Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

David duChemin

07/08/2010 | Benjamin Favier

Le photographe canadien ne cesse de parcourir le monde, en quête de rencontres et de belles images. Il se révèle aussi un auteur prolifique et passionnant.


« C’est vrai, je travaille beaucoup. Mais je suis célibataire. Je n’ai pas d’enfants. Loisir et travail ne font qu’un pour moi. C’est mon quotidien. (…) Je pense que la vie est courte et je me consacre uniquement aux choses que j’aime. Je pense aussi que je travaille de manière intelligente. Cela fait vingt ans que je suis free-lance. J’ai appris pas mal de chose en termes de créativité et de réalisation de projets. » Cet extrait d’une citation de David duChemin, postée le 6 août dernier sur son blog, caractérise bien le personnage. Quand des internautes lui demandent comment il arrive à être si productif, le photographe canadien, âgé de 38 ans, prend son temps et livre une réponse dense, aussi juste que possible. Sincère. Rien de surprenant quand on connaît son œuvre, riche et inspirée. À commencer par L’âme du photographe (éditions Pearson). Un ouvrage à lire absolument, dans lequel l’auteur prend la plume à la première personne et décortique sa manière de travailler. Bourré de conseils techniques liés à la prise de vue (données Exif renseignées sur chaque image), le propos brille surtout par un recul et une simplicité touchantes.

Voyages humanitaires

Son - grand - cœur, duChemin l’ouvre à des associations humanitaires, comme World Vision. On note une attention particulière accordée aux enfants, dont les sourires illuminent le portfolio. David voyage beaucoup. Son site regorge de superbes galeries, retraçant ses séjours en Mongolie, au Népal, au Cachemire, en Éthiopie, en Inde… Tantôt en couleur, noir et blanc ou sépia. Il suffit de cliquer sur une image pour passer à la suivante. La pauvreté, omniprésente sur les photos, n’apparaît pourtant jamais de manière ostentatoire. Grâce, notamment, à une esthétique irréprochable et à la ligne de conduite du photographe (voir Classic India). Dans L’âme du photographe, il se montre intransigeant : «  Il existe de bonnes raisons de prendre des photos des exclus et des oubliés. Il en existe aussi de bonnes pour ne pas le faire, et l’une d’entre elles est de ne pas piétiner leur dignité déjà bien entamée. » Actuellement en Islande, David duChemin alimente son blog régulièrement. En phase avec les technologies modernes, il propose également une galerie dédiée à l’iPhone, son site, en flash, étant illisible sur ce dernier. Ses ouvrages sont disponibles en format PDF ou iPad (en anglais). Une virée sur la toile vivement conseillée, surtout à ceux qui n’ont pas la chance de partir loin cet été…

Photos : David duChemin

- Le site de David duChemin
- Le blog de David duChemin

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • David Duchemin est un très bon penseur de la photographie. C’est plus un bon pédagogue qu’un bon photographe.
    J’ai lu avec intérêt son ouvrage mais j’ai trouvé que ces photos étaient trop retouchées, les couleurs sont tellement surfaites,
    saturées qu’elles irréalisent le sujet photographié.
    A ce titre, je dois reconnaître que c’est moins un reporter qu’un artiste. Il a sa propre vision du monde.