Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Elliott Erwitt, de Paris à New York

11/03/2017 | Nadia Trujillo

La Galerie parisienne La Hune s’associe à l’Agence Magnum pour une double exposition consacrée à l’œuvre du photographe américain Elliott Erwitt.

Rive droite et rive gauche se partagent un voyage dans l’espace et le temps à la rencontre d’une figure de la photographie moderne. Portraitiste de génie et maître du noir et blanc, Elliott Erwitt photographie comme il respire. Sans y penser, comme une évidence. Ne sortant jamais sans son appareil, il capture des instantanés de vie qui s’offrent à lui comme autant de cadeaux précieux qu’il aime à partager. Les enfants et les chiens sont des thèmes récurrents. Il consacrera aux seconds plusieurs ouvrages.

JPEG - 79.6 ko
Photo : Elliott Erwitt / ©️ Elliott Erwitt / Magnum Photos USA, New York, 1953

Né à Paris en 1928 de parents immigrés russes, Elliott Erwitt cultive très tôt le goût du voyage. Après avoir grandi à Milan et être brièvement repassé par la capitale française, le jeune homme part avec sa famille pour les Etats-Unis en 1939. D’abord New York, pendant deux ans, puis Los Angeles. C’est là qu’Elliott Erwitt suit les cours du lycée Hollywood Senior High School, tout en officiant dans un laboratoire où il développe des tirages signés pour les amateurs de stars du septième art. Après des études en photographie, Erwitt retourne en Europe à la fin des années 1940 et promène son esprit vif et son oeil malicieux à travers l’Italie et la France, avant de rentrer aux Etats-Unis pour rejoindre l’armée américaine. En 1953, après la fin de son service, Erwitt retrouve Robert Capa, rencontré avant sa mobilisation, qui le prend sous son aile et lui propose d’intégrer l’agence qu’il a co-fondé, Magnum Photos.

JPEG - 55.8 ko
Photo : Elliott Erwitt / ©️ Elliott Erwitt / Magnum Photos France, Paris, 1989

Aujourd’hui, soixante-quatre ans plus tard, la galerie de la prestigieuse agence rend hommage à celui qui la présidé durant trois mandats consécutifs de 1968 à 1970. En partenariat avec la galerie La Hune, une quarantaine de clichés sont présentés. La Galerie Magnum retrace la vie parisienne du photographe dans les années 1960 à 1980 avec des images iconiques telles le 100ème anniversaire de la Tour Eiffel ou le passant et son chien, tandis que la Galerie La Hune nous transporte à New York à partir des années 1950 mêlant images rares et portraits célèbres.

JPEG - 120 ko
Photo : Elliott Erwitt / ©️ Elliott Erwitt / Magnum Photos USA, New York, 1954

- Crédit image d’accueil : ©️ Elliott Erwitt / Magnum Photos USA, New York, 1974

Informations pratiques

- Galerie La Hune, 16 rue de l’abbaye, 75006 :
du 25 février jusqu’à la fin avril
- Magnum Photos Gallery Paris, 19 rue Hégésippe Moreau, 75018 :
du 25 février au 7 avril
Site de la Galerie La Hune
Agence Magnum Photos

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages