Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon PowerShot G1 X : un capteur plus grand !

09/01/2012 | Benjamin Favier

Canon reprend les principaux ingrédients qui font le succès de la série G, mais se montre plus ambitieuse au niveau du capteur. Le G1 X se démarque ainsi de la plupart des concurrents sur le front des compacts experts. Avec cet appareil, la marque montre qu’elle n’est, pour l’instant en tout cas, pas convaincue par le marché des hybrides…

On attendait un G13. Doté d’un 24 mm et de la Full HD, apparus à un autre étage de la gamme PowerShot, sur le S100, dévoilé fin 2011. Canon surprend tout le monde avec un G plus haut de gamme. Le G1 X ne remplace par le G12. Il vient se placer à un étage supérieur de la gamme PowerShot. C’est en tout cas le discours de Canon, qui espère apporter une solution aux photographes exigeants en quête d’un second boîtier. En apparence, le G1 X repose sur les mêmes ingrédients qui font le succès de la gamme G : châssis élégant, principaux réglages accessibles via de multiples molettes, visée optique. Il se démarque toutefois de ses prédécesseurs sur un point essentiel : le format du capteur.

Nouveau capteur

Les compacts de la gamme G étaient déjà susceptibles de séduire les photographes exigeants, équipés d’un reflex, mais en quête d’un second boîtier. La qualité de fabrication et l’ensemble des réglages accessibles du bout des doigts achevant de les rendre attractifs. Avec un bémol toutefois. Le capteur CCD de 1/7 pouce et 10 Mpxl produit des images correctes. Mais on est loin du rendement d’un reflex. Depuis l’avènement des hybrides, dont la majorité sont dotés de capteurs de taille supérieure, ce critère saute d’autant plus aux yeux. Le succès du Fujifilm X100, doté d’un APS-C, a sans doute incité Canon a revoir ses ambitions à la hausse dans ce domaine.

Le G1 X embarque ainsi un capteur de 18,7 x 14 mm au rapport 4/3. À titre de comparaison, celui du G12 mesure 7,4 x 5,6 mm. Celui d’un Olympus E-P3 (Micro 4/3), fait 17,3 x 13 mm. Le capteur des EOS 600D, 60D et 7D mesure quant à lui 22,3 x 14,9 mm. De type Cmos, le nouveau modèle HS (High Sensitivity) du G1 X offre désormais 14 Mpxl. Il permet en outre de monter jusqu’à 12 800 Iso à pleine définition. Le gain en terme de qualité d’image par rapport aux précédents appareils de la série G s’annonce conséquent. Le format Raw (14 bits) est bien sûr de la partie. On vous en dira plus sur les performances du G1 X dans notre test, à paraître dans le prochain numéro du Monde de la Photo.

Ergonomie

En voyant le châssis, cela ne fait aucun doute : Canon n’a pas souhaité opérer de rupture par rapport aux modèles précédents. Le boîtier est forcément plus lourd et volumineux (534 g contre 401 g au G12), ce qui assure une prise en main plus confortable. On note la disparition de l’accès direct aux Iso, la molette dédiée sur le G12 étant ici réservée au correcteur d’exposition.

Et pour cause. La petite couronne qui trônait sur le dessus, à gauche du châssis, a disparu : le flash est désormais extractible, via une touche. Ce qui l’éloigne un peu plus de l’axe optique. Nous verrons lors de notre test dans quelle mesure cela permet de réduire l’apparition des yeux rouges ou de l’ombre du pare-soleil (optionnel). Au rang des déceptions, la visée optique reste identique. Elle couvre seulement 80 % du champ et n’affiche aucune information. Ce qui incite à solliciter l’écran LCD, qui demeure inclinable et peut être rabattu contre le boîtier, pour le mettre à l’abri de chocs éventuels. Il passe de 2,8 à 3 pouces et de 460 kpts à 920 kpts.

Au niveau de l’optique, toujours pas de 24 mm à l’horizon. Dommage, d’autant que le S100, autre compact de la gamme PowerShot, offre désormais cette focale en début de course. Le G1 X est muni d’un zoom 4x, équivalent à un 28-112 mm f/2,8-5,8 en 24 x 36. Plus court et moins lumineux à la focale la plus longue que sur le G12 (28-140 mm f/2,8-4,5). Plus proéminent aussi, ce qui est normal, étant donné la taille du capteur. Un bouchon sert désormais à protéger la lentille frontale, alors que le zoom était rentrant sur les précédents modèles. À noter, on peut aisément passer d’une focale sans tâtonner (28, 35, 50, 85 et 112 mm). Sur le pan vidéo, on peut enfin filmer en Full HD (1080p), à 24 im/s. Un filtre anti-vent est disponible dans les menus, ainsi qu’un filtre de densité neutre ND3, très précieux pour réduire la quantité de lumière traversant l’objectif en plein jour. Le puissant processeur Digic 5 dirige les opérations. On retrouve le mode HDR inauguré sur le G12, ainsi que divers effets ludiques (Miniature, par exemple).

Accessoires

Comme c’est malheureusement le cas sur les objectifs EF (hors série L) et EF-S, le pare-soleil en tulipe LH-DC70 est optionnel. Il peut rester à demeure une fois le zoom replié. Comme sur les modèles précédents, le G1 X est compatible avec l’ensemble des flashs Speedlite de la marque. Le 270EX II étant le plus indiqué, de par ses dimensions. Le flash intégré ne permet pas de piloter des unités externes sans fil. On peut néanmoins utiliser le transmetteur ST-E2. Bonne nouvelle pour les amateurs de plongée sous-marine, Canon a prévu un caisson conçu sur mesure pour le G1 X (c’était déjà le cas pour le G12) : le WP-DC44 permet d’aller photographier jusqu’à 40 m de profondeur. Les prix et disponibilités de ces accessoires sont pour l’instant inconnus. Le G1 X sera lui disponible fin février, pour 699 €.

Premier avis

Titillée par le Fujifilm X10 et son capteur de 2/3 de pouce sur le segment des compacts experts, Canon reprend la main. De là à inquiéter un X100… Ce dernier, s’il n’a pas la souplesse du zoom et n’a pas d’écran orientable, conserve a priori une marge de manœuvre confortable : son viseur hybride et son capteur APS-C très performant en hautes sensibilités restent au-dessus. Tout comme le prix.
On se gardera de porter un jugement trop hâtif sur le G1 X. Nous avons seulement pu manipuler l’appareil pendant une petite heure. Mais cette première prise en main rapide livre quelques enseignements. Le châssis en acier inoxydable, robuste, assure une bonne préhension. On peut néanmoins regretter qu’il soit dénué de joints d’étanchéité. Surtout quand Canon annonce viser les photographes professionnels en quête d’un second boîtier. Le zoom offre une plage de focale séduisante. On aurait cependant préféré une plage de focale moins ambitieuse, mais plus lumineuse, comme un 24-70 mm f/2,8. À 50 mm (éq. 24 x 36), le G1 X ouvre seulement à f/4,5 (f/5,6 à 85 mm et f/3,5 à 35 mm). Mais la stabilisation IS, si elle est aussi efficace que sur le G12, permet de gagner quelques vitesses.
Le viseur aurait gagné à être agrandi. La plupart des utilisateurs privilégieront l’écran orientable, qui constitue l’un des principaux atouts des dernières générations de la gamme G. Le fait que le G1 X filme en Full HD renforce un peu plus cette idée. La disparition de la molette dédiée aux Iso ne paraît pas rédhibitoire. Les modes automatiques ont fait d’énormes progrès dans ce domaine. Notre test dira si ce changement est vraiment gênant. La bague amovible autour du zoom n’est malheureusement pas paramétrable, contrairement à celle du S100, d’une redoutable efficacité.
Mais l’intégration d’un capteur plus ambitieux est une excellente nouvelle. On peut enfin profiter pleinement de la grande réussite esthétique et ergonomique des G, en produisant des images proches de celles issues d’un reflex. Cet argument justifie à lui seul l’avènement du G1 X. Et semble indiquer, pour l’instant, que pour Canon, l’avenir du compact ambitieux ne s’inscrit pas sur la voie tracée par les hybrides.

Fiche technique du Canon G1 X (699 €)

- Capteur : Cmos 18,7 x 14 mm, 14 Mpxl effectifs
- Définition maximale : 4352 x 3264 pixels
- Mode vidéo : 1920 x 1080 pixels (24 im/s)
- Formats de fichier : Jpeg et CR2 (photo), Mov (vidéo)
- Optique : f/2,8-5,8/15,1-60,4 mm (éq. 35 mm : 28-112 mm)
- Afficheur : LCD orientable 3 pouces et 920 kpts
- Sensibilités : 100-12 800 Iso
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Smart Auto
- Vitesses : 60 s – 1/4 000e
- Mise au point : multizone, centrée, détection de visage, suivi AF
- Rafale : 4,5 im/s (14 Mpxl)
- Fonctions spécifiques : filtre ND3, HDR, effets numériques, niveau électronique, mode iFrame
- Interfaces : Hi-speed USB/audiovidéo, mini HDMI
- Stockage : SD, SDHC, SDXC
- Alimentation : Accu Li-Ion NB-10L
- Poids : 534 g (avec accu et SD)
- Dimensions : 116.7 x 80.5 x 64.7 mm
- Site : www.canon.fr

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages