Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon RF 85 mm f/1,2 USM : la 5è génération d’un mythe

09/05/2019 | Jean-Marie SEPULCHRE

Canon a annoncé hier la commercialisation de la cinquième version du mythique 85 mm f/1,2, formule qui est la moyenne focale la plus lumineuse du marché mondial.

Présentation

Le premier modèle commercialisé en 1976 était bien entendu à mise au point manuelle et sa monture FD le destinait aux reflex pro de la série F1, il innovait par la présence d’une lentille asphérique et sa formule optique comportait 8 lentilles en 6 groupes. Une version L de formule optique comparable lui succéda dans la même monture, qui fut remplacée en 1989 par le modèle autofocus EF doté de 8 lentilles en 7 groupes (1 asphérique, 2 verres à faible dispersion). La quatrième version (EF 85 mm f/1,2 L II USM) fut lancée en 2006, et reste disponible sur le marché aujourd’hui, gardant une aura reconduite de version en version malgré le lancement plus récent de l’exceptionnel 85 mm f/1,4 stabilisé (voir notre essai)

Nouvelles technologies

La sortie de la gamme sans miroir R a offert l’opportunité de faire revivre la lignée des 85 mm f/1,2 avec une nouvelle formule nettement plus sophistiquée. Le modèle EF est doté de 8 lentilles en 7 groupes, le nouveau modèle RF est construit sur la base de 13 lentilles en 9 groupes. La formule optique assez simple du modèle reflex ne l’empêche pourtant pas de disposer d’un piqué très élevé au centre de l’image dès la pleine ouverture, mais il a pour inconvénient d’avoir un piqué dégradé sur les bords aux grandes ouvertures et de générer dans ces conditions des reflets magenta sur les reflets ou surfaces brillantes. Pour y remédier Canon annonce que l’intégration d’un élément réfractif « BR » (Blue Spectrum Refractive optics) élimine ce défaut en filtrant les longueurs d’onde les plus courtes du spectre visible, soit la lumière bleue, et assure donc une netteté encore supérieure à f/1,2. L’optique intègre également un verre UD à très faible dispersion et une lentille asphérique obtenue par pollissage. Le traitement ASC (Air Sphere Coating) enfin est prévu pour éviter les reflets, les images fantômes et l’effet de voile qui peuvent altérer la qualité d’image, le constructeur promet une netteté maximale sur tout le champ et un bokeh saisissant.

JPEG - 86.5 ko
Formule optique (document : Canon Japon)

L’autofocus est assuré par un moteur USM dont la rapidité est augmentée par la transmission plus rapide d’informations de la monture RF et l’implantation de nouveaux algorithmes, la reprise manuelle directe du point est néanmoins immédiate en cas de besoin. Comme sur tous les nouveaux objectifs RF est implantée une bague de commande à laquelle peuvent être assignées des fonctions de réglage des paramètres de vitesse, d’ouverture et de sensibilité ISO. Enfin la construction est à toute épreuve par rapport aux poussières et intempéries, avec de nombreux joints d’étanchéité.

JPEG - 346.4 ko
Construction de l’objectif avec les joints de protection (document : Canon Japon)

Reste que le RF 85 mm f/1,2 ne joue pas dans la catégorie « poids léger », accusant presque 1,2 kg sur la balance et son volume impressionne quand il est monté sur un petit boîtier compact de la nouvelle gamme, l’équilibre sera meilleur avec une poignée BG-E22.

JPEG - 157.2 ko
Le volume du RF 85 mm f/1,2 est impressionnant par rapport à la petite taille du boîtier (document : Canon France)

Quelle place dans la gamme Canon ?

Plus lumineux d’un ½ IL que le récent 85 mm f/1,4 EF le nouveau modèle RF est quand même presque deux fois plus cher et en cas de très faible lumière il sera moins attractif malgré ce supplément de luminosité car il est dépourvu de stabilisation. Mais l’usage d’un objectif EF sur la gamme hybride R impose le recours à une bague d’adaptation, ce serait également le cas pour le 85 mm EF f/1,2 (vII) et dans ce cas l’écart de prix n’est pas si impressionnant par rapport au prix public de 2 999 € annoncé pour le modèle RF. En fait, pour un équipement hybride la question ne se pose pas, la transition depuis un équipement reflex permettra d’alimenter le marché d’occasion avec les anciens modèles…mais pour les photographes les plus soigneux qui recherchent une netteté maximale devront quand même patienter un peu pour une autre raison…dans la gamme R n’existe pas encore de boîtier haute définition comparable à l’EOS 5DS R qui reste notre juge de paix pour noter les objectifs les plus ambitieux adaptables sur un boîtier Canon, ce qui ne pourra pas encore être fait pour l’objectif annoncé comme le plus piqué jamais construit par la marque dans cette catégorie. Notre prochain essai permettra cependant de faire le point sur la qualité d’image globale, sachant qu’une image très propre peut être plus facilement interpolée à une définition supérieure.

- Le site de Canon 

Fiche technique

  • Formule optique : 13 lentilles en 9 groupes (1 UD, 1 asph, 1 groupe BR)
  • Distance minimale de mise au point : 0,85 m
  • Filtre : 82 mm
  • Diaphragme : 9 lamelles arrondies
  • Motorisation : Oui USM
  • Stabilisateur : Non
  • Joint d’étanchéité Oui
  • Dimensions : 103,2 × 117,3 mm
  • Poids  : 1 195 g
  • Accessoires : pare-soleil, bouchons, housse
  • Montures : Canon RF
  • Prix : 2 999 €
  • Disponibilité : Juin 2019

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • La dernière blague de Canon : une optique de1,2 kg à 2700 euros pour un boîtier de 500 gr « bas de gamme ». Après plus personne ne s’étonnera de voir les ventes du RP chuter drastiquement.....
    A quand des optiques légères , performantes et au prix adapté au RP ??

  • @1
    Ceux qui sont intéressés par ce 1,2/85 L ne sont pas propriétaires du modèle RP mais du "R". Ce n’est pas une blague.
    Et puis, bientôt un boitier pro RS ? RX ? accueillera ce caillou au bonheur des portraitistes.
    Moi j’aime.

  • Nombreux sont ceux qui partagent votre avis !
    Les fabricants sont de plus en plus ridicules...

  • @2
    Et puis dans six mois on vous fera rêver avec autre chose et vous direz "amen" au constructeur...
    Ne voyez-vous pas cette contradiction dans notre société qui nous serine chaque jour à renfort de reportages (écologie, protection des ressources, économie responsable, etc...) ce qui est tout simplement du bon sens et les mêmes acteurs nous encourager à consommer toujours plus au détriment de toutes les vraies valeurs essentielles à la vie ?
    La rédaction de LMDLP et d’autres devraient aborder ce problème car il y a là un vrai sujet de journalisme, de vraies causes à défendre.
    Aujourd’hui le journalisme même spécialisé, doit être avant tout un travail qui conduit le lecteur à réfléchir avant d’être une ode aux catalogues de ventes.

  • @4
    Votre prosélytisme, je m’en moque, de plus c’est pas un forum écolo ici, mais photos.
    J’ai pas besoin de vos conseils, c’est pas la messe ici.
    Bientôt vous pourrez voter aux élections...Détendez-vous et laisser les autres respirer et choisir selon leurs désirs.
    Le GUIDE (cherchez la traduction) c’était AVANT.
    Je suis libre de penser que ce 1,2/85 L USM sera excellent pour le portrait et le dire. je ne suis pas hors sujet, tandis que vous...

  • @4 ...un peu hors sujet en effet ! Supprimer les revues photo permettrait aussi d’économiser des arbres et supprimer les sites web dédiés à la photo diminuerait les émissions de chaleur des ordinateurs et des serveurs...la photo est-elle indispensable à la vie ? Et la peinture, et la littérature...vaste débat n’est-il pas ?

  • @ 2, 5
    Malheureusement, le bon sens est en perdition et la déontologie journalistique souvent bafouée.
    @6
    Votre réponse est caricaturale.
    Vive l’égoïsme !!!!!!!!!!!!

  • Totalement hors sujet, et pourtant riche d’enseignement : en ce qui concerne les ressources de la planète, l’Europe vit à crédit dès demain 10/05/2019 ! Alors oui la question est pertinente. A-t-on puissamment besoin d’un demi diaphragme de plus ?

  • Cet objectif apparemment bien construit et avec technologie pointue est vraiment énorme ... mais est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ?
    - Oui pour une proportion très réduite d’utilisateurs (fortunés), non pour le client "moyen" et même "expert".
    - L’offre de Nikon Z me semble beaucoup plus pertinente avec une offre en optique f/1.8 de très grande qualité (et même meilleure que les f/1.8 en monture F qui ne sont pourtant vraiment pas mauvais).

    D’une manière générale, le besoin en optiques très ouvertes est moins indispensable sur un boitier mirrorless, puisque le gain du viseur d’adapte à l’ouverture réelle (sauf évidemment lorsque l’on recherche une profondeur de champ très réduite).

  • @9 et qq. autres
    Ne vous inquiétez pas Canon produira des 1,8 de tailles réduites dans un avenir proche (?), pour le moment, me semble-t-il, il s’agit pour Canon de séduire des pros, du moins en évitant que ceux-ci aillent voir ailleurs, d’où une production de vitrine illustrant un savoir-faire.
    Précisément ce 1,2 est uniquement destiné aux portraitistes qui souhaitent une pdc réduite, d’ailleurs il existe un 0,95 dans une autre enseigne et dont le tarif est inversement proportionnel à l’ouverture.
    Perso., j’ai un 1,8/85 excellent, léger et pas cher mais j’aime bien qu’une production évolue afin de satisfaire aussi une demande spécifique et marginale. Et puis, faut donner du grain à moudre à notre cher JMS pour un futur test de façade...

  • je doute fort qu’une optique ouverte à f1,2 soit idéale pour le,portrait. En effet, ayant un olympus 25 f1,2 donc avec une DOF plus grande, il est parfois voire même souvent tres critique de faire une map ultra précise. Sur d’autres forums, certains ont même parlé des photos de mariage, là, je suis encore plus réservé dans la mesure où en principe on photographie deux personnes qui bien souvent ne sont pas tout à fait dans le même plan, alors f1,2 ....

  • @11
    Désolé de vous dire que le télé de 1,2/85 est l’optique idéale pour le portrait et pas que, encore que certains préfèrent le 2/135, voire le 2,8/200 et même le 1,2/50 en FF 24x36 bien entendu.
    Vous semblez rétif à l’utilisation d’un 1,2/85. Effectivement en mariage sur un seul sujet, la mise au point doit se faire sur l’oeil et le déchet est important si l’on ne maîtrise pas sa pdv. Pour figer un couple, on ne shoote pas à ce diaph. ! Évidemment !
    Cette optique est réservée aux pros qui maîtrisent (pas tous, oui, oui) et en ont surtout l’utilité.
    Au fait, il serait peut-être bon que vous contrôliez un éventuel back/front focus sur votre 1,2.

  • @11
    Il y a toujours eu des amateurs pour des objectifs ultralumineux et leur rendu bien particulier.
    Et puis, vous savez, pour obtenir plus de PDC, les opticiens ont inventé un truc qui s’appelle le diaphragme
    et... qui permet d’augmenter la PDC !
    Du reste Canon a publié des samples qui prouvent qu’on peut utiliser cet objectif à f/1.2 sur un mirrorless
    (grâce au DPAF) plus facilement qu’en reflex AF (qui nécessitait souvent un paramétrage de l’objectif sur le boîtier voire un réglage de la cage reflex.
    Quant aux reflex MF, c’était effectivement plus pénalisant...

  • Eric à parfaitement raison.
    De toute façon on a un objectif vitrine, un objectif locomotive, pour montrer son savoir faire.
    Certains l’achèteront, d’autres le loueront, d’autres le critiqueront.
    Et certains crieront au loup, car ça participe au réchauffement climatique et à l’épuisement de la planète, en oubliant que leur seule présente ici et leur utilisation d’une trottinette électrique plutôt que de marcher en fait tout autant.

  • Personnellement, Canon n’ayant pas choisi l’IBIS pour ses ML,
    j’aurais pensé voir arriver une déclinaison RF du 85 1,4 IS.
    D’ailleurs, en fixe, il n’y a guère que le 35 qui soit IS.
    Est-il prévu des fixes stabilisés dans un futur proche ?

  • @Fred2
    Selon les "oracles du net"(Canonrumors,etc...), Canon songe sérieusement à équiper ses futurs boîtiers de l’IBIS, histoire de ne pas rester trop longtemps derrière Olympus sur le terrain de la stabilisation HP et des gains supplémentaires par la stabilisation conjuguée
    capteur+IS optique...
    Donc toutes les optiques seront un jour stabilisées....au moins par le capteur.

    Pour ce qui est du choix de Canon, on peut légitimement penser qu’ils ont mis la priorité sur des objectifs
    f/1.2 plutôt que des f/1.4, histoire d’en mettre plein la vue à la concurrence !
    Si j’avais à parier, je dirai que Canon travaille sur un 35/1.2 L RF ainsi qu’un 24/1.2 L RF, histoire de donner le change à Olympus qui dispose déjà de la triplette 17/1.2 MFT-25/1.2 MFT-45/1.2 MFT...ainsi qu’un projet
    de 12/1.2 MFT.
    Du reste, Canon avait reconnu envisager un 35/1.2 pour ne pas être en reste vis à vis de la concurrence (Samyang propose bien aujourd’hui un 35/1.2 XP (manuel !) qui doit certainement faire cogiter les ingénieurs de la maison rouge.
    Enfin, un 24/1.2 L FD avait été envisagé par Canon dans les années 1970’, projet sur lequel ils s’étaient cassés les dents à l’époque...
    Faire un 24/1.2 L RF pesant moins de 1 Kg (et avec des perfs Tip-Top dès la PO ) a dû certainement être passablement envisagé...
    Aujourd’hui, on sait faire d’excellents objectifs f/1.2 utilisables dès la PO sur l’ensemble du champ.
    C’est trop tentant pour les ingénieurs de laisser passer une occaz pareille et ils relèveront le défi !

