Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon Pixma : des multifonctions comme s’il en pleuvait

08/08/2018 | Patrick Lévêque

Lancées par Canon au début du mois d’août, les nouvelles imprimantes multifonctions sont chapeautées par un modèle A3 destiné au monde de la micro-entreprise et accompagnées d’un modèle A4 six couleurs (CMJN + noir Pigment + bleu).

Présentation

C’est en pleine canicule que Canon a annoncé une pluie d’imprimante multifonction avec en tête de gondole la Pixma TS9550, une machine au format A3 conçue pour le monde de la micro-entreprise, mais qui intéressera également le monde amateur avec un positionnement tarifaire plutôt agressif. Un second modèle, la Pixma TS8250, intéressera en premier lieu les utilisateurs à la recherche d’une machine polyvalente, rapide et capable d’imprimer des documents bureautiques et des photographies jusqu’au format A4 en six couleurs (CMJN + Noir Pigment + Bleu). Un trio d’imprimantes complète ce panel avec deux imprimantes conçues spécifiquement pour un usage grand-public (Pixma TS6250, Pixma MG3650S) et un modèle destiné au monde de la micro-entreprises (Pixma TR4550). Ces machines sont bien entendu Wi-Fi et, c’est une première, la Pixma TS9550 est compatible avec la commande vocale d’Amazon Alexa permettant de donner des ordres, de mettre en route l’imprimante, lancer un tirage ou encore vérifier le niveau de l’encre.

• Tarifs :
– Canon Pixma TS9550 : 249,99 €
– Canon Pixma TS8250 : 179,99 €
– Canon Pixma TS6250 : 109,99 €
– Canon Pixma MG3650S : 69,99 €
– Canon Pixma TR4550 : 79,99 €

• Plus de renseignements sur le site de Canon

Canon Pixma TS9550

La Pixma TS9550 est un multifonction au format A3, mais, comme beaucoup de multifonctions A3, seul le module d’impression est concerné par ce format. Le module d’acquisition (scanner et copie) se contente du format A4. Logique pour ce modèle qui revendique une compacité similaire à celle d’une imprimante A4. Destinée à un panel d’auto-entrepreneurs et à la micro-entreprise, la Pixma TS9550 revendique une haute qualité d’impression et une longévité des tirages jusqu’à 100 ans en album. Elle embarque cinq cartouches d’encre ChromaLife 100 (CMJN + Noir pigmentaire) disponibles en format standard, XL et XXL.

Les commandes sans fil permettent d’imprimer, numériser, copier et d’accéder au Cloud via l’application Canon Print ou d’imprimer depuis AirPrint (IOS) et Mopria (Android) via un smartphone ou une tablette. La Pixma TS9550 est également compatible avec la commande vocale d’Amazon Alexa permettant de donner des ordres, de mettre en route l’imprimante, lancer un tirage ou encore vérifier le niveau de l’encre. Dotée d’un large écran tactile de 10,8 cm, la Pixma TS9550 intègre un double système d’alimentation papier et un chargeur automatique de 20 feuilles. Elle est disponible en blanc ou en noir.

• Fiche technique

  • Format : A4
  • Technologie : jet d’encre à colorant
  • Résolution : 4800 x 1200 dpi
  • Cartouches : 5 cartouches individuelles ChromaLife 100 (CMJ N+ N pigment), format normal, XL et XXL
  • Grammage. : de 64 à 105 g – Papier Photo Canon jusqu’à 300 g (bac arrière)
  • Alimentation papier : double alimentation avant arrière – R° V° automatique
  • Écran : écran couleur tactile 10,8 cm
  • Lecteur de cartes : carte SD, SDHC, SDXC – Mini SD, Micro SD, mini SDHC, micro SDHC et micro SDXC avec adaptateur
  • Numériseur : A4 – Capteur CIS 2400 x 4800 dpi
  • Interface : USB Haute Vitesse – Ethernet – Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n – WPA-PSK – WPA2-PSK, WEP, mot de passe d’administration
  • Logiciels : MP Driver incluant Scanning Utiity, Easy-WebPrint EX (à télécharger)
  • Dimensions : 468 x 366 x 193 (LxPxH)
  • Poids : 9,7 kg
  • Prix : 249,99 €

Canon Pixma TS8250

La Pixma TS8250 au format A4 revendique un positionnement photo. Destiné à un usage familial ou bureautique, ce multifonction possède en effet six cartouches d’encre ChromaLife 100 (CMJN + Noir Pigment + Bleu) permettant d’élargir un peu son gamut.

