Publié le : 17/06/2011

Enfants des rues


Photo : Bruno Calendini / www.calendini.com

Canon EOS 600D - 18-135 mm f/3,5-5,6 IS - Focale 62 mm- 1/160s - f/5,6 - 100 Iso

JLe texte ci-dessous est extrait du site de POMME CANNELLE, une association française qui œuvre pour les enfants des rues au Népal. (http://enfantsnepal.free.fr )
« Un enfant des rues est un enfant ayant coupé les liens avec sa famille. Il existe différentes raisons interdépendantes qui amènent l’enfant à quitter définitivement sa famille pour le monde de la rue, à savoir : l’alcoolisme des parents, la maladie, l’extrême pauvreté, le nombre élevé d’enfants, la mort d’un des parents et le remariage de celui qui reste. Ces enfants des rues, appelés “Kathey” par les Népalais, ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour subvenir à leurs besoins, et ce malgré leur âge. Ils vont donc user de différents moyens pour gagner un minimum d’argent, se nourrir et se divertir. »


Photo : Bruno Calendini / www.calendini.com

Canon EOS 600D - 18-135 mm f/3,5-5,6 IS - Focale 18 mm- 1/60s - f/4,9 - 800 Iso

« Vous les rencontrerez le jour autour des sites touristiques et leur sourire vous fera oublier l’enfer qui est pourtant leur quotidien. La nuit, ils partagent la rue avec les chiens errants, cherchant un coin tranquille pour dormir, souvent l’estomac vide …. Certains fouillent dans les poubelles pour trouver quelques produits recyclables qu’ils revendront, d’autres sont cireurs de chaussures, vendeurs de rue, mendiants…. Ces enfants sans enfance sont aussi sans avenir et, quand la vie est trop dure, la colle et la marijuana apportent quelques instants l’oubli… Mais ils vous diront tous que la vie est belle… Ils sont sales, provocateurs, bagarreurs, un peu menteurs et voleurs, mais ils sont aussi courageux, fiers, fidèles, solidaires … à leur manière, ils sont des « petits princes », et c’est un privilège de les côtoyer. Certains encore assez aimés s’en sortiront seuls, d’autres auront besoin d’un geste, d’un mot, d’une main tendue, ... D’autres s’y perdront, survivre dans la rue n’est pas donné à tout le monde… »


Photo : Bruno Calendini / www.calendini.com

Canon EOS 600D - 18-135 mm f/3,5-5,6 IS - Focale 126 mm- 1/500s - f/5,6 - 400 Iso

J’ai photographié ce gamin, au bord d’une avenue très fréquentée du centre ville. Dans sa main droite un sac plastique rempli de colle à « sniffer ». Sous l’emprise des solvants, visiblement ailleurs, l’enfant jouait sur une rambarde.

NE PAS OUBLIER : Pour apprécier les données exif de ce bonus web à leur juste valeur, n’oubliez pas que le coefficient multiplicateur de l’EOS 600D est de x1,6. C’est par ce chiffre qu’il faut multiplier la distance focale pour avoir une équivalence en 35mm (ex : 100mm en APS-C x 1,6 = 160mm en 35mm)

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • photos et textes émouvants , dommage que le népal soit si loin ou disons le voyage si cher ! les enfants des cités de chez nous souvent pourris gatés mais toujours en train de se plaindre devraient en prendre de la graine !!!!!!!!!!!!!!!!

[
0
]