Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Corel PaintShop Pro 2018 : la version X10

25/08/2017 | Laurent Katz

Fidèle au calendrier, Corel déploie sa livraison annuelle du vétéran PaintShop Pro. Si la révolution attendue pour traiter le Raw n’est pas au menu, l’éditeur a plutôt centré ses efforts vers l’optimisation et l’ergonomie de la version précédente.

JPEG - 102.7 ko
L’écran d’accueil de PaintShop Pro 2018 (cliquer pour agrandir).

Dans la série des dénominations suffixées X, c’est la onzième version, un suffixe qui a disparu au profit de l’année. Et la vingtième et unième depuis l’origine du logiciel, si l’on tient compte d’une mouture 0,9 lancée en 1990 (source Wikipedia.

La première des nouveautés est le doublement de l’interface, l’une offrant un visage simplifié au débutant, l’autre déployant toutes les ressources fonctionnelles. Les deux restants modifiables pour y faire apparaître/disparaître les barres d’outils et palettes non affichées ou pas. Des barres qui sont d’ailleurs paramétrables comme le sont en taille différents composants de l’interface, les icônes par exemple, pour une adaptation à la définition de l’écran (Full HD,WQHD, UHD, 4K ou 5K). Dans ce registre de la convivialité, Corel met à disposition un PDF constituant un aide-mémoire visuel des raccourcis-clavier.

JPEG - 332.6 ko
L’interface minimale, pour une prise en mains en douceur (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 318.8 ko
L’interface complète, pour un usage expert (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

D’un point de vue strictement fonctionnel, c’est un peu la disette, sans commandes spectaculaires. J’aurais bien vu une refonte complète de la section de décodage des Raw (vous trouvez ici la liste des appareils reconnus), pour intégrer des ajustements accessibles par ailleurs ou proposés dans AfterShot Pro 3, également fourni dans une version qui n’a guère évolué depuis l’an dernier. On note cependant une évolution de la commande de recadrage, désormais liée à la fonction de rotation et à l’affichage de plusieurs guides de composition. L’outil Texte s’enrichit des attributs Indice et Exposant, quand le clonage offre une prévisualisation des pixels sources sur la zone Cible. De nouveaux styles, motifs, textures et dégradés sont fournis. Des palettes de couleurs sont introduites pour les projets créatifs. Il faut dire que PaintShop Pro est extrêmement riche d’un point de vue fonctionnel et que c’est plus une refonte dans l’organisation et la présentation des fonctions qui serait utile. Ainsi que l’introduction d’une hiérarchie dans les mots-clés, appelés Balises par Corel, dans la section de catalogage.

JPEG - 259.5 ko
Perfectly Clear SE v3 allie des rendus correctifs prédéfinis et des ajustements manuels (cliquer pour agrandir).
(photo LK)
JPEG - 369.9 ko
Corel Painter Essentials 5 dispose d’une fonction pour rendre picturale une photo (cliquer pour agrandir).
(photo LK)

PaintShop Pro Ultimate, qui tourne en 32 bits ou en 64 bits sous Windows 7, 8/8.1 et 10 , est vendu 89,9 €, fourni avec Painter Essentials 5 (dessin et peinture numérique), Perfectly Clear 3 SE (corrections automatiques et manuelles de photo), AfterShot 3 (retouche de photos, conversion Raw, catalogage) et un ensemble de styles, textures et arrière-plans. La version standard, sans ces compléments, vaut 69,99 €.Une version d’essai est disponible ici

- Le site de Corel
- Le site de PaintShop Pro

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.