Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Cartes SD : un saut de géant

02/07/2018 | Laurent Katz

Au Mobile World Congress qui s’est tenu fin juin à Shanghai, la SD Association a dévoilé le futur de la SD : la SD Express avec bus PCI Express et technologie NVMe pour flirter avec le To/s et une extension capacitaire avec la SDUC qui pourra contenir jusqu’à 128 To de photos, vidéos et autres fichiers.

En février 2017, nous vous parlions de l’annonce de l’UHS-III pour les cartes SD, afin qu’elles atteignent la vitesse maximale de 624 Mo/s. Montrant que les unités de recherche & développement vont bien plus vite que l’industrie, quand un Sony RX100 VI ne propose même pas l’UHS-II pour son lecteur, alors qu’il photographie à 24 im/s. C’est dire que la concrétisation des nouvelles annonces de la SD Association ne vont pas forcément aboutir dans les mois qui suivent à un usage réel, surtout qu’un véritable bouleversement est en cours. Pour l’instant, seule la SD est concernée. Pour la microSD, rien n’est annoncé. Bonne nouvelle, la rétrocompatibilité avec les anciens lecteurs de carte est assurée, une exigence de la norme SD 7.0… évidemment sans profiter de ces avancées.

JPEG - 69.9 ko
Les vitesses théoriques maximales selon le type de bus employé.
(doc.SD Association)
JPEG - 10.7 ko
Au dos, des emplacments sont prévus pour disposer d’une paire supplémentaire de connecteurs.
(doc. SD Association)

En termes de vitesse, l’adoption du bus PCIe 3.0 (norme définissant un système de transmission de données dans un équipement numérique) amène une vitesse de transfert de 985 Mo/s. Logiquement, NVM Express 1.3 ou NVMe qui, indique Wikipedia, est «  une spécification d’interface permettant à un ordinateur d’accéder à un périphérique de stockage permanent à travers un bus PCI Express » est de la partie. D’un point de vue connectique, c’est la seconde rangée de contacts, apparue avec l’UHS-II et maintenue pour l’UHS-III qui est mise à contribution.

Cette débauche trouve tout son intérêt quand les appareils photo jonglent avec des rafales accumulant des dizaines de couples Raw + Jpeg par seconde, quand la 8 K arrive et qu’elle proposera de supers ralentis (ce qui implique de filmer à 120 im/s ou même 1000 im/s comme on le trouve aujourd’hui sur le RX100 VI, mais en Full HD). Sans parler de la vidéo sur 360° en 8K.

JPEG - 260.7 ko
Tableau récapitulatif des normes, capacités et vitesses maximales (cliquer pour agrandir).
(doc. SD Association)

- Le site de la SD Association

Portfolio

  • Ce tableau indique quelles vitesses maximales sont atteintes en fonction (...)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.