Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Des photos de l’espace prises dans une cuisine…

20/03/2015 | Sandrine Dippa

Le photographe Navid Baraty crée des images bluffantes à partir d’objets trouvés dans sa cuisine. Il nous explique comment.

Les clichés de la série Wander Space Probe du photographe Navid Baraty pourraient avoir été pris par le télescope Hubble de la Nasa. Et bien non ! Depuis deux ans, c’est de chez lui que l’artiste réalise ses photos en récupérant des épices et autres condiments dans sa cuisine.

JPEG - 359.1 ko
Une nébuleuse de gaz créée avec des poils de chats, de l’ail en poudre, du sel de la farine, du curcuma et du cumin.

Comment ce projet est-il né ?

Navid Baraty : Je suis fasciné par l’espace depuis mon enfance. Je me souviens avoir souvent campé dans l’arrière-cour de notre maison pour observer les étoiles avec mon télescope pour enfant. Aujourd’hui encore, quand je vois des photos prises par le télescope Hubble, je reste souvent sans voix. La nuit, il m’arrive aussi d’observer le ciel et d’être happé par son aspect mystérieux et inconnu. Je pense qu’en tant qu’être humain, il est normal d’être intrigué par ce qu’il se passe dans l’espace.

JPEG - 407.2 ko
Une galaxie faite de levure, de poudre de curry, de craie, de sel, de sucre et de cannelle.

J’ai donc pensé qu’il pourrait être intéressant et amusant de créer un univers immortalisé par des photo prises par un vaisseau spatial imaginaire au bord duquel je serait le capitaine de la mission « Wander ».

JPEG - 358.2 ko
Une nébuleuse faite de maquillage, de poudre pour bébé, de sel, d’eau et de craie.

Techniquement, comment créez-vous ces univers célestes ?

Je place les objets sur la vitre d’un scanner photo Epson. Je les scanne ensuite en gardant le capot ouvert. C’est ce qui me permet d’obtenir le fond noir que l’on retrouve sur les photos. Les planètes et la lune sont obtenues avec des culs-de-bouteilles et des verres contenant du liquide. Les substances comme l’eau et du colorant alimentaire créent naturellement des formes et des tourbillons.

JPEG - 401.7 ko
Un trou noir recréé avec du sucre, de la cannelle, de la farine et un verre de café.

Les étoiles et les autres points scintillants sont principalement obtenus avec des épices comme le cumin ou le cucurma. Réaliser ce type de photos requiert du temps. Il m’arrive de passer une ou deux heures sur un cliché avant d’obtenir un résultat satisfaisant. A chaque prise de vue je tente d’améliorer ma technique en créant de nouvelles compositions célestes. J’aime l’idée que mes photos soient les plus réalistes possible.

JPEG - 246.1 ko
Cette photo de planète a été créée en scannant un verre rempli d’eau et de colorant alimentaire. Les étoiles au second plan sont composées de levure, de sel et de cannelle.

Les clichés sont-ils finalement pris pour de vraies photos de l’espace ?

Beaucoup de gens on cru que mes photos avaient été prises dans l’espace. Il m’arrive de raconter que mes images proviennent du cosmos pour voir si elles sont crédibles, même si je fini souvent par avouer que c’est de la pure fiction. J’aimerais vraiment que les gens regardent ces photos en se disant que les planètes ou les astres qu’ils voient pourraient exister quelques part dans un autre univers (ou une autre galaxie) et que la mission imaginaire « Wander » puisse inspirer les gens.

JPEG - 537 ko
Une galaxie faite à partir d’huiles d’olive et de sésame, d’eau, de cumin, de farine et de cannelle.

Propos recueillis par Sandrine Dippa

Crédit image d’accueil : © Navid Baraty – Un système planétaire créé à partir d’eau, de colorant alimentaire pour la planète ; de lait de coco, d’eau et de colorant alimentaire pour la lune ; et de levure et de cannelle pour les étoiles.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages