Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Enfin, le D3x de Nikon est officialisé !

01/12/2008 | Laurent Katz

01/12/2008 - Nikon explose la définition maximale de sa gamme actuelle de reflex - 12 Mpxl - avec le D3x qui en offre deux fois plus, soit 24,5 Mpxl. Avec le plein format évidemment.

Prenez un D3, mettez-y un nouveau capteur Cmos de prés de 26 Mpxl, pour des images en 24,5 Mpxl, et vous avez grosso modo le portrait du nouveau D3x. Si vous attendiez un flash intégré pour piloter sans fil des flashs distants, un écran orientable, un antipoussière matériel ou même la vidéo, vous serez déçus. Le boîtier a peu évolué, même la touche OK reste déportée du centre du pavé directionnel et le LiveView implique de passer par la couronne crantée, plutôt que par une touche dédiée – ce qui en passant n’est pas forcément un mal, car cela évite une activation accidentelle de la visée sur LCD. Le boîtier est donc celui du D3, avec sa protection contre les conditions hostiles, son châssis en magnésium (chambre d’obturation comprise), son grip intégré abritant le puissant accu EN-EL4a. L’obturateur, qui monte au 1/8000e, est donné pour 300 000 déclenchements. On reste pro.

Passons au capteur, donc. C’est toujours la technologie Cmos qui est employée, avec cette fois-ci des photosites de 5,94 µm contre 8,45 µm pour le D3. Ce qui explique que Nikon s’en est sagement tenue à la sensibilité maximale de 1 600 Iso, avec comme d’habitude une extension, vers 6 400 Iso vers le haut et de 50 Iso vers le bas.

Le capteur intègre le convertisseur analogique/numérique sur 14 bits. Bien qu’il s’agisse d’un imageur plein format (FX), Nikon lui permet de travailler en mode DX (APS-C), pour des photos en 9,5 Mpxl. La cadence maximale des rafales passe alors de 5 à 7 im/s. Un autre format est offert, le 5:4, mais le 1:1 n’est pas proposé.

Les données du capteur sont prises en charge par le processeur Expeed , qui assure le traitement d’image et le pilotage général des composants : le module d’autofocus MultiCAM3500FX AF et ses 51 collimateurs (dont 15 en croix au centre) et le capteur à 1005 photosites qui analyse de la scène, afin de consolider la mesure de l’exposition et évaluer la balance des blancs et qui, en détectant le sujet principal, facilite le suivi de l’autofocus. Des techniques déjà éprouvées sur les D3, D300 et D700.

La visée offre un taux de couverture de 100 % et, si le format DX ou 5:4 est sollicité, des zones grisées en délimitent le cadrage. Le moniteur LCD de 3 pouces, pour 920 kpxl, est employé pour la visée en temps réel sur le LCD. Il sert aussi à afficher l’horizon virtuel, qui permet de viser avec un parfait respect de l’horizontalité, et présnter la configuration du D3X (il existe aussi deux minis LCD monochromes pour cela).

Que penser de ce modèle, car à 7 500 €, c’est le prix d’une paire de D700 et d’un zoom pro ? Il est évident que Nikon fait cher payer le pixel. Car on constate que les D3 et D3x sont des boîtiers quasi identiques. Peut-être que le processeur Expeed est plus puissant, mais au fil du temps, on sait que l’industrie est capable de fondre des puces plus musclées tout en diminuant les prix. La réalité est sans doute commerciale. Son concurrent frontal, l’EOS 1Ds Mark III de Canon, avec 21 Mpxl, vaut 8 649 € au tarif de décembre, tout juste publié. Le Nikon vaut donc 1 150 € de moins. Il est donc plus que concurrentiel sur le simple critère de la comparaison. Maintenant, cela ne signifie pas que les deux marques ont cherché à optimiser le rapport qualité/prix !

D’un point de vue technique, la fiche n’a pas assez bougé et les commandes de visualisation par exemple sont moins évoluées que celle d’un D90 ou même d’un Olympus E-520 valant quelques centaines d’Euros ! À ce niveau de prix, la fourniture d’une télécommande IR, la présence d’un afficheur orientable et la gratuité de Capture NX2 ne seraient pas trop demander. Reste que les images produites par le D3x sont assez époustouflantes de définition. Certes, le rôdeur de stades ou le chasseur d’images animalières pourront toujours regretter les 9 im/s du D3, mais les photographes qui font du studio pour des agences exigeantes ont là une super machine à photographier. Et cela ne rend nullement les D700 et D300 caduques. Ils participent seulement à une famille qui comprend trois reflex plein format, pour des budgets et des usages différents.

- Le D3x sera en vente à partir du 19 décembre, pour 7 499 €.

Quelques détails


- Le D3X présente le « trèfle » propre aux reflex experts/pros de Nikon, ici pour ajuster le bracketing ou le flash, avec une couronne pour choisir les modes rafales ou activer le LiveView.

- Le LCD supérieur affiche les paramètres photos et quelques données techniques : fonctionnement connecté, jauge de l’accu, compteur de vues, configuration et jeu de fonctions personnalisées utilisateur…

- Le LCD inférieur sert à gérer la sensibilité, l’usage des cartes mémoire, la définition et la balance des blancs.

- Des volets caoutchoutés abritent, en haut le connecteur Hi-Speed USB et en bas les prises alimentation, HDMI et Audio/Vidéo.

Les menus et affichages



- Le D3x reprend la structure en onglets chère à Nikon : Visualisation, Prise de vue, Réglages perso, Configuration, Retouche, Personnalisé.



- Les réglages personnalisés sont pléthoriques, organisés selon les thèmes : Autofocus, Mesure/Exposition, Tempo./Mémo. Expo, Prise de vue/Affichage, Bracketing/Flash, Commandes.


- Le D3x propose trois formats d’image : le plein format, l’APS-C et le 5/4, le viseur et le LCD en LiveView reflétant la zone de cadrage effective.

- L’horizon virtuel } permet de contrôler l’assiette de l’appareil, sur le LCD, mais aussi dans le viseur ou sur l’un des LCD de contrôle.

- Le D3x permet de calibrer l’autofocus pour plusieurs optiques, qui sont automatiquement reconnues quand elles sont montées sur l’appareil.

- Une correction du vignetage, avec trois niveaux d’intensité est incluse, mais n’est pas associée à des optiques spécifiques. Elle complète la correction interne des aberrations chromatiques.

- Les deux lecteurs de CF sont utilisés selon différentes modalités : écritures simultanées sur les eux cartes pour sauvegarde, copie des Jpeg sur une carte et des Raw sur l’autre, écriture sur la seconde CF quand la première est pleine.

Fiche technique

- Capteur : Cmos 35,9 x 24 mm 25,72 Mpxl
- Format : 3/2
- Protection du boîtier : Tropicalisé
- Stabilisateur : -
- Antipoussière : -i
- LiveView : Oui
- Pixels utilisés : 24,5 Mpxl
- Définition : [FX] 6 048 x 4 032, 4 544 x 3 024, 3 024 x 2 016 pixels, [DX] 3 968 x 2 640, 2 976 x 1 976, 1,984 x 1,320 pixels, [5:4] 5 056 x 4 032, 3 792 x 3 024, 2 528 x 2 016 pixels
- Vidéo : -
- Sensibilité : Auto, 100 - 1 600 Iso (extensions vers 50 et 6 400 Iso)
- Bracketing sensibilité : -
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw (12 ou 14 bits), Raw + Jpeg, Tiff
- Espace de couleurs : AdobeRVB, sRVB
- Monture : Nikkor AF
- Coefficient multiplicateur : 1x ou 1,5x
- Mise au point auto. : Détection de phase TTL
- Zones de mise au point : 51 ou 11 (choix manuel) , 51 ou 21 ou 9 (détection auto)
- Illuminateur AF : oui
- Mise au point : Automatique au déclenchement ou continue, suivi 3D dynamique
- Mode d’exposition : Programmé avec décalage, priorité vitesse, priorité diaphragme, manuel
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : 0 - 20 IL (2-20 IL en ponctuel)
- Type de mesure : Matricielle 3D II sur 1005 zones, pondérée centrale, moyenne, ponctuelle (1,5 %), sur collimateur actif
- Histogramme : Consultation (global et RVB)
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 ou 0,5 ou 1 IL
- Bracketing d’exposition : 2 à 9 vues (+/-3 IL par 0,3 ou 0,5 ou 0,66 ou 1 IL)
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s
- Vitesse de synchro X : 1/250 s
- Rafales : 5 im/s (format FX) ou 7 im/s (format DX)
- Retardateur : 2, 5, 10 ou 20 s
- Balance des blancs : préréglée (7), manuelle (4), 2 500 à 10 000 °K
- Bracketing balance des blancs  : 2 à 9 vues par 10, 20 ou 30 Mired
- Réglages divers : Mode Picture Control : couleur, contraste, luminosité, accentuation, teinte
- Prise flash : Griffe, prise synchro X
- Contrôle du flash : iTTL
- Flash intégré : -
- Compensation d’exposition au flash : -3/+1 IL, par 1/3 IL, 1/2 ou 1 IL
- Commentaires sonores : Oui
- Visée : Reflex optique [100% en FX et DX, 100% (H)/97% (V) en 5/4], grossissement 0,7x, dégagement oculaire 18 mm
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces, 920 000 pixels
- Écran LCD de contrôle : 2
- Modes d’affichage : Zoom, index (4 et 9 vues), indicateur surexposition, diaporama
- Stockage : 2 x CompactFlash I/II, compatibilité UDMA
- Interfaces : High-Speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI 1.3a, prise accessoire 10 broches
- Configurations utilisateur : 4
- Touches personnalisables : 2
- Divers : Bracketing au flash, surimpression, compatibilité module GPS
- Télécommande : Opt. (prise 10 broches)
- Logiciels : Nikon Software Suite
- Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble audio/vidéo, 1 protège moniteur
- Alimentation : Un accu Li-Ion 11,1 V/2 500 mAh
- Dimensions : 159,5 x 157 x 87,5 mm
- Poids : 1 220 g (sans carte, sans accu)

- Le site de Nikon
- Images prises avec le D3x

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Super, les gogos qui ont acheté un D3 à 12 Mo vont être ravis... Et puis aussi je croyais que 12 Mo ça faisait des pixels plus grands donc meilleurs que les Canon et Sony à 24 Mo.

    Finalement on a du mal comprendre... ça s’appelle seulement la langue de bois et ça prouve que une fois de plus Nikon est à la traîne et obligé de réagir en catastrophe sous la pression du marché et pour la mise au point et la fiabilité ça ne présage rien de bon...

    Il faut vraiment croire que sur ce coup ils (Nikon) sont vraiment à la ramasse car laisser passer la Kina et le salon... No coment. Mais rassurez vous attendez deux trois mois et vous verrez arriver le D3xV avec la vidéo donc patience...

    • Un nouveau boîtier qui parait performant mais tout de même un peu cher. Gros regret : Pourquoi ne pas avoir revu le module AF pour qu’enfin la zone de couverture corresponde au format FX et pas seulement à un format DX ??
      Le premier des constructeurs de boîtiers pros qui apportera cette fonction prendra une avance décisive sur ses concurrents, quand bien même son capteur ne serait pas celui à la définition la plus importante !
      Il en va de même pour le module de mesure d’exposition ; étant issu des boîtiers DX, couvre t’il vraiment tout le champs d’un capteur FX ??

    • Commentaire fort constructif...
      Tu as le choix entre les 2 capteurs, et rien ne t’empêche donc de privilégier le 12 Mo pour un meilleur rendu en haute sensibilité.

      Le fait est que Nikon répond à la demande de certains professionnels pour qui le nombre de pixel est important (studio, mode...)
      Ce qui est amusant, c’est que tu en déduis que Nikon est à la traîne (?), alors que l’on sait que Canon a pris un gros coup de masse à la sortie des D3/D700, perdant de nombreux professionnels au passage...

      "pour la mise au point et la fiabilité ça ne présage rien de bon... " : Encore une fois, de mémoire, Canon a connu (et connait encore) de gros problème d’AI Servo sur son EOS 1Ds Mark III, plus des problèmes de reconnaissance de certaines cartes mémoires, réglés depuis... Nikon se contente de greffer un nouveau capteur sur un boitier éprouvé, et, a priori, bien né.

      Je ne suis pas sûr de bien comprendre ce qui déclenche autant d’amertume chez toi... le progrès ?
      La course aux pixels et aux performances est la même chez tous les fabricants, et la sortie d’un "super D3" ne surprend personne, je pense, à part toi...

    • Alors soyons clair... le Dircom pro chez Nikon (appelons le NZZZZ) m’a "vendu" un D3 alors que j’étais pret à passer Canon donc je l’ai franchement mauvaise.

      Je me retrouve avec un boîtier has been, raisonablement invendable en occasion acheté au prix modique de 6 000 euros H.T.

      Tu dis que : "on sait que Canon a pris un gros coup de masse à la sortie des D3/D700" oui bien sur sauf que Canon avait sorti deux ans avant le 5D et le 1DS et que j’étais bien à la rame avec mon D200 à courrir après le Full Frame qui soit dit en passant ne devait jamais voir le jour chez Nikon (dixit le même NZZZZ).

      En bref tu l’auras compris j’ai vraiment la sensation de m’être fait avoir et d’être le dindon de la farce de M. Nikon. C’est seulement la dernière fois et vu la liste d’attente chez Photo Ciné Cirque pour avoir un 5D MkII je dois pas être tout seul à avoir laché mon accompte pour ce petit Canon et au passage de laisser tomber Nikon.

      Libre à toi de continuer à faire la pub de Nikon mais là ça devient une position intenable. Au fait je revends mon D3 12 Mo encore sous garantie 5000 images au compteur fait moi une offre je suis sur qu’il va t’interesser... Non ? Ohhhh Pourquoi ?

      Bob

    • Juste une question ... est-ce que la sortie du D3x font que les photos que vous sortirez à l’avenir avec votre D3 seront de moins bonne qualité ?

    • Oui bien sur et elles seront surtout en dehors des normes demandées par les grandes agences (Fichiers brut de 21 Mo mini) Jetez donc un oeil sur le site du Vendée Globe et particulièrement l’appel d’offre photo que DPPI a gagné avec ses boîtiers à 21 Mo... C’est édifiant et ça montre que le D3 est tout sauf un boîtier pro, c’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle Nikon nous sort ce D3x en panique totale. Merci qui ? Merci Nikon... Enfin pour moi la question ne se pose plus j’ai migré Canon depuis ce soir j’ai laché mon accompte de précommande chez le bon fournisseur... Tchao Nikon Tchao les gogos

    • Je possede un D3 et j’en suis super satisfait.

      Le D3x ne correspond pas tout à fait à mes besoins mais j’avoues que si je pouvais l’utiliser sur certain de clichés de type paysage,(je pratique la photo animaliere) cela devrais etre plutot excellent.

      J’espere juste que pour ce prix il est vraiment superieur en terme qualitatif que l’Alpha900 et le 5D MKII aux niveau des images.
      Meme si le boitier justifie un tant soit peu le prix ce n’est pas tout.

      Bonne photo à tous.

      Val.

    • Pour 1Ds Mark iii ? Parce que je ne suis pas sur que le 5D mark ii soit tropicalisé. Ca peut être utile pour le Vendée Globe...

      Plus sérieusement je pense que bon nombre d’utilisateurs Canon ont du aussi l’avoir mauvaise quand le 5D mark ii a été annoncé. Ah oui, j’oubliais l’étoile (filante ?) 40d qui va être à l’apogée de son succès car bradé depuis l’arrivé du 50d...

      Depuis que la photo est passée à l’ère de l’électronique c’est simple, c’est du jetable : c’est dépassé au bon d’un an et ça ne vaut plus grand chose au bout de deux. Reste les objectifs (pour combien de temps ?)

    • Robert (tutoyons nous, cela n’empêche pas d’être courtois)

      J’ai l’impression que tu vois un peu rouge après cette annonce et je ne comprends pas trop pourquoi. La seule raison à mes yeux serait peut-être d’avoir payé ton D3 6000 euros ( !?!) alors que toutes mes connaissances qui en ont un l’ont plutôt payé autour de 4500 euros. Pour en avoir le coeur net, j’ai tapé "acheter D3" sur Google il y a 2 mn et le premier site qui sort, le propose à 4089 euros TTC !

      A part ça, je pense que tu vas un peu vite en comparant ces 2 boîtier : Le D3 présente 12 MP sur un capteur full frame ce qui lui permet d’atteindre des résultats en haute sensibilité encore inégalés sur le marché. A taille de capteur équivalente, les 24 MP du D3X ont beaucoup moins de place pour s’exprimer ce qui explique la "timidité" de Nikon qui après le D3 et le D700 capables de faire des images très propres à 6400 ISO, annonce une sensibilité maxi de 1600 ISO (sans compter les 3200 et 6400 ISO qui deviennent des sensibilités de secours). De plus, compte tenu du poids des fichiers et de la capacité limitée des buffers, le D3X redescend à 5 im/seconde, là où le D3 est capable d’en faire 9. A mon humble avis et au prix où il est vendu, le D3X ne représente un bon choix que pour les photographes qui dépassent rarement 400 ISO, qui peuvent se passer de rafales très rapides et qui ont besoin d’une énorme résolution pour des gros recadrages ou des tirages géants. Mais là où tu vois Nikon « à la ramasse » ou « en panique » pour reprendre tes termes, je ne vois qu’une marque qui ne cesse de progresser en sortant des boîtiers de pointe dans des gammes très complémentaires et cohérentes.

      Comme quoi, dans la vie comme en prise de vue, le regard de chacun face à quelque chose peut être radicalement différent !

      Alors tu sembles très énervé et tu fonces chez Canon persuadé que l’herbe y est plus verte ... pourquoi pas !? J’espère simplement qu’après avoir pris le temps de tout revendre (à perte forcément mais ça, c’est le lot de chacun de nos jours), tu ne seras pas rattrapé par les problèmes de matos que connaissent toutes les marques et tous les photographes, y compris chez Canon.

      Good Luck !

      OSCAR

    • Oscar

      1/ le D3 est descendu à 4000 Euros TTC et pour cause il ne faut pas faire de concurrence au grand frère... Il y a six mois il était à 6000.

      2/ les faits rien que les faits... Nikon ne sort des Full frame (signés Sony) que deux ans après ses conccurents... C’est donc bien Nikon qui est à la ramasse et pas l’inverse en annoncant des "nouveautés" que la conccurence propose depuis 24 à 12 mois.

      3/ les hautes sensibilités à part les paps personne ne s’en sert, photographe ça veut dire aussi travailler la lumière.

      4/ la course aux hautes cadences c’est le seul endroit ou il est potable mais à 12 Mo c’est bien le moins.

      5/ une gamme très cohérente le D700 et le D3 sont ils si différents... niveau prix oui niveau perfs ils se marchent sur les pieds

      6/ pour conclure tu ne réponds pas à mon offre finale... Tu me le reprends mon beau D3 sous garantie ? Si oui fait moi vite parvenir ton offre : boblepetit@yahoo.fr 2500 euros et il est à toi

    • Robert,

      J’ai acheté le D3 à sa sortie au prix de 4500€ à la Boutique N et non 6000€.

      Perso je ne connais personne l’ayant payé ce prix la.
      De plus pour une marque à la ramsse bahhh meme en travaillant avec certain photographe Pro en Canon, ils apprecient pas mal les hautes sensibilitées.

      En fin de journée avec un gros télé plus un TC on apprecie de pouvoir monter les isos pour pouvoir figer une action.

      Je te sent un ptit peu aigre envers la marque Jaune.

      Je possede aussi un DS MkII (je precise pour faire comprendre que je ne suis pas que sur une marque).

      Bonne photos.

      Val.

    • Tu vois Robert, je n’aime pas les dialogues de sourds mais je vais quand même te répondre, même si je sais que tu ne changeras pas d’avis.

      1) Quand tu es professionnel, ce qui est peut-être ton cas, ou en tous cas quand tu achètes un vaisseau amiral chez Nikon, tu bénéficies systématiquement d’une réduc sur le prix catalogue. Non seulement je ne pense pas avoir jamais vu le D3 à 6000 euros, mais en plus, ton revendeur a préféré mettre la remise dans sa fouille ... Dommage !

      2) Les faits donc : Canon a sorti un full frame avant Nikon, tu as raison ! Olympus a aussi inventé le live view, ce n’est pas pour ça qu’ils sont leader sur ce marché. Moi ce qui m’importe c’est qui offre le meilleur full frame actuellement. La résolution c’est bien mais ça ne fait pas tout. Au delà des miracles promis par Canon, après les problèmes énormissimes qu’ils ont connu avec l’EOS 1Ds Mark III (n’oublions pas les pros qui sont restés sur le carreau avec ce boîtier - j’en connais qui ne décolèrent pas), j’attends de voir si les boîtiers qui arrivent sont à la hauteur de leur fiche technique. L’avenir nous le dira et je te souhaite d’être aussi sur de tes affirmations quand tu auras ton matos dans les mains.

      3) "Photographe ça veut dire travailler la lumière", là encore je suis d’accord avec toi. Et justement, que de nouvelles possibilités offertes avec des capteurs qui te permettent de shooter sans flash ni pied dans la pénombre, à la lueur d’une lampe de chevet, d’un phare de mob ou d’une maglite : c’est carrément révolutionnaire !!! et ça ouvre des portes énormes aux photographes créatifs sans parler de tous ceux qui doivent photographier du mouvement en basse lumière, et les exemples ne manquent pas.

      4) On est (encore – décidemment ! ;) d’accord sur les hautes cadences.

      5 et 6) Le D700 a un flash intégré, un anti - poussière, il est plus léger et plus compact, si besoin il monte à 8im/sec avec sa poignée … des atouts qui ne me laissent pas indifférents, surtout au regard de l’écart de prix. C’est plutôt dans ce boîtier que je compte investir, en attendant sagement de savoir ce que le D3X a réellement dans le ventre, et si c’est un outil indispensable dans mon activité professionnelle.

      Une dernière précision au cas ou tu aurais un doute : je suis en Nikon, juste parce que j’y trouve mon compte aujourd’hui, et je n’hésiterais pas une seconde à changer de marque si je m’apercevais que la concurence fais mieux.

    • Cher Oscar

      Blah Blah Blah, je ne vois qu’une seule chose, personne ne reprends un D3 à 2500 euros à ce jour encore sous garantie avec 5000 images au compteur... Même pas toi et pourtant tu sembles l’aprécier...

      Plus sérieusement je reprends ce que je disais lors de mon premier post, Nikon se fout du monde en sortant une fois de plus en PANIQUE et à la RAMASSE un boîtier pour conccurencer des boîtiers sortis il y a maintenant un peu plus d’un an, n’hésitant pas à planter ses clients et à en perdre un paquet au passage dont moi.

      Et comme le titre, à juste raison, le journaliste qui a écrit cet article, "ENFIN, le D3X de Nikon est OFFICIALISE " ce ENFIN veut bien dire le retard qu’a pris Nikon et au passage "officialisé" ne veut pas dire sorti et gageons que ce Nikon ne verra pas les boutiques avant environ six mois. C’est l’expérience qui parle j’ai attendu un D200 six mois de la même façon.

      Pour conclure, cette marque a des qualités indéniables mais sa politique marketing à l’égard du marché pro est au dessous de tout et encore une fois les grandes nouveautés annoncées existent depuis 1 à 2 ans chez leur conccurents.

      Ce battage médiatique ne peux masquer de graves problèmes industriels liés à de terribles lacunes au niveau recherches et developpement, Sony qui fourni ces capteurs n’y est sans doute pas étranger et une question se pose il y a t il encore aujourd’hui de la place pour un assembleur qui ne développe pas ses propres capteurs ?

      J’arreterai là mon Cher Oscar car comme tu le sais il est trop tard pour me convaincre et ce n’est pas ton bagou de vendeur de voiture qui y parviendra.

      Je m’en vais prendre livraison de mon 5D Mark II il est arrivé, il ne me reste plus qu’a mettre mon D3 sur E-Bay je trouverai bien un autre "gogo" à qui le fourguer :-)))

    • Cher Monsieur,

      Au vu de votre agressivité, Nikon doit se réjouir de voir un client comme vous passer à la concurrence !

      Même si vous avez des reproches à formuler à l’encontre d’une marque ou d’une autre, cela ne vous octroie pas le droit de traiter tout le monde de "gogos".

      Si vous avez des litiges personnels à régler avec Nikon, il semblerait plus intelligent de vous adresser directement à eux !

      Merci aux autres intervenants de ne plus poursuivre cette polémique stérile et sans propos. ;)

    • Aaahhh Robert, Robert … tu es décidemment bien borné (c’est pas Bidochon ton nom ?)

      Dommage que tu changes de ton, jusque là c’était plutôt sympa !

      Bon, je vais couper court à cet échange stérile. Après tout, fais ta vie, traite moi de marchand de voiture, et va acheter des boîtiers 30% plus cher que leur prix si ça te rassure. Tu emploies le mot GOGO à tort et à travers, Canon va se frotter les mains d’en voir arriver un de ta carrure.

      Je laisse les internautes de passage sur ce forum juger du poids de tes arguments, moi je jette l’éponge.

      Je note au passage que l’importance démesurée que tu apportes au matos doit cacher quelques frustrations photographiques. Puisque tu es persuadé que tu seras meilleurs avec un Mark II va vite le chercher et n’oublies pas la vaseline, car ça risque de faire mal !

      Bon vent

      Oscar

    • Eh bien dites moi... ça balance sur le forum... Mon pauvre Robert tu sembles bien seul face à cette horde de Nikonistes. Soit dit en passant c’est assez curieux que tu sois seul car vraiment pas l’ombre d’un canoniste pour te soutenir... Etrange ? D’habitude c’est 50/50 sur les autres forums. Il faut dire que tu y vas fort mais étant Nikoniste et connaissant bien ZZZZZ.... je dois reconaitre que ton argumentation ne manque pas d’audace et, je le reconnais, est assez pertinente. Ne t’en déplaise Oscar car si la tienne est aussi bien développé et parfaitement établie, le père Robert n’as pas tout a fait tord, ces capteurs pleins formats en haute déf, on les a attendus longtemps chez Nikon et j’espère bien qu’ils vont être efficients car je suis client mais c’est vrai qu’on va pas hurler à la révolution ça tiens plus de la mise à niveau.Allez mes petites loutes serrez vous la pince et à un de ces 4.
      PAOLO

    • Ben dis, un body acheté 6.000 (prix défiant "aucune" concurrence car jamais vu ce pris-là moi. Y’a de quoi être énervé et se sentir pigeon, j’avoue) et revendu 2.500 EUR ? 2ème fois pigeon ! C’est du masochisme pur ça !

      Je viens d’acheter mon D700 à 2.100 EUR. Si j’avais su :-)

      L’ami Robert ne serait-il pas actionnaire chez Fortis. Ah ah !

    • Un soit-disant pro ne vient pas d’un D200 cher Robert mais au moins d’un D2X !

    • Quelle mauvaise foi dans ce post...
      Le D3 et le D3x sont 2 boitiers destinées à faire des choses différentes, le D3 permet de faire des photos de grande qualité à 5000 iso et le D3x vise le studio avec une grande déf.
      Je ne vois donc pas d’arnaque chez Nikon par rapport au fait de sortir le D3x quelques mois après le D3... n’importe qui pouvait dire à la sortie du D3 que le "x" allait arriver avec plus de Mpx.
      D’autre part Nikon sort des Full Frame 2 ans après les autres... et alors ?
      Qui peut leur reprocher de prendre leur temps pour être surs de sortir des boitiers de qualité plutôt que de faire des effets de manche et sortir des boitiers avec capteurs Full Frame incapables de faire le point correctement...
      Pour finir, les hautes sensibilités personne ne s’en sert !!! on ne doit pas voir le métier de photographe de la même façon je pense...
      Et on se demande bien pourquoi le D3 a eu un tel succès....

  • Bonsoir,

    Je me permets de répondre à l’ensemble des intervenants...
    Nous sommes tous des imbéciles dès lors que nous nous attachons à la course aux performances savamment distillé par les marques.
    La seule solution pour mettre un frein à cette course effrénée qui n’est que le reflet d’une société de plus en plus dégénérée par la compétition, les performances, la mode, le "paraître", c’est de boycotter les politiques marketing des industriels.
    Avant d’acheter, faisons chuter les prix en ne cédant pas aux sirènes de l’impatience, du désir consumériste.
    Par notre insoumission, exigeons d’eux qu’ils ne produisent que des produits conformes à nos attentes.
    Écrivez-leurs, réagissez auprès de leurs directions et surtout n’achetez pas dès qu’il s vous l’ordonnent !
    Observez : en ce moment, il n’y a plus de client pour le secteur automobile ; aussi, les concessions "baissent-elles leurs pantalons" pour vendre des voitures.
    Les escrocs ce sont eux ; pour les idiots, je vous laisse deviner...

    • Bonsoir à tous

      Je me permets d’intervenir pour calmer quelques envolées qui ne méritent pas d’être publiées ici sur ce forum. Le débat d’idées est nécessaire et peut se faire dans la courtoisie. Chacun ici est libre d’exprimer une opinion, d’y développer son avis et de tenter de convaincre de sa pertinence ou non. N’oubliez pas que ces forums sont proposés sur notre site pour offrir à nos lecteurs un complément d’information que nous jugeons indispensable à nos articles. En quoi ce florilège peut-il remplir ce rôle.Un peu de retenue et de hauteur SVP !

      Bien à vous

      Vincent Trujillo Directeur des Publications

    • Merci à tous pour toutes ces infos.
      Personnellement j’ai fait l’impasse du D3, je ne voulais pas perdre l’avantage du 1,5 malgré mon 400Vr 2,8 et mon 600mm Vr.
      L’augmentation du nombre de pixels compensera le retour au coefficient 1.0. (Je ne fais que de l’animalier).

      Je vais soulever un point dont personne ne parle, il s’agit des collimateurs tous regroupés au centre du viseur. Cela me gène beaucoup car lors des prises de vues, je déplace en permanence le collimateur unique qui me serre pour la mise au point sur l’œil de mon sujet, et souvent le point de mise au point est plus à gauche ou plus à droite. Il faudra donc travailler en 2 temps, faire la mise au point et recadrer en espérant que le sujet n’aie pas bouger...
      Quelqu’un peut-il justifier cette lacune ou bien c’est moi qui fait faux ?

      Jacques Tournel

    • Bonsoir Jacques !

      « Je vais soulever un point dont personne ne parle, il s’agit des collimateurs tous regroupés au centre du viseur. »

      Si vous remontez tout au début du fil, vous trouverez mes interrogations au sujet de la couverture des collimateurs AF (module AF visiblement repris des boîtiers DX où il couvre bien mieux la zone visée) ainsi qu’à propos du module de mesure d’exposition qui doit probablement souffrir de la même "étroitesse".

      A priori, depuis quelques jours, les invectives paraissent plus motivantes pour certains que les vraies questions de fond. On ne peux que le déplorer...

    • Après six mois sans nouveautés, n’obtenir qu’un supplément de pixels au prix de la rapidité et de la sensibilité a du mal à faire passer une facture bien salée. Nikon aurait été bien avisé de ne pas reproduire l’erreur commerciale du 1Ds. Pourtant a voir les exemples publiés, l’exploitation de ce capteur semble fort intéressante, et je salive d’avance pour la sortie prochaine d’un D700x à un prix concurrentiel (dans les mêmes eaux qu’un alpha 900 ou un 5D2). J’espère qu’ils ne prendront pas trop de retard avec un mode vidéo HD et AF continu, et si je peu leur suggérer l’abandon du mode compatible DX pour que la couverture AF soit élargie, ils seraient surs de faire un tabac tant auprès des amateurs passionnées que pour les pros qui ne font pas de news.

    • Pour Jda67
      Le capteur 1005 points qui assure la mesure d’exposition est collé sur le prisme, il voit donc à peu près la même chose que l’oculaire, donc si en mode FX il doit couvrir tout le champ, que font les D3’s et D700 dans les modes 5:4 et dx ? Utilisent-ils moins de points (ce qui doublerait la complexité du firmware, car la base de données des situations d’éclairement qu’il embarque doit être doublée ainsi que le code qui l’exploite) ou font-ils les cochons en gardant la mesure sur tout le champ ? La perte de compatibilité DX ne gênant que ceux qui veulent revendre leur boîtier actuel et garder les optiques DX, cette perte pourrait être bien acceptée, et un couple D3 D700x ou D300 D700x donnerait le top de la photo numérique pour les 12 prochains mois. Allez Nikon, si le D3x se vent mal vous saurez comment nous vendre plein de boitiers et des optiques tant FX et DX. Promis dès qu’il sort je prends un 14-24 avec mon D700x, je garde mon D300 pour les 12-24 et 18-200, et je donne mon vieux d70 et 18-70 à mes enfants.

  • ...Mais la sensibilité extensible jusqu’à 25.000 et des isos disparaît...

  • Un boitier qui s’adresse aux professionnels
    7500.00€ pour un boitier qui ne possède même pas un système anti-poussières. Le logiciel Capture NX toujours en option. C’est pingre de la part de NIKON. On aurait pu espérer qu’après avoir débourser une telle somme, il soit encore nécessaire d’allonger 200.00€ supplémentaires.
    Si le NIKON D700 possèdait quelques caractéristiques intéressantes pour un prix disons encore acceptable, ce n’est pas le cas de ce D3x.
    Qu’offre t-il réellement de plus que le SONY Alpha900. C’est le même capteur. NIKON laisserait entendre que l’architecture du capteur a été remanié avec des convertisseurs analogiques numériques sur 14 bits au lieu de 12 bits...etc...le processeur expeed travaillerait sur 16 bits permettant ainsi des calculs plus rapides. Pourtant en rafale, le D3x n’assurerait que 5 images par seconde en 12 bits pour le format Jpeg alors qu’en RAW 14 bits, il tomberait à 2 images par seconde. Rien de bien transcendant pour un appareil s’adressant aux professionnels.
    le SONY Alpha900 lui assure 5 i/s en Jpeg aussi bien qu’en RAW.
    La grande différence entre le SONY et le NIKON provient du processeur, du traitement du signal, des algorithmes et un traitement logiciel différent.
    La même différence qui existe entre le D300 et l’Alpha 700.

    Si NIKON en restant sagement à 12 Mpxls, en essayant de suivre CANON et SONY dans la course aux pixels, qui présente certainement un intérêt sinon pourquoi vouloir à tout prix produire ce D3x. Même si ce boitier possède quelques qualités, je pense que le prix qui en est demandé est bien trop élevé.
    Alors que nous allons rentrez dans une période de crise économique sans précédant, ce boitier qui s’adresse aux professionnels n’arrive pas sur le marché à une période favorable. 7500.00€ pour un boitier marqué par l’absence d’un système anti-poussière. C’est un anachronisme.
    Le D700 était onéreux pour un plein format de seulement 12 Mpxls.
    Si l’on est intéressé par les apports de la haute définition, on peut envisager d’investir dans un SONY Alpha900 ou dans un CANON 5D Mark II qui produisent déjà d’excellents résultats. L’Alpha900 se bonifiera au fil du temps avec l’amélioration de son firmware comme cela a été le cas avec l’Alpha700 qui aujourd’hui produit des clichés d’une qualité similaire à ceux d’un NIKON D300 pour un investissement au minimum d’un tiers moindre.

    Un CANON EOS 5D associé à un objectif comme le 24-105mm f4 est commercialisé à 3100.00€. Cet ensemble peut surement déjà combler un bon nombre de professionnels. Pourquoi investir entre 5000.00 voir 6000.00 € voir davantage dans un appareil qui n’apportera au final rien de plus.
    http://www.photosaintcharles.com/popup.php?np=707

    Le SONY Alpha900 produit de très bon clichés du moins dans le format RAW
    La conclusion établie par Jean Marie Sépulcre à la fin du très complet test paru sur Pictchallenge est plutôt rassurante vis à vis de la principale critique émise envers l’Alpha900 :

    "Les critiques adressées à l’Alpha 900 sur son rendement en haut ISO sont donc à la fois méritées et injustifiées : méritées, parce que le traitement des fichiers avec les outils d’origine peut conduire au découragement et à l’idée qu’il faut réserver cet appareil aux paysages et studio en sensibilité faible et moyenne, qui est son domaine d’excellence ; injustifiées, parce que le capteur transmet bien toutes les informations nécessaires pour que le RAW dévoile des réserves de détails et de finesse en hauts ISO...invisibles tant que l’on n’essaie pas plusieurs logiciels.

    Il est clair que l’amélioration des JPG d’origine passe certainement par des ajustements futurs de firmware, et que pour les RAW il serait urgent que soit disponible d’origine un dérawtiseur "up to date". Dans l’immédiat les studios pros qui sont souvent déjà équipés de Capture One n’ont pas de souci à se faire pour obtenir d’excellents résultats en haute sensibilité."

    http://www.pictchallenge-archives.net/
    http://www.pictchallenge-archives.net/TESTNUM/Alpha900_1.html
    http://www.pictchallenge-archives.net/TESTNUM/Alpha900_2.html

    Investir aujourd’hui 7500.00€ dans un boitier me semble ridicule. La lutte entre NIKON et les électroniciens risque d’être de plus en plus rude. On se rends compte depuis quelque temps que SONY avec son Alpha900 a produit un excellent reflex à un cout relativement "raisonnable" et que même si NIKON reste au-dessus avec son D3x, cela se fait au détriment du rapport qualité-prix. Il va être dur de justifier un tel surcout entre 2 boitiers dont les caractéristiques sont quasi-similaires.
    Il est possible d’acquérir un Alpha900 avec le Zeiss 24-70mm f2.8 pour 3600.00€. Il faut débourser presque 6000.00€ de plus pour un D3x muni du 24-70mm f2.8.

    De plus il est possible que ce capteur de 24Mpxls ne soit qu’une étape. Si CANON a réussi à placer plus de 15 Mpxls sur moins de 330mm² sur son 50D, il est probable que CANON placera sans difficulté un minimum de 30Mpxls sur le remplaçant du 1Ds Mark III.
    PENTAX et SAMSUNG sortiront certainement d’ici peu de temps un reflex plein format à un prix certainement raisonnable (2000.00 ?).
    Les électroniciens produisent des reflex de plus en plus concurrentiels à des prix toujours plus bas. Si NIKON arrive à suivre la cadence des évolutions technologiques, réussira t-il à abaisser le cout de fabrication de ses appareils afin que la différence ne deviennent trop importante. Gagner la guerre technologique n’est pas tout, il faudra gagner la guerre des prix.

    Comme le montre les récents tests réalisés par la firme DXO, la différence qualitative entre les reflex s’amenuisent
    http://www.dxomark.com/index.php/eng/DxOMark-Sensor

    Le très confidentiel et déjà ancien SAMSUNG GX20 vaut bien certains NIKON.