Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Corel PaintShop Pro X7 : des retouches bienvenues

08/09/2014 | Laurent Katz

Proposé en version standard ou Ultimate avec quelques bonus, le logiciel, foisonnant par son invraisemblable richesse fonctionnelle, concerne tant le photographe que le graphiste. Son évolution ne s’accompagne toutefois pas d’une souhaitable révolution dans le traitement du Raw.

JPEG - 237.2 ko
La visionneuse, ici dans son aspect affichage d’une photo et bande de film au bas, présente des options de filtrage à gauche (cliquer pour agandir).

PaintShop Pro X7 Ultimate, vendu 89,99 € ou 69,99 € en tant que mise à jour d’une version antérieure, existe aussi en version standard, pour 69,99 € (49,99 € la mise à jour). Quelles différences ? La fourniture de la technologie Perfectly Clear d’Altentech Imaging qui améliore automatiquement les photos, sous la forme d’un plug-in, et l’usage du logiciel autonome FaceFilter 3 de Reallusion, pour retoucher les portraits. Ce dernier est fourni en version standard, avec la quasi-majorité des fonctions de l’édition Pro, mais limite la définition des photos à 1920 x 1920 pixels. En super bonus, Corel offre aussi près de 500 Mo de composants graphiques, comme des textures, des aérographes à symboles graphiques, des arrière-plans… plus utiles à ceux qui œuvrent dans le photomontage, la décoration de photos et le dessin à partir d’une feuille blanche.

JPEG - 287.2 ko
Le mode Edition présente la Brosse magique, une option des commandes de sélection, pour effacer un objet (avant en incrustation dans la zone de travail).
Notez la présence optionnelle, à droite, d’une explication de premier niveau, qui renvoie vers le mode d’emploi pour une description complète (cliquer pour agrandir).

Parmi les nouveautés, le retoucheur appréciera la Remplissage magique qui reconstitue l’arrière-plan – enfin plus ou moins bien selon sa nature – après la sélection/suppression d’un objet ou d’une personne. Il faudra voir sous quelle condition il se substitue au Graveur intelligent qui existe depuis plusieurs versions. Mentionnons aussi l’attribut Bord optimal (smart Edge) du Pinceau qui évite les débords lors des coups de pinceau. Les plus créatifs vont bénéficier d’un outil d’emporte-pièce qui découpe une photo selon le contour des caractères ou des formes graphiques employés. En matière d’ergonomie, les palettes de couleurs, de textures et de trames sont redessinées. Les pinceaux et aérographes sont 30 % plus rapides indique Corel, certaines boîtes de dialogue d’effets de retouche (Vignette, Labo rétro, Filtre dégradé, profondeur de champ… huit en tout) ont été revues. Mais pas celle du traitement Raw qui mériterait de regrouper plus d’outils, dont les corrections optiques manuelles de la distorsion, de la perspective et des aberrations chromatiques). Sur ce sujet, Le logiciel importe certaines données XMP créées par des convertisseurs tiers.

JPEG - 181.3 ko
Un nouvel outil apporte à un texte une fonction d’emporte-pièce sur l’image sous-jacente (cliquer pour agrandir).
JPEG - 252.2 ko
Le module d’amélioration automatique des photos Perfectly Clear est lui aussi améliorable ! (Cliquer pour agrandir.)
Si la correction mène la photo sur la voie d’un rendu satisfaisant, elle présente encore une marge de progression vers l’aspect satisfaisant.

Enfin, pour ceux qui ne connaîtraient pas PaintShop Pro, sachez qu’il offre un versant créatif avec des outils de dessin vectoriel (sans avoir la puissance d’un Illustrator CC 2014 d’Adobe) et de peinture (moins élaborés que ceux de Painter 2015 de Corel]. Qu’il dispose de commandes d’automatisation à base de scripts et accepte de nombreux plug-ins Photoshop. Allez ici pour découvrir son important champ fonctionnel.

- Le site de Corel

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages