Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon PowerShot G7 X : l’anti-RX100

15/09/2014 | Franck Mée

Il aura fallu deux ans pour voir un vrai adversaire attaquer le Sony RX100 sur son terrain : capteur 1" et compacité exemplaire sont les atouts du nouveau Canon G7 X. Cerise sur le gâteau, il zoome plus et coûte moins cher.

Présentation

En 2012, Sony présentait le RX100, un compact de poche, fin et design, disposant de réglages avancés et d’un capteur beaucoup plus grand que ses adversaires – Canon PowerShot S100 en tête. Son prix élevé n’a pas empêché le RX100, puis le RX100 II, d’être parmi les plus beaux « coups » de Sony sur le marché des compacts.

Deux ans ont passé, le RX100 III reste un compact expert très apprécié et très cher, et la première réplique arrive enfin : Canon présente son G7 X, qui reprend l’essentiel des arguments des RX100, ajoute quelques fonctions manquantes et propose un prix moins dissuasif.

Super-S120

La série S a longtemps fait figure de référence sur le marché des compacts experts « light », plus fins, plus légers et plus discrets que les modèles de la série G. Le G7 X, comme son nom ne l’indique pas, est à la fois l’indéniable héritier et le nouveau grand frère de cette lignée. Il en reprend la construction à la fois compacte (40 mm d’épaisseur, c’est encore assez discret) et soignée, la disposition des commandes et les bases logicielles.

C’est donc avec plaisir que nous retrouvons l’interface tactile, précise et bien conçue, et la bague de réglages autour de l’objectif dont la fonction peut être modifiée à volonté dans chaque mode de prise de vue. Les maniaques de la correction d’exposition apprécieront la belle bague qui entoure le barillet des modes, graduée de -3 à +3 IL, et les fans d’auto-portraits seront heureux de pouvoir retourner l’écran à 180° – petit regret en revanche : il n’est pas capable de s’orienter vers le bas, ce qui aurait été pratique pour photographier en hauteur.

Un flash intégré est disponible, dont la puissance n’a pas été communiquée mais devrait rester limitée, mais pas de griffe flash, et Canon n’a pas intégré de viseur à son produit – vu son volume, cela reste plus compréhensible que pour le G1 X Mark II. Enfin, comme le S120, le G7 X dispose d’une connexion WiFi mais pas de récepteur GPS (il peut géolocaliser les photos, mais doit pour cela être appairé à un smartphone).

Technique en hausse

Le cœur du G7 X est évidemment son principal intérêt. Il reçoit un capteur Cmos BSI de 20 Mpxl, au format 1" (soit 8,8 x 13,2 mm) : c’est plus petit que le G1 X Mark II et le tout nouveau Panasonic LX100, mais largement plus grand que le G16 ou le S120. La possibilité de jouer avec la profondeur de champ et la gestion de la sensibilité devraient donc être largement améliorées, comme sur le Sony RX100 III et le Panasonic FZ1000 – dont les capteurs sont sans doute fortement apparentés.

L’objectif est un 24-100 mm f/1,8-2,8, qui conserve donc une bonne luminosité jusqu’à sa plus longue focale : cela semble un bon compromis entre le RX100 III, aussi lumineux mais limité à 70 mm, et le G1 X Mark II, plus long mais n’ouvrant qu’à f/3,9 au télé. Le mode vidéo profite des derniers développements de la marque en adoptant le 1080p à 60 im/s et la prise de son est logiquement en stéréo. La batterie en revanche reste fort limitée, puisque sa durée de vie n’est annoncée qu’à 210 images…

Mais avec un tarif prévu de 599 €, inférieur de 200 € au RX100 III et de 30 € au RX100 II, nul doute que le G7 X a des arguments pour se faire une place sur ce marché.

Premier avis

JPEG - 58.4 ko
Le Sony RX100 III (en haut) et le Canon G7 X (en bas), à la même échelle : la similarité est frappante…

Si les G1 X se tenaient prudemment à l’écart de la concurrence, avec le G7 X, Canon attaque bille en tête la référence Sony. Le résultat est franchement convaincant : l’absence de viseur et de griffe flash peut gêner quelques puristes, mais elle est compréhensible vu les dimensions du produit, et le reste des spécifications met l’eau à la bouche. La plage de zoom est relativement généreuse, le capteur ne devrait pas réserver de mauvaise surprise étant donnée la qualité des produits concurrents, l’interface à base d’écran tactile et de bague multifonction est reprise de modèles très réussis.

À 599 €, Canon a également su rester plutôt raisonnable côté tarif : le RX100 III coûte plus de 200 € de plus, et le RX100 II (avec son objectif moins lumineux) est toujours placé à 629 €.

Caractéristiques

  • Capteur : Cmos BSI 1" (8,8 x 13,2 mm), 20 Mpxl
  • Taille d’image : [3/2] 5472 x 3648 pxl
  • Vidéo maxi : 1080p (30 ou 60 im/s, son stéréo)
  • Format de fichier : Jpeg, Raw, MP4
  • Zoom : 24-100 mm (éq. 24 x 36) f/1,8-2,8
  • Mode macro : 5 cm (GA)
  • Mise au point : multizone (25), détection de visages, ponctuelle
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces tactile, 1,04 Mpts, orientable à 180° vers le haut
  • Viseur : -
  • Modes d’exposition : Auto, PASM, scènes (7), filtres créatifs (10), vidéo
  • Sensibilités : 125 - 25 600 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinie, mesurée
  • Vitesses : 250 s - 1/2 000 s
  • Rafale : 6,5 im/s
  • Flash : incorporé ou externe sur griffe Iso
  • Stockage : SD - SDXC
  • Connectique : HDMI, USB 2
  • Wi-Fi : Transfert de fichiers, contrôle à distance, géolocalisation, configuration simplifiée par NFC
  • GPS : -
  • Accu : Li-Ion NB-13L, autonomie : 210 images
  • Dimensions / poids : 103 × 60,4 × 40,4 mm / 304 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Pas de viseur....... Le Panasonic lx100 son concurrent va etre difficile à battre !

  • Ce n’est pas un concurrent du Lx100, moins cher, 1cm et demi de moins d’épaisseur !
    Et puis tout le monde n’utilise pas un EVF.
    Et merci à Canon de rester avec une vrai ergonomie.
    Dommage de l’absence de grip à l’avant, très beau zoom (à vérifier ses perfs), écran orientable, pas trop de trucs qui dépasses et qui risquent de se dérégler... .

  • Moi je veux !
    jattends depuis des plombes un remplaçant de mon S95.
    Mais bon... Ils sort quand ce G7 ??

  • Et puis tout le monde n’utilise pas un EVF.


    Georges a raison : tout le monde n’a pas besoin de voir ce qu’il photographie.
    Canon en tirera les conséquences : le G7e sera une version économique (encore plus !) du G7 X original, dépourvue de slot pour carte SD. "Shoot-only", sans enregistrement. Comme dirait Boris Vian,
    « [c´est passionnant] »

  • Ergonomie ? MDR. La photo prise du dessus et qui montre en comparaison est éclairante : le Sony et le Canon ont le meme enauuurme défaut : il vous échappe des mains. Les anglais disent "slippery", ce qui veut dire peu pres que c’est une savonnette qu’on a en main. A l’époque, j’ai revendu mon canon s95 a cause de cela et aussi a cause du manque de viseur. Le Sony m’avait tenté mais meme probleme : impossible de l’avoir correctement en main sans qu’il vous glisse des doigts. Le seul qui avait une bonne tenue etait le LX7 mais il bruitait assez rapidement. J’attends donc plus, bcp plus du Panasonic que du canon qui est pour moi un appareil de sac a main. Sans plus.

  • Quel constructeur aura l’audace de présenter un appareil fait pour faire des photos, pas pur frimer, et tenir dans une poche : PAS D’ECRAN, mais un viseur électronique de haute qualité ???

  • Pour le grip manquant, il suffira de l’acheter ils en existent en vente.

    Pour l’EVF j’en suis un chaud partisan, mais je regarde aussi autour de moi et tous les photographes dont des possessionnels n’en utilisent pas toujours.
    Et pour certaines images dont une bonne parties de celles adaptées à ce genre de compact c’est même un frein.

    Un compact sans LCD, ..................... .

  • Sans viseur, canon prend de plein fouet la concurrence des smartphones. Et la gars qui met plus de 600 roros dans son iPhone ne va pas s’encombrer d’un écran supplémentaire. Avec un viseur, on différencie encore nettement l’appareil photo du smartphone, ce n’est pas le cas avec ce G7X

  • @georges
    Oui, il "suffit " de l’acheter mais cela s’ajoute au prix del’appareil qui n’est pas donné. Personnellement, je n’ai jamais compris comment on est parvenu a vendre dans le monde autant d’appareil sans viseur, uniquement avec une visée TRES approximative par plein soleil sur un ecran qui ne sert dans ce cas plus a rien. Considere t on des lors que cette visée equipant des appareils bon marché est suffisante car un viseur ne changerait pas grand chose a la qualite artistiques des photos ? Pour moi, pas de viseur, pas d’achat. Le cadrage, la visée, c’est essentiel a toute photo un peu convenable, il n’y a pas a sortir de là.

  • Il a peut etre des arguments mais pas assez : en effet, sa vitesse maxi est seulement 1/2000, l’accu est probablement aussi faiblard que les anciens, manque de viseur, boitier glissant..... Le canon est loin de pouvoir etre considéré comme un anti rx100 ! A la photokina, canon n’a d’ailleurs rien présenté de percutant, il faut le dire, meme si cette remarque s’applique aussi aux autres marques

  • personnellement, j’ecarte de mes choix tout appareil avec viseur. apres avoir essayé les viseurs, je ne les supporte pas. je veux voir le resultat a distance de vingt centimetres, sans coller mon oeil a un viseur. en plus ils rendent l’appareil trop volumineux.Je n’aime que les écrans. je ne peux pas non plus supporter un poids de plus de 250 grammes en voyage, sinon cela me fait mal a la main tres vite, et m’enleve le plaisir de photographier. j’attend donc un successeur a mon S120, avec un capteur plus grand, mais sans etre plus lourd ni plus encombrant..