Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon G1 X Mark II : grand capteur, plus de viseur

12/02/2014 | Benjamin Favier

On se demandait si Canon allait remplacer son compact G haut de gamme, doté d’un grand capteur, mais qui souffrait d’un encombrement trop important. Ce G1 X Mark II reprend le concept, mais il est dénué de viseur et doté d’un zoom plus lumineux.

Présentation

Il y a deux ans, Canon présentait le G1 X : un boîtier expert qui prenait place au sommet de la gamme PowerShot, avec une fiche technique ambitieuse, dont le capteur de 1,5 pouces constituait le point d’orgue. Problème : la mise sous tension et l’autofocus n’étaient pas des plus véloces (lire notre test dans Le Monde de la Photo numéro 43), ce qui pouvait refroidir les utilisateurs en quête d’un boîtier susceptible de seconder un reflex. Quant au zoom, il souffrait d’ouvertures moyennes aux focales intermédiaires (f/4,5 maximum à 50 mm). Sans oublier un viseur optique très médiocre, pourtant reconduit sur plusieurs générations de PowerShot G, dont le dernier en date

Changement de cap

En regardant cette version Mark II, il est évident que Canon a entendu les critiques dont le G1 X a fait l’objet… sans pour autant renoncer à son principal atout : le capteur de 18,7 x 14 mm, de type Cmos. La définition passe de 14 Mpxl à 13 Mpxl. Cette valeur correspondant au format 4/3, qui exploite alors toute la hauteur de l’imageur. Il est également possible d’en utiliser toute la largeur, au format 3/2, avec une définition de 12,8 Mpxl. Le zoom évolue de belle manière, puisque le 28-112 mm f/2,8-5,8 laisse la place à un 24-120 mm f/2-3,9 (éq. 24 x 36), avec la stabilisation IS à la clé (Canon revendique un gain de trois vitesses et demi). L’optique se trouve entourée de deux bagues : l’une, crantée, peut être paramétrée, comme sur les PowerShot S de la marque, tandis que l’autre, fluide, semble plus dédiée à la retouche manuelle du point, même s’il sera également possible de lui attribuer une fonction. À titre de rappel, la couronne amovible autour des zooms des PowerShot G ne bénéficiait jusqu’ici d’aucune fonction de personnalisation.

Refonte ergonomique

En revanche, exit la molette de réglage de la correction d’exposition ainsi que la roue située à l’avant. L’interface tranche avec le foisonnement de réglages apparents, propre aux PowerShot G. Au dos, l’écran LCD de 3 pouces peut toujours être orienté, mais uniquement sur un axe vertical, jusqu’à 180° vers le haut. Il offre une définition de 1,22 Mpts et permet de faire la mise au point et de déclencher via la fonction tactile. Ce n’est cependant pas l’unique façon de viser avec le G1 X Mark II, puisqu’il sera possible d’adjoindre un viseur électronique optionnel (EVF-DC1), inclinable sur 90° et doté d’une définition de 2,36 Mpts, sur la griffe porte-accessoire.

Plus réactif ?

C’est un point sur lequel le G1 X nous avait déçus. Lent au démarrage, poussif au niveau de l’autofocus, il ne parvenait pas à faire oublier un reflex. Pour le G1 X Mark II, Canon annonce un AF «  56 % plus rapide  ». Il repose sur un système à détection de contraste à trente-et-un collimateurs. Nous ne manquerons pas de mesurer les progrès annoncés par la marque lors du test de cet APN. Nous avons en tout cas apprécié l’AF du G16 (lire test dans notre numéro 60). La fonction de Focus Peaking devrait néanmoins inciter à passer en mise au point manuelle si l’AF est à la peine. Le mode Macro n’a plus rien à voir avec celui du G1 X : la distance minimale de mise au point au grand-angle passe de 20 à 5 cm ! En ce qui concerne le mode Rafale, on note un léger progrès, de 4,5 à 5,2 im/s. L’obturateur plafonne à 1/4000s.


Un caisson étanche sera disponible, ainsi que les accessoires traditionnels pour les compacts PowerShot G : filtre, télécommande… et un viseur électronique, orientable sur 90° !

WiFi, évidemment…

Comme les PowerShot S120 et G16, le G1 X Mark II confie la direction des opérations au processeur Digic 6. Doté d’une fonction WiFi NFC, le G1 X Mark II peut être piloté à distance avec un appareil connecté, via l’application Camera Window. Il sera notamment possible de régler le flash ou le retardateur, ainsi que les paramètres principaux d’exposition.
Il est bien sûr possible de filmer en 1080p, avec un son stéréo, mais à 30 im/s seulement. Étrange, quand le G16 peut tourner à 60 im/s. Un filtre ND3 peut être activé en cas de trop forte luminosité ; en outre des filtres permettent de simuler un effet miniature ou un time-lapse.

La sortie du G1 X Mark II est programmée pour le mois de mai, au tarif de 799 €.

- Le site de Canon www.canon

Premier avis

Le G1 X fut une déception. Trop lent. Trop encombrant. Trop peu lumineux. Nous ne pouvions nous empêcher d’exprimer quelques regrets, tant la base était réussie : le capteur de 1,5 pouce produisait des images au-dessus de la moyenne dans cette gamme de produits. Aussi, Canon a réagi avec ce G1 X Mark II. Cela faisait longtemps que les aficionados des PowerShot G souhaitaient un zoom démarrant à 24 mm… et la possibilité d’affecter une fonction à la bague autour du zoom (il y en a même deux désormais !). Cerise sur le gâteau, cette optique est particulièrement lumineuse.
Du coup, ce nouveau G1 X n’a pas eu droit à une cure d’amaigrissement, et ce, malgré l’absence de viseur optique : il hérite grosso modo des mensurations du modèle précédent, avec un poids de 558 g, soit une trentaine de grammes en plus.
Séduisant sur le papier, le G1 X Mark II aura cependant fort à faire face au Sony RX100 II. S’il offre un capteur de taille inférieure et un zoom moins intéressant (28-100 mm f/1,8-4,9 en éq. 24 x 36), il est aussi bien plus proche de ce que l’on attend d’un compact, puisqu’il est possible de le mettre dans une poche, avec un poids de « seulement » 281 g.

Fiche technique


- Capteur : Cmos 18,7 x 14 mm, 13 Mpxl effectifs
- Définition maximale : 4160 x 3120 pxl
- Mode vidéo : 1080p (30 im/s)
- WiFi : oui (NFC)
- Formats de fichier : Jpeg et CR2 (photo), Mov (vidéo)
- Optique : f/2-3,9/24-120 mm (éq. 24 x 36)
- Afficheur : LCD orientable 3 pouces et 1,020 Mpts
- Sensibilités : 100-12 800 Iso
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Smart Auto
- Vitesses : 60 s – 1/4 000s
- Mise au point : multizone, centrée, détection de visage, suivi AF
- Rafale : 5,2 im/s
- Fonctions spécifiques : filtre ND3, HDR, effets numériques, niveau électronique, mode iFrame
- Interfaces : Hi-speed USB/audiovidéo, mini HDMI
- Stockage : SD, SDHC, SDXC
- Alimentation : Accu Li-Ion NB-12L
- Poids : 558 g (avec accu et SD)
- Dimensions : 116,3 x 74 x 666,2 mm

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE