Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Conclusion : un renouveau spectaculaire

23/08/2007 | Laurent Katz

Voilà, vous savez l’essentiel sur Nikon, parée pour les années à venir avec des technologies qui ne manqueront pas d’évoluer, notamment par la sortie d’un capteur d’une définition accrue. Pour l’instant, on constate que ses modèles haut de gamme ne viennent pas marcher sur les plates-bandes de Canon.

Avec 500 € d’écart, difficile de mettre en balance les D300 et l’EOS 40D. Pareil pour le D3 et l’EOS 1Ds Mark III, avec 4 000 € d’écart cette fois. Pourtant, avant même d’être sorti, Nikon lui donne un petit coup de vieux en matière d’affichage LCD ou de sortie vidéo. Et pas seulement lui, le compact Sony DSC-G1 use déjà depuis quelques mois d’un écran VGA et d’une connectique compatible HD.

Nikon, qui voit ses ventes de reflex atteindre un niveau enviable, a trouvé là le moyen de se défendre face à un Pentax qui innove aussi et pratique des prix étonnants... mais on n’est pas sur le même segment pour l’instant. Sony risque de devenir un adversaire encore plus redoutable et ambitieux, la marque venant de présenter son capteur Cmos de 12 Mpxl, avant d’annoncer officiellement l’Alpha 200. Et on sait qu’elle travaille aussi sur un modèle expert, semi-professionnel qui va attaquer le D300. Serait-ce le plein format que l’on escompte dans sa gamme ? En tout cas, cette fin d’année est passionnante et le salon PMA 2008 risque encore de bien nous surprendre.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.