Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon RF 24-105 mm f/4-7,1 : une petite ouverture

13/02/2020 | LAURENT KATZ

La gamme des optiques Canon destinées à sa récente monture RF pour hybrides ne comporte pas que des « monstres de qualité » aux tarifs parfois délirants. La marque développe aussi des optiques abordables, ce zoom en étant un exemple, comme le RF 35 mm f/1,8 IS d’ailleurs.

Si les 1 210 € du zoom professionnel RF 24-105 mm f/4L IS USM et son poids de 795 g font tiquer, la sortie d’un modèle amateur pour 499 € est une sacrée aubaine pour un transstandard plein format, d’autant qu’il est moitié moins lourd. Il faudra seulement se procurer le pare-soleil, non fourni.

Sa fabrication fait l’économie de toute protection contre les poussières, l’humidité et les projections d’eau, et la bague des distances, si elle n’a pas disparu, est en réalité la bague programmable, caractérisant les optiques RF, alors que l’autre 24-105 mm dissocie ces deux fonctions. Le passage de l’une à l’autre n’implique pas de plonger dans les menus de l’appareil, un commutateur assurant la bascule sur le fût de l’objectif (commande Focus<->Control).

La formule optique est plus simple aussi et surtout, l’ouverture maximale est correcte à 24 mm (f/4), mais inhabituelle à 105 mm (f/7,1). Canon argue que cela ne va pas perturber l’autofocus. Certes. Mais, à l’énoncé de cette valeur, le premier souci du photographe concerne plutôt la qualité et le niveau du flou d’arrière-plan, pour les portraits par exemple.

La distance minimale de mise au point de 45 cm du modèle pro varie ici entre 20 et 34 cm. Accompagné du mode de mise au point macro centrée, qui n’a rien de macro, le rapport 1:1 n’étant pas atteint (juste 0,5x) visant seulement à offrir une simili macro. En tout cas, voici un autre transstandard hors Série L, moins onéreux que le zoom 10x RF 24-240 mm f/4-5,6 IS USM vendu 999 €, à associer à l’EOS RP, l’hybride plein format de début de gamme. Espérons que Canon le proposera en kit, de sorte que l’ensemble soit inférieur à 2 000 €.

Fiche technique

  • Monture : Canon RF
  • Formule optique : 13 éléments, 11 groupes (1 asphérique), traitement Super Spectra Coating
  • Tropicalisation : -
  • Bague de mise au point : électronique
  • Échelle des distances : -
  • Motorisation : STM
  • Stabilisation : IS 5 axes
  • Ouverture minimale : f/40
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 20 cm (24 mm), 34 cm (105 mm)
  • Pare-soleil : optionnel (EW-73D)
  • Étui : optionnel (LP-1116)
  • Diamètre filtre : 67 mm
  • Longueur : 88,8
  • Diamètre : 76,6 mm
  • Poids : 395 g

- Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Pourquoi utiliser un plein format pour y mettre un tel objectif ?
    Un APS-C avec objectif équivalent fera la même chose en plus léger, plus petit et surtout beaucoup moins cher.
    Si Canon le propose c’est que certains photographes y trouvent leur compte (les mêmes qui utiliseraient quotidiennement une 911 Carrera pour aller travailler au bout de la rue limitée à 30km/h).

  • ça fait plus chic, branché, dans l’air du temps, de la connerie généralisée

  • Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne fait pas rêver : un zoom "super-éco", certes pas cher, mais est-ce vraiment pertinent pour la clientèle en générale exigeante des boîtiers FF ?

    La stratégie de Canon pour sa gamme R est quand même bizarre.

  • @Don / X / PhilippeC (m1/m2/m3)
    Le but de Canon est de démocratiser le FF comme ils s’en sont déjà laaaargement expliqués en 2003, au moment de la présentation des objectifs EF-S pour APSC.
    Ce n’est pas de leur faute si personne ne les a cru ( D’autres ont fait semblant de ne pas les croire mais c’est une autre histoire).
    Les raisons qui poussent Canon à se concentrer vers le tout FF sont économiques.
    Actuellement, Canon doit entretenir 4 parcs optiques différents : Les EF, les EF-S, les EF-M et les RF.
    Ça fait beaucoup pour une entreprise, même pour Canon, et ils aimeraient bien rationnaliser tout ça
    ....exactement comme ils l’ont fait au moment de la cohabitation entre reflex et télémétrique dans les années 1960’ !

    Pour rendre le FF compétitif, Canon (et les autres acteurs du FF aussi : Ils ne disent rien mais n’en pensent pas moins !) a un plan :
    Ramener le surcoût du capteur FF de 20X celui de l’APSC à 3X (estimation datant de l’an 2002).
    Pour celà, Canon a investi dans de nouvelles technologies et des usines nouvelles disponibles depuis fin 2010.
    On a alors assisté à une première vague de démocratisation du FF avec la présentation de
    l’EOS 6D (sept 2012), une version FF de l’EOS 60D APSC pratiquement au même poids (à la surprise générale de la plupart des photographes qui croyaient naïvement que le FF était sensiblement plus lourd que l’APSC !).
    Certains pensaient alors (comme moi !) que la démocratisation du FF (comprendre un boîtier FF à 1000 €)
    n’était qu’une question de temps (disons 3-5 ans compte tenu du temps nécessaire à la démocratisation de l’APSC).
    Sony a fait une annonce en sept. 2013 avec le premier boîtier FF à 1500 € !
    Canon a également récidivé en 2018 avec son EOS RP également à 1500 €.

    Hélas, hélas, hélas, la crise de l’industrie photographique est passée par là ce qui a vraisemblablement repoussé la sortie de ce fameux boîtier FF "cheap" aux calendes grecques !
    Tout espoir de voir un FF à 1000 € n’est pas perdu puisqu’un responsable Canon a rappelé l’année dernière
    que l’objectif de Canon est bien de commercialiser un boîtier FF "meilleur marché" que l’EOS RP.
    Compte tenu des paliers tarifaires existant entre les différents modèles, celà peut se traduire par
    un FF à 1000 € !

    En septembre 2005, CI avait publié un article allant dans ce sens écrit en tout petit dans le coin d’une page !

    Aujourd’hui, les objectifs FF "réellement démocratiques" arrivent enfin sur le marché , ce qui est de bon augure pour ce "mythique" boîtier que j’attends depuis 17 ans !

    Le 24-105/4-7,1 IS STM RF est le digne successeur du zoom d’entrée de gamme 28-105/4-5,6 qui était livré en kit sur les boîtiers 24x36 EOS du temps de l’argentique vers 2002 :
    Il est simple (juste 1 lentille DSA vraisemblablement moulée, donc pas chère) et pas de verres spéciaux apparents (pas de verre UD), il comporte seulement 13 lentilles quand le 28-105 en comportait 10/9 (1 AL).
    Seuls le poids/l’encombrement/coût ont changé, des conséquences liées au degré d’exigence plus importante de la clientèle du numérique (Les performances du 28-105 seraient aujourd’hui qualifiées d’insuffisantes tout comme le range ).

    Je rappelle également, et contrairement à une légende tenace qui perdure depuis les débuts de l’APSC, que
    c’est bien le FF qui permet de faire des objectifs plus légers que les petits formats.

    En effet, si on devait réaliser une version rigoureusement équivalente au 24-104/4-7,1 IS STM en APSC,
    on obtiendrait un 15-65/2,5-4,4 IS STM EF_M qui serait plus encombrant, plus lourd et plus cher que
    le zoom RF équivalent.

    Je recommande donc à tous les intervenants croyant encore aux vertus miraculeuses des petits formats de se faire désintoxiquer en mettant leur nez dans les manuels d’optique !
    Un traitement lent mais salvateur...

    Comprenez bien que la volonté de Canon de démocratiser le FF est réelle.
    Les technologies permettant la fabrication de capteurs photo progressent lentement mais sûrement....ainsi que le coût(dans le sens réduction !) des technologies permettant d’y parvenir.
    Si Canon s’obstinait à refuser cette démocratisation (j’ai déjà vu des gens soutenir cette hypothèse)
    alors d’autres industriels pourraient le faire à sa place ...avec les conséquences que je vous laisse imaginer.
    La place de Canon est enviée dans le monde entier....et certaines personnes, par exemple en chine, aimeraient bien prendre leur place de leader du marché photo...

  • Au Japon, RP+nouveau 24-105mm est proposé à 1500€. En précommande actuellement pour une livraison en avril.

  • @4 : certes, mais par rapport au 24X36mm il y a des boitiers APS à 350 € TTC dans de "vrais" magasins en France, comme le Nikon D3500, qui fait de très bonnes photos pour celui qui n’a pas les moyens ou n’a pas besoin d’un boitier à 1500 € minimum plus un zoom à 499 € comme ce 24-105 mm (que je trouve bandant)

    Donc on passe de 450 € un Nikon D3500 avec zoom, à 2000 € pour le moins cher des 24x36mm avec ce zoom, c’est quand même pas pareil.

  • @LD31
    J’ai l’impression que vous ne suivez pas l’évolution du marché photo.
    Que se passe-t-il depuis quelques années ?
    Les ventes de DSLR chutent et les ventes de mirrorless stagnent (en volume et en CA).
    Un dirigeant d’Olympus a publiquement reconnu que les ventes de boîtiers "d’entrée de gamme" et "amateurs" (Le créneau 300-500 €) s’est effondré.
    Les amateurs seraient, paraît-il, découragé par l’achat d’un mirrorless et se sontenteraient des images de leur smartphone (Je ne suis pas totalement convaincu par cette explication mais bon...)
    Que reste-il sur ce marché qui tienne encore à peu près la route ?
    Le marché "expert" (disons le créneau autour de 1000 € le boìtier)
    Le marché "semi-pro" (EOS R5, Nikon Z7,...)
    Et le marché pro (Sony A9 , EOS 1DX , Nikon D6,...)

    Les 2 derniers cités sont déjà laaaaargement acquis au FF.
    On sait que les PDM du FF sont globalement de 10% (18% aux States paraît-il )
    Reste le marché "expert" qui est encore largement occupé par l’APSC (alpha 6000 sony, XX D Canon 7D Canon et D7XXX chez Nikon).

    Problème : Le marché reflex est en déclin et il est appelé à disparaître (Il existe des rumeurs allant dans le sens
    "grand nettoyage" chez Nikon qui perd du fric en ce moment) et, par ailleurs, on sait que Canon/Nikon
    s’était débarassé de leur gamme télémétrique par le passé.
    Quand on veut se débarasser de son chien...

    Donc oui, Canon et les autres fabricants ont intérêt à proposer un mirrorless "expert" à 1000 € (ou autour de...).
    Avec le jeu du renouvellement des boîtiers, le FF tombera "automatiquement" à 500 € et l’APSC s’effondrera.

    Il ne vous aura pas échappé aujourd’hui qu’on trouve des 6D à moins de 1000 € en déstockage
    et qu’on trouve des 6D Mk II dans des épiceries "régulières" à 1500 € et même un EOS RP à 1300 € !
    Sur les sites de vente en ligne, c’est encore moins cher...
    Les clients APSCistes "experts" se voient proposer un Canon 90 D (qui a été annoncé pour la modique somme de 1300 €)
    ou un Nikon D7500 (affiché 1599 € dans une épicerrie d’Aix-la-chapelle en ce moment ) .
    Forcément, la clientèle "expert" se pose des questions sur la pérennité de l’APSC d’autant plus que la vigueur du marché FF n’a jamais été aussi importante avec le renouvellement des gammes optiques dû à la transition
    reflex=> mirrorless.

    Que doit-on penser du mirrorless "APSC". Nikon semble y croire....en entrée de gamme, mais pas plus.
    La preuve : Ils viennent de proposer un 24-200/4-6,3 Z pour FF alors que ce type de zoom était préférentiellement proposé en APSC (Les fameux 18-XXX DX en reflex).
    Nikon aurait très bien pu proposer un 16-135 DX en monture Z.
    D’ailleurs, Fuji propose un 16-80/4 de 440g qui s’arrête à la focale 120mm éq 24x36...
    Il y a quelques années, Nikon a présenté un 16-80/2,8-4 AFS DX de 440g.

    Je suis donc à peu près certain aujourd’hui que Nikon a renoncé au créneau APSC "expert"

    En ce qui concerne Canon, c’est encore plus évident : La quasi totalité des optiques proposées en EF-M sont orientées "entrée de gamme" et Canon ne fait pas beaucoup de zèle pour la développer (gamme APSC famélique par rapport à Fuji ou Olympus).

    Pour moi, l’arrivée d’un mirrorless FF à 1000 € (ou autour de) n’est plus qu’une question de temps, peut-être quelques mois puisqu’on sait que 3 boîtiers FF sont "programmés" pour 2020.
    Je finirai bien par avoir raison... ;-)

    Bref, l’’APSC, pour ne rien dire du MFT, est appelé à être marginalisé.

  • @eric-p (7) :
    « J’ai l’impression que vous ne suivez pas l’évolution du marché photo. »

    Mais si, le lis depuis longtemps les revues de photo, les sites web comme ici et même vos commentaires.
    Vous expliquez que l’APS va disparaître, c’est certainement vrai.
    Moi je vous dis (c’est un autre sujet) que j’ai besoin de mon Pentax KP (APS) car :
    - les autres marques ne proposent pas de suivi des étoiles (Astrotracer)
    - le K1 (24x36mm) est trop cher trop lourd (pour mes photos de haute montagne etc.)
    - les zooms APS Pentax (et le 16mm Samyang) sont parfaits pour ce que je fais (bons, peu chers et légers)

  • @LD31
    Merci pour les renseignements.
    Je ne connaissais pas cette histoire de suivi des étoiles. Intéressant.
    Effectivement, si votre matériel vous donne satisfaction, pas la peine de changer.

  • L’aps-c ne disparaitera pas, du moins pas dans un avenior proche, car les "cailloux" que Nikon et Cie sortent pour leurs hybrides sont très belles mais bien trop grosses et ajouter une baque pour utiliser les optiques traditionnelles les plus courtes n’a pas beaucoup d’utilité quand on recherche la compacité.
    Cette compacité est très appréciées chez certains "pro" c’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux photographes utilisent des Fuji X n’en déplaise au patient compliqué...
    L’intérêt de l’aps-c c’est de pouvoir proposer quelques optiques très compactes notamment chez Fuji (16mm WR, 18mm, 23mm WR, 27mm pancake, 35mm WR, 50mm par exemple et chez Canon avec ses ef-s 24mm et même ef 40mm qui sont très appréciés des photographes de rue, de reportage (social, etc.).

  • MDR !
    Certtains pros comme vous dites...en cherchant à la loupe !
    C’est comme l’histoire de la recherche de la discrétion. Dans ce cas, rien de tel qu’un smartphone.
    Pour en revenir à votre fameuse compacité, Nikon vient de démontrer qu’on peut faire mieux que le MFT
    avec un 24-200 Z plus compact qu’un 12-100/4 MFT.
    Je me répète : Le 24x36 a déjà démontré qu’il était capable de produire des optiques 24x36 extrêmement compactes. La preuve avec les GA Leica.
    Sony a également quelques cailloux qui, sans être aussi compacts, sont tout de même asez discrets.
    Samyang a également sorti un 18/2,8 FE qui se paye le luxe de narguer Fuji et son 14/2,8 R (le vilain canard du Line-up Fuji X).
    Pour ce qui est des zooms, un des acteurs du FF peut très bien sortir un 28-90/4-5,6 mesurant 66mm, vous savez....voire un peu moins en gratant sur l’ouverture.
    C’est juste une question de Timing !
    Le prochain 50/1,8 RF Canon devrait être un modèle de discrétion...

  • Mr le péremptoire ;)
    j’exerce depuis 1985 et j’utilise entre autres des boîtiers Fuji X Pro et T. Tous les photographe n’ont pas la folie des grandeurs et des tirages "Garaudy"...
    Un smartphone n’a pas de viseur sauf à y adapter un gadget ; de plus, en terme de possibilités, c’est encore très limité.
    L’intérêt d’utiliser des sytèmes comme les Fuji X se trouve dans l’utilisation de petites optiques jusqu’au 50 mm f/2 R WR qui apporte cette compacité recherchée.
    Leica oui mais encore que car à quel prix et puis bien d’autres aspects que Fuji sait proposer avec plusieurs systèmes sont absents chez Oskar Barnack.
    L’ergonomie des boîiers Sony ne m’attire pas du tout !
    Chez Samyang l’offre est limitée et s’éparpille ; Fuji propose un parc optique plus complet et cohérent car dédié entièrement à son seul système.
    A propos des zooms que certains acteurs pourraient sortir : de nombreux d’utilisateurs des systèmes Fuji, Olympus, Leica choisissent ce type d’appareils non pas pour des zooms mais pour des optiques fixes.
    Une certaine catégorie de photographe au delà d’apprécier la discrétion recherchent plutôt de courtes focales fixes à l’instar des 24-28-35-40-50 et 85 (correspondance 24 x 36) et sur ce créneau fuji est plutôt pertinent.
    Vous savez des tas de choses et j’en suis heureux pour vous mais je vous invite à un peu plus de nuances dans vos propos car vous n’êtes pas le seul "roi soleil" de la photographie...
    Cordialement.

  • Comme quoi si l’on veut du compact (et moins cher mais pas moins performant), direction le m4-3.
    Là c’est le boeuf qui veut être aussi petit que la grenouille, je trouverai cette ouverture normale si l’objectif était plus compact et du style rétractable.

  • @12
    Je suis d’accord avec l’ensemble de vos propos concernant Fuji et ses merveilleuses focales fixes, ainsi que Leica M évidemment et notamment votre dernière phrase tout à fait Juste. Je la fait mienne.

  • @12
    Vous exprimez votre point de vue et c’est votre droit.
    En vous lisant, on a vraiment l’impression que l’amour pour Fuji rend aveugle !
    Néanmoins, globalement, rester dans l’APSC, c’est se placer dans une voie de garage et vos arguments ne pèseront pas bien lourds face à la tendance générale qui se dessine.
    Je me répète donc : Si un acteur du FF sort un boîtier "autour de 1000 €" (dont on nous a rabaché que le coût était exorbitant,etc....), les gens comprendront difficilement que Fuji ou Olympus maintiennent leurs boìtiers à 1000 € ....et ils vont demander des comptes !
    Alors peu importe si les objectifs FF soient "un peu moins compacts" qu’en 24x36, l’essentiel est déjà acquis :
    Samyang a déjà présenté ses 18/2,8 FE, 24/2,8 FE, 35/2,8 FE et 45/1,8 FE et ils sont très légers, performants, pas trop chers. Le handicap que vous revendiquez par rapport à l’APSC n’est pas si grand.
    De plus, les gammes optiques des principaux défenseurs du FF (Canon et Nikon) sont encore en DÉBUT de développement et 5 autres optiques sont prévues rien que chez Canon rien que pour cette année.

    Avec son format APSC, Fuji se ferme les portes de la clientèle pro...ce qui tend à l’isoler.
    Je sais, vous me direz qu’ils ont le moyen format MAIS il est trop spécialisé et trop proche du FF ; aucun risque de le voir faire de l’ombre au FF compte tenu de l’inertie commerciale existante .
    Last but not least, les ventes de boîtiers amateurs se sont effondrées !
    Que reste-t-il à Fuji pour se développer ? Ben, on se le demande ! Idem pour Olympus d’ailleurs...
    Le fait que Panasonic (le dernier de la classe soit dit en passant) quitte le navire MFT discrètement
    (ils n’ont pas présenté de nouvelle optique depuis un an dans ce format !) et,amha, très significatif de la tendance au renforcement du FF.

