Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

De l’intérêt des rafales …

26/09/2008 | Michel Lion


© Bruno Calendini / www.calendini.com

D700 + AF-S VR 70-200 mm f/2.8G ED-IF + conv. TC-14E II – 1/640s à f/4 – 800 ISO - photo réalisée en rafale à 5 images /sec. sur des véhicules roulant à environ 60 Km/h

De l’intérêt des rafales … En AF continu et en motorisation rapide, le D700 accroche sa cible, ne la lache plus, et enchaîne les photos nettes. Le D700 offre des rafales à 5 images secondes en configuration classique et à 8 images secondes avec la poignée MB-D10. En JPG, il maintient cette cadence et peut engranger une rafale de 100 vues. Alors qui aura l’utilité de telles performances ? Le photographe de sport bien sur, mais aussi le photographe animalier qui veut saisir un décollage d’oiseaux ou une course de guépard, le photographe de mode qui photographie un mannequin en pleine extension, l’artiste qui veut saisir l’impact d’une goutte d’eau dans une flaque, le marin qui voit soudain sauter des dauphins autour de son bateau, le photographe de pub qui doit réaliser un beau filé sur le dernier modèle de berline, le photographe scientifique qui a besoin de décomposer toutes les étapes d’un mouvement sous un stroboscope pour pouvoir l’étudier, … auxquels on peut même ajouter le paparazzi prêt à tout pour ne pas rater la culotte de Britney Spears quand elle se baisse pour ramasser sa perruque. Si le moteur n’est pas souvent indispensable, il peut parfois multiplier les chances d’avoir LA photo, lors de scènes furtives, rapides ou lorsqu’on suit un sujet très mobile dans le viseur. Dans les rues d’Hanoï, nous n’avons jamais ressenti le besoin de travailler à une cadence ultra rapide.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE