Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Enfin, l’EOS 5D Mark II de Canon est sur les rails

17/09/2008 | Laurent Katz

17/09/2008 (mise à jour 17h15) – Canon frappe très fort avec ce reflex qui cumule plein format, capteur de 21 millions de pixels, vidéo HD et sensibilité maximale de 25 600 Iso. Pour 2 899 €, boîtier nu.

On remarque une visée optique à 98 %, une sensibilité poussée à 25 600 Iso en mode étendu et l’usage du nouveau processeur Digic 4. Le LiveView est présent, assorti de la vidéo de classe Full HD, avec 1 920 x 1 080 pixels, bénéficiant du son d’un micro monophonique intégré ou d’un micro externe.

L’appareil sera vendu 2 899 € et pour 1 000 € de plus, le 24-105 L IS USM sera de la fête. Canon voudrait tuer l’EOS 1Ds Mark III qu’elle ne s’y prendrait pas mieux, même si la fabrication et la robustesse sont un cran au-dessus... mais 8 649 € quand même.

On attendait le 7D, c’est l’EOS 5D Mark II qui déboule, avec un capteur qui, s’il comporte le même nombre de pixels que celui de l’1Ds Mark III, est légèrement différent, les microlentilles par exemple ne sont plus espacées, pour délivrer plus de photons sur la photodiode, d’ailleurs un nouveau matériau employé pour le filtre de Bayer transmet plus de lumière. La zone dévolue à la photodiode a été optimisée, ainsi, le photosite mesure-t-il encore 6,4 micromètres contre 8,2 pour l’EOS 5D, malgré les 11 Mpxl de plus. Ce capteur est moins gourmand en énergie. Les images, de 5 616 x 3 744 pixels, sont produites sur une plage de sensibilités standards allant de 100 à 6 400 Iso, avec des extensions vers 50 Iso, 12 800 Iso et 25 600 Iso. Les comparaisons avec le Nikon D700 et le Sony Alpha-900 seront des plus instructives. C’est bien sûr le nouveau processeur Digic 4 qui s’occupe de tout, notamment de la réduction du bruit sur 3 niveaux, ainsi que de l’optimisation de l’exposition qui améliore les zones d’ombres.


- LA CORRECTION DU VIGNETTAGE

L’EOS 5D Mark II intègre la correction du vignettage pour une trentaine d’optiques, une fonction qui peut être désactivée.

Le boîtier lui-même a été renforcé contre les aléas climatiques, avec des joints toriques aux emplacements stratégiques. La visée, sans atteindre les 100% de couverture des modèles pros, montre 98% de ce qui sera enregistré. Un coup d’œil dans le viseur montre une image large, claire et surtout perceptible dans son intégralité aux porteurs de lunettes dont je fais partie. Elle est prolongée par le mode LiveView, sur un LCD de 3 pouces et 920 kpxl, qui devient le standard des reflex ambitieux.


- LA LUMINOSITÉ DU LCD

Elle est gérée manuellement, sur 7 niveaux, ou automatiquement selon la lumière ambiante, grâce à un capteur situé sous le LCD.

L’alimentation a été confiée à une nouvelle batterie Li-Ion, qui délivre 1 800mAh, et bénéficie d’un affichage détaillé de son état (nombre de vues prises, état de charge en pourcentage). Si la poignée est montée, l’affichage mentionne l’état des deux accus. À signaler que la vénérable BP-511 des précédents modèles est inutilisable.


- L’ÉTAT DE L’ALIMENTATION

Quand le grip optionnel ne recèle qu’un seul accu, un message signale l’impossibilité d’afficher les informations de l’accu manquant. Normal, mais le message est troublant… la première fois.

Si l’on ne saurait confondre un reflex et un caméscope sur le plan de l’ergonomie, force est de reconnaître que l’EOS 5D Mark II offre de sérieux atouts à celui qui veut filmer à l’occasion. Par exemple, un journaliste/reporter d’image à qui l’on demande d’écrire, de photographier et maintenant de filmer pour le site Internet de son journal. Il dispose avec ce reflex d’un enregistrement en Full HD, c’est-à-dire en 1 920 x 1 080 pixels, avec une prise de son monophonique par le micro intégré ou par un micro externe, le niveau d’enregistrement étant automatique. La vidéo est limitée à 30 minutes ou à 4 Go.

Pendant le filmage, une prise de vue est possible, à sa définition normale, ce qui crée une interruption d’une seconde dans la vidéo, qui n‘est pas interrompue pour autant, on détectera juste comme un saut d’image. La mise au point automatique est active, ainsi que la mesure de l’exposition qui est assurée, non par la variation de l’ouverture, mais par la modulation de la sensibilité et de la vitesse d’obturation qui varie principalement entre 1/30 et 1/125 pour éviter tout scintillement. Par éclairage intense, elle peut néanmoins monter au 1/4000e. On remarque qu’il est impossible, en mode Lecture, d’extraire une photo d’une vidéo. Il faudra le faire sur l’ordinateur.

Le choix d’un style d’image, la correction du vignettage, l’optimisation de l’exposition et la priorité aux hautes lumières sont permis, seule la réduction du bruit est inactive. Enfin, Canon recommande l’usage de CompactFlash (l’appareil ne dispose que d’un seul lecteur de cartes) assurant au moins un débit de 8 Mo/s. Une carte estampillée 66x doit suffire.

Au niveau du format, Canon n’a pas choisi l’AVCHD, comme sur les caméscopes Full HD, mais le Mov (QuickTime), pour être le plus compatible possible avec les ordinateurs. La sortie vidéo passe par une prise HDMI, le contrôle du volume se faisant sur le téléviseur.

INTERFACE ET RÉGLAGES



- DES RÉGLAGES RAPIDES

À condition que cela soit paramétré au niveau de la configuration de l’appareil, la touche INFO amène un menu qui présente l’état des réglages en cours et qui passe en mode Mise à jour quand la touche SET est sollicitée. Par ailleurs, de nombreuses touches permettent d’accéder directement, au travers de menus spécifiques à différents ajustements : sensibilité et correction d’exposition au flash, mode de mesure et balance des blancs, mode d’autofocus et modes Rafale/télécommande, styles d’images et choix du collimateur AF.



- DES MENUS À ONGLETS

L’organisation des menus est simple et reprend le nouveau graphisme, très lisible, inauguré avec l’EOS 50D. Des onglets, identifiés par des couleurs différentes, représentent les sous-menus de prise de vue, de lecture, de réglages, de configuration, plus un menu personnalisable avec les commandes de son choix.

Avec l’EOS 5D Mark II, Canon entre avec de sérieux arguments dans la bagarre actuelle autour du plein format. La comparaison avec les D700 et Alpha-900 doit être faite. Le Nikon est sans doute le plus universel des trois, car avec sa poignée optionnelle chargée de l’accu EN-EL4e, il enquille les images à 8 im/s. C’est un atout de poids pour la photo sportive. Avec l’Alpha-900, Sony est plus en difficulté, car à prix similaire, ce ne sont pas les trois millions de pixels en plus qui vont faire la différence, surtout quand la gamme d’optique est encore incomplète. Mais au chapitre des dommages collatéraux, c’est l’EOS 1Ds Mark III qui semble en ligne de mire, car brusquement son rapport prestation/prix comparé à celui du nouvel entrant semble complètement à l’ouest.

FICHE TECHNIQUE

- Capteur : Cmos 24 x 36 mm, 22 Mpxl, format 3/2, photosites de 6,4 micromètres
- Pixels utilisés : 21 Mpxl
- Définition : 5 616 x 3 744, 4 080 x 2 720, 2 784 x 1 856
- Vidéo : 1 920 x 1 080 (30 im/s)
- Protection du boîtier : Tropicalisation
- Stabilisateur : -
- LiveView : Oui
- Nettoyage du capteur : Oui
- Sensibilité : 50 -25 600 Iso
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, cRaw, Raw + Jpeg
- Espace de couleurs : AdobeRGB, sRVB
- Monture : Canon EF
- Coefficient multiplicateur : 1x
- Mise au point : TTL-CT-SIR par capteur Cmos, 9 zones (détection auto ou manuelle) avec 6 collimateurs d’assistance invisibles, détection de visages (35). Mise au point automatique au déclenchement, continu avec suivi, manuelle
- Mode d’exposition : Auto, PASM
- Plage d’exposition : 1-20 IL
- Type de mesure : Évaluative multizone (35), pondérée centrale, partielle (8 %), ponctuelle (3,5 %)
- Histogramme : consultation (luminosité ou RVB)
- Compensation d’exposition : +/-2 IL par 0,3 IL ou 0,5 IL
- Bracketing d’exposition : 3 vues (+/-2 IL par 0,3 ou 0,5 IL)
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s, vitesse de synchro 1/200 s
- Rafale : 3,9 im/s (13 Raw, 78 Jpeg ou 310 Jpeg avec CF UDMA)
- Retardateur : 2 ou 10 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (2 800 - 10 000 °K), mesurée, +/-9 niveaux de correction bleu/ambre ou magenta/vert, bracketing
- Réglages divers : Styles d’images prédéfinis (6) et utilisateur (3) sur saturation, netteté, contraste et teinte, réducteur de bruit (4 niveaux), correction du vignettage, optimiseur d’exposition, 25 fonctions personnalisées
- Flash : Griffe, prise synchro, E-TTL II
- Flash intégré : -
- Compensation d’exposition au flash : +/-2 IL, par 1/3 ou 1/2 IL
- Visée : Reflex optique (98 %), grossissement 0,71x, dégagement oculaire 21 mm
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces, 920 kpxl
- Ecran LCD de contrôle : 1 (rétro-éclairé)
- Modes d’affichage en lecture : zoom, index 4 ou 9 vues, diaporama, données Exif
- Stockage : CompactFlash I/II,
- Interfaces : High-Speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI, télécommande
- Configurations utilisateur : 3
- Touches personnalisables : nc
- Télécommande : opt.
- Logiciels : Digital Photo Professional, ZoomBrowser (Win), Image Browser (Mac), EOS Capture, Photo Stitch
- Accessoires fournis : Accus et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble vidéo
- Alimentation : accu Li-Ion LP-E6 (7,4 V, 1 800mAh)
- Dimensions : 152 x 11,3 x 75 mm
- Poids : 810 g (nu)

Le site de Canon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • J’espère que Canon a poussé sa "tropicalisation" (plus loin que quelques joints autour des trappes) comme les Nikon 300 et 700 et que la baïonnette s’appuie sur un chassis coque tout métal comme Nikon et non sur un chassis en plastique (polycarbonate).

  • Je trouve étrange de comparer le 5D MII avec le D700, ce dernier est certes plus rapide mais avec un capteur offrant une résolution moitié moindre que celle du Canon. Je pense qu’il s’agît là de deux boîtiers très différents et difficilement comparables.

    En revanche il est clair que le 5D Mark II rentre directement en concurrence avec le Sony Alpha 900 et qu’ici nous sommes vraiment en présence de deux boîtiers très comparables. A quand un comparatif ?

    • Il n’y a rien d’étrange à cela. Comparer, c’est confronter... pour dire si c’est égal, presque équivalent ou complètement différent. C’est un petit travail de décryptage pour le lecteur, qui sera prolongé dans le magazine ou sur le site. D’autant plus indispensable que les trois appareils sont au même niveau de prix.

      Laurent

    • Outre le fait qu’on nous a toujours appris qu’il était difficile de comparer carottes et choux fleurs, donc difficile de comparer un capteur 21 Mo à un capteur 12 Mo il faut rappeler qu’une photo est destinée en général à être imprimé dans un journal ou sur une publication imprimée en offset traditionnel (définition à 300 DPI...).

      En d’autres termes pour un usage professionnel ou semi-professionnel, ce qui semble être le créneau de ces boîtiers, le 5D propose une image de 31 x 47 cm contre une image de "seulement" 24 x 36 cm pour le D700.

      Comparable ?

      Franchement non et comme vous le rappelez justement les trois appareils étant au même niveau de prix, alors force sera de constater que le D700 est particulièrement mal positionné question tarif.

      Et l’argument de la rapidité Kalachnikovienne du D700 tombe un peu à l’eau d’autant plus que tous les photographes de presse ne sont pas des photographes de sports, par contre ils vendent tous leurs images aux agences qui sont de plus en plus exigentes question définition.

      Mais bon je m’arrête là car je ne vais pas tarder à le faire ce comparatif ;-)...

    • Je ne vais pas parler photo, mais sémantique. Bien sûr que l’on peut comparer carottes et choux-fleurs, ce sont des organismes vivants, des végétaux, des légumes (miam ou pas miam, selon le goût de chacun). Il y a des points communs. Maintenant, on ne peut dire qu’ils sont comparables au sens de similaires. Pareil pour notre trio de "pleins formats". Comparer, c’est chercher des ressemblances. Objectivement, elles existent (taille du capteur, prix, cible...), mais aussi détecter les différences (il y en a, vous le soulignez) et c’est au final que l’on décide si c’est comparable ou pas. Relisez bien l’article, nul part il est dit que ce sont des appareils comparables.

      En plus, heureusement que l’on peut dépasser le 24 x 36 en offset avec un D700, les méthodes de tramage moderne, le pouvoir séparateur de l’œil et les traitements d’image rendant les 300 ppp d’origine tout théorique ! :-)

    • Je m’incline donc face à la sémantique. alors comparons...

      Capteur 21 Mo contre Capteur 12 Mo - Pour le même prix.

      Vidéo full HD, parc optique moins cher chez Canon, je regrette de devoir égratigner l’un de vos annonceur favori mais sur ces points au moins, Nikon est largement distancé.

      Reste l’épineux problème de la cadence 8 contre 3,5 je continu la comparaison. Il est plus rapide de traiter un petit fichier qu’un gros... CQFD. Cela reste-t-il donc comparable ?

      Bref, pour moi pas de doute, si Nikon se défend bien dans ce créneau, Canon vient de leur coller un sacré pavé sur la table, pour moi, utilisateur et lecteur, mon choix est fait, c’est Canon.

      Enfin pour ce qui est des 300 DPI même si un RIP de niveau 3 peut interpoler une image en définition légèrement inférieure (225 DPI) vous pourrez toujours agrandir plus un fichier plus lourd et aussi le recadrer. C’est un peu la différence entre un 24x36 et un 6x6 si je me fais bien comprendre.

      J’ai fini par vous le faire ce comparatif... ;-)

    • Bonjour, Je suis véritablement étonné du manque total d’objectivité concernant votre comparaison entre le Canon 5D MarkII et le Nikon D700. En effet, vous mettez EXCLUSIVEMENT en avant les avantages inhérent au capteur 21Mpix du Canon face au capteur 12Mpix du Nikon. Les cadres de chez Nikon n’useraient pas d’autres moyens pour vendre encore plus de leur nouveau boitier, en réalité en retrait sur de nombreux points face au D700. Quelques points qui font du Canon 5D MarkII un boitier semi-pro face au Nikon D700 lui réellement pro : Absence de tropicalisation sur le Canon (donc à ne pas emmener dans des lieux à fort taux d’humidité ou de poussières ou en pleine mer ou à la neige etc....), Capteur AF sur 9 points sur le Canon vs 51 points sur le Nikon, AF plus lent sur le Canon que sur le Nikon, 3.9 vps sur le Canon vs 8 vps sur le Nikon avec sa poignée alimentation(Canon 5D Mark II résolument non prévu pour les photos d’action), capteur 21 Mpix Canon (comme tout les capteurs 24x36 de cette résolution) inutilisable en très haute sensibilité sans apparition de grains (6400 ISO et au dessus), mesure de la lumière sur le Canon usant d’algorithmes beaucoup moins évolués que ceux utilisés sur le Nikon D700 (directement dérivés du D3). C’est vrai que pour ceux qui tirent leurs photos très majoritairement en A1, dans la majorité des cas, un capteur de 21 Mpix permettra de plus précises photos. Pour les autres professionnels, pour le même prix, le Nikon D700 fera beaucoup mieux et pour beaucoup plus longtemps... Canon une boîte de marketeurs, Nikon une boîte d’ingénieurs, tel est le raccourci que font bon nombre de professionnels. La réalité semble de plus en plus les rejoindre...

    • Canoniste depuis bien des années, force est de constater, que la différence entre un Canon 5D MK2 et un Nikon D700 c’est le professionnalisme. Il suffit de comparer ces deux boîtiers : l’un est un outil à fabriquer des images, l’autre un produit de marketing proposant à ses acheteurs des millions de pixels prêts à être agrandis à 100% sur des écrans parfaitement calibrés. Le 5D MK2 pourrait même remporter tous les tests les plus pointus, il en resterait pas moins à la ramasse sur tellement de points. Chez Canon, ce n’est pas la gamme expert qui tire la gamme amateur vers le haut, c’est la gamme amateur qui tire tout vers un marketing visant à satisfaire une clientèle trop éloignée de la réalité du terrain.

      Les points de comparaisons sont révélateurs :

      ***Viseur / Interface Extérieure***
      - Le 5D MK2 est toujours pourvu de ce viseur Rectangulaire ridicule avec une glissière à gadgets qui interdit la fixation correcte d’accessoires.
      - Le D700 possède un viseur Circulaire, normal pour un viseur rationnellement pro, sur lequel on peut visser ses accessoires de visée. Des accessoires assez bien conçus pour casser avant d’arracher l’arrière du boîtier.

      ***Le quadrillage dans le viseur***
      Il fut un temps lointain ou il fallait s’armer d’une pince à épiler pour changer son dépoli d’origine par un dépoli quadrillé. Maintenant il suffit d’appuyer sur un bouton et le dépoli "fut" et ajuste son contraste...
      Le constat est simple : "Si t’es bricoleur, prends pas un Nikon t’auras rien à bidouiller. Si t’es photographe, prends pas un Canon, sauf si t’es fan d’épilation entre les prises de vues"

      ***La profondeur de champ : Avantage D700***
      Avant, à qoui ça servait la profondeur de champ en photo ?
      - Sur un Canon 5D MK2, c’est une notion laissée au hasard de la prise de vue. Contrôler la zone de netteté d’un portrait au téléobjectif, c’est faire le contorsionniste devant son modèle éberlué... Et pour cause : le testeur de profondeur de champ est inaccessible, quoi que tout à fait adapté aux utilisateurs, dont le souci premier, est d’afficher des pixels sur des règle de tiers.
      - Le Nikon D700, est destinée à une clientèle bien différente, qui aux nombres de pixels préfèrent contrôler parfaitement les paramètres de leurs images.

      ***Autofocus, Cadence de prises de vues, Analyse de la lumière***
      - Le 5D MK2, semble bien mieux armé que le Nikon D700 pour photographier sur pied dans un studio.
      - Le D700, c’est un outil de terrain possédant en lui, les atouts qui peuvent le dispenser d’une flopé accessoires nécessaires en studio. Encore une fois, c’est un outil dont le compromis nombre de pixels et impératifs de terrains vise une catégorie de pros. Ce n’est pas un gadget commercial à faire du chiffre.

      ***Le succès commercial prévu***
      Avantage Canon, et de très loin...
      C’est tout à fait logique, qu’un produit pensé public large, sans autre connotation déplacée, remporte un succès commercial à la hauteur de ses ambitions. Les 21 MP sans aucun caractère d’outil photographique et ce, dans la lignée du succès commercial du précédent 5D, vont permettre à Canon de pavoiser.
      Le pauvre D700 de Nikon, lui, avec seulement 12 MP, sera distribué à moins grande échelle et ce, malgré tous les canonistes pros qu’il est en train de convertir. Sauf que les pros, c’est un boîtier principal, un boîtier de secours de la même marque, un important investissement en optiques et accessoires, et..., et, une fois le canoniste converti, des clients professionnels fidèles pour un bon moment.

      João

    • Pour faire court, des informations et des photos du matériel nous sont parvenues hier à 6 heures seulement, pas dans leur intégralité, envoyées par Canon France, alors que les sites anglo-saxons mettaient en ligne au même moment. DP Review a été tenu au courant bien avant, vu l’ampleur de ce qui est apparu à 6 heures pile. J’ai manifesté une certaine mauvaise humeur à Canon France... qui n’y peut rien, se préoccupe de cet état de fait et qui se démène aussi pour que Canon Europe ou Canon Japon l’autorisent à nous informer plus tôt, afin que nous puissions préparer la mise en ligne et appuyer sur le bouton à l’instant t. Ce qui est arrivé précédemment avec l’EOS 50D.

      Pour les annonces d’hier, après une mise en ligne très parcellaire vers 7 heures du matin, il a fallu aller à la conférence de presse, revenir, traiter les informations et les images, écrire. Ceci explique cela.

      Laurent

    • Hello tout le monde !

      Pour ma part je suis un peu déçu par cet EOS 5D mark II... Mais bon, mieux vaut ce 5D qu’un Sony Alpha 900 tout de même ;-) La polémique est lancée ici :

      http://www.macandphoto.com/2008/09/canon-eos-5d-ma.html#comments

      Au final c’est le le Nikon D700 qui me semble le plus intéressant, car plus équilibré...

      Voir en ligne : http://www.macandphoto.com

    • Salut,

      En même temps Jean François au départ tu étais aussi déçu par le Macbook Air ! ;) J’avoue que le D700 parait très bien mais les objectifs Nikon sont bien trop cher, en plus il y a de gros manques par rapport à Canon...

      En ce qui me concerne j’attends de voir les premiers tests de ce boitier mais pour le moment il me parait plutôt bien ! Et puis viseur 98% (peut être un peu moins en réalité comme avec le D700 qui n’affiche que 93%) c’est plutôt bien !

      Par contre 21MP c’est beaucoup, va falloir acheter des disques dur externes supplémentaires !

    • Si tu trouves les images trop lourdes en résolution native, rien ne t’empêche de les alléger en utilisant un des modes sRaw.

    • oui, mais il n’y a pas tant de choix de résolution que ça en sRAW...

    • JFV, et si vous arrêtiez de faire de la pub pour votre site/bog...qui n’est pas parole d’évangile et où vous censurez à tout va...

    • Pour faire simple et un peu schématique je dirais que le Canon sera excellent mais dans un domaine plutôt limité alors que le Nikon sera très bon dans + ou - tous les domaines.

      Personellement, s’il ne s’agissait que du boitier je me tournerais sans hésiter vers Nikon. Malheureusement, Nikon continue d’appliquer une politique élitiste en ce qui concerne ses objectifs experts haut-de-gamme qui parfois s’affichent jusqu’au double des prix Canon.

      Quand à la remarque sur Sony que visiblement vous n’appréciez pas beaucoup (allez savoir pourquoi), j’observe quand même que c’est la seule marque jusqu’à présent à n’avoir pas céder aux sirènes du gadget marketing libellé HD ou GPS (je ne nie pas que de tels outils puissent avoir leur utilité pour certains, je parle du fais d’axer une politique de développement de produit et de commercialisation là-dessus tout en faisant l’impasse sur d’autres fonctionnalités autrement plus utiles pour les photographes tels que fps +élevé ou autofocus + polyvalent)

    • Au prix ou actuellement on peut trouver des disques durs, c’est pas bien grave. SAMSUNG a résolu le problème il y a quelque temps en augmentant la capacité des plateaux en réussissant à placer environ 330 Méga-Octets sur chacun d’eux. Le SAMSUNG SPINPOINT F1 d’un Téra-octet est proposé sur de nombreux site à moins de 100.00€. Ce dernier offre des performance en débit de lecture et d’écriture similaire aux ancien disques de 10000 tours/minutes, les célèbres WESTERN DIGITAL RAPTOR (150Mo seulement - 10000 trs/min) vendu il y a moins d’un an 300.00€ . Le SAMSUNG supporte quasiment 7 fois plus de données pour un prix bien plus abordable. Avant de le remplir de photos, il s’écoulera de l’eau sur les ponts. Cf liens suivants.
      http://www.presence-pc.com/tests/Samsung-Spinpoint-F1-22735/
      http://www.clubic.com/shopping-198831-0-samsung-spinpoint-f1-1-to-sata-ii-7200trs-mn-32mo-hd103uj.html

      HITACHI et SAMSUNG travaille actuellement sur des disques d’une capacité de 3To

    • Encore un jugement arbitaire ! Voir les conclusions réalisés au cours des tests réalisés par CHASSEUR d’IMAGES.
      Pour juger du CANON EOS 5D MarkII, il faudra attendre les tests en labo et sur le terrain. Attendre aussi de voir son prix dans les boutiques. Le SONY Alpha 900 est vendu 2349.00€ chez PHOTO SAINT CHARLES.
      Le SONY Alpha 900 est une réelle réussite.

      Son viseur serait le meilleur du marché devant même le CANON 1Ds MarkIII. Pentaprisme surdimensionné, verre de visée ultralumineux interchangable (Acute Matte sphérique, couverture 100%, grossissement de 74%, dégagement oculaire 20mm ( A comparer au NIKON D700, couverture de 93% réel et non 95% comme annoncé, grossissement de 72%, dégagement oculaire 18mm). Le viseur assure une couverture de plus de 24Mpxls alors que celui du D700 difficilement 11Mpxls.

      Au niveau gestion du bruit, jusqu’à 1600 ISO, le SONY fait mieux que le NIKON D3, ce dernier ne reprenant réellement l’avantage qu’à partir de 6400 ISO. Et même si à 6400 ISO, l’image à 100% est bruitée mais le tirage est 2 fois plus grand qu’avec un 12Mpxls. Par conséquent la haute résolution diminue de manière drastique le bruit. Encore un intéret à la haute résolution ! Le SONY A900 sur le plan du bruit retrouve des résultats quasi identiques au capteur de 6Mpxls avec une résolution 4 fois plus élevé !!! ce qui fait qu’à taille de tirage identique, le bruit est considérablement moins visible.

      La prouesse du SONY Alpha 900 est de produire 5 images de 24Mpxls avec une quantification sur 12bits alors que le NIKON D700 associée à sa très chère poignée en produit 8 mais 8 de seulement 12Mpxls.
      L’adoption de la poignée additionnel accompagnée de l’accu EN-EL4e du D3 permet au NIKON D700 d’atteindre 8 images par seconde sans préciser que cette vitesse n’est atteinte que lorsque les fichiers RAW sont enregistrés sur 12 bits et non 14 bits. cette poignée additionnelle et son accu facturé quand même plus de 500.00€, le NIKON D700 ne dépasse guère l’enregistrement de 5 images par seconde certes sur 14bits.

      On peut également utiliser l’Alpha900 avec le format APS-C, et là l’image recadrée atteint encore les 11Mpxls permettant ainsi d’utiliser un objectif APS mais surtout de multiplier la focale de n’importe quel téléobjectif. Le NIKON D700 ne permet la réutilisation des très onéreux objectifs DX mais sur une définition de 5 Mpxls seulement.

      De plus le boitier du SONY comporte la stabilisation intégrée au boitier. La vitesse du système STEADYSHOT a été augmenté.
      Le logiciel NX2 n’est pas gratuit alors que CANON, PENTAX, SONY fournissent gratuitement leur dématriceur respectif.

      On peut dire sans hésiter que ce dernier en donne bien plus que le NIKON D700 à l’image de son viseur offrant une couverture à 100% bien plus compliqué et onéreux à concevoir que celui du D700 qui lui se contente d’une couverture de 93%. Beaucoup de boitiers experts au format APS-C en donnent beaucoup plus (PENTAX K20D, SAMSUNG GX20, CANON EOS 40D et 50D, OLYMPUS E3, SONY A700 et même NIKON D300).

      La liste des qualités de ce boitier est encore longue je vous invite à jeter un oeil sur le premier test effectué dans le dernier CHASSEUR d’IMAGES
      Conclusion de ce dernier : SONY a mis la barre très haut et les concurrents vont devoir réagir. Ca sera compliqué de faire aussi bien au même tarif.

      ce SONY est une réussite et ce boitier aux qualités très homogène mérite la qualification de “boitier professionnel”. Certes son prix, dans l’absolu est cher mais que dire alors du NIKON D3, du NIKON D700 dans une moindre mesure et du CANON 1Ds mark III. Que dire aussi du futur NIKON D4 (cf lien suivant)
      http://www.muller-photo-servic.....c5039984af
      qui proposera un concurrent avec un capteur à 24Mpxls également (Le même capteur que le SONY A900 ? RENESAS qui a produit les capteurs des derniers NIKON D90 et D700 est-il capable de fabriquer ce type de capteur ?) pour un prix avoisinant les 5500.00€ soit 3000.00€ de plus.

      Il va bien falloir que NIKON revoie ses prétentions à la baisse !!!
      D’après la publicité produite chez ce revendeur le nouveau NIKON D4, les ingénieurs de chez NIKON auraient réussi une prouesse technologique.
      Sur un capteur de dimension identique à celui du D3 dont les photosites mesurent 8,4 micromètres à installer 2 fois plus de photosites sur une même surface tout en conservant leur taille. Je demande à voir !!! Se chevaucheraient ils ?

      SONY qui prouve en venant bousculer les 2 principaux leaders sur leur propre terrain qu’il n’y a pas que NIKON et CANON . Certains diront que cette dernière production ne bénéficie pas d’un aussi beau parc d’objectifs que NIKON et CANON mais SONY et ZEISS y travaille. De plus l’excellent VARIO TEZZAR 24-70 f2.8 SSM et le 70-200 mm f/2,8 G qui vaut bien les pendants très onéreux de chez NIKON. Un 80-400mm f/4 -5.6 SSM et un 16-35mm f2.8 est prévu pour le mois de Janvier.

      Sur le plan du rapport qualité prix, sur les reflex 24x36, il n’y a aucun doute possible le SONY Alpha900 est le numéro 1

      NIKON a une tendance à prendre ses clients pour des vaches à lait.

      Vous n’en êtes pas convaincus jetez un oeil sur le courrier des lecteurs du dernier CHASSEUR d’IMAGES (n°307) sur la mésaventure d’un client ayant acheté un NIKON D200 durant l’année 2007. Celui-ci voulant le nettoyer, a rayé le filtre passe-bas protégeant le capteur. Confié à son revendeur ce dernier l’expédie au S.A.V. de la marque, NIKON refusant de fournir les pièces détachées aux réparateurs locaux qui auraient effectuer cette réparation pour 200.00€. Résultat : Montant de la réparation 1041.00€.
      Conclusion du journaliste : Nos plus beaux outils sont en fait des jetables !!!.

      (Alors qu’à cette date, on trouve un NIKON D200 à moins de 800.00€)
      Je suis vraiment désolé car pour ce tarif ce client aurait pu faire acquisition d’un FUJI S5 PRO(720.00€ même), pour moins de 800.00€, un CANON EOS40D, un PENTAX K20D. Pour moins de 1000.00€ un SONY Alpha700 etc... et pour moins de 1100.00€ le nouveau CANON EOS 50D à 1090.00€
      l’ ALPHA 700 + SONY AF 18-70mm pour 1099.00€ (Certes objectif moyen)
      http://www.photosaintcharles.com/main.php?nr=1
      Chez Pentax Univers sur EBAY
      Un PENTAX K20D + 16-45mm f4 + une carte de 4Go + une garantie de 4ans pour 1049.00€
      On peut investir dans un NIKON D300 et son superbe objectif DX 17-55mm f2.8 pour 2800.00€ dans le meilleur des cas, mais sinon ce très belle ensemble atteint quand il ne dépasse pas les 3000.00€
      Pendant ce temps on peut trouver des kits équivalents chez les concurrents
      pour bien moins :
      Un SONY Alpha 700 + Zeiss 16-80mm f2.8 pour 1649.00€(PHOTO St CHARLES)
      Un CANON EOS 50D + 17-85mm IS USM pour 1449.00€(PHOTO St CHARLES)
      Un CANON EOS 40D EF-S 17-55/2.8 IS USM pour 1699.00€(MATERIEL.NET)
      Chez PENTAX Univers
      http://stores.ebay.fr/PENTAX-UNIVERS_REFLEX-Numeriques_W0QQcolZ4QQdirZ1QQfsubZ13213731QQftidZ2QQtZkm
      un PENTAX K20D + SDM 16-50mm f2.8 + carte SD 4Go + garantie de 4ans pour 1299.00€
      Un PENTAX K20D + SDM 16-50mm f2.8 + SDM 50-135 f2.8 + carte SD 4 Go
      pour 1999.00 chez PENTAX Univers.
      Les différences sont-elles si importante entre ces appareils pour justifier un tarif quelquefois multiplié par 2 pour des solutions quasi équivalentes ?
      Que peut-on mettre en face chez NIKON pour des tarifs équivalents ???

      Si il y a bien un domaine ou NIKON n’est pas très bon c’est bien le rapport qualité prix !!!


      Il est urgent d’attendre les tests du CANON 5D MarkII avant de se prononcer
      et peut-être aussi une baisse du SONY Alpha900 qui pourra peut-être se trouver au alentour des 2000.00€ d’ici quelque mois. Il serait étrange également que le tandem PENTAX-SAMSUNG ne produise pas son reflex 24x36 surtout si SONY rencontre le succès (mérité) avec son Alpha900.

    • Impressionné ! Tu critiques les jugements arbitraires, tu fais quoi en ce moment ? Si tes seules lectures se résume à chasseurs d’images pour te faire un avis, dommage pour toi !

      Concernant la visée du 1Ds mark III, va relire les données techniques tu verras qu’il est encore largement au-dessus du boîtier Sony !!!

    • Quelle attitude negative en permanence chez les francais. c’est pour ca que j’ai quitte le pays, que je ne compte pas y revenir et que je cree des emplois ailleurs. Qui va payer vos retraites ?

    • Oui, mais il n’y a pas beaucoup de choix de tailles en sRAW...

      Et puis le choix du gros capteur par Canon (que tu paye forcément), s’est fait au détriment d’autres caractéristiques (au niveau du coût de fabrication)...

    • Pffff ! Le Sony Alpha n’a pas de Live View ce qui est tout de même très pratique en studio et en paysage...

      Pas de videos non plus ! Celles du Canon EOS 5D sont réellement impressionnantes ! Beaucoup de photographes sont intéressés et n’ont jamais osé s’acheter de camescope...

      Moins polyvalent que le Nikon D700 (pas de flash embarqué), et 5 im/sec alors que le D700 peut monter à 8 im/sec...

      ET plus grave encore : gamme optique complètement bancale, démodée et chère, dixit Chasseur d’Image (vous donnez un bel exemple de manipulation de l’information en ne citant qu’une partie de l’avis de ce media)... "avec un tarif musclé de chez Zeiss" précisent-ils...

    • Les Français qui ont moins de 35 ans, je ne crois pas qu’ils connaîtront la retraite tel quelle existe aujourd’hui. On se dirige vers un système type anglo-saxon qui fait que ceux qui auront suffisamment d’argent à la fin de chaque mois pourront se constituer une retraite, les autres, la grande majorité qui joignent difficilement les deux bouts travailleront jusqu’à ce que mort sans suive. Mais bon, vous avez tous étaient très sensible durant la dernière présidentielle à l’argument "Travailler plus, pour gagner plus". Travailler plus, il n’y aura pas de problème mais pour gagner plus, là j’ai beaucoup de doute. Je ne crois pas que la jeunesse actuelle connaîtra la même retraite que les"papy-boomers".

    • On ne supporte pas la critique !!!

      Pourquoi le tarif de chez NIKON n’est pas musclé lui.
      Le live-view n’est pas une technologie très aboutie. Qui dit le contraire ?

      Je t’invite a bien relire l’article sur l’Alpha 900 mais également le test Terrain du NIKON D700 dans ce même CHASSEUR d’IMAGES.

      D’après le test de"REPONSES PHOTO", le "Live view" du NIKON D700 provoque une chauffe importante du capteur qui produit une montée du bruit surtout dans hautes sensibilités. Par ailleurs le "Live view" consomme beaucoup d’énergie ...la batterie EN-EL3 de série se vide en quelques minutes. Un coupe circuit arrête son fonctionnement si la température grimpe trop vite. En Live view il faut 4 secondes pour faire le point.
      Encore des inventions ???
      SONY n’a peut-être pas voulu incorporer une fonction "Live View" imparfaite.
      Le 24-70 de NIKON est-il moins cher que le Zeiss 24-70 f2.8 ?
      Le Zeiss 24-70 et le SONY 70-200 f2.8 sont démodés et chers ?? plus cher que leur équivalent NIKON ? moins performant ??

      « ET plus grave encore : gamme optique complètement bancale, démodée et chère »
      De quelle gamme parles tu ? Ou as tu lus cela ?

      Les 8 i/s atteint par le NIKON nécessite l’achat de la poignée grip et de la batterie EN-EL4 une rallonge de 500.00€.
      SONY fournit le logiciel IMAGE DATA BOX gratuitement alors qu’il faut encore rajouter 200.00€ pour Capture NX2 chez NIKON.
      Encore des inventions ??
      De plus tu veux comparer la réactivité de l’ALPHA900 avec celle du D700. Prenons des chiffres. Quel est le poids respectif moyen des clichés en RAW par exemple produit par les deux boitiers :
      A900 : 36.1Mo pour le SONY A900 et seulement 11.9Mo pour le D700 soit 3 fois moins.
      Même si d’origine les deux boitiers traitent 5 images par seconde, le SONY Alpha900 traite des fichiers ayant un poids au moins 3 fois supérieur.(Le facteur est bien plus important encore en Jpeg)

      Le conception d’un viseur optique à pentaprisme (et non "pentamiroir"comme l’indique REPONSES PHOTO dans la fiche technique) pour un capteur 24x36 assurant une couverture de 100% n’est-il pas plus complexe et onéreux à concevoir qu’un viseur de même type n’assurant que 93% de couverture.

      L’Alpha900 dispose d’un stabilisateur par déplacement du capteur, absent du NIKON D700.

      Mes seules lectures ne se résument pas à CHASSEUR d’IMAGES, mais également à REPONSE PHOTOS au mensuel "Le Photographe" et biensûr "LE MONDE DE LA PHOTO". De plus je consulte très souvent les nombreux sites INTERNET consacrée à la Photo tel que DPreview, IMAGING RESOURCE, Pictchallenge, CHASSIMAGES, Lense.fr, Le monde de la photo etc...

      Parlons de l’objectivité !! Les avis des revues tel que "REPONSES PHOTO" sont rédigés par des hommes et que l’homme par définition ne peut-être objectif ( Inconscient, fonctionnement affectif de l’humain, poids de la culture...etc )

      Quel homme peut se vanter de faire abstraction de toute partialité.

      De plus nous connaissons les pressions que font peser les marques sur les journaux. Menace de retrait de toute publicité si les articles ne vont dans le sens voulu Cette publicité qui finance en grande partie l’information. cf lien suivant :
      http://www.shots.fr/2008/02/07/pma-08-5d-mark-ii-full-frame-eos-1d-mark-iii-les-400-coups-de-canon/

      Comptez le nombre d’article paru sur le NIKON D700, le nombre de pages de chaque test, prise en main, annonce, présentation etc... Le SONY Alpha 900 aura t-il droit a autant ? (Une sacrée bonne campagne de pub gratuite).

      Je fais très souvent référence à CHASSEUR d’IMAGES parce ce que ce sont les seuls à présenter des chiffres et de communiquer sur leur procédure de test. Ils me paraissent moins opaques que leurs confrères.

      Comparer donc les tests sur chaque boitier par les 3 principaux mensuels, CHASSEUR d’IMAGES, LE MONDE DE LA PHOTO et REPONSES PHOTO. Leurs avis divergent très souvent . Exempleavec le NIKON D700.
      Sur le plan de la couverture de 93% du viseur. Pour Ronan LOAEC de C.I. qui a passé un mois avec l’appareil, cette couverture du viseur réduite représente pour lui un handicap(qui se reconnaît volontiers comme pinailleur)
      - Cadrage toujours un peu trop large obligeant à recadrer en 10/11 Mpxls pour retrouver ses choix originels
      Pour Monsieur Julien BOLLES de REPONSES PHOTO cette réduction constitue même un avantage : "puisque l’on récupère sur ses photos quelques éléments coupés au cadrage, que l’on peut toujours supprimer ensuite en recadrant.

      d’après les tests de C.I le SONY Alpha900, sur tirage papier dépasserai le NIKON D3 à 1600ISO alors que pour REPONSE PHOTO le bruit émis par le capteur de ce dernier deviendrait gênant à partir de 1000 ISO.

      Pour Monsieur Ronan LOANEC la balance des blancs manquerait de stabilité en Mode AUTO et se comporterait de manière bizarre ("Une image légèrement MAGENTA au milieu d’une série ou même d’une rafale parfaitement équilibrée, des blancs qui se teintent de jaune sans raison)

      Je vous laisse le soin de lire les article de chacune des deux revues et de vous faire une opinion. Cette comparaison peut s’avérer très intéressante et instructive.

      Je pense qu’il est nécessaire de se renseigner en multipliant les sources et les vecteurs d’information et de faire preuve d’esprit critique afin justement d’éviter l’arbitraire.

      J’ai déja remarqué par exemple chez REPONSES PHOTO, que certains de leur journaliste savaient distiller de façon très habile les critiques. On souligne peu certaines lacunes sur un boitier pendant qu’on insiste sur des détails sans importance.
      Dans ce test du NIKON D700
      Ont-il pris soin de vérifier que le viseur du D700 couvrait bien sur 95% ?
      Dans le test du SONY Alpha 900. On commence par faire l’éloge d’un viseur top-niveau (sans mentionné sa couverture de 100% et de la comparer au 95% du NIKON D700) mais la grande majorité du paragraphe distille très habillement les critiques. J’ai eu l’impression que l’on comparait le SONY Alpha900 avec le NIKON D700 quand il était avantageux de le faire pour ce dernier.Sinon on utilise des phrase assez vague du style" La finition est d’un très bon niveau...les caches de connexion sont très pratique et résistants, ce qui n’est pas le cas avec tous les reflex !!. Pourquoi de parler du soin très particulier apporter à la conception du cache de la prise synchro flash de l’Alpha900 comparé à celle de piètre qualité de celle du D700.(citation REPONSES PHOTO n°198 - test du D700 :"Les caches circulaires de la prise synchro flash et de la télécommande ne sont vraiment pas une réussite "
      On ne parle pas du fait que le capteur de l’Alpha900 comporte 2 fois plus de photosites. On dit : "Eh bien sans atteindre les prousses du D700 dont la densité des photosites est deux fois inférieurs, les performances de l’Alpha 900 sont assez honorable.

      Relisez l’ensemble de l’article REPONSE PHOTO et regarder le sous cet angle et exercer votre esprit critique !!!. Durant le test du NIKON D700, aucune fois il a été fait référence au SONY A900.
      Est-ce volontaire de la part du journaliste de REPONSES PHOTO. Je ne sais pas. Cependant depuis un certain temps je m’applique à relever ce qui me semble être un certain parti pris.
      Je me souviens d’un article sur le PENTAX K20D ou le journaliste avait relevé une erreur sur la fiche technique en indiquant que les clichés était de 4672x3106 et non 4672x3120 (Très pointilleux le journaliste !) et que les bons comptes faisaient les bons amis. Ce journaliste expliquait que cela représentait 100 000 pixels de différence. Je n’en ai jamais compter que 65 408 . Très pointilleux le journaliste sur des détails

      Mais bon nous ne sommes que des hommes !!! et il est impossible de ne pas exprimer ses préférences et de faire taire sa subjectivité

      et je ne sais plus qui disait :
      "Le journalisme mène à tout à condition d’en sortir."
      (Je sais j’adore la provoc.)

      Les deux magazines sont quand même globalement d’accord sur le SONY Alpha900 puisque CHASSEUR d’IMAGES lui décerne 5 étoiles et que REPONSES PHOTO un "Top Achat".

    • Pas la peine de disserter autant... un petit tour sur les différents comparatifs internet nous montre clairement que le Nikon D700 est supérieur au Canon 5D MKII, pour des raisons évidentes et qui sautent aux yeux :
      Nikon a fait le pari de limiter la taille du capteur pour améliorer les prises de vues en basse lumière (beaucoup moins bruitées que celles du Canon. C’est évident, il n’y a pas de miracle au vu de la différence de la taille des photosites !).
      C’est la raison pour laquelle je m’orienterai vers un D700 qui je pense doit être loin devant les autres sur ce point, tout en restant très fort ailleurs… Il ne lui manque que la résolution (mais qui à part les pro tirent en A2 ou s’amuse à fortement recadrer ?) et la vidéo… mais est-ce indispensable ?
      Moi, ce qui me fait hésiter, c’est le prix : pas cher par rapport aux argentiques pro de l’époque, mais cher dans le contexte actuel. Moi aussi je veux croire à une forte baisse dans les mois ou années qui viennent, avec une démocratisation du full frame… Et au train où ça va, le D700 va bien vite devenir accessible au plus grand nombre…
      Allez, je veux bien parier sur un D800 pour 2009, avec tout ce que possède le D700 + un viseur 100% + un mode vidéo (autofocus ?) + une meilleur gestion des hautes lumières… le tout vers 1500/2000 euros boitier nu ?
      C’est un bon pari que de laisser le créneau 24 MP aux boitiers encore plus pro (un futur D4 ?) : Il faut être fort pour rater une photo avec les 12 MP et la sensibilité du D700… et c’est justement ce qu’il faut quand on descend en gamme !
      Et ça Canon ne la pas encore compris… les tests nous prouvent que la sensibilité du nouveau 5D est à peine meilleure que celle d’un APS-C, étant donné que la densité de pixels est à peu près la même, résultat amélioré par le processeur Digik4 de Canon... Mais encore une fois, pas de miracle avec des petits photosites !
      Côté optiques, le D700 avec les optiques 24-70 et 70-200 ouvrant à 2,8 constituent un matériel de choix qui n’a rien à envier à Canon.
      Le mode vidéo, même s’il constitue un “plus”, n’est pas l’essentiel et n’efface pas les carences importantes du nouveau 5D par rapport au Nikon : AF “antique”, sensibilité en basse lumière bien moindre, cadences de déclenchement trop juste (2 fois moins que le D700 avec la poignée - au passage, on s’en fout que les fichiers soient plus gros... en sport, on cher la cadence la plus élevée ! Et les tirage n’en seront que meilleure avec la sensibilité du D700 !)… et j’en oublie surement.
      Sauf pour certains pro (qui tirent en A2), la course aux pixels ne se justifie plus : 12 MP est déjà nettement suffisant pour la plupart des usages, et permet de conserver une meilleure sensibilité et une meilleure cadence de déclenchement.

      Désolé, je répondrai bien aux messages ci-dessus point par point, mais ils sont trop longs... Mais la réponse se résume en quelques gros arguments forts pour Nikon : sensibilité, autofocus, optiques, cadence, live view, built-in flash, nettoyage du capteur, qualité de fabrication... Quelques défauts pas dramatiques : la visée 95% contre 98% chez Canon (due à l’anti-poussière, plus appréciable), le manque de vidéo (personnellement, j’aime beaucoup mon camescope HD... ne mélangeons pas les genres, surtout quand on veut faire de la photo pro !)

      Feuilletez le nouveau "Le monde de la photo, paru aujourd’hui... moi qui aimait déjà le D700, je le trouve encore plus séduisant avec le récit du voyage au Viet-Nam... Regardez les flux qu’il permet d’avoir, avec les optiques Nikon... Incroyable !
      Conclusion je vais rester sur l’idée du D700 + obj 24-70, acheté à l’étranger pour gagner presque 1000 euros… ou attendre les promotions de Noël.

    • La course aux pixels ne se justifie plus. Pas si sur car la technologie en général continue de progresser et notamment celle des écrans LCD et autres.
      Beaucoup regarde leurs photo sur leur Télévision full-HD comme l’on se faisaient des séances diapos. Des télévisions 8Mpxls sont aujourd’hui parfaitement fonctionnelle (Vendu en Corée du sud et au Japon).
      SAMSUNG, SONY travaillent sur des téléviseurs de 33Mpxls, on peut penser que ce chiffre dans moins de 10ans sera multiplié par 2 ou 4. Dans 10ans, regarder les photos extraites d’un NIKON D700 sur des écrans de 40" de plus de 60Mpxls nécessitera d’agrandir combien de fois la photo ? Je n’ose imaginer le résultat à 400%
      Peut-être que le nombre de pixels présent sur un capteur à son importance que nous ne décelons pas encore.
      Pourquoi LEICA sort-il un reflex de 37Mxpls (Capteur 30x45) ?

      Les tests paru dans CHASSEUR d’IMAGES démontrent que la haute définition procurer par le SONY Alpha900 a quelques intéret non négligeable. Sur le plan du piqué visuel, du bruit numérique et du lissage.

      « Désolé, je répondrai bien aux messages ci-dessus point par point, mais ils sont trop longs... Mais la réponse se résume en quelques gros arguments forts pour NIKON : sensibilité, autofocus, optiques, cadence, live view, built-in flash, nettoyage du capteur, qualité de fabrication... Quelques défauts pas dramatiques : la visée 95% contre 98% chez Canon (due à l’anti-poussière, plus appréciable), le manque de vidéo (personnellement, j’aime beaucoup mon camescope HD... ne mélangeons pas les genres, surtout quand on veut faire de la photo pro !)
       »
      Eh bien il faut le prendre le temps cher Patrice. Pour convaincre. Il ne suffit pas de recopier et de scander haut et fort des soi-disant arguments. Cela fait penser à de la propagande.

      Le monde de la Photo n’a guère réalisé de Test du SONY Alpha900 5Une première prise en main) contrairement à CHASSEUR d’IMAGES.

      Les divers essais ou tests des revues CHASSEUR D’IMAGES et de REPONSES PHOTO démontrent que LE NIKON D700 n’est pas exempt de critique.
      Le Live view fait chauffer très rapidement le capteur D700 entrainant une montée du bruit et une surconsommation qu’il est extrêmement "énergivore" puisque vidant la batterie d’origine du D700 en quelques minutes !!!
      SONY fait abstraction sur son Alpha900 d’une technologie encore non aboutie, qui nécessite encore de nombreuses améliorations (Autofocus très lent, dégagement thermique du capteur important, consommation élevé etc...)
      Si NIKON avait renoncer au "Live view", on aurait salué la sagesse de ce dernier. A l’inverse si SONY l’avait intégré à son Alpha900 on aurait entendu que sur un boitier semi-pro, voir pro,le live view n’est qu’un gadget marketing perfectible et finalement peu intéressant sur ce type de boitier. Dans le même esprit, la vidéo est une révolution quand on parle du NIKON D90 et quand c’est celle du nouveau CANON EOS5D Mark II (d’une définition supérieure 1080p et non 720) alors là, il ne faut pas"mélanger les genres"

      - "Live view" et antipoussière, innovations OLYMPUS reprises par tous les constructeurs aujourd’hui.
      - Certes les objectifs 24-70 et 70-200 sont excellents. Mais vu leur prix, j’ai envie de dire heureusement. De plus les équivalents chez CANON, ZEISS sont également tout aussi excellents.
      - Sur le plan de la qualité de fabrication, le SONY Alpha900 semble même mieux construit que le NIKON D700 (Cf C.d’I. et REPONSES PHOTO)
      On remarque aussi outre que le logiciel Capture NX2 permettant de traiter le vendu 200.00€. La télécommande optionnelle est également vendu 200.00€.
      Chez SONY, la télécommande est fournie et le très complet logiciel IMAGE DATA LIGHTBOX est livrée gratuitement lui. 400.00€ de différence qu’il faut ajouter au NIKON D700 lorsqu’on souhaite le comparer au SONY Alpha900.
      La cadence du NIKON D700 est uniquement supérieure à celle du SONY Alpha900 lorsqu’on a fait l’acquisition de la poignée additionnel accompagnée de l’accu EN-EL4e pour 500.00€ supplémentaire.

      Le capteur 24Mpxls,
      le viseur avec une couverture à 100%
      la stabilisation STEADY SHOT intégré au boitier
      le recadrage au format APS avec une définition de 11Mpxls.
      Cela fait un certain nombres d’atouts pour l’Alpha900.
      Le NIKON D700 domine réellement le SONY Alpha900 dans les hautes sensibilités, certes.
      Combien de photos sont prises au-delà de 3200 ISO ?
      La taille de ce type de capteur et la très haute définition du capteur ne réduisent ils pas l’impact de la montée dans les ISO ?

      J’attends un comparatif de CHASSEUR d’IMAGES réunissant ces 3 boitiers. (C’est d’après moi ce qui m’offrira le point de vue le plus proche de la réalité)

    • Je donne mon avis sur mon blog à propos de ce nouveau boitier canon. Ayant le 5d mark I , je trouve les nouveautés apportées importantes et positives.
      mon blog : http://youreyeliner.wordpress.com

      Voir en ligne : http://youreyeliner.wordpress.com

    • Encore une querelle de clochers ^_^
      Heureusement que chacun est encore LIBRE DE CHOISIR son boitier et ses optiques !
      Je pense que chacun trouvera chez CANON, NIKON ou SONY de quoi combler TRES LARGEMENT ses attentes :-)
      Et puis, au final, LES PHOTOS DEVRAIENT PARLER D’ELLES MÊME.
      Un appareil ou un objectif n’ont jamais fait de belles photos tous seuls et il me semble que nombre de bons photographes ont réalisé de superbes clichés bien avant l’arrivée de ce trio de boitiers !
      Personnellement, je préfère me réjouir du retour en force du FULL FRAME (depuis l’argentique) qui nous permet de nous affranchir du "crop factor" et de retrouver nos focales fixes préférée.

      Bonne journée

    • Tout le monde sait que Nikon est 25% plus cher que Canon. Ayant toujours été Canon,(pour cette raison "bassement" matérielle), j’ai donc un "parc" d’objectifs,70-200mm 2.8, 24-105mm, 100mm.macro, 10-22mm, doubleur de focale( que des objectifs de bon niveau). Je suis donc un client captif, et je me vois mal parti pour TOUT changer, et tout racheter chez NIkon.Sans tambours ni trompettes,le 5DMK2,(processeur digic4), corrige le vignetage, améliore le rendu des basses lumières tout en corrigeant les hautes lumières qui étaient déjà "increvables" avec le 5D. Certes,l’auto focus est top chez Nikon, les cadences sont soutenues chez Nikon, Certes Le D lighting........ Mais pour la moitié de pixels. (les possibilités de recadrage, et macro, images qui font prés du double en surface, donnent un sacré avantage au Canon). Capteur au bruit quasi inexistant, en hauts zizos.
      Comme je fais du paysage, de la macro et de la photo de voyage,du portrait, le rendu des tons chair, c’est quelque chose chez Canon. Je ne fais pas de photo de sport, (et qu’il y ait 5 images secondes au lieu de 8 chez Nikon, ne me dérange pa.NON, je ne serai pas déçu par le 5D MKll.

      Petit détail, depuis le début j’utilise DXO,le meilleur logiciel à ce jour, de traitement RAW en ce qui concerne le bruit, et le lighting, que j’avais déjà,sur mon 5D,par le biais de DXO, bien avant que Nikon ne s’en mêle !(Quand je dis que c’est le meilleur, je sais de qui je parle puisque j’ai aussi les licenses de C1 et de light Zone)
      PS : La V5.3 est ENFIN utilisable. Gros travail sur les presets( des hautes lumières, et de neutralité des images).
      Tout le monde connait l’ergonomie de Canon, (la roue), en 2 heures on sait se servir d’un canon !Bonjour les sous menus de Nikon !

      Quant à la photo pro, les magazines sont plein de Canon .Faut pas dire des bêtises aussi grosses.

    • Tiens, voilà d’ailleurs quelques images faites avec le 5D, le 20D et DXO. J’aurais fait les mêmes avec un Nikon !

      http://www.ipernity.com/doc/67257/slideshow

    • Ouf ! Ca fait plaisir de lire des commentaires de mecs qui pensent : outil à faire des photos. Car ce 5dmk2, c’est surement une très belle machine, mais l’essentiel, n’y est pas. A commencer par le testeur de profondeur de champ inutilisable avec un télé. 3200 € et ne pas pouvoir contrôler la profondeur de champ de mes images, c’est 21 Mp bons pour les tests et les discusions sur les options de menus, mais certainement pas pour faire des photos sur le terrain.

  • Possesseur de l’EOS 5D depuis juillet 2006, je suis satisfait de l’appareil sauf des projections d’huile sur le capteur qui polluent les photos. Cela oblige de retravailler chaque photo sur l’ordinateur. j’espère que cet inconvénient sera résolu sur l’EOS 5D mark 2
    Denis SCHANG

  • Bonjour,
    j avais un 40D, et je viens de prendre le 5DII.
    Des que ce n ai pas super eclaire voir surexpose, ( montage enneige a midi ...),
    il y a du vignetage, et c est terible.... donc en condition normale, ou sombre, il y a ses quoin tout noir....

    http://gallery.me.com/vicart.d

    et pourtant il y a une fonction anti-vignetage avec selection de l objectif ( 28-300 et un 18 pour moi )

    j ose meme pas essaye sans lol

    et tout sa a cause du capteur plein format...
    j aurais du prendre un 50D !

    Voir en ligne : http://gallery.me.com/vicart.d