. L’EOS M est aussi compatible avec la mini télécommande RC-6.

La gamme d’optiques est modeste, c’est normal pour un lancement, mais on espère qu’un zoom télé sera vite disponible.

Pancake EF-M 22 mm f/2 STM

Offrant la couverture d’un 35 mm en équivalent 24 x 36, cet objectif inaugure chez Canon la détestable habitude prise par les fabricants d’hybrides de priver le photographe d’une échelle des distances. Sans parler de l’absence de fourniture d’un pare-soleil. Un filetage de 43 mm est quand même prévu pour un filtre. La motorisation STM est du type à came et la distance minimale de mise au point descend à 15 cm.
Transstandard EF-M 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM

Comme le pancake, ce 18-55 mm arbore une nouvelle esthétique (gris graphite) très réussie, avec des bagues de zooming et de mise au point guillochées. Pas d’échelle des distances non plus sur cet objectif, lui aussi estampillé STM, dans sa version plus performante avec rotation à vis sans fin. Il est doté de la stabilisation IS de Canon et il accepte des filtres de 52 mm.
Flash Speedlite 90EX

Canon le fournit systématiquement avec chaque EOS M, quel que soit le kit. Non orientable, il participe à la gestion des flashs sans fil. Il offre, pour seule commande, un bouton de mise sous tension et se fixe solidement sur le sabot de l’EOS M, grâce à un loquet de blocage.
Adaptateur EF-M Mount

Annoncé avec deux optiques, l’EOS M bénéficie quand même de la gamme des objectifs EF-S et EF grâce à cet adaptateur qui éloigne ces derniers du capteur, pour assurer un tirage compatible avec le cercle image de ces optiques. Canon a eu la bonne idée d’y intégrer une embase munie d’un pas de vis, de sorte que l’on puisse y fixer une sangle ou un pied, pour éviter tout contrainte mécanique au niveau de la baïonnette. Les fonctions et transmission d’informations sont assurées, grâce aux contacts électriques. Le prix de vente est fixé à 179 €.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE