Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Deux nouveaux TZ chez Panasonic

25/01/2011 | LAURENT KATZ

Caractérisée par un zoom de grande amplitude, la famille des DMC-TZ effectue sa mue hivernale avec une multitude d’évolutions technologiques.


On est surpris par la compacité du DMC-TZ20 et pourtant, il embarque un zoom 16x. Comme son frère, le DMC-TZ18, moins ambitieux en caractéristiques, mais plus abordable : 300 € contre 400 €, avec une date de commercialisation fixée à la fin du mois de mars. C’est une prouesse qu’ont réalisé les opticiens de Panasonic, en conservant la longueur du zoom du TZ10 (27,5 mm), mais en plaçant ici 12 éléments en 10 groupes contre 10 éléments en 8 groupes. Avec de surcroit 3 lentilles asphériques sur leurs deux faces et un élément comportant un traitement de surface à nanoparticules, comme sur certaines optiques haut de gamme de Nikon, pour réduire les réflexions internes. Pas moins !

Le stabilisateur optique OIS est passé au mode actif. Non pas qu’il se la coulait douce auparavant, mais une analyse plus grande des mouvements erratiques lui permet, Panasonic l’affirme, de stabiliser une vidéo au grand-angle quand l’opérateur se met à marcher pour suivre le sujet. L’autofocus par détection de contraste a progressé de près de 50 % en rapidité comparé à celui du TZ10, les algorithmes ayant été affinés, il s’appelle maintenant le Sonic Speed AF… ce qui laisse pour les années suivantes les qualificatifs de Super, Hyper et Ultra pour qualifier les progrès qui ne manqueront pas d’intervenir sur les prochaines générations.

Le DMC-TZ20 dispose d’un capteur de 14 Mpxl, de type Mos, une première pour un compact, qui assure aussi la photo à 10 im/s à pleine définition et permet de filmer à 220 im/s en QVGA (320 x 240 pixels). Ce qui permet d’observer au ralenti l’atterrissage d’un oiseau, le vol d’un paillon ou de décomposer le mouvement d’un sportif. Cela se traduit aussi par le passage à la Full-HD à 50 im/s. Évidemment, plus de pixels, c’est moins de lumière et plus de bruit, d’où la structure améliorée des photosites qui réduit la part consacrée au câblage et un chemin de lumière optimisé vers la photodiode. Mais dans les conditions extrêmes, cela ne suffit pas. Aussi existe-t-il une prise de vue de nuit à main levée, reposant sur l’empilement de plusieurs photos prises en séquence.

Au dos, l’afficheur LCD est devenu tactile, mais l’interface n’a pas encore la maturité de ce que propose Apple sur un iPhone. Pas de fonctions multipoints et un balayage des menus « à l’ancienne », via le pavé. En revanche, parcourir les photos, pointer sur la zone de suivi autofocus, déclencher s’effectuent du bout du doigt. Et comme les ingénieurs avaient encore un peu de temps libre, ils ont intégré une prise de vue 3D. Il suffit de balayer horizontalement la scène en déplaçant le TZ20 sur une dizaine de centimètres, pour que soit calculée une photo stéréoscopique, que restituera tout équipement compatible 3D.

L’unité GPS, reconduite, embarque maintenant un million de lieux (pays, villes, sites) qui servent de base aux fonctions de sélection et de diaporama embarquées dans l’appareil. Enfin, le téléchargement vers Facebook et YouTube est géré par le logiciel PC Lumix Image Uploader qui détecte les photos marquées sur l’appareil et assure leur transfert vers les sites sociaux précités. Une fonction que proposeront désormais tous les compacts Panasonic et, on l’imagine, les futurs bridges.

Le DMC-TZ18, plus modeste mais néanmoins doté du zoom 16x et des modes PASM, fait l’impasse sur le GPS et la sortie HDMI, utilise un capteur CCD, filme en HD simple (720p) et ne dispose pas d’un afficheur tactile. Il se contente d’un modeste LCD de 3 pouces/230 kpts. Ce qui explique les 100 € de différence avec le DMC-TZ20.

Principales caractéristiques du DMC-TZ20

- Capteur : Mos 1/2,33e de pouce, 14 Mpxl
- Définition maximale : [4/3] 4 320 x 3 240 pixels, [3:2] 4 320 x 2 880 [16:9] 4 320 x 2 432 [1:1] 3 232 x 3 232 pixels
- Vidéo maxi : 1080i (25 im/s, AVCHD)
- Format de fichier : Jpeg, Mov
- Zoom : Leica Vario Elmar F3,3-5,9/24-384 mm, éq. 24 x 36
- Mode macro : 3 cm
- Mise au point : 23 zones, détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
- Stabilisation : oui (optique)
- Écran : LCD tactile 3 pouces/460 kpts
- Viseur : -
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, iA
- Sensibilités : 100–6 400 Iso
- Balance des blancs : auto, prédéfinies, mesurée
- Vitesses : 60 s - 1/4 000e s
- Rafale : 10 im/s (14 Mpxl, 15 im.), 5 im/s (14 MPxl avec AF continu)
- Flash : 0,6 – 5,6 m (GA), 1 – 2,8 m (Télé) à Iso Auto)
- Divers : GPS, photo 3D, photo de nuit à main levée, transfert YouTube/Facebook via logiciel, boussole, baromètre, altimètre
- Stockage : mémoire interne (18 Mo), SD/SDHC/SDXC
- Connectique : mini HDMI, Hi-speed USB, A/V
- Accu : Li-Ion
- Dimensions/poids : 104,9 x 57,6 x 33,4/219 g (avec accu et SD)
- Le site de Panasonic

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • J’avais acheté un Lumix TZ 18 que j’ai rendu. En intérieur dans une pièce lumineuse avec baie vitrée, les zones claires (murs blancs et fenêtres) étaient complètement cramée sans aucun détail, avec du flare. Même chose dans le jardin pour le ciel. En intérieure, photo de boîte de thé et calendrier illisible. Seule photo bien définie la boîte à thé au soleil dehors. Meilleures photos avec mon "vieux"bridge Lumix FZ 30 et mon compact Casio FC 100. De plus pas d’impression de qualité de fabrication : les petits retours métalliques au 4 coins du joystick qui accrochent désagréablement la peau, ... En cherchant sur Internet, sur ce problème des hauts contrastes, j’ai trouvé le concept de High Dynamic Range (HDR) intégré à certains appareils, et, bingo ! le nouveau Casio ZR 100 qui venait de sortir.
    Que j’ai acheté ; d’abord très content en refaisant les mêmes photos, puis moins content sur d’autres points, au point que je me demande si le logiciel n’est pas buggé. J’espère une mise à jour (upgrade du firmware). Il semble que la sensibilité ne s’ajuste pas automatiquement dans les conditions où il devrait le faire (rafales, priorité vitesse) Mais ceci est une autre histoire à suivre sur Casio ZR 100. Comment envoyer un message à Casio ?