Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon IVY : une mini imprimante de poche connectée

14/05/2018 | Patrick Lévêque

Alors que la photographie instantanée fait un véritable carton et a le vent en poupe, Canon lance une petite imprimante connectée pour occuper le terrain de l’impression mini-format destinée à la téléphonie mobile.

Annoncée pour l’instant pour le seul marché nord-américain, la Canon IVY, récemment présentée par Canon USA, surfe sur la mode de la photo instantanée. Compacte et discrète, elle vient se mêler à la lutte des petites imprimantes portables destinées aux téléphones mobiles comme les Polaroid, les Instax Share de Fuji ou encore les Photobee, Prynt Pocket et Kodak MiniPrinter.

La IVY sera disponible en trois coloris (or rose, vert menthe et gris ardoise) pour un tarif annoncé de 130 $. Esthétiquement sobre et discrète (du blanc avec un contour coloré), l’IVY mesure 11,9 x 8,1 x 1,8 cm et pèse 160 grammes. Elle s’utilise via un téléphone mobile ou une tablette en Bluetooth depuis l’application Canon Mini Print sur IOS et Android. L’application comprend quelques filtres créatifs, des cadres photo ainsi que des outils supplémentaires pour éditer des photos, dont l’ajout de texte.

Le temps d’impression est estimé à 50 s par cliché au format 2 x 3 pouces (5,08 x 7,62 cm). Pas de grand chambardement technique à attendre puisque l’IVY utilise la technologie Zink, un procédé d’impression thermique sans encre différent de la sublimation thermique adoptée par les Selphy de Canon.

Pour mémoire, le papier Zinc est composé de plusieurs couches recouvertes de produits chimiques (cristaux amorphochromiques) sensibles aux couleurs primaires qui réagissent après fusion dans l’imprimante pour « développer » l’image en un peu moins d’une minute.

Plus de renseignements sur le site de Canon.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • "Alors que la photographie instantanée fait un véritable carton et a le vent en poupe"

    Parlez-nous d’elle, cela nous intéresse...

  • @1
    Cher "anonyme"…

    Si vous étiez plus malin et puisque vous "semblez" intéressé…, peut-être auriez vous dû lire le dossier que nous avons consacré à la photographie instantanée dans le numéro 101 daté décembre du Monde de la Photo…

  • Je ne suis sans doute pas très malin mais vous êtes assurément pas très intelligent de répondre de cette manière surtout quand vous faites de votre torchon un fond de commerce !
    A bon entendeur, salut ;)

  • De plus, puisque vous me reprochez l’anonymat, exigez donc de votre rédacteur en chef d’imposer une inscription préalable pour commenter au lieu de geindre...
    Ainsi, vous n’aurez plus à me supporter et les participants seront tous acquits à votre cause ; le monde est tellement plus intéressant quand il est lisse, policé, bien ordonné, sans fantaisie, castré :)

  • … effectivement… pas très malin et toujours caché… Personne ne vous oblige à venir sur notre site internet sur lequel vous pouvez indiquer votre identité lorsque vous postez un commentaire. Au lieu de rester caché derrière votre ordinateur, venez donc nous voir lors du prochain salon de la photo, vous verrez, c’est encore mieux pour parler image…

  • Alors que la photographie instantanée fait un véritable carton et a le vent en poupe,

    Grande invention recente ... on regresse on regresse.

  • "Personne ne vous oblige à venir sur notre site internet sur lequel vous pouvez indiquer votre identité lorsque vous postez un commentaire."
    Personne ne vous oblige à répondre avec hargne à un internaute qui ne rentre pas dans votre moule et à ouvrir cet espace qui offre également la possibilité de ne pas décliner son identité...
    Je ne suis pas plus caché que vous derrière mon ordinateur depuis lequel je pourrais également décliner une identité fantaisiste... N’importe qui peut afficher n’importe quel nom que vous ne pourrez jamais vérifier...
    Vous avez des idées préconçues sur tout et votre naîveté n’invite pas à la rencontre.

  • @Patrick Lévêque

    Je trouve votre façon de répondre totalement déplacée. Si elle reflète la façon dont vous considérez ceux qui prennent encore la peine de vous lire, elle est tout simplement indigne d’un professionnel.
    Lamentable.

  • Cher @anonyme Sachez que votre état d’âme nous intéresse à peu près autant que le sujet photo instantanée vous passionne.

  • Ma chère commère,
    Souffrez d’être contredit car je n’ai jamais dit que la photo instantanée ne m’intéressait pas !
    Bien au contraire et pour tout dire, j’attends avec impatience le retour éventuel d’un film Polaroid Type 55 (avec négatif réutilisable).
    En avez-vous déjà utilisé ?

  • @10 Aucun problème. Mais dans ce cas, pourquoi ne pas l’avoir écrit plus clairement ?
    Concernant votre question, j’y réponds volontiers : Non. Ma passion pour la photo instantanée se limite à l’utilisation d’une imprimante CP1200 (sans la batterie optionnelle). Pas très instantané, j’en conviens. Mais toujours plus rapide qu’un labo. Et c’est uniquement pour faire des cadeaux.

  • je regrette le temps où je recevais la revue Polaroïd International Photography ; cette période a permis à de nombreux photographes de s’exprimer grace aux films de la marque...
    Ma première intervention n’avait rien de méprisant et était sincère sur la requête... je pensais avoir été clair et elle ne méritait vraiment pas le ton discourtois d’un pigiste de LMDLP.
    Je ne suis pas rancunier et je souhaite sincèrement que l’éditeur se penche sur l’émulsion Polaroid Type 55 soit pour nous annoncer une bonne nouvelle soit pour en parler à ceux qui ne l’on pas connue.
    C’était un film très utilisé et notamment en studio lorsque les clients était présent à la prise de vue.

  • Cher "1", (c’est mieux que anonyme),

    Désolé de vous avoir pris pour un de ces lecteurs qui viennent régulièrement polluer les post des collaborateurs de la rédaction du Monde de la Photo et qui ne font guère avancer le débat de la photographie. Avec toutes mes excuses donc, et surtout très heureux de vous savoir intéressé par la photographie instantanée. Je vous re-conseille à nouveau la lecture de notre dossier paru dans notre N° 101 de décembre, vous y trouverez sans doute des choses intéressantes.

    Comme vous, nous sommes nombreux a regretter Polaroïd International Photography dont les derniers numéros sont paradoxalement sortis en version numérique sur CD. Si vous n’avez pas tous les numéros, il est possible d’en trouver sur Ebay, voir même Amazon et PriceMinister.
    Pour ce qui concerne le Polaroid Type 55, nos contacts chez Polaroid ne nous laissent guère espérer le retour de ce film instantané mythique que j’ai aussi beaucoup utilisé en studio. Même son de cloche chez Fuji avec le FP 100c dont les chaines de production ont été arrêtée très récemment pour cause de non rentabilité vu le peu de films écoulés ces dernières années.

    En espérant sincèrement vous rencontrer "en vrai" lors du prochain salon de la photo à Paris pour discuter image instantanée… ou numérique.

    Patrick

  • @14

    Désolé de vous avoir pris pour un de ces lecteurs qui viennent régulièrement polluer les post des collaborateurs de la rédaction du Monde de la Photo et qui ne font guère avancer le débat de la photographie.

    Rah lala ces gens qui ne pensent pas comme vous... c’est terrible.

  • Que l’on ne pense pas comme nous, c’est normal et c’est même heureux, c’est ce qui fait avancer les choses.
    Mais que certains profitent de ces pages pour venir "troller" et/ou raconter n’importe quoi, c’est exaspérant, pour nous à la rédaction comme pour vous lecteurs et contributeurs de ce site.

    Nous essayons ici de nous tenir au plus près de l’actualité de la photo, tous secteurs confondus et il en faut pour tous les goûts, pour tous les genres et tous les styles. Que l’on ne soit pas intéressé par tel ou tel sujet, c’est normal. Mais que l’on vienne critiquer systématiquement un post parce que pas intéressé ou concerné, c’est lassant et ça n’apporte rien.

    Quand la critique est constructive et surtout cordiale, le débat est généralement très constructif et permet à tous (moi y compris) de progresser ou d’apprendre des choses que l’on ne connait pas où que l’on croyait connaître. Mais quand certains commentaires tournent quasiment au règlement de compte, c’est juste lassant et décevant.

    Certains objecteront qu’un peu plus de fermeté ou modération sur le site calmerai le jeu. Au lieu de fermer les posts à tout commentaires, notre direction a préféré rester neutre et opter pour une certaine forme de liberté et d’autodiscipline de la part de tous. Beaucoup d’entre vous (la plupart) jouent le jeu, d’autre pas…

    Merci encore à tous de nous lire, de nous supporter (dans tous les sens du terme…) et d’apprécier notre travail. Merci également pour votre sens critique qui nous permet également de progresser.
    Quand aux "trolls", ignorons les, peut-être finiront-ils par se lasser.

    Patrick

  • Bonjour @13,
    Non. Mon métier n’a rien à voir avec la photographie.
    Lire des engueulades à longueur de posts, c’est très pénible et ne présente aucun intérêt. Un peu de bienveillance, c’est le prix pour garder cette liberté.
    Bonne journée.

  • "Mais que l’on vienne critiquer systématiquement un post parce que pas intéressé ou concerné, c’est lassant et ça n’apporte rien."

    N’oublions pas qu’Internet est sans doute un des meilleurs endroits pour se défouler, pour déverser notre révolte envers cette nouvelle société plutôt que d’aller casser des assiettes moyenant finances...

    Sur la toile tout le reste n’est que produits de consommation, vous y compris !

    La toile est un leurre, un miroir aux alouettes qui n’existent d’ailleurs plus dans les champs puisque votre société les a éradiquées...

  • @ 18 Considérer comme de la révolte des interventions qui ne sont souvent qu’un défoulement bête et méchant, c’est leur donner un statut qu’elles ne méritent pas.

  • La révolte n’a pas toujours le visage que certains bobo-intellos voudraient.

  • @20
    Certains ont manifestement le besoin de se rassurer...