    Enfin, vous semblez méconnaître largement la puissance de feu du Nº1 mondial de l’industrie photo, qui est capable non seulement de pondre 9 nouvelles optiques par an (c’est ce qui est prévu pour cette année), mais également des optiques totalement innovantes.

    LMDP n’a pas pris beaucoup de risques en ne commentant pas les 5 nouvelles optiques restantes mais,
    étant donné qu’on est dans les milieux autorisés, on s’autorise à penser qu’au moins quelques unes des optiques suivantes seront confirmées pour cette année :

    *17-70/3,5-5,6 IS RF (un range inédit qui permet de fusionner les traditionnels zooms GA et transtandard)
    *16-40/4 L IS RF voire 14-40/4 LIS RF si les ingénieurs sont "en forme"....qui ne manquera pas de donner des complexes aux malheureux fujiistes et leurs 10-24 ou leur 8-16
    *10-24/4 L RF, parce que la référence actuelle, c’est 126º depuis 2015 et non pas 120º comme chez Fuji ou 114º chez Olympus...
    *14-28/2.0 , histoire de rappeler que les meilleures optiques GA sont bien en 24x36
    *135/1,4 L RF pour les amateurs de bokeh (à moins qu’il soit repoussé à 2021)
    *50/1,8 RF léger, compact et performant qui enterrera définitivement le Double Gauss .

    Rien que ça, et Fuji aura du mal à s’en remettre ! Ce n’est pas demain la veille qu’ils pourront s’aligner.

    Je ne parle évidemment pas des autres optiques en chantier (macro, grands blancs, TSE,optiques non L)
    et la clientèle Canon restera au bercail...

  • Vous oubliez un peu vite que les utilisateurs Fuji aiment le concept X notamment en terme d’ergonomie et que les photographes qui font de la photo ne sont pas tous atteints du trouble obsessionnel compulsif qui vous caractérise.
    Ils n’ont pas tous besoin de "péter plus haut que leur cul" à l’aide de grands discours stériles.
    Vous polluez ce lieu convivial par vos brèves de comptoir et vos leimotivs inféconds.
    Comme vous y invitait @12, vous seriez bien inspiré de faire preuve de modestie.

  • Euh, un 135 1,4, on peut pas dire que ça met le combo boîtier + objo autour des 1000€ hein...
    Une amie tire de superbes portraits avec un 550D+50 1,8 pour même pas 400 petits €.
    Alors la course au FF+bouchons de boîtier à whatmilles roros tout ça, si on n’a pas le talent...

  • @Fred2
    Ah, je ne vous ai jamais dit que le 135/1,4 L RF était conçu pour les pauvres, mais il les fera rêver.
    C’est déjà pas mal !
    Effectivement, y’aura un p’tit supplément pour le 135/1,4 L RF mais de combien ?
    Le 85/1,2 L RF est couramment vendu autour de 3000 €. Le 135/1,4 L RF devrait grimper à 4500 €, ce qui en fera un outil de prédilection pour les pros...et les geeks fortunés .
    Quant à votre amie, bah, elle pourra toujours se rabattre sur un EOS M, les reflex, c’est déjà du passé !

  • @16
    Personne ne nie que les clients Fuji aiment le concept X ni que les clients Olympus aiment les maisons bleues !
    Il arrive néanmoins que la plupart des gens regardent le rapport Q/P et ce qu’offre un système.
    Fuji et Olympus sont des loosers pathétiques. Tout le monde vous le dira chez Canon.
    Ils ont échoué et reéchoué durant la période argentique.
    Aujourd’hui, ils reviennent avec un concept original mais qui se démarque du courant principal : Le FF !
    D’où, à terme, un risque d’isolement.
    Le choix des optiques FF dédiées mirrorless explosera dans les années à venir (parce que l’ensemble des acteurs de l’industrie a déjà basculé en FF, ça ne vous aura pas échappé)
    non seulement chez Canon mais aussi et surtout TOUS les indépendants !
    L’histoire a toujours démontré que l’opticien qui dominait un marché était TOUJOURS celui qui était en mesure d’offrir la plus large gamme optique.
    Il est donc à craindre que l’aventure Fuji se termine comme celle de l’ère argentique, tout simplement parce qu’elle n’a ni les moyens de piquer de la clientèle pro au trio Canon/Nikon/ Sony ni de rester durablement compétitive.
    Rendez-vous compte que Canon parvient à vendre plus d’EOS M que Fuji avec une gamme optique finalement assez famélique.

  • Et blablabla et blablabla, vous êtes définitivement indécrottable !

  • @19 Eric-p
    Vous écrivez : « Fuji et Olympus sont des loosers pathétiques. Tout le monde vous le dira chez Canon.
    Ils ont échoué et reéchoué durant la période argentique ».
    Je me souviens très bien de la présence et de la renommée de Fuji et Olympus début 1970...
    Fuji et ses reflex argentiques Fujica ST (les premières cellules silicium) ainsi que les fameuses pellicules vertes...Fujifilm un looser ?
    Si l’on voulait un petit boîtier de qualité dans ces années là, la mode voulait que l’on s’oriente vers un Asahi Pentax, le fameux Spotmatic F de mémoire. Les premiers boîtiers Olympus et leurs optiques dédiées ont détrôné Asahi...
    A l’époque, le fin du fin, si l’on recherchait un ensemble compact, accessible et qualitatif, c’était Olympus...
    Olympus un looser ?
    A l’époque, je possédais un Nikormat EL, puis FE, FE2, etc...
    Nikon était très présent dans les vitrines et c’était la classe, la qualité, la renommée, le bonheur...
    CANON absent de partout, ou presque (je ne connaissais même pas leurs produits).
    Que de revirements ! Effectivement aujourd’hui Canon est un leader incontestable, pas à l’ époque de l’argentique, désolé cher Eric-p.
    Pour votre information je suis actuellement équipé en Canon depuis qq. années déjà pour mon bonheur.
    Mais ne dites pas que FUJI & OLYMPUS ont échoué du temps de l’argentique, au contraire c’étaient des précurseurs, Fuji a d’ailleurs (de mémoire) été le premier à offrir des optiques, excellentes, pourvues de lentilles traitées MC sous bombardement d’électrons. Une première !
    Si vous avez qq. doutes sur l’histoire, vous pouvez vous rapprocher des écrits de Patrice Hervé PONT.

  • Ne vous donnez pas autant de peine avec une personne aussi butée.
    Ce monsieur est si imbu de lui-même qu’il en perd toute lucidité.
    Ce site se transforme en torchon numérique !
    Mais que fait Mr trujillo ?

  • @21 & 22
    En vous lisant, je commence par me demander si certains lecteurs de LMDP ne vivent pas sur la planète Mars !
    Certains photographes sont tellement amoureux de leur marque fétiche qu’ils en deviennent aveugles !
    Pire, ils nous refont l’histoire à leur manière !!!
    1-Fuji a bien créé l’EBC....mais les traitements multicouches étaient assez efficaces chez les autres pour ne pas avoir à emprunter.
    2-Fuji a bien eu quelques boìtiers 24x36 intéressants pour les professionnels (J’ai eu quelques témoignages dans ce sens) MAIS la domination du marché pro allait déjà vers Nikon & Canon !
    Nikon a sorti son premier boîtier pro dès 1959, le F, qui lui a assuré un certain succès pendant que Canon pataugeait dans la semoule avec ses montures inadéquates (R & FL). Pour autant, ils ont rapidement redressé la barre avec un Canon F1 qui était très complet et a même été amélioré.
    La gamme optique FD était sompteuse à la fin des années 1970’.

    Dès les années 1970’, Nikon ET Canon proposaient des boîtiers professionnels ET des optiques professionnelles. Quand on jette un coup d’oeil à la gamme optique Fuji 24x36, on est MDR !
    - Où sont les optiques ultralumineuses que tout professionnel est en droit de réclamer ?
    - Où est la gamme de zooms qu’on pouvait déjà trouver chez les concurrents ?
    - Où sont les supertéléobjectifs qui figuraient déjà dans les catalogues Canikon ?
    - Où sont les objectifs macro ?
    - Où sont les objectifs décentrables ?
    J’ai beau regarder le catalogue optique 24x36 de Fuji KB, j’y vois surtout un désert optique par rapport à ce qu’on trouvait chez Nikon et Canon.
    Dans les années 1970’ Nikon dominait le marché photo 24x36 pour ne pas dire le marché photo global
    ...suivi de Canon.
    Dans les années 1980’, la transition MF/AF a non seulement provoqué la disparition de Fuji mais également celle d’Olympus dont le système AF a été abandonné.
    Ce sont donc bien des "loosers" au sens propre et les propos précédents que j’ai pu tenir ne sont malheureusement pas exagérés.
    Ce sont les fujistes et autres adeptes de secte bleue qui ont la mémoire courte à moins qu’ils souffrent d’un problème de mémoire sélective....

    Donc, non, désolé de vous décevoir mais je connais parfaitement l’histoire de toutes ces boîtes, et elle n’est pas aussi glorieuse que ce que vous prétendez...au contraire de Canon/Nikon.

    Aujourd’hui, Fuji est tout juste capable de fabriquer quelques pellicules photo en attendant l’épuisement des mines d’argent. Ils sont obligés d’aller acheter ailleurs leurs capteurs photo (apparemment chez un fabricant de téléviseurs !). Ils ont bien envisagé de créer leur propre capteur ré-vo-lu-tion-naire (ce que nous souhaitons naturellement !)
    en coopération avec Panasonic mais...on l’attend encore...depuis 15 ans maintenant.
    C’est pas grave. Tout le monde sait bien que la patience de la clientèle Fuji est légendaire !

    Bon, avec des "concurrents" pareils, on peut facilement prédire (je possède boule de cristal entièrement en fluorine !) que la domination de Canon sur le marché photo est assurée pour des siècles et des siècles !
    Amen !

  • Toujours aussi sectaire ce Ericl-p !
    Entièrement faux votre point 1.
    Fuji a créé le traitement MC et celui-ci a été copié et appliqué par toutes les autres marques du marché depuis.
    Pas de mauvaise fois, svp. Et la caricature ça suffit.
    « Tout ce qui est excessif, est insignifiant ».
    Canon, on en parlait très peu à l’époque. Seuls, les pros s’intéressaient à cette enseigne, encore que la plupart étaient équipés en Nikon, le F.
    On a commencé à voir des boîtiers Canon FTQL, Pelix, ...mais vous exagérez, les vitrines comprenaient aussi et notamment, du Nikon, Pentax, Olympus, Fuji et autres Alpa, Zeiss Ikon (Icarex 35)...
    Canon a commencé à se faire remarquer chez les amateurs avec son AE1. Mais, à la même époque la demande ne faiblissait pas chez Olympus et Fuji. Je me souviens très bien de la vitrine de mon cousin qui tenait un magasin photo. J’y étais toujours fourré et je connaissais assez bien ce qui se vendait aux amateurs.
    Que Nikon soit devant, OK.
    Canon, probablement implanté (un peu) chez les pros, je ne conteste pas.
    Mais pas d’exagération, Canon n’était pas - A L’ÉPOQUE - le ténor selon Eric-p.
    Looser, looser....Vous vous gargarisez de mots qui vous font perdre toute lucidité (bis repetita) et vous en venez à falsifier l’histoire.
    Si d’aventure vous deviez vous rendre chez un gastroentérologue ou proctologue (ce que je ne vous souhaite pas), regardez la marque du truc comprenant, optique et lumière blanche : Olympus. Un looser ?
    Canon ne développant pas cet appareillage, je prétends que Canon est un looser !
    Voyez, l’on peut très bien être de mauvaise fois tel que vous.
    Je blaguais évidemment ( :>))
    J’aime Canon aujourd’hui, mais autour des années 70, Ffft...!

  • A l’époque du Canon AE1 j’étais en Nikon F2 puis en F3 HP ; Canon n’avait pas la notoriété que lui prête tant le péremptoire...
    Quelques mots, c’est bien suffisant je ne vais pas perdre davantage de temps avec Mr "je sais tout" !
    La rédac, on vous supplie tous, sortez le clown !

  • @24 & 25
    C’est bien ce que je disais : Des troubles autistiques caractérisés ! Faut consulter d’urgence !
    Canon est arrivé sur le marché photo AVANT Fuji (l’entreprise Fuji a été créée en 1934 Vs 1933 pour Canon).
    Canon a produit des appareils photos bien avant Fuji (1934 Vs 1970). idem Nikon (1946-48 pour les boîtiers)
    Nikon a, grosso-modo, dominé le marché durant l’après-guerre jusqu’en 1980-90 (Je ne saurai pas vous dire exactement quand mais, techniquement parlant, Canon a commencé à prendre les initiatives avec sa monture EOS et Nikon n’a fait que suivre ce que faisait Canon.).
    Et puis, petit rappel tout de même : Fuji a eu tellement de succès avec son 24x36, qu’ils ont mis la clé sous le paillasson après 1979(du moins en 24x36).
    On se demande bien pourquoi.....

    Fuji, c’est juste un fabricant de pellicules, très honorable d’ailleurs, et quelques incursions dont l’histoire a vraiment du mal à retenir les exploits !
    J’aurai la charité de ne point évoquer ici les fameux Fuji S1 & Co dont les photographes ont d’ailleurs du mal
    à se souvenir.
    Pour ce qui est des traitements multicouches, non AUCUN opticien n’a repris l’EBC , désolé, ou alors vous m’apportez le document qui l’atteste de manière incontestable.
    L’EBC est un peu plus efficace que les procédés cnventionnels par sublimation...AU CENTRE, pas dans les coins. C’est tellement vrai que Nikon (mais aussi Zeiss ?) a développé un traitement spécial pour les rayons présentant une forte inclinaison Vs dioptre.
    Ce sont les traitements multicouches conventionnels qui ont été développés chez Canon dans les 70’
    avec les SC et SSC. Ensuite Nikon a introduit le traitement "N" qui a constitué un vrai progrès en 2004 (plutôt efficace pour les UGA ou les ultralumineux), suivi de près par Canon sous la dénomination SWC(2008).
    Les nains de jardins ont suivi quelques années plus tard.
    Enfin, on peut dire aujourd’hui que c’est bien Canon qui est à l’origine des derniers traitements à la mode
    (traitement déperlant à la fluorine en 2010 et le fameux ASC en 2015).

    La plupart des "vraies" nouveautés optiques (disons au moins 50% du total mondial...et les miettes pour les amis !)

    Depuis que Fuji est de retour dans l’industrie photographique, ils se sont contentés de singer les productions
    du 24x36 en allongeant le range (dans le sens le plus facile) de certains zooms vedettes comme
    les 24-70/2,8 (Fuji propose un 16-55/2,8 R MÊME PAS STABILISÉ et relativement lourd pour ce qu’il représente en réalité : Même pas un équivalent 24-105/4 LIS commercialisé il y a 15 ans !

    Ah si ! Il y a effectivement le 8-16/2,8 R qui est techniquement réussi et relativement original.
    Problème : Sony, un malheureux marchand de téléviseurs, a démontré qu’il était capable de faire mieux que FUji ; il a présenté un 12-24/4 G au moins aussi efficace que le zoom Fuji tout en étant plus léger ET moins cher !
    Mais où sont passées les Zéconomies de poids et d’argent promises par Fuji ???

  • @26
    Effectivement, comme le dit 25, ne perdons pas davantage notre temps avec la mauvaise fois personnalisée.
    Traitement MC => Voir Photo-Ciné-Revue de l’époque et autres publications de l’époque malheureusement disparues.
    Cellule silicium => Fuji. Vous démentez ?
    La miniaturisation des produits Olympus seventies ? Un rêve sans doute.
    Je maintiens, Canon, à l’époque, n’avait pas du tout la notoriété d’aujourd’hui. C’est un fait incontestable.
    Vous n’êtes pas d’accord avec moi, ce n’est pas grave en soit, mais au moins respectez le fait que d’autres personnes puissent penser autrement que vous.
    VOUS COMPRENEZ CELA ?
    Si vous pensez être le seul dépositaire de la vérité, bonne route.
    Je vous suggère de rechercher sur YOUTUBE « Fujifilm » et d’écouter les aficionados sérieux de cette enseigne.
    Vous trouverez des passionnés, des pros et autres spécialistes qui occuperont vos journées...Mais je connais d’avance votre réponse : « Tous des ignorants » et je reste soft.
    Belle continuation avec Canon.
    Assez perdu de temps pour moi. Bye-bye.

  • @26
    Avez-vous déjà utilisé les excellentes optiques Fuji destinées aux chambres techniques ?
    Non !
    Alors disparaissez, vous et vos brèves de comptoir ; vous êtes un ignorant, suffisant, un imposteur aux discours abscons.
    Si tous les energumènes de votre espèce volaient vous seriez chef d’escadrille.
    Maintenant allez y faites la cocotte éffarouchée !

  • @26
    Ah, quand je vous demande des preuves de ce que vous prétendez, vous dites qu’elles ont disparu.
    Ce n’est tout de même pas de chance !
    Moi, je me contente de vous livrer le commentaire de feu René Bouillot issu du livre "La pratique du reflex 24x36" datant de 1998 PAGE 51-52 :
    On peut y lire que le traitement EBC permet une transmission de 99,8%, LE MEILLEUR DU MONDE...apparemment !

    On y lit aussi que le traitement multicouches (3 couches) permet une transmission de 99,5% !

    De vous à moi, pensez-vous réellement que les autres opticiens vont se précipiter chez Fuji pour exploiter le brevet et gagner 0,3% ?

    D’après René Bouillot, ce n’est visiblement pas le cas car il y a 2 paramètres qui vous ont visiblement échappé :

    1-le coût du traitement EBC (Ça douille !) voire le coût du traitement multicouches (Ça douille aussi !)

    2-L’efficacité du traitement EBC est valable au centre de l’image et en aucun cas dans les coins.
    C’est la raison pour laquelle des opticiens comme Nikon ont développé le traitement "N" (qui n’est utilisé que sur quelques dioptres parce que le "N" douille pas mal et idem chez Canon avec son "ASC".

    J’ai également d’autres preuves indiscutables que ni Canon ni Nikon n’utilisent l’EBC.
    Pourquoi ? Tout simplement parce que les journalistes testent le rendement photométrique des optiques !
    Et que voit-on ?
    Un Nikkor 300/2.8 AFS II de 2002 lache 0,3 diaph avec une formule de 13/9 (en comptant les filtres),
    soit 22 dioptres, soit un rendement de 81,23% !
    A vec un traitement EBC généralisé à cette optique,
    le rendement devrait être de (0,998)^22=95,7%
    Donc, si le traitement EBC était généralisé chez Nikon, ça se verrait davantage sur cette optique !

    Un autre exemple chez Canon :
    Le rendement photométrique du 16-35/2,8 L EF (2001) , un objectif "haut de gamme ",a également été mesuré par CI : Il lache 0,4 diaph , soit un rendement photométrique de 75,8 % (Formule 14/10).
    Si Canon avait utilisé l’EBC comme vous le prétendez, le rendement photométrique devrait être
    (0,998)^24=95,3% ! On est loin du compte.

    Mieux que ça : Si Canon utilisait un traitement antireflets multicouches généralisé, ben le rendement
    du 16-35/2,8 L EF devrait valoir (0,995)^24=88,7% !

    Comment se fait-il que le rendement photométrique de ces optiques soit inférieur à ce qu’on pourrait attendre ?
    Eh bien je vais vous donner la réponse : LE COÛT !
    Autrement dit, toutes les lentilles ne sont pas traitées "multicouches" et encore moins EBC comme vous pourriez l’imaginer et René Bouillot dit EXACTEMENT ceci (page 52) :
    POUR DES RAISONS DE PRIX DE REVIENT, CERTAINS OBJECTIFS NE SONT TRAITÉS MULTICOUCHE QUE POUR QUELQUES UNES DE LEURS LENTILLES, LES AUTRES RECEVANT UN TRAITEMENT MONOCOUCHE.

    En fait, René Bouillot est vachement gentil en disant ça car les "radineries" des opticiens sur les traitements multicouches touchent TOUTES les optiques, y compris les modèles haut-de-gamme que je vous ai cités.

    Vous pouvez également vérifier mes dires sur René bouillot et les tests cités en allant sur le site DxO qui mesure le rendement photométrique des objectifs testés tout récemment et vous verrez que les choses n’ont absolument pas changé.

    Il y a également une dernière chose que vous avez négligé dans les radineries des concurrents de Fuji (Canon/Nikon/etc...) : Ils n’ont pas envie de verser des royalties à Fuji pour gagner 0,3% de rendement par dioptre ! Trop cher !

    BON, MAINTENANT J’OSE ESPÉRER QUE VOUS N’ALLEZ PAS ME RESSORTIR VOTRE ARGUMENT DE LA MAUVAISE FOI DE MA PART, HEIN !
    Contrairement à vous, j’ai la prétention de bien connaître mon sujet et je le prouve cash !
    Les propos dithyrambiques que vous tenez sur Fuji sont tout bonnement délirants et feraient mourir de rire l’ensemble des ingénieurs opticiens travaillant pour Canon voire Nikon.

    Pour ce qui est de l’histoire de la cellule en silicium, Canon en a sorti une dès 1976 si j’ai bonne mémoire (Canon AE1) et a été généralisée depuis.
    Les faiblesses des cellules en selenium étaient connues depuis longtemps et Canon est passé au Silicium dès qu’il l’a pu...le temps de développer un nouveau boîtier qui intègre d’autres caractéristiques.
    Question de tempo.
    À vous lire, on finirait presque par croire que Fuji a réinventé toute l’industrie des semi-conducteurs à eux tout seuls !

    Pour le reste, je vous invite à comparer le nombre impressionnant de brevets déposés par Canon et comparez avec les brevets de Fuji dans le domaine photo. Vous serez édifié !
    La plupart des grandes innovations de l’industrie photographique proviennent de Canon, ne vous en déplaise,que ce soit dans le domaine des boìtiers que celui des optiques.
    Tout ce que ces nains de jardins de Fuji sont capables de faire, c’est de singer les productions de Canon
    à l’échelle 2:3 (et 1:2 pour Olympus) à quelques rares exceptions près....ou de produire des optiques honteuses que Canon n’oserait même pas intégrer dans ses EF-M (Le 14/2,8 XF, le 18/2 XF, les zooms télé à deux balles comme le 50-230/4,5-6,7 XC,etc...)
    Ce n’est pas un brevet orginal ou deux qui seront capables de faire switcher la clientèle Canon/ Nikon voire Sony, vous savez.

  • @28
    Ah, je l’attendais celle-là !
    Les optiques MF Fuji, le moyen format ?
    Oui, oui, je connais, merci ! J’ai un Fuji 6X9 figurez-vous !
    Très bon matos effectivement mais...on se demande un peu pourquoi Fuji a arrêté de les produire.
    Le moyen-format Fuji, c’est un peu comme Jurassic Park vous savez !
    Il a fini par fermer ses portes et les qualités que vous lui prêtez ne changent rien à l’affaire.
    La plupart des photographes pro roulent en 24x36, quelques "happy few" roulent encore en Moyen format numérique et même quelques originaux font encore de la chambre argentique !!!
    Mais bon, globalement, ce marché MF/GF représente aujourd’hui la niche de la puce du chien, hein !

    Vous en avez encore d’autres à me sortir dans le même genre ?
    Quand vous aurez fini, je vous invite à regarder ce qui se passe en FF.
    Si si, je suis sûr que vous allez découvrir des trucs in-croy-ables !
    Il suffit juste de sortir des manuels de propagande Fuji et de voir le monde tel qu’il est en réalité...

  • De mieux en mieux 26 se répond à lui-même !
    « ...les nains de jardin de chez FUJI... »
    Pathétique et toujours dans l’outrance, sinon l’insulte.
    Attention, cher monsieur vos propos sont attaquables.

  • Désolé, Messieurs, je n’ai aucune envie de me faire crucifier pour les actionnaires des vautours propriétaires de Canon ou Fuji.
    Et si eric-p pouvait écrire sans que quelqu’un appuie immédiatement sur son déclencheur, qu’il a certes sensible comme la gâchette d’un LBD ces temps-ci...

  • @32
    Vous aimez lire le « péremptoire » c’est votre droit et que Eric-p soit votre mentor, no problem. Dormez tranquille.
    Par contre, que notre histrion insulte véhémentement le personnel d’une firme respectable au motif que les produits Fuji ne correspondent pas ses envies, interpelle.
    Bref, ce qui est déconcertant c’est de constater que la DG de LMDLP ne s’offusque pas (et n’intervienne pas) compte tenu du fait qu’un forumer insulte ici une firme qui lui achète régulièrement des pages de publicité dans son propre magazine.
    Le responsable de la publicité de LMDLP devrait s’interroger.
    Imprudence ! Pffff ...

  • @30

    Vous dites vraiment n’importe quoi !

    Je vous parlais des excellentes optiques Fuji destinées aux chambres techniques (chambres photographiques) de grand format (Linhof, Sinar, Arca Swiss pour n’en citer que quelques unes), chambres utilisées avec des plans films ou des dos numériques de grand format.

    Dans ce cas il s’agit de format supérieur au 6x9.

    Les formats courants :
    4 x 5 inch
    5 x 7 inch
    11 x 14 inch
    16 x 20 inch

    Fuji a conçu des optiques spécifiques d’excellente facture...

    Je vous laisse consulter ce site pour votre instruction :
    https://galerie-photo.com/debuter_en_grand_format.html

    Cher Monsieur, vous lisez - correctement - uniquement - vos écrits - tant vous êtes obsédé de signifier votre présence comme un chat qui pisse sur les plates-bandes.

    Dans ces conditions, il vous est impossible d’avoir des échanges constructifs avec autrui.

    En ce qui me concerne, puisque nous n’arrivons pas à nous rejoindre sur un plan intellectuel et que je ne suis pas l’abbé Pierre, je préfère vous abandonner à votre solitude gastrique.

    Je souhaite bien du courage à votre psy.

  • @31
    "Attention, cher monsieur vos propos sont attaquables."

    Des menaces maintenant ?
    Depuis quand a-t-on décrété des délits d’opinion dans ce pays ?
    Évidemment, le message précédent s’adressait à "28" puisque mes courageux contradicteurs n’osent pas prendre un pseudo.
    Au fait, qu’avez-vous à dire sur le fond du sujet ?
    Rien, à part chercher la paille dans l’oeil de votre contradicteur mais sur le fond, zéro, comme d’habitude.

  • @33
    Vous devez être un champion de la liberté d’expression, dites-moi !
    Le terme "looser" n’est pas une insulte, désolé.
    Il traduit simplement la réalité d’une entreprise qui a échoué plusieurs fois par le passé et qui tente de se réfugier dans l’APSC en faisant croire à sa clientèle qu’il existe une place pour un APSC "professionnel".
    En réalité, il s’agit d’une imposture. Tout ce qui se fait en APSC peut se faire en FF et a même déjà été fait pour l’essentiel. L’inverse n’est pas vrai, évidemment.
    Je ne fais que dire ici ce que Canon dit ailleurs. Pourquoi le cacher ?

  • Allo ...LMDLP
    SVP pouvez vous virer de ce forum l’imposteur de service Eric-p qui pollue éhontément le site en interdisant tout échange cordial.

  • @37
    Bon, le coup de la victimisation, ça va, tout le monde connaît...y compris LMDP !
    Je suis l’intervenant le plus cordial du monde avec tout le monde...y compris les Fujistes et Olympussiens (si, si !) à condition qu’ils se calment sur la propagande et la désinformation, hein !
    Évidemment, ne vous étonnez pas si je remets des intervenants à leur place quand ils m’annoncent que Fuji
    a réinventé le traitement anreflets à eux tout seul,ou que Fuji a réinventé le silicium pour les posemètres TTL (j’exagère à peine ) !
    L’essentiel des innovations a été introduit par Canon (que ça vous plaise ou pas) que ce soit pour les technologies liées aux boîtiers
    (CMOS, introduction du premier 24x36 réellement exploitable, les systèmes AF multipoints, le DPAF,etc...),
    que pour les verres et autres matériaux optiques
    (introduction de la fluorine sur les téléobjectifs dès 1969, BR, ...)
    des techniques liées aux corrections des aberrations géométriques ou chromatiques.
    (lentilles asphériques polies sous contrôle laser/informatique, DO, lentilles asphériques de grand diamètre >85mm,....)
    ainsi que quelques innovations dans les formules optiques :
    (introduction de la MAP ar et MAP interne,zooms VFI, zoom à converter intégré, optiques stabilisées dans une large gamme d’ouvertures et couverture angulaire,...)

    Je vous invite donc à comparer ce qu’a fait Canon au cours des 86 années d’existence avec Fuji ou Olympus en toute impartialité et, normalement, vous en arriverez à la même conclusion que moi :
    Fuji =Olympus =Nains de jardins !

    Et puis après, vous viendrez me donner des leçons de cordialité, cher anonyme, incapable de se prendre un pseudo....peut-être parce que la cordialité n’est finalement pas votre genre.

  • Encore un petit coup Eric-p ?
    Vous savez le harcèlement et le préjudice moral ou l’atteinte à l’image cela se plaident , même en démocratie.
    Hormis Canon, point de salut, « tous des nains » (dixit).
    Belle mentalité !
    Vous pouvez trépigner, Canon ne pesait pas bien lourd en 1970. Je suis d’autant plus à l’aise pour le prétendre que je suis équipé aujourd’hui en Canon.
    Que vous ne soyez pas d’accord avec moi, cela m’importe peu, c’est la vie et heureusement...Vous imaginez un monde fait uniquement de Eric-p ?
    Ce qui est gênant, c’est votre propension à dénigrer vos contradicteurs au motif qu’ils n’apportent pas de preuves.
    Vous savez, et depuis très longtemps, les rapports humains se bonifient dans la confiance et le respect de l’autre.
    Vous ignorez cela et trépignez (bis) comme un enfant de 4 ans qui veut une glace à 3 boules...
    Vous feriez profit d’abandonner un moment vos étagères regorgeant de manuels éculés et vous plonger dans la vraie vie, autour de vous, avec un peu de bon sens et d’humilité. Cela s’apprend, ou bien ce déficit avéré se soigne...L’un des intervenant préconise Sainte Anne. Peut-être un bon choix pour une thérapie ?
    Dans votre post 36, vous dites : « Je ne fais que dire ici ce que Canon dit ailleurs. Pourquoi le cacher ? »
    Je veux bien croire cela, mais fournissez moi la preuve écrite. J’imagine que vous ne faites pas partie du staff Canon, alors, la preuve ?
    Maintenant, et pour en finir avec votre logorrhée désagréable concernant Fuji/Olympus, je vous rappellerais, si vous daignez écouter votre interlocuteur, que les gens qui sont attirés par le format APSC, le sont pour des questions tarifaires, rapport 2 à 3, également pour des questions d’encombrement /poids et surtout pour une qualité finale assez peu éloignée du FF. En vidéo, c’est bingo ! Quand je pense à la politique scandaleuse de bridage marketing de Canon sur son 5D4.
    Voyez vous , cher monsieur, j’ai vraiment envie d’acheter le futur XT-4 qui sera top en mode vidéo, alors que le futur D5 le sera probablement équivalent, mais à 4000€.
    Et c’est pour cette raison que l’APSC a encore de très beaux jours à vivre. D’ailleurs, l’on me dit que Canon annonce un EOS M-200, APSC bien sûr.
    Les gens de Canon n’ont pas dû vous consulter sur ce coup là ?
    Encore un petit coup Eric-p ?
    Pseudo

  • @39
    Cher Monsieur X,
    Vos tentatives d’intimidations ne m’impressionnent pas vraiment.
    Déjà, il faudrait commencer à apprendre la lecture avant de pouvoir me donner des leçons de droit.
    OÙ AVEZ-VOUS VU QUE JE DÉNIGRAIS TOUTES LES MARQUES SAUF CANON ?
    Je fais l’éloge du 24x36 et j’en ai donné précisément les raisons.
    Si je dénigre Olympus et Fuji dans une moindre mesure, c’est que j’ai d’excellentes raisons pour le faire.
    Le fait que vous ne compreniez pas ces raisons ou que vous refusez de les comprendre n’est pas mon problème.
    En lisant vos propos, vos insinuations lamentables d’analyse psychiatrique de comptoir se retournent contre vous :
    - Non, le rapport Q/P des objectifs Fuji (ou Olympus) est défavorable à ces deux marques.
    Votre problème,c’est que vous avez été victime de l’enfumage marketing de ces deux marques...mais que vous refusez de l’admettre !
    - Non, les tarifs des boîtiers Fuji ne sont pas compétitifs par rapport à ce que propose Canon et, ce, pour une raison toute bête : ils n’ont pas les mêmes PDM.
    - Non, les objectifs FF, contrairement à la désinformation lamentable des activistes Fuji/olympus, ne sont pas plus lourds que les objectifs des petits formats à condition de comparer ce qui est comparable, bien entendu.
    Si les objectifs issus du FF sont plus lourds, c’est qu’ils sont plus performants que ceux issus des petits formats. Un 600/4 LIS III est plus lourd qu’un 300/4 Zuiko MFT (qu’Olympus a le toupet de comparer dans les salons !)....leurs performances respectives n’ont absolument rien à voir !

    Concernant les insinuations lamentables que vous faites sur la situation commerciale de Canon en 1970,
    je vous invite à comparer avec celle de Fuji à la même époque !
    C’est tout vu. D’aileurs Fuji ne dispose même pas de site permettant de faire l’éloge de ce qu’ils faisaient en 1970, et pour cause : ILS VENAIENT Â PEINE D’ARRIVER SUR LE MARCHÉ !
    Ils sont arrivés discrètement, ils ont faits quelques innovations techniques honorables...mais le reste n’a JAMAIS suivi. En particulier, la gamme optique n’a jamais suivi !
    Même Olympus faisait beaucoup au mieux ! C’est dire la situation de Fuji !
    Donc, oui, désolé d’égratigner une fois de plus votre doudou Fuji (qui rend visiblement aveugle) :
    Ce sont bien des nains de jardin de l’industrie photographique !
    D’ailleurs, n’importe quel lecteur peut aller sur le site de "canon camera museum" et il aura l’occasion de voir que vos propos sur Canon sont tout bonnement délirants.
    Même si la situation de Canon était beaucoup moins fringante que celle d’aujourd’hui, Canon était déjà Nº2 mondial du marché en 1970, que ça vous plaise ou pas.
    il y avait bien des concurrents encore crédibles à l’époque (Minolta/ Pentax voire Olympus) mais ils n’ont jamais été en mesure de contrer la montée inéluctable de Canon dans les années 1970...au point d’égaler techniquement Nikon vers le début des années 1980’ et le dépasser totalement au début des années 1990’.

    La situation de Fuji dans les années 1970’ était si importante que leur gamme optique n’a même pas dépassé le stade de Miranda et leurs redoutables Soligor.
    Des objectifs restés dans toutes les mémoires,comme chacun sait.

    Bien entendu, je reste ouvert à toute discussion au cas où vous arriveriez à me prouver que Fuji était plus important que Canon en 24x36, hein !

  • A la rédaction de LMDLP,

    Certains pensent que le meilleur moyen de modérer les propos d’un internaute perturbé, serait de contraindre chaque intervenant à une inscription.

    Malheureusement, cela est efficace uniquement avec les personnes lambdas souvent incultes en matière de nouvelles technologies ou inconscientes et soumises à celles-ci.

    Par contre, c’est totalement innefficace avec des utilisateurs aguerris qui utilisent des applications VPN associées à des navigateurs VPN et quelques astuces supplémentaires que je vous laisse le soin de découvrir.

    De plus, adopter une telle politique ferait fuir un bon nombre de personnes qui ont souvent des choses intéressantes à dire ou à révéler.

    Il n’y a donc pas de solutions pour se protéger d’un utilisateur atteint vraissemblablement de troubles obsessionnels compulsifs et plus généralement de personnes épuisantes.

    La seule solution, c’est de ne plus fréquenter votre site.

    La seule solution, c’est de boycotter les fléaux sociaux, les forums et le high tech d’une manière générale.

    Cordialement.

  • Encore un petit coup Eric-p ?

    Vous êtes tellement obtus que vous ne prenez même pas la peine d’expliquer pourquoi Canon va commercialiser d’ici peu un EOS M-200. Vous lisez ce qui vous arrange à travers votre prisme.
    j’ecrivais ci-dessus : « ...D’ailleurs, l’on me dit que Canon annonce un EOS M-200, APSC bien sûr... »
    J’ai hâte de vous lire à ce sujet, les experts Canon semblant vous ignorer ?
    Vive le Full Frame, l’APSC, les smartphones et à bas les cons !

    PS : En raison d’un silence complice de LMDLP, je stoppe ici ma participation à ce forum et ma réponse à Eric-p.
    Il est impossible de dialoguer avec les personnes de mauvaises fois comme chacun sait.
    Mes cordiales salutations aux contributeurs.

  • @41 : Je comprends votre point de vue. J’ai par le passé moi-même eu envie de déserter le site et plus encore. Mais si je l’avais fait, c’est moi et moi seul que j’aurais puni.
    Ce n’est pas un forum, mais un « Commenter cet article ».
    Donc, quand je vois que les commentaires tournent au pugilat, je molette.
    Mais je ne me priverai pas du site ni de la revue LMDLP.
    Car ce serait lui accorder une importance disproportionnée, alors qu’il n’en a à les yeux finalement strictement aucune.
    Je ne peux que vous encourager à faire de même.

  • @Fred2 (m-43)
    Ne soyez pas ridicule, SVP !
    Si mes interventions étaient si insupportables ou ineptes que certains le prétendent, vous ne vous donneriez
    même pas la peine de me lire.
    Après tout, tous mes posts sont signés "eric-p" et personne n’est obligé de lire ma prose !
    La comédie pitoyable à laquelle se livre l’intervenant "41" s’appelle de la victimisation.
    Dans le meilleur des cas, c’est un comportement puéril (je croyais pourtant avoir affaire à des adultes matures et honnêtes avec eux-mêmes) qui se comporte un peu comme un gamin dans une cour de récréation.
    Qu’est-ce-que je devrais dire si je devais rapporter le 1/4 des insultes que j’ai reçu ici !?
    Dans le pire des cas, il s’agit d’un agent du "Gépéou" chargé de tout faire pour m’empêcher de dire tout bonnement la vérité sur l’arnaque marketing à laquelle se livrent Olympus ou Fuji.
    Le présent zoom 24-105/4-7,1 IS STM en est la preuve éclatante ainsi
    que le 24-200 Z Nikkor (dont je loue évidemment les mérites !).
    Comme vous le savez sans doute, il n’y a que la vérité qui blesse et, visiblement, j’ai touché droit-au-but !

    Accessoirement, l’intervenant "41" est un champion du monde de la désinformation sur Fuji.
    Cet intervenant ose vanter les mérites de Fuji durant sa brève existence dans le secteur 24x36
    alors qu’il s’agit d’un flop industriel.
    Fuji s’est contenté d’une incursion de 12 ans environ sur le marché reflex 24x36 avec quelques innovations minimes sur les boîtiers et une gamme optique famélique, pire que Miranda !
    Pas étonnant qu’ils se soient retirés du marché !
    En toute logique, Fuji peut être qualifié de "looser" car il n’est jamais parvenu à convaincre une clientèle durablement.
    Moi, je m’adresse à des personnes adultes et matures.
    Que les gamins passent leur chemin si mes propos blessent leur égo.

  • @42

    Mais je ne suis pas obtus ! c’est vous qui vous imaginez que je le suis en allant chercher des exemples ad-hoc
    qui ne signifient rien du tout en réalité.

    L’APSC est un accident de l’histoire.Quand vous aurez compris ça, vous aurez tiré sur le fil du mensonge et tout viendra !

    Je vous renvoie aux déclarations d’un responsable de Canon transcrites par exemple dans le Nº de CI de septembre 2005.
    Ces déclarations ne sont pas de moi.Je n’invente rien.

    La réalité, c’est que l’immense majorité des photographes s’est laissée piéger par les vertus miraculeuses
    du format APSC...qui, contrairement aux apparences, n’existent pas.

    Tout ça, ce sont des foutaises qu’on a commencé à inculquer aux photographes à partir de 1996 et le fameux épisode de l’APS argentique (Un flop commercial retentissant) !

    Comme dirait Goebbels : "Répétez un mensonge 10 X, et il restera un mensonge.
    Répétez un mensonge 10.000 X ...et il deviendra vérité !"
    (Malheureusement, c’est vrai !)

    À partir de 2000-2003, on a commencé à disséminer le "poison APSC" (qui a sauvé l’industrie photo de la faillite, malgré tout !) et avec l’arrivée des optiques dédiées APSC, ...les gens ont pris de mauvaises habitudes !

    Une fois que le 24x36 est devenu disponible (Canon 2002-2012 ,2007 Nikon, 2008-2013 Sony...) évidemment
    les professionnels sont revenus au 24x36 en pleurant (et spécialement chez Nikon !) ,
    puis les semi-pros ont basculé en 24x36 (5D chez Canon, D800 chez Nikon,etc...).

    Actuellement, nous sommes encore en phase de "transition" où la clientèle "expert" bascule petit à petit
    de l’APSC vers le FF, les écarts tarifaires entre "APSC expert" et "FFexpert" n’etant plus vraiment dissuasifs
    (Dans une épicerie d’Aix-la-Chapelle, le Canon 90D coûte 1300 € Vs...1500 € pour le 6D Mk II, soit 15% d’écart ! Vous croyez vraiment que les gens
    résisteront longtemps au "sex-appeal" de la gamme EF-en supposant qu’ils restent en reflex-quand ils voient la gamme famélique en EF-S ?) .

    Pour ce qui est du M200, je me répète une fois encore mais C’EST UN LEURRE !
    Canon ne fait que répondre à la demande d’une clientèle ignorante qui s’est fait "endoctriner" par le marketing
    des idéologues du mirrorless (Historiquement : Panasonic, Samsung, Sony E, Nikon Nain,...)
    et qui préfère commercialiser du mirrorless APSC que de voir partir sa clientèle sous d’autres cieux !

    Il existe un certain nombre de signes objectifs qui montrent que Canon "snobe" l’APSC en réalité :

    *Au moment du lancement du premier EOS M (Canon ne s’est pas affolé plus que ça en lançant son mirrorless 4 ans après Panasonic et 3 ans après le Sony NEX), un des responsables de Canon a qualifié
    l’EOS M de "boîtier pour femme"....ce qui en dit long quand on connaît la mentalité japonaise !

    *La gamme EOS M est "famélique" : Uniquement des petites optiques d’ouvertures limitées à quelques rares exceptions près ! On est loin des optiques d’Olympus ou de Fuji !
    Et pourtant, ça marche (Canon était Nº2 des ventes mirrorless au Japon il n’y a pas si longtemps.).

    *La monture mirrorless APSC est DISTINCTE de celle du FF alors qu’ils auraient pu utiliser la même monture
    à l’instar de Sony ou Nikon récemment. Bien sûr, vous me direz qu’il y a des rumeurs...et je vous répondrai que ce sont surtout des rumeurs....
    Les personnes qui attendent un mirrorless APSC plus ambitieux (genre EOS 7D en mirrorless) ou des optiques EF-M "L" attendront longtemps...
    Ainsi, Canon est en train de faire de l’APSC une voie de garage.
    La clientèle qui l’aura empruntée se sentira de plus en plus à l’étroit...avec les conséquences que je vous laisse imaginer.

    *L’écart tarifaire entre reflex FF "expert" et reflex APSC "expert" n’est plus dissuasif ...à moins d’avoir des oursins dans les poches. Avec 200 € d’écart entre les deux modèles, on voit en réalité parfaitement l’écart tarifaire entre un capteur APSC (évalué à 100$ selon la plupart des experts) et le coût réel d’un capteur
    d’un capteur FF se déduit automatiquement : Sans doute pas plus de 300 $...comme l’avaient prévu les dirigeants de Canon interrogés vers 2003-2005 !

    *Un dirigeant de Canon a rappelé il y a encore quelques mois que l’objectif de l’entreprise était de proposer un
    boîtier FF "moins cher" que l’EOS RP. Compte tenu de l’échelle marketing en vigueur chez Canon et bien d’autres fabricants, il n’est pas difficile de prédire que Canon vise la barre des 1000 € pour un FF d’entrée de gamme.

    Dans l’absolu, le mirrorless et les EF-M peuvent subsister...et le responsable de Canon n’a pas exclu totalement cette éventualité MAIS Canon se garde le droit de proposer des compacts et des bridges au format APSC qui seront susceptibles de flinguer le mirrorless APSC.

    Souvenez-vous ce qui s’est passé avec le Nikon 1 et les compacts 1" !

  • Eric p
    Une personne vous a déjà demandé ce que vous pensez du Canon EOS M-200 qui est annoncé au format APSC pour bientôt. Ça vous plairait de nous répondre ?

  • Monsieur ericp,
    ben moi j’ai un nikon one, c’est pas un leurre pour aller a la peche. Il marche toujours bien meme si il n est plus a la mode. J’ai vu que vous n’aimez pas la marque fuji et nikon (Nain ?) pourquoi . C’est pourtant renommé et ça fait de belles photos et c’est moins cher que Canon, surtout fuji, bon nikon c’est au meme prix que canon.
    pourquoi vous dites du mal en vous enervant.

  • La lutte est inégale dès lors qu’on est pas fou ;)

  • @46
    Je crois avoir déjà répondu à la question, non ?
    Relisez bien mes propos !
    En résumé, la monture EOS-M est une voie de garage que Canon peut arrêter à tout moment !
    Des compacts APSC ( Canon propose déjà le G1X Mk III qui peut encore potentiellement progresser)
    ou des bridges APSC (qui n’existent pas encore mais que Canon peut très facilement développer pour rivaliser avec les modèles RX10 de Sony).
    Ce n’est pas très rassurant pour la clientèle des EOS-M...

    Encore une fois, moi, en tant qu’utilisateur de systèmes à optiques interchangeables, je regarde avant tout la pérennité du système.
    Les formats APSC ou MFT, quoiqu’on dise,ne parviendront JAMAIS à attirer une clientèle professionnelle notoire capable de justifier le développement d’optiques professionnelles capables de rivaliser avec le 24x36 !
    Une optique comme le 200/2 XF OIS, théoriquement capable de rivaliser avec les 300/2,8 Canikon, est un leurre, un attrape-nigaud !
    Les professionnels veulent du choix et seuls 2 ou 3 opticiens au monde ont les reins assez solides pour leur
    offrir un large éventail d’optiques spéciales. Fuji n’en fait pas partie, désolé.
    Quant au 150-400/4,5 Zuiko IS MZD, ben je souhaite bien du plaisir à Olympus pour trouver des clients qui acceptent d’investir 10.000 € dans une optique pareille !

    Pour en revenir aux EF_M, vous trouverez des EF-M "L" à la Saint Glin-Glin, bien entendu....

  • Sauf que nous autres ne sommes ni nous ne prenons pour des pros. Et nous sommes bien contents de trouver plusieurs marques et plusieurs systèmes pour nos budgets pour assouvir nos passions d’amateurs.
    Ne vous en déplaise.

  • @46
    Le M200 est déjà sur le marché depuis plusieurs mois...

  • @47
    Vous croyez vraiment ce que vous dites ???
    Le Nikon 1 fait de bonnes photos, oui.
    La marque Nikon est renommée, oui.
    Le problème, c’est que TOUS les APN font de très bonnes photos aujourd’hui, même Fuji ou Olympus !
    Ensuite, le Nikon 1, malgré ses "bonnes photos" et la renommée de la marque "Nikon" a échoué !
    Comment se fait-il qu’on en soit arrivé là ?
    1- Le Nikon 1 était au même format que les compacts 1" qui sont (c’est leur vocation !) encore plus petits que les mirrorless ! Ils se glissent dans une poche et celà a pu "distraire" une partie de la clientèle potentielle du
    Nikon 1.
    2-Les tarifs des objectifs n’étaient pas aussi "indolores" que ce que vous prétendez.
    Un Nikkor 1 32/1,2 dont je rappelle qu’il est équivalent à un 85/3,3 en FF était vendu près de 849 €, ce qui est proprement délirant. Une fois qu’on convertit les focales/ouverture du format 1" au FF, on a des surprises...
    3-Idem pour les boîtiers qui, outre le fait qu’ils n’étaient pas adaptés à tout le monde (beaucoup le considéraient comme trop petit et avec une mauvaise prise en main), étaient incapàbles de se distinguer des compacts 1" issus de Sony (RX100 ) ou Canon G3X et Cie.