Pour faire un peu les yeux doux aux amateurs d’impression photo, la Pixma TS8250 permet d’imprimer sans marge du 10x15 au format A4 et revendique une une capacité d’impression très rapide allant jusqu’à 15 images par minute en noir et 10 impressions par minute en couleur. Comme la Pixma TS9550, la Pixma TS8250 intègre un double système d’alimentation papier et pourra recevoir des cartouches normales, XL et XXL à grande capacité.

• Fiche technique

  • Format : A4
  • Technologie : jet d’encre à colorant
  • Résolution : 4800 x 1200 dpi
  • Cartouches : 6 cartouches individuelles ChromaLife 100 (CMJ N+ N pigment, Bleu), format normal, XL et XXL
  • Grammage. : de 64 à 105 g – Papier Photo Canon jusqu’à 300 g (bac arrière)
  • Alimentation papier : double alimentation avant arrière – R° V° automatique
  • Écran : écran couleur tactile 10,8 cm
  • Lecteur de cartes : carte SD, SDHC, SDXC – Mini SD, Micro SD, mini SDHC, micro SDHC et micro SDXC avec adaptateur
  • Numériseur : A4 – Capteur CIS 2400 x 4800 dpi
  • Interface : USB Haute Vitesse – Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n – WPA-PSK – WPA2-PSK, WEP, mot de passe d’administration
  • Logiciels : MP Driver incluant Scanning Utiity, Easy-WebPrint EX (à télécharger)
  • Dimensions : 373 x 319 x 140 (LxPxH)
  • Poids : 6,6 kg
  • Prix : 179,99 €

Canon Pixma TS6250

La Pixma TS6250 est le modèle familial de cette nouvelle série d’imprimantes. Très compacte, cette machine A4 embarque cinq couleurs ChromaLife 100 (CMJN + Noir Pigmentaire) là encore dans les formats standard, XL et XXL.

Elle intègre un écran de 7,5 cm et la connectivité Wi-Fi permet d’accéder au Cloud via l’application Canon Print ou encore d’imprimer depuis AirPrint (IOS) et Mopria (Android) via un smartphone ou une tablette.

• Fiche technique

  • Format : A4
  • Technologie : jet d’encre à colorant
  • Résolution : 4800 x 1200 dpi
  • Cartouches : 5 cartouches individuelles ChromaLife 100 (CMJ N+ N pigment), format normal, XL et XXL
  • Grammage. : de 64 à 105 g – Papier Photo Canon jusqu’à 300 g (bac arrière)
  • Alimentation papier : double alimentation avant arrière – R° V° automatique
  • Écran : écran couleur tactile 7,5 cm
  • Lecteur de cartes : –
  • Numériseur : A4 – Capteur CIS 1200 x 2400 dpi
  • Interface : USB Haute Vitesse – Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n – WPA-PSK – WPA2-PSK, WEP, mot de passe d’administration
  • Logiciels : MP Driver incluant Scanning Utiity, Easy-WebPrint EX (à télécharger)
  • Dimensions : 372 x 315 x 139 (LxPxH)
  • Poids : 6,2 kg
  • Prix : 109,99 €

Canon Pixma MG3650S

La Pixma MG3650S est le produit d’appel de Canon. Compact et proposé à un tarif très agressif, ce multifonction A4 en offre quasiment autant que ses grandes sœurs en faisant l’impasse sur le grand écran de contrôle et les cartouches d’encre séparée.

La Pixma MG3650S conserve néanmoins la technologie ChromaLife 100, mais cette fois en cartouche monobloc couleur et noir (cartouche CMJ + cartouche N) en contenance normale et XL. Comme les autres machines, elle permet l’impression sans marge ou encore en mode recto/verso automatique.

• Fiche technique
–-*Format : A4

  • Technologie : jet d’encre à colorant
  • Résolution : 4800 x 1200 dpi
  • Cartouches : 2 cartouches monobloc ChromaLife 100 (CMJ + N), format normal, XL
  • Grammage. : de 64 à 105 g – Papier Photo Canon jusqu’à 300 g (bac arrière)
  • Alimentation papier : alimentation avant – R° V° automatique
  • Écran : -
  • Lecteur de cartes : –
  • Numériseur : A4 – Capteur CIS 1200 x 2400 dpi
  • Interface : USB Haute Vitesse – Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n – WPA-PSK – WPA2-PSK, WEP, mot de passe d’administration
  • Logiciels : MP Driver incluant Scanning Utiity, My Image Garden avec Full HD Movie Print, Quick Menu, Easy-WebPrint EX (à télécharger)
  • Dimensions : 449 x 304 x 112 (LxPxH)
  • Poids : 5,4 kg
  • Prix : 66,99 €

Canon Pixma TR4550

Modèle 4-en-1 élégante et compacte conçu pour un usage au bureau ou à domicile, la Pixma TR4550 est dotée d’un module permettant de faxer de documents de plusieurs pages. Comme le modèle MG3650S la Pixma TR4550 fait elle aussi l’impasse sur le grand écran de contrôle (elle possède un petit afficheur LCD monochrome) et les cartouches d’encre séparée, conservant la technologie ChromaLife 100 en cartouche monobloc couleur et noir (cartouche CMJ + cartouche N) en contenance normale et XL.

Pour faire bonne figure, la Pixma TR4550 est le second modèle compatible avec la commande vocale d’Amazon Alexa qui permet de la commander, la mettre en route l’imprimante, lancer un tirage ou encore vérifier le niveau de l’encre.

• Fiche technique

  • Format : A4
  • Technologie : jet d’encre à colorant
  • Résolution : 4800 x 1200 dpi
  • Cartouches : 2 cartouches monobloc ChromaLife 100 (CMJ + N), format normal, XL
  • Grammage. : de 64 à 105 g – Papier Photo Canon jusqu’à 300 g
  • Alimentation papier : alimentation avant – R° V° automatique
  • Écran : écran LCD monochrome
  • Module fax : communication Super G3/Couleur (standard, fin, extra-fin)
  • Numériseur : A4 – Capteur CIS 600 x 1200 dpi
  • Interface : USB Haute Vitesse – Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n WPA2-PSK, WEP, mot de passe d’administration
  • Logiciels : MP Driver incluant Scanning Utiity, Easy-WebPrint EX (à télécharger)
  • Dimensions : 435 x 295 x 189 (LxPxH)
  • Poids : 5,9 kg
  • Prix : 79,99 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Dans l’onglet MG3650S vous parlez de la Pixma TS6250, alors de quel matériel parle-t-on finalement svp ?
    Avant l’achat il faudra aussi se renseigner sur le prix des encres, pour une machine à 67€ c’est important.

  • Bonjour, il s’agit bien de la MG3650S… petite erreur de référencement, corrigée dans le texte. Merci de nous l’avoir signalé.

    Pour du tirage en volume Epson a lancé la gamme EcoTank avec des réservoirs séparés en quatre et cinq couleurs. Canon possède également une gamme à réservoir séparé, la série PIXMA G, des modèles quatre couleurs lancés en toute discrétion. Nous avons prévu un test d’une des ces machines, à suivre donc dans un prochain numéro de MDLP.

    Pour en revenir au coût des consommables, chacun sait aujourd’hui que sur les machines d’entrées de gamme et notamment celles équipées de cartouches monobloc, le coût à la page reste élevé, trop élevé même. À leur « décharge », ces machines ne sont pas faites pour la production. Elles sont conçues par les fabricants pour un usage familial occasionnel avec un changement moins fréquent des cartouches. Ce changement moins fréquent des cartouches permet de rendre inconsciemment moins visible le tarif pourtant élevé de ces cartouches par les utilisateurs…

    Le coût élevé des consommables reste un sujet qui fâche et qui fait couler beaucoup d’encre, si je peux me permettre ce bon mot. Avec un manque de clarté évident des fabricants concernant leur gamme d’imprimantes ainsi qu’une certaine confusion (entretenue ou pas…) quant aux termes utilisés pour exprimer les coûts à la page. Et que dire des vendeurs de certaines enseignes dont la formation laisse trop souvent à désirer… et capables de passer du rayon informatique à celui des machines à laver selon les circonstances (même si ce n’est heureusement pas toujours le cas…).

    Reste qu’avant de se jeter sur ce qui pourrait sembler un super bon plan dans une grande surface (ou ailleurs…) et éviter les mauvaises surprises, les utilisateurs devraient être plus prudents en définissant correctement leurs besoins en amont et en se renseignant un peu mieux sur le coût des consommables (encres et papiers) dès l’achat de leur imprimante. Les consommables sont en vente dans les mêmes magasins, il suffit d’aller regarder. Ces critères de base sont ceux qui conditionnent le choix du modèle !

  • Signalé (e) ?

    Aujourd’hui pour laver son linge sale on passe souvent par l’informatique

  • @3 : … euh… Pouvez vous exprimer un peu mieux le fond de votre pensée ?

  • @3 : … euh… Pouvez vous réinsérer le reste de mon commentaire ?
    La censure n’est pas acceptable dès lors que les propos sont correctes...
    Voir la Chartre des droits fondamentaux de l’Union Européenne :
    Article 10 - Liberté de pensée, de conscience et de religion
    Article 11 - Liberté d’expression et d’information

  • Mon message était plus long car j’évoquais également une affaire aux US avec la marque Epson, affaire dans laquelle un photographe américain avait été un des premiers plaignants.

  • Mais je n’ai pas vu la totalité de votre article et je vous confirme qu’il n’y a pas de censure sur le site de MDLP.

    Le débat sur le jet d’encre est ouvert et sans censure de notre part. Vous pouvez republier sans crainte la partie de votre post qui a sauté, mais attention à ne pas sortir du cadre et de bien vérifier vos sources avant de publier quoi que ce soit.

    Le jet d’encre est un sujet sensible actuellement au cœur d’une actualité judiciaire (plainte de HOP contre Epson notamment…) dont les résultats ne devraient pas être rendus avant plusieurs mois.

    Nous travaillons actuellement sur le sujet en prenant mille et une précautions et en faisant en sorte de rester dans les clous. Entendez par là que nous vérifions toutes nos sources afin d’éviter d’être pris en défaut.

    Un très grand nombre de fausses affirmations circulent sur le Web et de très nombreux sujets ont été publiés en racontant tout et n’importe quoi, sans aucune validité technique et sur la base de méthode totalement empirique comme cela a été le cas du sujet de Cash Investigation, malgré tout le respect et l’admiration que j’ai pour Lise Lucet. Aucun expert technique, journaliste spécialisé ni labo indépendant n’ont été consulté lors de ce reportage, ce qui aurait permis d’éviter un grand nombre de contre-vérités et d’apporter un véritable éclairage sur les différentes technologies jet d’encre et sur leurs avantages et inconvénients… Il ne suffit pas de faire du buzz, encore faut-il le faire avec intelligence et déontologie. Il y a pourtant beaucoup à raconter sur le jet d’encre, mais pas n’importe quoi comme c’est bien trop souvent le cas, surtout sur le Web.

    L’exemple de la vidéo du photographe américain (celui que vous citez, je crois) qui constate que ses grandes cartouches contiennent encore de l’encre lorsque sa machine lui demande un grand nettoyage est typique des contre-vérités qui sont racontées sur le Web au travers de vidéos virales. Si ce photographe avait été correct et avait bien vérifié le fonctionnement du processus (il faut lire les notices des imprimantes, ce n’est pas fait pour les chiens…), il aurait constaté que sa cartouche ne contenait, certes, plus suffisamment d’encre pour effectuer le nettoyage, mais qu’il pouvait la remettre après le cycle de maintenance, ranger sa cartouche neuve (moins neuve…) et continuer d’imprimer avec ce qu’il restait d’encre jusqu’à la fin du cycle de vie de sa cartouche.

    Comme je vous le disais, le débat est loin d’être refermé, les contre-vérités nombreuses et le discours des fabricants d’une opacité déconcertante, même si Epson, poussé par la plainte de HOP, a tenté de jouer la transparence avec la presse en adoptant un discours technique plus clair lors d’une récente conférence de presse.

    Nous reviendrons sur ce thème, soyez-en sûr et sachez surtout que vos différents points de vue et positions sur le sujet nous intéressent.

    Patrick Lévêque

  • Votre réponse ne me convient vraiment pas, vraiment pas du tout mais comme je n’ai pas envie de polémiquer davantage, j’en reste là préférant taire le fond de ma pensée.

  • @ 8 Patrick Lévêque "je vous confirme qu’il n’y a pas de censure sur le site de MDLP."

    Oulah le mensonge plein format ! OUI "vous" censurez des messages tout à fait correct mais qui ne vont pas dans votre sens, et là : honte à vous MDLP. S’il n’y a pas de censure, où sont les messages dans ce sujet http://www.lemondedelaphoto.com/Beatrice-Tupin-fondatrice-du,14717.html concernant le côté sexiste de cet événement ?

  • Vous brillez par votre silence Patrick Lévêque. Pourquoi ne pas répondre au com. 10 ?

  • Il sont dans la poubelle des faux-culx « bénits »...
    Amen, le fric.