Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Conclusion

17/06/2011 | Bruno Calendini


Photo : Bruno Calendini / www.calendini.com

Sony NEX-5 + E 18-200 mm f/3,5-5,6 OSS - focale 50 mm - 1/125e sec - f/8 – 200 Iso

Alors, pour qui le NEX-5 ? Question compliquée, car cet appareil possède pas mal d’atouts pour une clientèle chevronnée : objectifs interchangeables, capteur APS-C, format Raw, modes PASM, focale fixe équivalente à 24 mm... Mais par son discours tranché d’abord et par certains choix ergonomiques et pratiques ensuite, Sony confirme destiner le NEX-5 aux débutants.

En imaginant que l’expert séduit décide de s’accommoder de l’absence de viseur (pas facile !), ignore les modes iAuto et autres fonctions qui ne lui serviront jamais… quels avantages un NEX-5 peut-il lui offrir ? Et bien un système proposant une combinaison compacité/légèreté/taille de capteur inégalée, une très bonne qualité d’image (variable suivant les optiques utilisées), un boîtier bien construit et discret (sauf par le bruit au déclenchement), qui expose bien, intéressant en vidéo, et qui pourrait s’avérer le compagnon idéal du reflex que l’on ne peut pas avoir en permanence avec soit. Reste qu’il faudra aussi s’accommoder de ses défauts de jeunesse et que l’on ne peut pas s’empêcher d’espérer mieux sur certains points, que j’ai essayé d’évoquer dans cette prise en main.

Sony NEX-5 + E 18-55 mm f/3,5-5,6 OSS - focale 42 mm - 1/200e - f/11 – 200 Iso

Nous attendons avec curiosité les prochains boîtiers NEX et nous espérons qu’après avoir suscité l’intérêt avec un système aussi prometteur, Sony pousse le bouchon plus loin. Même si la marque continue à vouloir satisfaire les débutants, souhaitons qu’elle ne tarde pas à s’adresser aux photographes avertis. Nous serons également attentifs à l’arrivée des prochaines optiques fixes lumineuses, car le 16 mm f/2,8, à moins de diaphragmer (ce qui réduit son intérêt), présente des performances sur les bords de l’image qui ne sont pas dignes du capteur. A suivre également, ce que proposeront les constructeurs d’optiques (Tamron, Sigma, Zeiss, Cosina) à destination de cette monture E.

Bien vu / Dommage

Sony NEX-5 + E 18-200mm f/3,5-5,6 OSS - focale 18 mm - 1/500e - f/11 – 400 Iso

Bien vu



- Performances du capteur 


- Compacité, légèreté, simplicité 


- Fabrication soignée magnésium/aluminium

- Zooms stabilisés et silencieux 


- Formats Raw et Raw + Jpeg

- Bonne gestion de l’exposition 


- Roue codeuse agréable et précise 


- Bonne balance des blancs 


- Jauge d’alimentation très précise 


- Objectifs livrés avec pare-soleil 


- Compléments optiques légers/Montage à baïonnette pratique

- Vidéo fluide, stable et bien exposée

- Profondeur de champ plus réduite que sur les hybrides Micro 4/3 


- Formats MemoryStick Duo et SD/SDHC acceptés 


- Zoom direct dans l’image avec le bouton de la molette, en mode lecture

Dommage



- Pas de viseur 


- Visibilité limitée de l’écran en plein soleil 


- Pas d’orientation verticale de l’écran 


- Anti-poussières peu efficace

- Déclenchement trop bruyant

- Accu pas assez performant


- Format Raw propriétaire 


- Flash (NG 7) pas assez puissant 


- Pas de raccourci AF-S/AF-C 


- Hétérogénéité centre/bords du 16 mm f/2,8

- Bague de zoom du 18-200 mm un peu ferme 


- Pas de joint d’étanchéité

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Comment peut on concevoir un zoom 18/200 plutôt volumineux sur un appareil aussi plat et sans VISEUR ?
    Dans le domaine du + léger + petit, utiliser 1 capteur APS-C est une erreur, car le volume et le poids des zooms
    sera toujours trop important ; alors Sony doit développer des pancakes de qualité, seul concept réaliste pour ses Nex.
    Nous aurons sans doute 1 réponse de Nikon prochainement et qui sera selon les rumeurs beaucoup plus
    satisfaisante en terme de poids et de volume !

    • tout à fait d’accord avec cette remarque j’ai eu l’occasion d’essayer l’engin j’ai détesté la prise en main drôle d’idée ce nex... nikon et canon feront sûrement mieux comme d’hab...

    • D’accord sur le fait que des pancakes sont manquants pour le nex !! Mais par contre je ne comprends pas pourquoi le 18-200 est critiqué ainsi !!!
      ne devrait-on vraiment pas proposer un zoom type 18-200 pour les heureux popriétaires du NEX ? doit on vraiment limiter le nex à des pancakes ??
      ayant eu l’opportunité de l’essayer, je trouve la prise en main assez facile, en ayant la base de l’objectif calé dans le creux de la main gauche, ça demande de changer ses habitudes de prise en main d’un reflex c’est sure ... mais rien de bien difficile, et une fois pris l’habitude je trouve la prise en main assez bonne finalement !!
      par ailleurs, pour avoir porté un D700 avec un objectif du même type, en comparaison, j’avoue apprécier grandement en voyage, la légéreté de l’ensemble 18-200 / nex 5.
      Je partage l’avis de Bruno pour l’analyse du NEX dans l’ensemble
      Je trouve le rendu des photos vraiment excellent .. et les astuces qui au départ semblaient gadgets : HDR, panorama, mode nuit sans trépieds, anti-flou de mouvement sont finalement assez utile ! j’ai même tendance à laisser mon D700 chez moi du coup ..

  • Malgré le talent de Bruno Calendini et sa vision qui rend hommage aux habitants de ces contrées.
    Je suis horrifiée par la qualité des images avec cet aspect vidéo.

    Au delà de la dynamique certaine du capteur, toutes les images s’apparentent du moins dans le détail à un bouillie de pixels,
    sorte de pixelisation en escalier sur les bords.

    Une sorte de trame se présente à chaque fois. L’objectif est peut être en cause, mais il semble que ce soit d’avantage l’appareil et son rendu.
    Une présence exagérée de bleu, quand ce n’est pas le magenta qui prend le pas (aspect différent des lumières de ces contrées chaudes).
    Que penser de cette image, bien construite mais d’un aspect assez ingrat (sorte d’aberration chromatique marquée)

    Suis-je le seul à le penser ?
    Il m’arrive même d’imaginer qu’il s’agit de quelques screenshots de séquence vidéo réalisée avec un caméra HD.

    Pour conclure, je ne suis pas convaincu par le Nex, aussi qualitatif que certains APN moyen gamme.
    Ce me remet pas en cause l’exercice de style.

    Quand à la présence d’un 18-200mm le débat sera éternel mais féru d’une qualité optique indiscutable en cette année 2011.
    Je prioriserai d’avantage la présence de 2 optiques d’avantage qualitatives, à quoi bon avoir un sac sinon.

    Quand on aime la photo on fait des choix ! Et quand c’est lourd reste le sac à dos :)

    • Bonjour

      Vous êtes aussi sympa avec mon travail (merci au passage ;) que vous êtes cinglant (« horrifié » … carrément… !?) avec ce pauvre NEX qui ne mérite pas ça.

      Je ne sais pas comment vous faites pour juger les performances d’un capteur à partir d’un fichier de 520 pixels de large, compressé en jpg et affiché sur un écran, aussi bon soit-il. En ce sens, les images de ces bonus web sont plutôt présentées pour illustrer des fonctions ou des anecdotes, que pour analyser leur résolution en profondeur.

      Pour cela, une double page bien imprimée sur papier glacé me semble beaucoup plus appropriée et explicite.

      J’ai le MDLP sous les yeux. Point de « bouillie de pixels, escaliers, trame ou dérive colorimétrique… », ou alors il faut que je change de lunettes. Je ne suis pas en train d’écrire que le résultat est parfait, mais il est propre et à la hauteur de mes attentes, compte tenu de ce que j’ai pu constater tout au long de ce test. Je dirai même qu’il n’y a pas si longtemps, je n’aurais pas espéré sortir 6 double pages (dont une à 6400 Iso tout de même) de cette qualité, avec un boîtier amateur, plus petit qu’un paquet de cigarettes.

      Le 18-200mm quant à lui est un bon compromis range/encombrement (sans parler de son intérêt face aux poussières). Certes il n’est pas très lumineux, son piqué n’est pas parfaitement homogène et vous dites lui préférer 2 objectifs fixes. Mais comparer un zoom équivalent à un 28-300mm avec 2 focales fixes, est-il vraiment pertinent ?

      Vous êtes « ...féru d’une qualité optique indiscutable en cette année 2011... »
      C’est très bien mais n’oubliez pas que la gamme NEX vise aujourd’hui une clientèle amateur – Sony l’a dit et redit dans tous ses communiqués. Si la marque s’adresse prochainement aux experts/professionnels, alors il sera temps d’être intransigeant et de comparer tout le système « NEXpert » aux meilleurs systèmes APS-C du marché.

      … vous serez toujours le bienvenu pour nous faire partager vos observations, et si on les trouve injustifiées ou trop sévères, on se permettra de vous le dire ;)

      Cordialement

      Bruno

    • Merci beaucoup pour ce reportage et ces retours sur le NEX.
      Personnellement, je suis un photographe amateur : j’ai acheté un NEX il y a qqs temps, et je suis "horrifié" de tous les commentaires horrifiés que certaines personnes en font ;)

      J’ai vraiment l’impression à lire 2, 3 articles et commentaires sur le web qu’il y a d’un côté les "pros" (amateurs très éclairés, semi-pro voire professionnels) qui ont une conception de l’appareil photo extrêment stricte (viseur obligatoire, fonctions rapides, etc.) et de l’autre des gens disons, plus modernes, qui ne se posent pas de question, et qui veulent juste un appareil photo abordable (financièrement et à l’utilisation), facile à transporter (donc petit), rapide, et qui fait de (suffisament) belles photos.

      Qu’il n’y ait pas de viseur, je trouve personnellement que - surtout sur un reflex numérique que je trimballe un peu partout dans un petit sac Crumpler - c’est presque plus un avantage qu’autre chose : je n’aurais jamais acheté un reflex numérique "lourd" que je n’aurais utilisé que 2 fois dans l’année.

      Moi les rares choses que je regrette sur le NEX c’est que la batterie ne tienne pas très longtemps (mais je fais le même commentaire sur à peu près tout ce qui a une batterie ces dernières années, smartphone en tête), que l’écran orientable me semble toujours diablement fragile et qu’il ne puisse pas se remonter plus sur le dessus de l’appareil (pour prises de photo à hauteur de hanches, que j’aime bien aussi comme position), et que Sony privilégie dans ses firmwares des fonctions "gadgets" que je n’utilise pas (HDR, les nouveaux effets du nouveaux firmwares) plutôt que d’améliorer encore un tout petit peu la navigation dans les menus (qui n’est pas si mal, mais manque encore un chouilla d’intuitivité) (celà dit si les fonctions que je considère gadgets servent à plein d’autres personnes, alors tant mieux ;)).

      Donc finalement, tout n’est-il pas parfait dans le meilleur des mondes ? Les gens qui veulent un APN à l’ancienne ont pléthore de choix (Sony Alpha, plein de Nikon, etc.), les gens qui cherchent autre chose peuvent avoir des compacts ou ces NEX, finalement il y en a pour les goûts.

    • Ce commentaire me parait juste.
      Passionné de photo (vraiment !) j’ai devant moi un Leica M9, un Nikon D7000, un D300S et un NEX 5 (avec le 16 (plus complément fish eye) et le 18/55 je trouve qu’il faut vraiment améliorer le piqué sur les bords !)... Il faut dire que j’essaye à peu près tout ce qui peut photographier ! (une enfance passée à dénicher des Zorki ou des 6X6 d’occase aux puces de Saint Ouen... Je me venge !).
      Il est vraiment étonnant de constater que ces appareils jouent dans la même catégorie en ce qui concerne la qualité !
      Lorsque l’on compare les JPEG, on peut pinailler... (Je peux écrire un roman sur les spécificités du capteur du M9 !)...
      Mais c’est globalement la même pour ces appareils : je pense que le niveau au dessus c’est le pentax 645...
      En premier, je place le M9, en deuxième, le D300S (en fait Nikon gère sans pb les 12 mégas mais ne sait pas gérer les 16 : trop de lissage), puis ensuite à égalité (sauf de taille !) le D7000 et le NEX 5.
      Etonnant !
      Après, on peut discuter des couleurs : une question de gout !
      Pour moi, le mode VIVID Nikon est extraordinaire !
      (je connais tous les canons qui lissent trop les JPEG : canon ne sait pas gérer les 18 mégas ou plus !)

    • l’idéal serait peut être un nex "pro" avec capteur de M9 et optiques VOIGTLANDER ou ZEISS en monture ZM ?