    4-Ce système est DISCONTINUÉ ! Autrement dit le SAV sera assuré jusqu’à 7 ans après l’arrêt du système et après ce sera terminé ! Non seulement les boîtiers seront irréparables (bon, c’est un peu la même chose chez tous les autres fabricants, hein !).
    Idem pour les objectifs : Si l’AF de votre Nikkor 1 vous lache à partir de 2025 environ, vous serez chocolat !

    5-Evidemment, je vous laisse imaginer comment la cote de vos Nikkor 1, sans doute pas très élevée aujourd’hui, va encore évoluer....

    Conclusion : En lançant le format Nikon 1", Nikon a fait une de ses plus grosses conneries commerciales de son existence ! Vous pensez bien que la clientèle qui se sera sentie trahie gardera un mauvais souvenir.
    Pas bon pour le business.
    À titre personnel, je me demande même s’ils en ont fait exprès (À l’époque, Nikon ne voyait pas d’un très bon oeil la montée en puissance du mirrorless...tout comme Pentax avec son format QQ).

  • @Fred2 (m-50)
    Les professionnels comme les amateurs aiment bien avoir à leur disposition la gamme optique la plus large possible. c’est une des clefs du succès du 24x36.
    Moi, je ne reproche absolument pas aux autres marques d’exister parce que la concurrence est saine pour les ingénieurs. Sans la concurrence, nous n’aurions certainement pas des objectifs de qualité comme ceux que nous connaissons (Globalement ils le sont majoritairement en tenant compte des formats respectifs).
    Ensuite, vous avez les "piranhas" (Sigma, Tamron, Cosina,...) qui proposent des produits complémentaires des grandes marques (voire des concurrents directs !) qui proposent des tarifs défiant le plus souvent toute concurrence. Par exemple en proposant un 24/1,4 DG Art MOINS CHER qu’un 16/1,4 XF APSC ou même
    un 12/1,4 Pana MFT. Évidemment, ça la fout mal pour la clientèle attentive à la politique tarifaire des petits formats. Et je pourrais en dire autant de Canon qui vend son 60 Macro EFS
    à 95% du tarif de son 100 Macro EF (419 € Vs 449 € dans mon épicerie préférée...) !

    Aujourd’hui, la plupart des piranhas proposent la plupart de leurs objectifs en 24x36...et ensuite ils dérivent éventuellement leurs objectifs en APSC ou en MFT...quand les acteurs de ces formats acceptent le deal (ce qui n’est pas toujours le cas).
    Automatiquement, les petits formats s’isolent vis à vis du format " de référence" exactement comme dans la période argentique.
    Évidemment, celà joue contre l’attractivité des petits formats.

    Ensuite, concernant les tarifs du 24x36, vous semblez oublier qu’il y a un marché d’occasion absolument pléthorique et pas cher du tout.
    Il y a quelques années, il y avait un énorme dossier dans NCI concernant les objectifs M42 à vis qui a mystérieusement disparu du forum. On se demande bien pourquoi.

  • On s’en moque !
    Sortez un peu, aérez-vous car sinon vous allez devoir aller chez le proctologue...
    Vous sentez le "vieux garçon" et le moisi...

  • Que voulez-vous Eric Pathétique a besoin d’exister. C’est pas la tendinite du poignet qu’il faut soigner, mais la partie entre les deux yeux.

  • @21 & 24 (je suppose que je m’adresse bien au même intervenant)

    Par acquit de conscience,j’ai fait quelques recherches archéologiques autour du système 24x36 Fuji dont vous me dites des merveilles. Le moins qu’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas la même façon de voir les choses !

    1-Le site de Sylvain Halgand, qui a catalogué toute la production reflex mondiale, indique que Fuji était inconnue du grand public en 1970. C’est tout juste si on savait qu’ils faisaient des pellicules !

    2-Le système 24x36 a été conçu dès le départ en 1971 avec une énorme erreur technique : Le choix d’une monture à vis M42 ! Incroyable ! La plupart des grandes marques (Canon/ Nikon/Leica/...)avait fait le choix d’une monture à baïonnette. Peut-être avaient-ils espéré attirer des clients du fait de "l’universalité" de cette monture mais ÇA N’A PAS MARCHÉ. Au bout de 8 ans, ils sont passé à la monture à baïonnette X...20 ans après Canon et Nikon !
    Visiblement, ça n’a pas suffit et Fuji a mis la clef sous la porte (pour sa division 24x36) après 1982.

    3-la gamme optique Fuji 24x36 ??? MDR !
    Il existe un catalogue (le Kadlubek ) qui répertorie l’ensemble des optiques 24x36 produites par Fuji :
    24 optiques produites en M42 de 1971 à 1979, des optiques d’amateurs pour la plupart.
    Parmi ces 24 optiques, 4 "malheureux" zooms qui signaient en réalité l’impuissance des opticiens de Fuji :
    - Un 43-75 parce que Fuji était incapable de faire un "vrai transstandard"
    - Un 75-205/3,8 assez rigolo juste pour dire qu’ils faisaient mieux que les 70-200/4 et variantes de l’époque
    - un 54-270/4,5 rapidement éclipsé par les 80-300/4,5 (1974) & 50-300/4,5 (1982) de Canon
    ou même le Nikkor 50-300/4,5 ED (1977)
    Faut croire que Fuji ne comprenait pas la différence entre 270mm et 300mm...
    Bien sûr, pas de zoom GA(sauf un 29-47 indigent !), les lentilles asphériques, c’est tabou, les verres spéciaux, ça n’a pas dû leur venir à l’esprit,etc,etc....
    - Le 29-47/3,5-4,2 (même pas cité par Kadlubek !) faisait pâle figure face àu 24-35/4 FD Canon...

    Même les cancrelats de Miranda (une marque totalement oubliée aujourd’hui) a réussi à produire plus de cents optiques pour reflex avant de lasser sa clientèle...

    Si vous comparez avec la production de Canon en 1970 (une marque totalement inconnue selon vous à l’époque), il y avait environ 33 optiques (et variantes il est vrai) DONT 3 zooms
    c’est à dire davantage que Fuji durant la période 1971-1979.
    Et je suis sympa avec vous, je ne vous parle pas de la gamme S pour les télémétriques (59 optiques et variantes produites entre 1946 et 1964).

    Pour ce qui est des boîtiers, effectivement Canon n’en menait pas large du fait d’une erreur technique largement exploitée par Nikon (La monture R a dû être redessinée 2x en 1964 et 1971) et le premier
    boîtier "flagship" n’est apparu qu’en 1971.

    Pour ce qui est de la fameuse "cellule en silicium" avec laquelle vous me bassinez, Canon a réagi assez rapidement puisqu’il a lancé son premier modèle 2 ANS après le Fuji ST701, avec le Canon EF (nov 1973)
    et surtout le Canon AE1 (1976). Autant dire que "l’originalité" de Fuji aura fait long feu...
    Le problème à l’époque, c’est qu’on était en pleine transition électronique (le premier processeur date de 1971)
    et il y a eu des problèmes de fiabilité qui ont mis du temps avant d’être résolus.

    Pour le reste (présence de Fuji en MF et optiques de chambres), on ne peut en aucun cas leur attribuer un très grand mérite :Ces optiques sont des focales fixes assez conventionnelles (pas d’UGA, pas de longs téléobjectifs) et n’importe quel acteur peut en faire autant !

    Au total, Fuji est resté un acteur marginal sur le marché, sa gloire ,désormais flétrie, est surtout due à ses émulsions photographiques.
    Depuis la transition numérique, Fuji a vainement essayé de retrouver sa place sur le marché photo en tentant l’aventure du "Super CCD" à grande dynamique, qui a connu un succès d’estime avant d’être totalement supplanté par le CMOS.

    Après ces deux échecs notoires, il n’est pas difficile de conclure que cet acteur est devenu aujourd’hui un
    "looser".
    Comme Olympus( échec de la monture OM, échec de la monture FT, échec du CCD, échec de la télécentricité,marginalisation du format FT avec départ en catimini de Panasonic),ce sont des entreprises qui ont été totalement supplantées par les leaders du marché (surtout Canon)mais qui tentent pratiquement n’importe quoi pour revenir, quitte à tromper leur clientèle !
    Dernier exemple en date : Le fameux capteur "hybride" Fuji, à priori étudié avec Panasonic, et qui devait révolutionner la photographie. Problème : Le capteur n’arrive toujours pas après 15 années de développement...

  • @54 & 55
    Au lieu de me sortir vos leçons de psychanalyse à deux balles, on attend toujours un premier commentaire
    sur le fond du sujet de votre part, merci. Au fait, qu’est-ce-que vous disiez sur la moisissure ?

  • Aérez vous, vous sentez le moisi.
    On a compris, c’est cela, votre chien s’appelle Olympus et fait sans doute caca sur le paillason du voisin, votre chat nommé Fuji , pipi dans les coins...Panasonic, votre poisson rouge....Et votre compagne Canonette !
    La soumission à Canon vous ennivre et vous, Eric p, vous nous saoulez !

  • PP,
    Surtout ne touchez pas ce 24-105 vous feriez moisir les lentilles plus rapidement que le coronavirus impacterait vos méninges (dommage) !

  • @58 & 59
    Ah, toujours très courageux quand il s’agit d’attaquer des personnes sous la ceinture, hein !
    Je suis moins sûr que vous seriez capable de me dire ce que j’ai à faire en face de moi.
    En parlant de moisissure, vous êtes bien placé finalement : Vous n’avez toujours rien à dire sur le fond du sujet.
    Vous vous contentez finalement de moisir lamentablement sur votre chaise parce que vous ne connaissez rien au fond du sujet et vous n’avez finalement rien à dire.
    Les autres lecteurs apprécieront votre "prose".

  • @Barcelone quand vous voulez !
    (Je sais, c’est pas forcément la porte à côté)

  • @Barcelone centre, il y a le métro et tout le monde connaît !

  • Si, Eric P... Eric Pignon, monsieur Pignon, l’homme que l’on invite le vendredi soir à un dîner de con...Señor Pignolas

Les optiques Nikon