    Faire un 85/1.4 L IS RF aurait été possible mais on reste à f/1.4. L’ouverture f/1.2 excite bien plus l’imaginaire des photographes.
    Quant à un éventuel 85/1.2 L IS RF, Panasonic en a déjà fait un 85/1.2 OIS à l’échelle 1:2 (ie le 42.5/1.2 OIS) et il pèse 425g . Transcrit en 24x36, un "vrai" 85/1.2 LIS pèserait 1700 g !!!
    Canon ne se mouillera pour un diplodocus pareil !

  • @JMS
    Il y a quelques petites erreurs dans votre article :
    1-Le 85/1.2 L EF ne comporte pas de verre UD
    2-La rapidité supposée de l’AF est surtout due au passage à une MAP interne , donc moins de verre à bouger !
    C’est une idée qui est apparue depuis longtemps sur les objectifs 85/1.4 mais que Canon n’était pas parvenu
    à intégrer sur le 85/1.2 L EF de 1989 (On a vu des brevets mais ils se sont cassés les dents sur les résultats finaux).Canon s’est donc rabattu sur une version à MAP conventionnelle laaaaargement in spirée de la version
    de 1976.
    Depuis quelques années, Panasonic et Olympus proposent des versions "modernes" du 85/1.2....à l’échelle du MFT (14 lentilles) ET MAP interne. Canon se devait donc de se remettre au "goût du jour" tout en relevant
    le défi du poids et de l’encombrement !
    Une simple "mise à l’échelle" du 45/1.2 MFT au 24x36 aurait abouti à un 90/1.2 mesurant 190mm et un poids de 1640g (selon la loi empirique d’eric-p affirmant que le poids d’une optique varie comme le carré du format).

    Donc, contrairement à ce qui a été dit, on peut considérer cet objectif comme léger et compact !!!

    D’ailleurs si on compare cet objectif avec le 85/1.2 L II EF, on se rend compte que le 85/1.2 L RF est en réalité
    PLUS COMPACT si on mesure l’encombrement TOTAL depuis le foyer de l’objectif :

    84mm + 44mm = 128mm pour le 85/1.2 L EF
    117mm+ 20mm = 127mm pour le 85/1.2 L RF !!!! (1mm de gagné !).

    En général, les objectifs plus performants sont plus encombrants...

  • Tu imagines si Léonard de Vinci avait tofé la Joconde avec ce truc ouvert à f/1,2 ? Les yeux seraient nets mais la bouche floue, ou l’inverse. Et le fond fantastique serait perdu dans la brume.

  • Avec le 85mmf1.2, on peut augmenter la PDC. Oui, au détriment de la "qualité" du bokeh. Même si c’est presque imperceptible.
    En théorie, (même qualité optique à PO, même nombre de lamelles), un "bokeh" (notion subjective) d’un 85mmf1.8 à 1.8 est plus joli qu’un 85mmf1.2 à 1.8, car avec ce dernier, il n’est plus rond, mais octogonal ou décagonal ...

  • @19
     « decagonal » hum !...
    Plutôt « deconne all » , comme toutes les dernières interventions, personne n’ayant testé ici cet objectif.
    Je suis persuadé que routes ces théories fumeuses s’effaceront une fois un tirage A2 effectué, tantôt avec le 1,2 de dernière génération vs. l’ancien...Probablement aucune différence visible de bokey à grande ouverture.
    Attendons le verdict des possédants tirage en mains.

  • LMDLP : "la 5ème génération d’un mythe" (les pages jaunes de la photographie)
    Eric-P : "Selon les "oracles du net"" (la Mme Soleil de l’univers photo)
    Georges : "Eric à parfaitement raison" (le mouton de panurge des forums)
    Et blablabla et blablabla...

  • L’art d’en mettre plein la vue avec un petit boîtier surmonté d’un énorme cailloux qui permettra de ressembler à un vrai professionnel MDR
    Les fabricants d’appareils photo devraient ouvrir en France des écoles de commerce pour former nos enfants au monde de l’entourloupe ; c’est tellement beau le progès marketing !

  • Oui, enfin j’ai dit 1,4 parce qu’un exemplaire en monture EF existe déjà hein.
    j’aurais pu dire 1,8 aussi.
    Ma principale interrogation est surtout sur la stab d’une part, mais aussi d’un encombrement/prix accessible pour le vulgus comme moi, quoi.

  • @Fred2
    Chaque chose en son temps.
    Canon sort d’abord des objectifs L pour faire le buzz et promouvoir la monture RF
    et puis ils sortiront bien un jour un 85/1.8 (USM ou STM, éventuellement IS) de manière à concurrencer Sony (Ils en ont un à leur catalogue).
    Canon sort 6/8 objectifs par an en monture RF ; il leur faudra bien 6-8 ans pour renouveler la gamme EOS EF.
    On y verra plus clair d’ici 2023, je pense.

  • Cher Eric-p : est-ce que vous pourriez développer, car là, c’est un peu court ....

  • @pepou (m-19)
    "En théorie, (même qualité optique à PO, même nombre de lamelles), un "bokeh" (notion subjective) d’un 85mmf1.8 à 1.8 est plus joli qu’un 85mmf1.2 à 1.8, car avec ce dernier, il n’est plus rond, mais octogonal ou décagonal ..."

    Ah, on ne me l’avait encore jamais faite, celle-là ! ;-)
    Eh bien vous savez ce qui vous reste à faire ?
    C’est de vous procurer un 85mm équipé d’un diaphragme à vanne...et votre problème de taches polygonales sera réglé ! Bonne chance pour en trouver un ainsi que la bague d’adapatation...

    Ce qu’on peut dire néanmoins de manière assez "objective", c’est que le bokeh de ce 85/1.2 L RF sera certainement meilleur que celui d’un 85/1.2 L EF pour reflex.
    En effet, la cage reflex a tendance à couper les faisceaux périphériques de l’objectif dans les grandes ouvertures, ce qui fait que les taches lumineuses défocalisées présentes sur une photo sont souvent "coupées" et présentent donc un aspect assez inesthétique.
    Le mirrorless a au moins le mérite d’éviter cet écueil...

  • Canon tient à conserver son marché pro. Ils auront un parc intéressant quand le ou les boitiers pro sortiront (on parle de deux boitiers). Les naïfs @1 et Sony n’en reviennent toujours pas : Canon ne va pas attaquer frontalement un marché amateur déjà sous la domination de Sony. Le point d’attaque ; c’est le marché pro. Le marché amateur suivra.

  • @25
    Canon est en retard sur certaines technologies comme les capteurs BSI.
    À quoi bon sortir des objectifs "people" quand Canon se fait tailler des PDM par ses concurrents, en particulier Sony ?
    On sait que Canon travaille sur le BSI de manière à affronter "sereinement", les Sony A9, A7 III et A7 R III .
    Tant qu’ils n’auront pas ce capteur, ça ne servira à rien de proposer une gamme optique amateur dont les ventes ne suivront pas.
    Le récent rapport des ventes de boîtiers FF au Japon montre d’ailleurs que les ventes d’EOS RP se sont effondrées face
    à la montée inexorable de celles du Sony A7 III. La geekoïdite japonaise est passée par là...
    Canon paye également le fait qu’ils ont probablement placé le capteur SANS ADC du 6D Mk II dans ce boîtier "cheap".
    Une erreur marketing assez incroyable à ce niveau : Canon devra vraisemblablement revoir sa copie et arrêter ses petites mesquineries car le marché photo s’est nettement tendu ces derniers temps...
    Même les ventes de Nikon Z6/Z7 stagnent (Les capteurs fournis à Nikon, bien que BSI, sont moins bons que ceux de Sony)...et la gamme optique Sony est aujourd’hui asez étoffée.
    Les ventes de Panasonic FF sont encore marginales mais les capteurs Pana ne sont pas en cause ; c’est la gamme optique qui est encore insuffisante.
    On ose espérer que le mirrorless "pro" de Canon sera prêt en 2020 ; ça ne leur fera jamais plus de 5 années de retard sur Sony...
    Une fois cette technologie généralisée sur tous les boîtiers FF et la série L développée, Canon pourra se concentrer
    sur les objectifs "grand public".
    Étant donné que la gamme EOS EF compte près de 60 objectifs à son catalogue et que les capacités de renouvellement de la gamme sont limitées à 6/8 objos par an, je dis effectivement qu’il faudra attendre 2023 pour y voir plus clair...

  • @30
    Que voulez-vous dire par boitier « cheap » ? S’agissant du 6D2.
    2023...C’est une éternité ! Non, Canon aura proposé un boîtier pro, 1DX3 (?) bien avant cette date.
    Sony est effectivement l’enfant terrible et pousse la concurrence, maintenant dos au mur, à réagir...C’est fait (tardivement), mais des boutiques comme Nikon ou Canon très bien implantées chez les pros, ne se laisseront pas réduire comme vous semblez l’admettre.
    Apres plus de 30 ans chez Nikon, je suis passé en face (sans regret)...Comme beaucoup de confrères j’ai essayé du Sony, effet de mode ou de meute, j’ai laissé tomber l’affaire, boîtier trop court en main (fatigue et déséquilibre), trop de boutons et menus fouillis, pas simple dans l’ensemble, gamme optiques à renouveler, etc.
    On ne change pas une équipe qui gagne. Certains ont essayé...

  • "Apres plus de 30 ans chez Nikon, je suis passé en face (sans regret)...Comme beaucoup de confrères j’ai essayé du Sony, effet de mode ou de meute, j’ai laissé tomber l’affaire, boîtier trop court en main (fatigue et déséquilibre), trop de boutons et menus fouillis, pas simple dans l’ensemble, gamme optiques à renouveler, etc."
    J’ai le même avis que vous et j’ajoute que Sony ne me fait pas bander car son ergonomie et son look (oui) me déplait !
    De toute manière, ces dernières années, nous assistons à une véritable course à l’armement particulièrement ridicule et seuls les utilisateurs que nous sommes peuvent faire revenir à la raison les industriels en limitant nos achats...
    Cette course éffrénée qui nous pousse à changer de matériel tous les 6 mois est si ridicule que je m’étonne de voir les rédactions spécialisées ne pas la dénoncer.

  • @32
    Le marché décidera comme on dit hypocritement, n’est-ce pas ?
    N’empêche que Canon/Nikon étaient obligés de "prendre la roue" de Sony pour ne pas les laisser prendre trop d’avance sur ce créneau....même si le mirrorless n’offre pas que des avantages (Autonomie, viseur EVF et parallaxe temporelle, quid de l’usure /protection du capteur,etc...).
    N’empêche que Canon/Nikon ne disposent que d’une équipe pour le design de ses objectifs
    et que ,par conséquent, il ne faut pas s’attendre à voir beaucoup de nouveautés optiques en monnture EF.
    Ils ont visblement renoncé à commercialser leur 20/1.4 L EF qui a pourtant été proposé en version Ciné.
    Quid également du renouvellement des 300/2.8 LIS II & 500/4 LIS II...
    On a également vu pas mal de brevets d’objectifs EF qui auraient dû faire leur apparition (10/2.8 L,16/1.4 L,...).
    La présentation d’un boìtier reflex 1Dx Mk III serait souhaitabkle à l’occasion des JO de Tokyo mais il sera handicapé sur les rafales par rapport à un Sony A9 voire A9 II (Sauf si présence d’un double viseur !).
    Heureusement, la gamme EF est particulièrement complète...

  • @31
    Ce que je veux dire par "cheap", c’est un tarif d’entrée agressif, susceptible de faire basculer les clients habituels de l’APSC voire MFT vers le FF.
    Malheureusement, Canon est un habitué des mesquineries marketing et...ils ont oublié d’intégrer les ADC sur ce capteur alors que cette technologie figure bien sur le 5D IV et 1Dx Mk II voire une bonne partie des boìtiers
    APSC ! Les clients ne sont pas contents et boudent le RP ...en tout cas au Japon.

    2023, c’est effectivement beaucoup mais Canon n’est pas capable de sortir plus de 6/8 objectifs RF par an.
    Après 5 ans, la monture FE de sony ne présente toujours pas de gamme optique complète...

    Pour ce qui est de la transition reflex=>mirrorless, elle n’est pas nécessairement automatique et Canon ne pousse pas nécessairement sa clientèle à renouveler sa "garde robe" pour faire du chiffre (ce qu’on avait déjà reproché à Canon lors de la transition FD=>EOS ).
    Néanmoins, il y a une logique industrielle implacable consistant à "rationnaliser" la gamme photo qui présente déjà 4 types d’objectifs :

    - EF
    - EFS
    - EFM
    - RF
    ....et 3 montures distinctes.

    Et le maintien de 4 gammes a un coût.
    Un problème que Canon cherchera à résoudre en tentant d’attirer toute sa clientèle vers la monture RF.
    Par exemple en proposant des produits qui n’existent pas en EF.

    J’imagine effectivement qu’ils sortiront un 1Dx Mk III en 2020, date de renouvellement "admise" à cause des JO mais aussi parce qu’il faut 4 ANNÉES DE TRAVAIL pour pondre un nouvel ensemble capteur + électronique.

  • Je comprends maintenant pourquoi le président a dit que Notre-Dame serait reconstruite PLUS BELLE !
    ...C’est parce que les photographes équipés en Canon disposeront du nouvel ensemble Capteur + Électronique, comme l’annonce ici Eric-p !
    Les images seront-elles plus belles qu’aujourd’hui dans 4, voire 5 ans ?
    Tout ça, « ...C’est de la pipe... » et cela devrait clore le débat stérile :
    Aurons nous besoin du futur boîtier pour réaliser de meilleures photos ? Du futur objectif, dont l’annonce d’une prise de brevet sur Canon Rumors, frustre déjà le quidam en manque de nouveautés, etc.
    Place au marketing et aux geeks.

    PS : Je vous assure que les pros (et pas que) feront de belles images de Notre-Dame, reconstruite, avec leurs vieux 5D3 ou 1DX2 ringards en 2024, mais chut !...

  • @35
    C’est évident mais que voulez-vous la boule de cristal de certains a besoin d’être nettoyée

  • @35
    Est-ce que j’ai dit le contraire ?
    Loin de moi l’idée de vouloir faire absolument la promotion du mirrorless et des optiques high-end mais, de vous à moi, qui utilise encore des optiques FD pour ne rien dire des FL, R et autres Serenar ???
    En 2024, il n’est pas certain que votre 5D Mk III soit encore opérationnel et ne comptez pas trop sur le SAV Canon pour vous le réparer (Le SAV s’arrête 7 ans après l’arrêt de fabrication du 5D Mk III).

    Bien sûr, vous pouvez toujours vous contenter de monter un "vieux" 85/1.2 L II sur un mirrorless en 2024 voire au delà....qui sera réparable tant que Canon assurera le SAV. Au delà, TINTIN,,,et le 85/1.2 L II est équipé d’une map manuelle sans prise directe !
    Demandez un peu aux propriétaires de 200/1.8 L EF ce qu’ils font de leur objectif depuis que l’AF est tombé en panne !

    Eh oui : Nous vivons bien dans une société consumériste et, à moins que des sociétés spécialisées dans la restauration d’objectifs anciens n’apparaisse, nos objectifs AF sont condamnés !

    Ce n’est pas un hasard si certains opticiens font l’éloge des objectifs manuels (Zeiss, Leica, Samyang,etc...)

  • @36
    ADC, acronyme pour Analog-to-Digital Conversion
    Il s’agit d’un dispositif électronique intégré aux capteurs CMOS permettant de numériser au plus tôt le signal analogique issu des pixels afin d’améliorer le rendement du capteur (+de dynamique, meilleur rapport S/B, plus de couleurs).Accessoirement, les ADC permettent de supprimer dans une large mesure le banding sur les images traitées en RAW des caméras non équipées de cette technologie...
    Ce dispositif est apparu tout d’abord chez Sony en 2007 sous le terme générique "Exmor" puis chez Canon avec...9 années de retard, soit en 2016 (5D Mk IV et 1Dx Mk II ).

    Il est assez évident que Canon cherche aujourd’hui à combler son retard technologique sur Sony qui dispose
    de la technologie BSI depuis 4 ans maintenant en 24x36.
    En réalité, Sony a commencé à commercialiser des capteurs BSI depuis...2009 (Sony TX1) et la clientèle Canon commence à s’impatienter quand on sait que Nikon en dispose déjà (D850) , Fuji en a également un depuis l’an dernier (XT3) et que Panasonic en a vraisemenblablement 2 à son catalogue (S1 & S1R).

  • @38 et 39
    Je dispose avec bonheur également d’un 6D2 et d’un Leica M-P donc, outre mon 5D3, je ne suis pas en manque de qualité, sachant tout de même que le plus important c’est l’optique et non le boîtier.
    Dans Paris, des artisans indépendants seraient très certainement à même de réparer le cas échéant mon 5D3, si Canon ne disposait plus de la partie défectueuse (7 ans est une limite contractuelle, cad. qu’en cas de disponibilité de la pièce défectueuse passé 7 ans, la réparation sera effectuée par le SAV).
    De toute façon mon 6D2 se substitue parfaitement au 5D3, je dirais même qu’il le dépasse, les qq. limitations marketing ne sont pas pénalisantes.
    Par ailleurs, ADC ou pas, peu m’importe, je ne me suis jamais posé la question, mon équipement actuel me donne entière satisfaction et je sais que chaque marque à ses Aficionados et Détracteurs, le juge de paix c’est la compétence du monsieur (ou madame), l’optique et le tirage A2.
    D’ailleurs, concernant la PP, il serait bon que nombre de photographes s’instruisent du bienfait de la calibration régulière de leur écran, du bon choix du profil et des concordances de toute la chaîne en fonction de l’utilisation finale du fichier Jpeg.
    Vaste sujet, peu abordé ici, qui RUINE toute considération technique évoquée ci-dessus, si l’on ne comprend pas le Gamut, le profil sur le boîtier, le profil de travail et le profil de sortie, en somme les fondements de la colorimétrie appliquée.
    Ce que je sais également, c’est que si Canon - et Nikon - ne cochent pas toutes les cases du « progrès » face à Sony et seraient en retard, tantôt de 3 ans, 5 ans, 9 ans, que sais-je ?
    Sur tel ou tel point de détail constitutif du boîtier, l’avance de ces 2 enseignes me semble encore très très confortable pour ne pas craindre l’échec d’une guerre technologique, le matelas étant le parc optique.
    Croyez vous que les Agences soient prêtes à brader leur parc Canon et Nikon pour du Sony and Co.
    Je n’y crois pas, par contre le débauchage des compétences probablement.

  • @40
    Vous prêchez un converti !
    Je suis en Canon, je suis canonphage (et je ne m’en cache pas ) et je me suis longtemps contenté d’un
    5D(12.8 MP, une misère de nos jours !) ....qui a malheureusement rendu l’âme après 12 années de bons et loyaux services.
    Je me contente de mon parc optique actuel qui ferait bien des envieux parmi les amateurs.
    Il se trouve que j’ai un 85/1,2 L II qui fait des photos superbes et je sais également qu’un 85/1.2 L RF ne m’apporterait pas grand chose pour ce que j’en fais (essentiellement du portrait où l’homogénéité de l’objectif n’est pas une nécessité absolue).
    Je suis également "reflexiste" car un viseur optique est toujours plus agréable que le meilleur des EVF (j’ai testé l’EVF d’un Leica SL et bofbof !).Pas non plus convaincu par les arguments de poids (Je ne me suis encore jamais brisé une vertèbre en portant mon "enclume" de 950g accompagné d’un 11-24 L (env. 1.2 Kg)....

    Ceci dit, le boulot des ingénieurs consiste malgré tout à "tenter le diable" et à corriger les principaux défauts
    reprochés à cet objectif ...et accessoirement répondre à la concurrence (Zeiss, Sigma,...) :

    - Aberrations chromatiques et aberration de sphéricité qui se voient dans certaines conditions de prises de vues.

    - Présence de coma (embêtant lorsqu’on photographie un ciel étoilé)

    - Absence de MAP interne (qui fait que certains photographes lui reprochaient la lenteur de son AF)

    - Pas de MAP manuelle directe (et donc méfiance de certains clients vis à vis des conséquences à long terme)

    On peut dire aujourd’hui que le cahier des dpléances a été respecté et que cet objectif restera une référence internationale pour une bonne décennie.
    Le seul truc qui pourrait "démoder" cet objectif, ce serait une version allégée (moins de 1 Kg ?) avec moins de lentilles pour gagner du poids...et plus de lentilles asphériques pour compenser.
    C’est pas encore demain la veille qu’on verra un tel OVNI faire son apparition sur le marché...
    Une version IS relève également de la SF (comptez 300-400g de plus pour le système optique).

    Et puis Canon aura l’occasion de remettre les pendules à l’heure dans les prochains mois avec des optiques
    qui inciteront les professionnels à basculer vers le mirrorless :

    - 15-35/2.8 LIS
    - 24-70/2.8 LIS
    - 70-200/2.8 LIS "compact"
    - Etc...

    Même si les professionnels rechignent à switcher vers la monture RF, les primo-arrivants (renouvellement des pros à raison de 3% par an) choisiront plutôt la nouvelle monture...

  • @41
    j’attends de voir quel sera l’accueil des Agences concernant la prochaine trilogie Canon R en zooms 2,8 de remplacement 16-35 / 24-70/ 70-200. La façon dont les Agences vont basculer, ou non, à quel rythme et dans quelle proportion de leur parc actuel ?
    Je pense que ce comportement donnera le la du marché vers le mirorless.
    A suivre avec intérêt d’une façon générale, y compris pour Nikon.

  • @43
    Quel modèle d’appareil photo avez-vous aujourd’hui ?

  • @45
    3 marques différentes !
    - Si vous êtes satisfait de votre Canon, le RP est une solution généraliste avec baisse tarifaire, mais qui ne semble pas rencontrer son public, pourquoi ? Qualité Canon, mais prudence pour l’avenir de cette référence.
    - Fuji, excellentes optiques, beaucoup d’étoiles aux tests, des éloges en pagailles...
    - Le Canon RP est un FF, le Fuji un APSC !
    Faites une prise en mains dans un magasin et prenez vos optiques pour qq. prises de vues perso. Le ressenti est le meilleur juge de paix.

  • C’est du Eric-P qui s’exprime en anonyme...
    ici, on se fend la poire :)

  • @47
    Merci pour votre aide précieuse ici.
    Nous savons maintenant que vous existez.

  • @48
    Merci pour vos prises de parole indispensables à la communauté !
    Dornévant, nous savons que vos interventions sont du plus grand intérêt.
    Que serions-nous sans vous :)