Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

DxO Optics Pro 6 franchit le mur du bruit

03/11/2009 | LAURENT KATZ

03/11/2009 - Avec cette version 6, DxO Lab officialise ce qui transpirait de la version précédente : gagner un ou deux IL en sensibilité par rapport à ce qu’offre votre reflex à condition de travailler en Raw.

Le logiciel propose, pour les optiques non référencées, des réglages manuels (distorsion, vignetage, aberrations, netteté). Plus un nouveau contrôle pour préserver les détails ultrafins. L’interface a été revue, pour faciliter la prise en mains des débutants et offrir une personnalisation aux experts, avec des panneaux détachables. Par ailleurs, un mode propose de comparer plusieurs corrections, aux paramétrages différents.

JPEG - 644.8 ko
Création d’un projet (cliquer pour agrandir)
L’examen d’un dossier du disque dur sert, par cliquer/glisser, à créer un projet regroupant (au bas de l’écran), les photos à convertir.

La réduction du bruit progresse, et les premiers tests le prouvent avec un rendu des zones très sombres très qualitatif, reproduisant un noir véritable si besoin est. Par ailleurs, le traitement du bruit à basses fréquences, c’est-à-dire plus étale et ressemblant moins à une granulation serrée, a été amélioré, comme la préservation des détails les plus fins. Ainsi, DxO affirme que l’on peut sous-exposer dun ou deux IL et que la qualité du traitement du bruit permettra de récupérer une photo comme si elle avait été bien exposée. Avec un reflex montant à 6 400 Iso, il serait dont possible d’exposer comme à 12 800 au minimum. On est curieux de voir les images d’un D3s (pas encore reconnu à ce jour, l’appareil est trop récent) associées à une sensibilité virtuelle de plus de 200 000 Iso !

Des nouveaux reflex sont pris en charge : Olympus E3, E30, E410, E420, E450, E510, E520, E620 ; Sony A230, A330, A380 ; Nikon D300s. Pour Pentax, rien de nouveau, les K7 et K-x de Pentax étant envisagés indique l’éditeur. Le format Micro 4/3 n’est pas prioritaire en matière de développement, mais quand il sera envisagé, ce sont les GH1 et GF1 de Panasonic qui auront la faveur dans un premier temps, au détriment de la série Pen d’Olympus.

JPEG - 619.1 ko
Paramétrage des options de conversion (cliquer pour agrandir)
L’interface est modulable, certaines palettes peuvent devenir flottantes ou s’amarrer latéralement. Notez la présence, optionnelle, d’une bulle d’aide.
JPEG - 1 Mo
Réduction du bruit à 6 400 Iso (cliquer pour agrandir)
Ici, la réduction du bruit, tant en luminance que chrominance, est impressionnante, car cette zone d’ombre est en réalité sous-exposée par rapport à l’image globale. Remarquez que les panneaux ont été disposés différemment par rapport à la copie d’écran précédente.

Dernier point, l’intégration des modules optiques est plus souple, pouvant se faire à la volée lors de l’utilisation. En revanche, l’intégration de nouveaux boîtiers se fera par rechargement d’une nouvelle version. Jusqu’à la fin de l’année, l’édition Standard est vendue 99 €, et l’Élite 199 €. Après, ce seront respectivement 149 € et 299 €. Les acheteurs depuis le 01/06/2009 bénéficient d’une mise à jour gratuite, les autres d’une évolution pour 39 € ou 59 € d’ici la fin de l’année, 69 € et 99 € après. La version 6 pour Mac OS est attendue début 2010, une 5.3.6 intermédiaire, pour Snow Leopard, viendra fin novembre. Pour Windows, c’est la fête, le logiciel est disponible.

Le site de DxO Lab

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages