Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon EOS M50 : premier contact sur le terrain

14/03/2018 | Patrick Lévêque

L’EOS M50 est positionné par Canon comme l’entrée de gamme du renouvellement de sa gamme d’appareils hybrides. Nous avons pu chahuter un boîtier de présérie sur le terrain pour un premier galop d’essai sous un froid glacial.

Présentation

Froid, neige, pluie, voilà ce que nous avons offert au Canon EOS M50 en guise de mise en bouche pour un premier parcours sur le terrain. Un apéritif peu banal pour un appareil grand public pas vraiment conçu pour se frotter aux affres d’une météo très hivernale. Canon nous a confié un appareil de présérie très proche de ce que sera l’EOS M50 dans sa version définitive. Mais il pourra encore subir quelques modifications au niveau du firmware. Nous jugerons donc l’appareil sur ces bases en gardant à l’esprit qu’il pourra encore évoluer avant sa mise en vente officielle.

Inspiré du M5
Le premier contact avec l’EOS M50 est plutôt rassurant. L’appareil possède une ergonomie proche de celle du M5 avec un revêtement qui accroche bien sous les doigts. L’appareil est léger (397 g nu) ce qui est un vrai plus pour passer une journée avec l’appareil à bout de bras. Conçu pour un usage grand public, l’appareil est doté d’automatismes dont nous avons décidé d’éprouver l’efficacité. Le M50 est néanmoins doté de mode Priorité Vitesse (Tv) et Ouverture (Av) et d’un mode Manuel pour conserver une certaine maîtrise de l’appareil. Nous avons donc opté pour le mode Priorité Vitesse et pour le mode Auto+ pour déambuler dans Venise. Avec une météo digne du Grand Nord, nous avons pu mettre à l’épreuve l’autonomie de l’appareil et ses capacités à encaisser le froid et la pluie. L’EOS M50 a parfaitement tenu la distance avec un peu plus de 370 images avant que l’accu ne baisse les bras. Un constat rassurant pour un appareil grand public qui n’est pas tropicalisé ni prévu pour fonctionner en continu sous la barre des zéro degré…

Visée électronique et écran
Le viseur de l’appareil est plutôt de bonne qualité, mais pêche parfois dans des conditions de basse lumière avec de légères saccades. Nous avons également noté de grosses différences entre le rendu colorimétrique du viseur et celui de l’écran, ce dernier étant beaucoup plus proche du rendu final de l’image. L’usage de l’écran arrière s’avère donc plus précis et surtout très pratique, grâce au montage sur une rotule qui permet de le faire pivoter dans tous les sens et de se replier pour protéger la dalle.

Transfert automatique
Nous avons tenté le mode de transfert Wi-Fi automatique du M50 et notre boîtier de présérie s’est montré relativement capricieux. L’appairage de l’appareil avec un smartphone en Bluetooth s’effectue pourtant très facilement avec la dernière mouture de l’application Camera Connect qui offre entre autres la possibilité de piloter le M50 à distance en Wi-Fi et de rapatrier des images. Le transfert automatique d’images à la prise de vue s’est montré beaucoup plus récalcitrant pour que nous parvenions à utiliser correctement le système, avec de nombreux sauts d’humeur et des décrochages intempestifs que nous mettrons sur le compte d’un firmware pas encore figé par Canon.

Premier constat
Une petite journée à bord du M50 dans des conditions météo défavorables montre que l’EOS M50 tient plutôt bien la distance pour un appareil grand public. De nombreuses options permettent à son propriétaire de progresser en douceur du mode auto à des modes plus évolués sans pour autant dénigrer les automatismes qui donnent des résultats très corrects. La gestion auto de la sensibilité est pertinente et la qualité du bruit reste bien maîtrisée jusqu’à 6400 Iso. Attention à l’usage des filtres créatifs, intéressants, mais plutôt longs à l’enregistrement. La manipulation sur le terrain est facilitée par une bonne ergonomie de l’appareil et des menus dans lesquels il est agréable de naviguer via l’écran tactile. Les commandes arrière de l’appareil sont un peu trop petites et difficiles à utiliser par grand froid et avec des gants… Bonne nouvelle, l’AF s’est montré plutôt réactif avec toutefois une légère baisse de rendement en basse lumière. Enfin, nous reviendrons plus en détail sur le mode d’enregistrement vidéo 4K lors du test dans le magazine. Rappelons que le mode 4K du M50 reste limité en 24 ou 25p et impose un recadrage de 1,56x sans stabilisation et jusqu’à 1,75x ou 2,2x avec la stabilisation active. D’autre part, le système AF par corrélation de phase est inopérant, remplacé par un AF à détection de contraste beaucoup moins réactif…

Gestion du bruit

JPEG - 113.2 ko
Mode Automatique - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 5000 - 18 mm - 1/60 s à f/3,5
JPEG - 85.1 ko
Mode Automatique - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 6400 - 70 mm - 1/15 s à f6,3
JPEG - 103.8 ko
Mode Automatique - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 6400 - 18 mm - 1/6 s à f/3,5

Priorité vitesse

JPEG - 103.5 ko
Mode Priorité vitesse vs Mode A+ (Automatique)
JPEG - 102.9 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 150 mm - 1/250 s à f/8
JPEG - 53.3 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 60 mm - 1/320 s à f/7,1
JPEG - 90.6 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 150 mm - 1/320 s à f/8
JPEG - 131.6 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 68 mm - 1/320 s à f/6,3
JPEG - 105.6 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 150 mm - 1/320 s à f/7,1
JPEG - 117.1 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 35 mm - 1/320 s à f/6,3
JPEG - 117.8 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 54 mm - 1/320 s à f/6,3
JPEG - 116 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 105 mm - 1/320 s à f/7,1
JPEG - 130.4 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 56 mm - 1/200 s à f/8
JPEG - 125.7 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 118 mm - 1/250 s à f/8
JPEG - 113.4 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 92 mm - 1/320 s à f/6,3
JPEG - 168.7 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 79 mm - 1/200 s à f/7,1
JPEG - 112.7 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 70 mm - 1/200 s à f/6,3
JPEG - 108.2 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 150 mm - 1/320 s à f/6,3
JPEG - 131.4 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 74 mm - 1/320 s à f/6,3
JPEG - 111.3 ko
Mode Priorité vitesse - EF-M18-150mm f/3.5-6.3 IS
ISO 400 - 150 mm - 1/500 s à f/6,3

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages