Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

DxO ViewPoint 2 : géométriquement vôtre

25/09/2013 | Laurent Katz

Après les déformations de volume, le redressement de l’horizon et la correction des perspectives, DxO ViewPoint 2 s’attaque à la distorsion et aux perspectives complexes.

Lancé il y a un an, DxO ViewPoint a évolué en douceur, avec une version 1.1 qui affinait l’ergonomie, comme la mouture 1.2 d’ailleurs. La 1.2.1 amenait la compatibilité avec Lightroom 5 et Photoshop CC. Avec ce nouvel opus, les fonctions s’étendent, avec une correction de la distorsion, mettant à contribution le module DxO lié au couple boîtier/objectif dans son mode automatique, un ajustement manuel étant aussi proposé. Déformation en barillet, coussinet et distorsion de type fish-eye sont éradiqués. Le logiciel, qui ne traite pas les Raw, peut néanmoins demander l’accès à la version brute de l’image, qui contient les données Exif intactes, ce qui n’est pas forcément le cas du Jpeg ou du Tiff correspondant. Il faudra attendre quelques semaines pour que cet atout soit accessible quand DxO est appelé depuis Aperture. Des contraintes de sécurité imposées par Apple à la communication entre logiciels tournant sous OS X ont donné quelques petits soucis aux développeurs de DxO Labs, l’éditeur n’ayant pas voulu retarder la sortie à cause d’un problème en cours de résolution.

JPEG - 525.3 ko
Ici, il y a eu corrections de la distorsion fish-eye, de la déformation de volume et de la perspective, suivies d’un recadrage (cliquer pour agrandir).

Les perspectives difficiles à redresser, car elles correspondent à des déformations plus délicates bénéficient d’un mode de correction spécifique, avec le placement d’une double paire de lignes directrices. Une option nommée « Naturel » n’applique que 75 % de la correction, évitant un aspect trop artificiel. Enfin, quand la déformation de volume est ajustée par une méthode sphérique, le recadrage automatique n’est pas obligatoire pour éliminer les zones noires en bordure, de sorte que le photographe puisse tenter de les reconstituer avec un logiciel de retouche.

JPEG - 508.1 ko
Le redressement des perpsectives complexes repose sur huit points de contrôle. Notez la déformation globale qui impose un recadrage drastique (cliquer pour agrandir).

Un index propose d’ouvrir les photos les plus récemment modifiées et quelques fichiers de démonstration, et des messages d’aide contextuelle participent aux petites retouches ergonomiques.

DxO ViewPoint est disponible dès maintenant sur le site de l’éditeur : sous la forme d’un logiciel autonome 32 ou 64 bits, pour Mac (à partir de Mac OS 10.5) ou PC (Vista, 7 et 8), ou d’un plug-in Photoshop (CS3 à CC) et Photoshop Elements (9 à 11), qui vient s’insérer dans le menu Filtre. Il reste aussi définissable comme un éditeur externe de Lightroom (3 à 5) et d’Aperture 3. Une promotion court jusqu’au 20 octobre, au tarif de 49 € pour un achat et de 29 € pour une mise à jour. Ensuite, le logiciel sera vendu à son prix initial de 79 €, ou 39 € pour une évolution.

- Le site de DxO

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages