Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS M50 : le premier hybride 4K de la gamme M

26/02/2018 | Patrick Lévêque

Alors que le mirroless expert se fait toujours attendre, Canon surprend son monde en dégainant un appareil 4K destiné davantage aux amateurs et situé en entrée de gamme juste derrière l’EOS M100.

Présentation

Canon a un sérieux train de retard sur la concurrence côté hybride. Très attendu sur ce point par les experts et certains pros en attentes d’un boîtier rassurant et convaincant, Canon se doit de produire un appareil mirroless de haut vol aux fonctionnalités évoluées et capables de soutenir la comparaison avec le gratin des reflex EOS. Ce sera pour une autre fois puisque Canon annonce un boîtier intéressant, certes, mais plus en phase avec les besoins du monde amateur. Positionné en entrée de gamme juste derrière les EOS M100 et M6, l’EOS M50 dont la silhouette s’inspire de celle de l’EOS M5, ambitionne de séduire une catégorie d’utilisateurs habitués à utiliser un smartphone ou un compact et désireux d’évoluer vers un appareil photo à objectif interchangeable performant, compact et léger.

Capteur APS-C
Pas de grand changement côté capteur puisque nous retrouvons un capteur CMOS de 24,1 Mpx et un mode AF Dual Pixel. Le M50 s’appuie sur le tout dernier processeur DIGIC 8 (35 % plus rapide que le DIGIC 7) qui permet notamment à l’appareil de pouvoir filmer en 4K avec de nombreuses possibilités : timelapse 4K, prises de vues 4K à partir de films 4K ou sensibilité ISO jusqu’à 25 600 pour des prises de vues dans des conditions de très faible éclairage. Le processeur permet également de filmer en HD jusqu’à 120 i/s (sans le son), de photographier en continu rapide jusqu’à 10 i/s et usqu’à 7 i/en AF continu. Le processeur DIGIC 8 permet également d’améliorer le système AF, d’optimiser la qualité d’exposition en Priorité Haute Lumière et d’optimiser le rendu des optiques Canon.

Connectivité
Comme c’est désormais très à la mode, le M50 est un appareil qui se connecte facilement à un smartphone ou une tablette en utilisant l’application Camera Connect (IOS et Android). La connexion Bluetooth basse consommation constante permet à un téléphone de « réveiller » le M50, d’effectuer un déclenchement à distance et facilite le passage au Wi-Fi pour la prise de vue en direct à distance et le transfert d’images. L’appli Camera Connect permet également de modifier les paramètres de prise de vue et de prévisualiser les photos sur un smartphone ou une tablette connectée.

Nouveau format RAW
L’EOS M50 est le premier appareil EOS à proposer le nouveau format de fichier RAW CR3 14 bits ainsi qu’une nouvelle option C-RAW qui crée des fichiers RAW en pleine résolution tout en économisant environ 30 à 40 % sur les fichiers RAW standard à 100 ISO. Pour répondre à une question qui sera invariablement posée, ce nouveau format RAW sera actif sur tous les appareils qui sortiront après le M50, sans possibilité d’upgrade sur les appareils d’ancienne génération.

Écran pivotant
L’EOS M50 s’intègre bien entendu dans la gamme d’optique EF-M et se montre compatible avec les optiques EF et EF-S grâce à une bague d’adaptation EF-EOS M. Doté d’un flash intégré, il possède également une griffe porte-flash pour utiliser les flashs de la gamme Speedlite. Une entrée micro jack 3,5 mm permet de connecter un microphone stéréo. Enfin, histoire de se démarquer des autres appareils de la gamme EOS M, le M50 intègre un écran LCD tactile orientable pivotant bien pratique pour des cadrages audacieux et pour filmes dans des angles inédits. Les possibilités de cet écran tactile permettent le réglage AF tactile et glissé, ce qui permet un réglage de point de mise au point automatique instinctif sans détourner le regard du viseur. Ce dernier, de type OLED, est le même que celui de l’EOS M5 et possède une couverture à 100 %.

Premier avis

Pour les aficionados et Canonistes avertis, l’EOS M50 est une jolie évolution en entrée de gamme et possède de sérieux atouts pour séduire les débutants. Canon semble constituer sa gamme par le bas et semble avoir du mal à produire un appareil ambitieux. Lorsque l’on voit le chemin parcouru par Oympus, Panasonic ou encore Fuji, il en faudra bien plus pour attirer les experts et les pros toujours dans l’attente d’un hybride Canon haut de gamme aux performances égales aux celles des reflex de la gamme EOS.

• L’EOS M50 est disponible en coloris noir ou blanc

• Canon EOS M50 : 799 €
Disponible à partir du mois de mars 2018
Plus de renseignements sur le site de Canon

Fiche technique

- Capteur : CMOS 22,3 x 14,9 mm
- Définition maximale : 25,8 megapixels/24, 1 megapixels
- Montures/Coefficient : EF-M
- Sensibilités : 10 à 25 600 ISO (jusqu’à 6400 ISO en vidéo)
- Vidéo : 4K UHD 24 ou 25 Full HD 24 à 60 i/s (possible 10 i/s sans son)
- Formats de fichiers : JPEG, RAW CR3, MP4 AVC/H.264, audio MP4 AAC-LC
- Processeur : DIGIC 8
- Stabilisateur : double stabilisation sur 5 axes
- Viseur : électronique OLED, 2360 kpts – Correcteur dioptrique
- Moniteur : LCD 7,5 cm 3 pouces, orientable et tactile, 1 040 kpts
- Flash intégré : pop-up intégré NG 5 (100 ISO), modes Auto E-TTL II + griffe porte flash compatible Speedlite
- Autofocus : Autofocus AF CMOS Dual Pixel à détection de phase. Autofocus à détection de contraste en 4K Movie Servo
- Vitesses : 1/4000s à 30 s
- Rafales : AF-One shot : approx. 10 i/s ; Servo AF : approx. 7,4 i/s
- Balance des blancs : Auto (2), préréglages (8), TC
- Espace colorimétrique : sRVB et Adobe RVB
- Modes Exposition : Program Æ, TV, AV, M, Movie (Auto, M, Time-Lapse)
- Modes Scènes : Auto (2), creative assist, Scène (12), Filtres créatifs (10)
- Image Process : Priorité Hautes Lumières, Optimiseur d’exposition, Réduction de bruit, Réduction de bruit Hauts ISO, Correction aberration chromatique, Correction Diffraction, Optimisation numérique des optiques Canon.
- Picture Styles : Auto, préréglages (7), Uilisateur (x3)
- Stockage : SD/SDHC /SDXC (compatible UHS-I)
- Interfaces : Hi-Speed USB (Micro USB), Micro HDMI Type D
- Wi-Fi/Bluetooth : WiFi IEEE 802.11b/g/n, support Dynamic NFC, Bluetooth v4.1 BLE (Bluetooth Low Energy)
- Alimentation : Li-ion Type LP-E12 jusqu’à 370 photos en mode Eco
- Dimensions/Poids : 116 x88, 1 x 58,7 /390 g avec carte et batterie

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Monsieur Canon, quand vous aurez une batterie qui tient plus que 240 vues, des zooms plus lumineux que f6,3 et des’ optiques fixes’ dignes de ce nom (demandez conseil à Fuji) , alors peut être qu.on achètera vos M ....

  • Les hybrides pour canon ce n’est pas leurs gagnent pain surtout en APS cela laisse une part du marché à fuji et aux autres tant mieux

  • Je me demande, il se place où ce M50 par rapport au M5 ? Fait-il mieux ?

  • Il est inférieur au M5.

    Merci à LMDLP de dégager les bons petits soldats de Fuji qui viennent basher Canon en permanence (alors que Canon vend plus d’hybrides que Fui) sans avoir jamais eu le moindre M entre les mains.Penible.

  • @1 Pour avoir une batterie qui tient plus de 240 prises, peut-être que Fuji pourrait demander aux reflex Canon ? ;-)

  • Moi ce que je note, c’est l’arrivée du CR3, raw 14 bit et du c-raw allégeant le poids des photos.
    Canon parlerait aussi d’avancées dans le HDR. Une capacité en dynamique accrue ?
    Intéressant à suivre pour ma part.

  • C’est une recette pour quoi ? Avec cette branche de troene ou sauge, le coussin et le drap ... mdr la photo du haut :) Le sujet y est presque trop grand. C’est Canon qui fournit ça ?
    Si j’osais je dirais même que la netteté de cette photo d’entête m’a passé toute envie de m’intéresser au sujet.

  • Sans oublier la branche de coton et l’objet mystère ... manque quelques grains de poivre :)

  • Bonjour, j’ annonce la couleur, après une dizaine d’ années en Canon du D30 au DS mkII, j’ ai switcher (comme on dit !) chez FUJIFILM avec un X-E3 et X-T20 pour le poids le rendu et n’en déplaise à é.... la profondeur de champs riquiqui à pleine ouverture ( 1.2 , 1.8 ) est parfois énervante en plein format 24X36 .
    Pour la batterie c’ est du kif des deux cotés .
    Ecran sur rotule on peut dire Canon 1 point .
    Test de profondeur de champ égalité .
    Obturateur électronique (1/32000e) totalement silencieux : FUJI 1 point .
    Rendu photo, simulation de film, et c’ est subjectif mais victoire FUJIFILM .
    Cerise sur le gâteau : le viseur dans le coin du X-E3 .
    Certains me diront que je ne suis pas dans les mêmes tarifs, mais le X-T100 arrive .
    Belles photos à tous et le stylo ne fait pas l’ auteur .

  • @10 je suis équipé en canon et fuji ...fuji au niveau de la couleur c’est fuo au début je trouvais ça jolie mais ont ce lasse vite fait même en couleur naturel passer des heures à retoucher la couleurf c’est pas marrant, je l’ai acheté pour le poids avec un 35mm pour les balades à coté de mon réflexe FF... tout ce que vous racontez c’est de la légende urbaine j’ai les deux appareils je peux voir et faire la différence, quand je pars vraiment faire des photos je prend mon canon FF le fuji reste à la maison

  • @10

    Pour la batterie c’ est du kif des deux cotés .

    Oulah, pas davantage d’autonomie chez Canon ?
    Laissez moi vous dire qu’avec Nikon c’est pas du kif, mais alors pas du tout ! Près de 900 à 1000 déclenchements sur un D810 sans chercher à économiser du tout.

  • cher Gabriel,
    pour ma part ce dût être un choix (l’ un a financé l’ autre) que je ne regrette pas, il me reste un RT et deux optique EF qui contrarient un chat acrobate .
    Mais soyez sérieux toutes vos photos ne sont pas faites à pleine ouverture, au début que j’ ai eu mon DS, je tenais vôtre propos, mais en ayant aussi de l’ aps-c, et la madeleine digérée, il y a de la littérature .
    Plus besoin de sousex d’ un tiers de diaph et de jouer avec la balance des blancs
    Le rendu fluo de vos photos est peut être dût au fait que vôtre FUJI soit calé sur "velvia" en choix de film .

    PS : il est qu’ une époque les photos de presse étaient faites au 24x36, 6x6, 6x9 et ça sautait pas aux yeux .
    Dernièrement Canon c’ est servie malencontreusement d’ une photo faite avec un FUJI pour un prospectus,
    nbody’s perfect !
    Je serai amusé que le monde de la photo nous fassent un quizz dans le genre, cela aurait de quoi surprendre .

  • @13 je vois que vous voulez défendre votre fuji moi j’ai un fuji je l’ai acheté je ne l’ai pas eu comme cadeau tout comme mon canon .je ne ferais pas la publicité pour ni l’un ni l’autre , un appareil photo n’a pas de mystère pour moi 30 ans de photos ...je ne veux pas être ridicule en défendant un appareil que j’ai payé avec mes économie si je suis pas content je le dis

  • Qui vous parle de cadeaux , de publicité ?
    LE MONSIEUR VOUS DIT QUE SON MATERIEL CANON FF A FINANCE LE FUJI, QUE DANS SON PREMIER POST IL COMPARE LE 50M AUX FUJI ,RECONNAIS QU’IL Y A DU SUBJECTIF .
    J’ ai commencé la photo y a 45 ans avec un MAMYA C220 reflex 6X6 bi-objectifs, puis PENTAX MX, LX, 6X7, CANON EOS 650,100 , D30, 10D, 20D, 40D, 50D,1-DS ,1- DS mk II, 5D avec 1.2-55, 1.8-135 entre autres(beaucoup d’ occases) et pour finir FUJIFILM X-T20/50-230 et X-E3 /16-50 le tout stabilisé et corrigé, moins lourd que le 1-DS nu .
    La photo est un mode d’ expression, et le résultat et le plus important .

    PS : j’ écris avec un thinkpad R500 sous UBUNTU ???

  • @15 je ne vous ai pas adressé de commentaire ...alors votre commentaire gardé le pour vous, je vois que ce site est réservé au pro fuji gare à celui qui dit ce qu’il pense de fuji....j’ai un fuji suis content sauf la couleur que j’aime pas je ne reviendrais plus sur ce site bonne soirée à vous

  • Bonjour,
    Je vois qu’une opposition Fuji/Canon fait rage sur ce site. J’ai pour ma part un Canon 60D que j’utilise avec un Objectif Sigma 13/35 1.8. Pour une question de poids, j’ai acheté d’occasion il y qq années un Fuji XM-1 dont je lisais le plus grand bien (même capteur APS-C que le XT-10). J’ai constaté une flagrante différence entre les deux à l’avantage du duo canon/sigma. Et une dérive rouge du réglage "soleil" sur le Fuji. Je pensais cependant m’offrir le XT-20 en complément du Canon pour de questions de poids (randos pentues sur les sommets écossais,islandais...) mais je me demande si le gain de qualité d’image par rapport au XM 1 est vraiment significatif. Des avis ?
    Merci d’avance
    JDakota