Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Capteur plus sensible et vidéo 4K chez Panasonic

19/11/2013 | Franck Mée

Panasonic a annoncé un nouveau capteur pour ses appareils Micro 4/3. À première vue sans histoire, ce capteur cache en fait deux évolutions : la vidéo 4K d’une part, la promesse d’un bruit maîtrisé d’autre part.

Les capteurs 16 Mpxl au format 4/3" ne manquent pas. Panasonic en a déjà deux : celui du GH2 (en fait un 18 Mpxl recadré) et celui des GH3, G6, GF6, GX7 et GM1 — parfois avec des petites différences de sous-versions. Sony en a également un, qui équipe les appareils Olympus comme le E-PL5 et le E-M1. D’expérience, les modèles Olympus proposent une qualité d’image légèrement supérieure, qui peut d’ailleurs être due autant au traitement Jpeg qu’aux qualités intrinsèques du capteur.

Cela pourrait changer. Panasonic a annoncé un nouveau Cmos, baptisé du doux nom de MN34230PL. Il est évidemment au format 4/3" et reste à 16 Mpxl, mais la marque annonce "le bruit le plus bas du marché" grâce à un nouveau filtre placé sur le capteur lui-même, ce qui devrait améliorer les images prises en haute sensibilité.

À ce sujet, le gain analogique atteindrait 30 dB ; si l’on suppose une sensibilité native de l’ordre de 200 Iso, courante sur les capteurs modernes, cela signifie que le capteur serait capable d’amplifier le signal jusqu’à environ 200 000 Iso — et ce, avant les éventuels traitements numériques ! Restera bien entendu à voir ce qui restera du signal initial à un tel niveau d’amplification ; Panasonic a déjà, par le passé, annoncé des niveaux de sensibilité records avec des appareils au final peu brillants sur ce critère, comme le TZ30.

Ouvert au cinéma ?

Autre nouveauté : ce capteur permet la capture vidéo en 4K (4096 x 2160 pxl) jusqu’à 30 images par seconde. Ce format est utilisé dans l’industrie cinématographique, ce qui permet d’imaginer une montée en gamme des appareils Panasonic : les GH étaient jusqu’ici surtout destinés au reportage et à la diffusion vidéo, avec leur capture HD 1080p orientée télévision. Le fait de passer au "vrai" 4K, et non à l’Ultra HD, permettrait d’intégrer l’appareil à un flux de production cinéma, sans empiéter sur ses capacités vidéo (l’Ultra HD est un recadrage au format 16/9 du 4K).

En revanche, les dimensions de la zone d’image restent au 4/3" habituel, soit 13 x 17,3 mm. Ce n’est encore pas cette fois que Panasonic retrouvera le "multi-aspect", fonction du GH2 qui permettait d’élargir la zone de capture (10,5 x 19 mm au format 16/9) pour profiter au mieux du cercle d’image de l’objectif et gagner quelques millimètres au grand-angle.

Il n’y a pour l’instant pas d’appareil annoncé intégrant ce capteur. Sa présentation est sans doute un signal à l’industrie, indiquant la voie d’un éventuel GH4 ou d’une caméra professionnelle à venir, et un clin d’œil aux utilisateurs de GH3 qui hésiteraient à s’offrir une caméra 4K ou un EOS 1DC

- Le site de Panasonic Semiconductor

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE