Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Canon : un capteur ultra-sensible pour la vidéo

06/03/2013 | Franck Mée

Canon développe un nouveau capteur full frame dédié à la vidéo plein format. Petite particularité : sa sensibilité extraordinaire lui permettrait de filmer par 0,03 lux, battant les capteurs dédiés à l’astronomie.

Filmer en basse lumière, c’est le nouveau défi de Canon, qui lance un capteur capable de filmer par 0,03 lux – la puissance lumineuse d’un croissant de lune.

Les records habituels viennent du monde de la vidéo-surveillance, qui n’a pas d’exigence de qualité d’image : des vidéos mal définies, en noir et blanc, font l’affaire dès lors qu’on peut reconnaître une silhouette. L’affaire se complique au cinéma, dont Stanley Kubrick a nourri la légende en filmant des scènes de Barry Lyndon, en 1975, à la lumière de bougies, grâce à un objectif Zeiss conçu pour la Nasa. Et le manque de lumière devient ingérable en astro-photographie, où la luminosité de l’objectif est limitée : les télescopes n’ont pas un diamètre infini, obligeant à concevoir des capteurs capables de compter les photons quasiment un par un.

Le nouveau capteur Cmos de Canon s’adresse plutôt à ces dernières applications : son format d’environ 20,5 x 36,5 mm est trop encombrant pour la vidéo-surveillance, et il filme en couleurs. Néanmoins, Canon bat Kubrick à plate couture : c’est désormais à la lumière d’un... bâtonnet d’encens qu’un visage devient visible !

Les vidéos fournies par la marque montrent également un gain notable en astronomie. Par exemple, sur l’illustration en haut de cet article, l’image de gauche a été prise avec un capteur EMCCD, un système d’amplification couramment utilisé pour ces applications ; celle de droite vient du nouveau Cmos. Le premier capture des étoiles d’une magnitude de 6, juste visibles à l’œil nu ; le second voit jusqu’à une magnitude de 8,5... soit des étoiles six fois moins lumineuses.

Pour atteindre cette sensibilité, la recette est finalement presque simple : le capteur ne dépasse pas 2 Mpxl, grosso modo – il filme en Full HD 1080 sans redimensionnement de l’image. Du coup, ses photosites sont énormes : 19 µm, contre 6,9 µm sur un EOS-1D X et 4,3 µm sur un EOS 650D. La surface de chaque pixel est donc 7,5 fois plus importante que sur le reflex professionnel, et presque 20 fois celle des modèles amateurs.

En 2010, Canon avait déjà présenté un capteur ultra-sensible, dédié à l’astronomie, mais il s’agissait d’un modèle gigantesque (20 cm de côté) au coût sans doute prohibitif et construit spécialement pour un télescope. Ici, la taille plus classique devrait permettre des applications plus variées et un tarif plus raisonnable... Même si, pour l’heure, il s’agit d’une démonstration technologique pour laquelle aucune application concrète n’est annoncée.

- Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Visiblement, tout le monde s’en tape et c’est très bien !

    Et si vous profitiez de votre site pour ouvrir régulièrement des pages destinées à promouvoir le travail de certains auteurs qui se moquent quelque peu de toutes ces avancées technologiques préférant au "blablabla" l’écriture photographique qui va à l’essentiel... ?

    Votre site commercial ne mériterait-il pas d’un peu d’humanisme et d’ouverture sur la création ?

    • Tout le monde "ne s’en tape pas", je trouve cela intéressant, même si ce type d’article n’appelle pas de commentaire. Je ne sais pas quelle mouche vous a piqué pour être si agressif et pour tout dire déplacé.
      Tous les auteurs ne sont pas intéressants, et certains ne produisent que du blabla comme vous dites si bien. Tout est affaire de goût, il en faut pour chacun.
      Rien ne vous empêcherait de proposer votre travail à la publication à ce site il me semble si le cœur vous en disait.

    • Disons que cette information fut un prétexte non par besoin de reconnaissance car celle-ci ne m’intéresse pas mais plutôt pour attirer l’attention des responsables de ce site sur la plus-value que pourrait apporter un supplément à caractère moins commercial et moins technologique.
      Cette mouche ne m’a pas rendu agressif mais seulement caustique et provocateur ;)

    • Contrairement à ce que vous dites, l’annonce de Canon est très intéressante sur le plan technique :

      - Canon donne la sensibilité du capteur en donnant la taille du photosite (Ils ont "oublié" de le faire pour leur capteur "géant" de 203mm X205mm).

      - Canon a certainement introduit de nouvelles technologies qui, amha, enterrent définitivement le CCD (L’EMCCD était considéré jusqu’à très récemment comme le
      nec-plus-ultra pour l’astrophotographie : Va falloir réviser les manuels !)

      - Canon produit un capteur prototype natif au format 35mm pour la première fois. Pour un non spécialiste, ça n’a aucune importance.
      Pour un observateur comme moi C’EST PEUT-ÊTRE très important.
      En effet, les derniers prototypes de capteurs CMOS présentés au public étaient réalisés
      au format APS-H (Printemps 2007:capteur de 51MP, été 2010 : capteur de 120 MP), sans doute en raison d’une plus grande facilité que celle d’un capteur 24x36.
      En 2010, Canon n’avait toujours pas révisé son "white paper" dans lequel il déclarait que le plus grand capteur réalisable "en une seule passe" était le format APSH.

      - La réalisation de ce capteur (quasiment du format 24x36 car 20.5 X 36) a peut-être changé la donne.

      ....Malheureusement Canon reste RIGOUREUSEMENT MUET sur la méthode de fabrication utilisée et le suspens perdure donc quant à savoir quel est le coût de
      fabrication réel des capteurs 24x36 que Canon commercialise en 2013 par rapport au coût de fabrication des capteurs APSC.
      20x (comme Canon l’affirme dans son white paper de 2005) ou bien plutôt 3x comme certains observateurs le soupçonnent depuis quelques mois ?

      C’est le genre d’information qui intéresse bôcoup de monde... ;-)

    • C’est vrai qu’il y a beaucoup d’optophile à votre image qui règne sans partage dans cette ère numérique ;)

    • Il y en a de plus en plus.
      Les PDM du 24x36, longtemps restées dans le domaine confidentiel, ont récemment doublé au Japon (décembre 2012) et ce n’est pas fini.

  • pour ceux qui cherchent un site photo de news matos mais qui propose aussi le travails de photographes il y a focus numérique.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE